Tag Archives: Noël Mamère

La "zemmourisation" du débat public ? (Présent 8236)

Pour Noël Mamère, « Zemmour est un petit peu l’idiot utile de Marine Le Pen »

26/11/2014 – FRANCE (NOVOpress)
Jean-Jacques Bourdin recevait Noël Mamère, député de la Gironde et maire de Bègles, le mardi 25 novembre dernier sur BFMTV et RMC. Interrogé sur la position politique d’Éric Zemmour, le député a estimé que son livre, « Le Suicide français », était « une sorte de passerelle » entre Jean-Pierre Chevènement, Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan, ajoutant qu’Éric Zemmour « est un petit peu l’idiot utile de Marine Le Pen ».

Cumul des mandats : Noël Mamère ne respectera pas sa promesse

Cumul des mandats : Noël Mamère ne respectera pas sa promesse

16/04/2014 – BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux)
Voici ce que déclarait en juin 2013, le député maire de Bègles, bien connu pour être le premier à avoir « marier » des homosexuels en 2004 : « Je pense que la priorité doit être donnée à Bègles où l’on peut agir sur la pâte à modeler et faire changer sa ville. Sur le cumul des mandats, moi, j’ai dit que je m’appliquerai la loi. Ce qui va être décidé, c’est que le cumul des mandats sera effectif mais à partir de 2017, je considère que c’est trop tard. Et que l’on aurait pu le faire dès 2014 (…) Donc, quoi qu’il arrive, en juin 2014, je ne serai plus député ».

A l’instar de beaucoup d’hommes politiques, ce dernier a finalement décidé de ne pas tenir sa promesse. Le 14 avril dernier, Noël Mamère déclarait sur Radio Classique : « Je ne me vois pas très bien remettre en cause le groupe écologiste en renonçant à mon mandat de député (…) Cela m’apprendra à parler trop vite ».

Ce n’est pas la première fois que l’ancien journaliste ment publiquement (vidéo ci-dessous).

Lire la suite

Noël Mamère : "Depuis longtemps, et déjà sous la droite, les études de genre existent"

Noël Mamère : « Depuis longtemps, et déjà sous la droite, les études de genre existent »

13/02/2014 – BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux)
Alors que la polémique fait rage avec l’application des « ABC de l’égalité » (Bordeaux fait partie des académies expérimentales), le député-maire de Bègles, dans la banlieue sud de Bordeaux, Noël Mamère, fait part, dans un article publié sur son blog, de ses regrets devant la « reddition du gouvernement sur la loi Famille ».

Pour celui qui avait procédé au « mariage » illégal de deux homosexuels en 2004, le président de la République « a retourné sa veste devant des manifestants emmenés par le Cardinal Barbarin ». « A la première manifestation de la coalition des droites réactionnaires en jupes plissées et Loden vert, sexiste et homophobe, François Hollande et Jean Marc Ayrault se sont « couchés » en reportant, sine die, l’examen de la loi famille par le Parlement ».

Noël Mamère, très sélectif dans son combat contre les préjugés, défend ardemment cette « théorie » du genre, que pourtant beaucoup de socialistes nient publiquement : « le refus d’assumer la défense des études de genre est déjà une reculade idéologique. La vérité est que, depuis longtemps et déjà sous la droite (Luc Chatel), les études de genre existent. Elles recouvrent un champ scientifique soutenu par le ministère de la Recherche et de l’enseignement supérieur, et le CNRS. Elles sont utiles dans l’éducation et la lutte contre les discriminations ».

L’ancien journaliste d’Antenne 2 appelle à mener ces luttes sociétales, qui n’ont que peu de rapport avec l’écologie dont il se réclame, avec ou sans « ce gouvernement qui n’a plus de gauche que le nom ».

Noël Mamère : "Depuis longtemps, et déjà sous la droite, les études de genre existent"A propos de la théorie du genre, les associations familiales catholiques (AFC) organisent le mercredi 5 mars prochain une conférence à l’Athénée municipal, en présence d’Elizabeth Montfort, juriste, philosophe et présidente de l’alliance pour un nouveau Féminisme européen (ANFE), pour qui « la théorie du gender, en niant l’altérité sexuelle, remet en cause les fondements mêmes de notre société ».

Crédit photo en Une : Kenji-Baptiste Oikawa, via Flickr, (cc).

Noël Mamère accuse les français d’être « gangrenés par la haine raciste » !

Noël Mamère accuse les français d’être « gangrenés par la haine raciste » !

13/11/2013 – 12h00
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) –
Le député maire de Bègles (photo en Une) ne fait pas dans la demi-mesure. Dans une tribune publiée sur le site Rue89, ce dernier dénonce le racisme que subirait Christiane Taubira, ministre de la justice, avec un vocabulaire surprenant : « Comme dans les années 30, si nous faisons mine de baisser la garde, alors la bête immonde resurgira. Après le tabou de la parole, celui des actes vient toujours ».

Noël Mamère accuse les français d’être « gangrenés par la haine raciste » :

Lire la suite

Les verts « niquent Mamère » mais pas seulement - Un parti de moins en moins durable

Les verts « niquent Mamère » mais pas seulement – Un parti de moins en moins durable

Noël Mamère a toujours été gauchiste, ce qui est son droit. Homme des médias, il a pensé que, quant à faire de la politique, la filière verte était la plus durable, politiquement présentable et la plus médiatique aussi. Et cela a été vrai. Analyse de journaliste politique qui s’est avérée fausse sur la durée. Il a sous-estimé les rivalités de personnalités politiques en permanence au bord de la crise de nerf et l’appétit pour le pouvoir des faux révoltés du système. « J’ai décidé de quitter EELV parce que je ne reconnais pas le parti que j’ai représenté à la présidentielle de 2002, explique-t-il. Notre parti ne produit plus rien : il est prisonnier de ses calculs et de ses clans. Nous sommes devenus un syndicat d’élus« .

Lire la suite

Noël Mamère quitte Europe Écologie-Les Verts

Noël Mamère quitte Europe Écologie-Les Verts

25/09/2013 – 17h00
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) – Dans une interview au journal Le Monde, le maire de Bègles et ancien candidat à la présidentielle pour les Verts annonce son intention de quitter Europe Écologie-Les Verts.

« Notre parti ne produit plus rien : il est prisonnier de ses calculs et de ses clans. Nous sommes devenus un syndicat d’élus. J’ai l’impression d’un sur-place qui nuit au rôle que nous pouvons jouer dans la société. Cela ne m’empêchera pas de conduire une liste aux municipales à Bègles, je n’ai pas besoin de l’étiquette. C’est une page qui se tourne. Je pars sans regret, sans émotion particulière. C’est le résultat d’un constat et d’une analyse ».

Lire la suite

Islam et République, les dangereuses insinuations de Noël Mamère

Islam et République, les dangereuses insinuations de Noël Mamère

27/07/2013 – 16h00
BORDEAUX (via Infos-Bordeaux) –
Toujours prompt à dénoncer les « catholiques intégristes », le maire de Bègles semble beaucoup plus frileux vis-à-vis des islamistes.

Dans une tribune parue chez nos confrères de Rue 89, le député de Gironde réagit aux évènements de Trappes qui nous obligent « à réfléchir sur la vague d’islamophobie qui s’est emparée de notre pays » !

Lire la suite

Noël Mamère va-t-il pouvoir se représenter aux élections législatives ?

Noël Mamère va-t-il pouvoir se représenter aux élections législatives ?

14/11/2011 – 18h00
BORDEAUX (via Info Bordeaux) — Le conseil statutaire d’Europe-Ecologie Les Verts (EELV) a invalidé quatre candidatures, dont celle du député-maire de Bègles, pour cause de cumul des mandats. Celui-ci a estimé jeudi matin que « trois investitures de personnes en situation de cumul ne sont pas conformes au règlement intérieur des Verts », a-t-il précisé.

Noël Mamère se retrouve donc, provisoirement, sans siège à briguer pour les législatives de 2012 qui suivront les présidentielles. En septembre 2007, Noël Mamère avait pourtant accusé Jean-François Copé de cumuler les mandats, « la logique voudrait que quand on est député, on est seulement député ».

Ce n’est pas la première fois que le maire de Bègles ne met pas ses actes en conformité avec ses prescriptions. En février 2007, une vidéo (voir ci-dessous) fait le tour du net . On y voit l’ancien candidat à l’élection présidentielle dans une émission de télévision affirmer : « Je suis d’autant plus en forme que je suis venu de République à bicyclette. Je n’ai plus de voiture dans Paris depuis 21 ans. Et on m’en donnerait une que je ne l’accepterais pas ». Cependant quelques minutes auparavant, la caméra de télévision le filme lors de son arrivée au studio, en… voiture !

Crédit photo : Kenji-Baptiste Oikawa, licence CC.

Noël Mamère : « Une partie du personnel politique s’enrichit sur la bête, c’est à dire les citoyens »

Noël Mamère : « Une partie du personnel politique s’enrichit sur la bête, c’est-à-dire les citoyens »

06/10/2011 – 09h30
BEGLES (via Info Bordeaux) –
Le maire de Bègles (Gironde) s’élève contre les dérives politico-financières qui touchent la classe politique depuis de nombreuses semaines. Dans un éditorial publié sur son site, intitulé « Dépolluer la République », l’ancien candidat écologiste à la présidentielle de 2002 ne fait pas dans la demi-mesure.

« Nous avons affaire à de vulgaires ripoux dont certains ont été Ministres d’Etat de la République. Ce sont les mêmes qui nous donnent des leçons de morale, mais qui inventent chaque jour de nouvelles mesures contre les pauvres et les classes moyennes, qui stigmatisent comme fraudeurs potentiels des millions de citoyens… Tout en pataugeant dans la criminalité en col blanc. Vue la cadence infernale de révélations, toutes moins ragoûtantes les unes que les autres, le bilan de cette triste équipe risque de faire apparaître Jacques Chirac comme un modèle de vertu ! ».

Pour le député-maire, le gouvernement devrait appliquer « la jurisprudence Jospin qui obligeait les ministres mis en examen à démissionner sur le champ ». Pourtant, Noël Mamère ne stigmatise pas seulement la droite. La gauche, et particulièrement le parti socialiste, est elle aussi pointée du doigt : « De l’autre côté de l’échiquier politique, rien n’est fait pour se débarrasser des notables mis en examen pour – excusez du peu – association de malfaiteurs ».

Les conséquences de ce « contexte glauque » risquent de se retourner contre la classe politique dans son ensemble. Pour l’élu écologiste, la solution viendra donc d’Eva Joly, candidate d’Europe-Ecologie à l’élection présidentielle. Ce serait la seule à pouvoir stopper l’inévitable progression de Marine Le Pen : « Eva Joly a toujours combattu fermement toute forme de corruption, parce qu’elle connaît les circuits et les réseaux par lesquels passent les mallettes, parce qu’elle possède la fermeté et le courage nécessaires pour dépolluer la République ».

Pour Noël Mamère, le choix est simple : « les Français devront choisi en mai et juin prochain entre ceux qui dénoncent la corruption et ceux qui l’organisent ».