Tag Archives: New York

bill_de_blasio_jef_141229_16x9_992

Le maire de New York veut protéger les immigrés contre Donald Trump

17/11/2016 – ÉTATS-UNIS (NOVOpress)
Le maire de New York, Bill de Blasio, et le président élu des Etats-Unis, Donald Trump, se sont entretenus pendant plus d’une heure ce mercredi.

A la sortie, Bill de Blasio s’est affirmé devant la Trump Tower en protecteur des immigrés de la Grande Pomme, « LA ville des immigrés ».

La raison pour laquelle il est important de rappeler au président élu et à son équipe qu’il y a beaucoup de craintes et d’inquiétudes ici, c’est qu’un mauvais message pourrait encourager les actes de haine. J’ai insisté sur le fait qu’il était crucial d’envoyer un message d’unité.



New York : un homme partisan du jihad attaque des policiers à la hache

New York : un homme partisan du djihad attaque des policiers à la hache

25/10/2014 – NEW YORK (NOVOpress via La voix du nord)
Un homme partisan du djihad a agressé des policiers à la hache (image) en pleine rue à New York avant d’être abattu, au lendemain de l’attaque contre le Parlement canadien par un assaillant proche des jihadistes.

L’homme est arrivé et, sans un mot, les a attaqués […].


Un homme attaque à la hache 4 policiers à New York par 6MEDIAS

L’Américain, identifié dans les médias comme Zale Thompson, avait estimé dans une vidéo publiée le mois dernier sur un site pro-Etat islamique (EI) que « le jihad est une réponse justifiable à l’oppression des sionistes et des croisés », a annoncé vendredi le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE.
[…]

Pour lire l’article complet c’est ici.

Image en Une : copie d’écran d’une vidéo de la caméra de surveillance sur Internet. DR.

Un New Yorkais arrêté pour agressions racistes anti-blanches via le "jeu" du "Knock Out"

Un New-Yorkais arrêté pour agressions racistes anti-blanches via le « jeu » du « Knock Out »

08/01/2014 – 16h00
NEW YORK (NOVOpress) –
Le « Knock Out Game » ou « jeu du Knock Out » est une pratique qui s’est largement répandue à travers tous les USA ces derniers mois et qui consiste à frapper un passant au hasard pour l’assommer d’un seul coup de poing sans rien lui dérober. On a aussi observé de tels cas en Australie et en Grande-Bretagne. Plusieurs morts ont été recensées après ces attaques où les victimes sont toutes blanches et les agresseurs systématiquement noirs.

A New York, Barry Baldwin , un homme noir de 35 ans, a formellement été accusé de crimes racistes à la suite de sept attaques du « jeu du Knock Out », toutes portées contre des femmes seules – dont deux âgées de 78 ans et une jeune mère de famille promenant sa fille -, a déclaré la police.

Barry Baldwin a été inculpé pour toute une série de violences qui se sont produites entre le 9 novembre et le 27 décembre dans des quartiers à majorité juive de Brooklyn (quartier où l’agresseur réside également), a souligné la police. Le 9 novembre, Baldwin a frappé une femme de 78 ans avec sa poussette. La victime est tombée inconsciente sur le sol. Le 7 décembre, il s’en est pris à une femme de 20 ans qu’il a frappée de dos au bas du crâne dans Brooklyn. Puis, les jours suivants, il a brutalement attaqué cinq autres femmes, dont une mère de 33 ans qui était avec sa petite fille de 7 ans. A la suite de cette agression, un portrait-robot de l’assaillant (photo) avait été diffusé.

Lire la suite

Le président égyptien (re)demande la libération du cerveau des attentats de 1993 au WTC !

10/01/2013 — 08h00
LE CAIRE (via l’Observatoire de l’islamisation) — Tous les médias du monde en parlent sauf les médias français, qui veulent peut-être faire oublier qu’ils présentaient les Frères Musulmans comme de simples conservateurs.

Le président égyptien Mohamed Morsi a promis de faire pression sur le président Obama pour libérer le cerveau des attentats de 1993 au World Trade Center Omar Abdel Rahman, alias « Le cheikh borgne », la prochaine fois qu’il verra le président américain.

« Lorsque je le  rencontrerai je lui parlerai de cette question », a déclaré Morsi lors d’un entretien ce lundi 7 janvier avec Wolf Blitzer de CNN (vidéo ci-dessus).

Continue reading

Publié le
Fusillade de New-York: les 9 blessés, victimes de balles policières

Fusillade de New York: les 9 blessés, victimes de balles policières

27/08/12 – 19h00
NEW-YORK (NOVOpress)
– Les neuf personnes blessées lors de la fusillade qui a éclaté vendredi dernier près de l’Empire State building à New York ont été touchées par des balles policières. C’est le chef de la police new-yorkaise qui l’a officiellement reconnu lors d’une conférence de presse en indiquant sobrement que « les neuf blessés ont été touchés par des éclats ou des balles tirées par la police« .

Sur ces blessés, trois sont toujours hospitalisés dans un état grave mais « stationnaire ».

Toujours selon le chef de la police, les deux policiers qui ont affronté l’agresseur, qui n’était ni un tireur professionnel ni un kamikaze surentraîné mais un employé rendu dément par son récent licenciement, ont fait feu 16 fois, blessant donc 9 passants innocents, avant de parvenir à neutraliser le forcené.

Un bilan particulièrement lourd qui n’a pourtant entrainé que peu de réactions dans la presse ou l’opinion publique mais qui pourrait cependant faire réfléchir tous ceux qui regrettent qu’en nos contrée les forces de l’ordre n’aient pas la gâchette aussi facile qu’aux États-Unis.

Crédit photo PeterJBellis via Flickr (cc)

Faits & Documents du 15 au 30 avril 2012. Portrait : Richard Descoings

Faits & Documents du 15 au 30 avril 2012. Portrait : Richard Descoings

Le nouveau numéro de Faits & Documents du 15 au 30 avril 2012 vient de paraître. Au sommaire, un portrait « décapant » de Richard Descoings, ancien directeur de Sciences Po décédé à New York dans des conditions particulières. Extrait.

Faits & Documents du 15 au 30 avril 2012. Portrait : Richard Descoings« Chantre de l’égalité des chances », « révolutionnaire dans un monde figé », « agitateur d’idées », « haut fonctionnaire réformateur », « personnalité incontournable en matière d’éducation », « serviteur de l’État qui a eu plus d’influence que beaucoup de ministres », « infatigable acteur du rayonnement universitaire de notre pays dans le monde » (Nicolas Sarközy), etc. Vous l’ignoriez jusqu’alors, mais un véritable « saint laïc » est mort le 3 avril… Le décès du directeur de l’Institut d’études politiques de Paris, le 3 avril, aura été plus salué que celui de n’importe quel prix Nobel ou ancien Premier ministre français. Il aura eu droit à la « Une » et deux pleines pages rien que dans Le Monde. Les hommages ont donc été unanimes, de droite à gauche, pour celui qui était en réalité un « calculateur ambitieux » (Le Nouvel économiste du 7 novembre 2003), évidemment administrateur du Siècle, aux revenus scandaleux (40 000 euros par mois), à la mégalomanie revendiquée, aux mœurs particulières et à la gestion très critiquée. Celui qui est décédé dans des conditions étranges était à l’image de la sous-culture boboïsée et mondialisée des élites libérales moisies : un admirateur du social-libéralisme, un destructeur de la culture classique et de l’« égalitarisme républicain » (suppression des épreuves de culture générale, recrutement au choix), valeurs auxquelles il avait substitué la « tchatche », les paillettes et la « diversité multiculturelle ». Comme l’avait très bien résumé Éric Zemmour il y a quelques mois : « Il est à la fois le fossoyeur de l’élitisme républicain et l’idiot utile du capitalisme. »

« Descoings, surnommé “Ritchie-D”, “Monsieur Riches-Idées”. » Le Journal du dimanche, 22 janvier 2006.
(Je suis) « le premier pédé de Sciences-Po. » Le Point, 9 mars 2007.
Il est « pour les uns, un visionnaire, pour les autres, un mégalomane ». Le Monde, 22 septembre 2004.
« Un iconoclaste au pays des “technos”. Un pourfendeur de tabous à l’allure de dandy (qui) aime bien touiller la marmite universitaire avec de drôles d’idées très médiatiques. » L’Express, 15 mai 2003.
« Pour lui, un Français d’origine étrangère, de préférence maghrébin ou africain, sera toujours préférable à un Français dit “de souche” quel que soit le milieu social des uns et des autres. » Marianne 2.
« Barbe de trois jours, cheveux coiffés au gel, sourire qu’il déclenche sur commande, alliance en or à la main droite, anneau en argent à la main gauche, comme s’il ne fallait pas se laisser enfermer dans les choix et les convenances… À côté, l’étudiant qui distribue des tracts de la CNT dans le hall d’entrée a des airs de cadre d’IBM. » Challenges, 4 décembre 2003.
« La réputation de Richard Descoings le précède : brutal, despotique, autoritaire. » Le Nouvel économiste, 7 novembre 2003.

Tout d’abord, les faits tels qu’ils n’ont pas été présentés dans la presse française, sinon de manière pudique et amoindrie, à la différence de la presse anglo-saxonne. Le 3 avril, la police new-yorkaise a retrouvé, à 13 heures, le corps nu « ne portant pas de trace évidente de traumatisme » de Richard Descoings (du sang coulant de sa bouche) dans une chambre, en désordre, d’un hôtel huppé de la 51e rue, le Michelangelo. À proximité, de l’alcool et des antidépresseurs. Son ordinateur et son téléphone portable avaient été jetés quatre étages plus bas. L’examen de son ordinateur a permis de constater qu’il avait consulté des sites de rencontres homosexuelles. Plusieurs personnes « de sexe masculin », non encore identifiées, s’étaient retrouvées avec lui dans la chambre durant la nuit. Comme seul l’a écrit Rue89 (Descoings, homo pour les puissants, hétéro pour les autres, 8 avril 2012) : « N’importe quel gay, à l’annonce de ces quelques indices, sait très bien de quoi il en retourne. » (…)
[box class= »info »]Lire la suite : www.faitsetdocuments.com – Abonnements France métropolitaine : 78 euros / an. Abonnements étranger et outre mer : 93 euros / an.[/box]
Crédit photo : Kitman via flickr (cc)

Scandale pédophile au sein de la communauté juive de Brooklyn

Scandale pédophile au sein de la communauté juive de Brooklyn

13/12/11 – 12h30
NEW YORK (NOVOpress)
– C’est une affaire criminelle de grande ampleur qui secoue actuellement la communauté juive orthodoxe de Brooklyn. En effet, la police new yorkaise enquête sur des abus sexuels subis par au moins 117 enfants. Dans ce dossier, quatre-vingt-cinq personnes ont déjà été arrêtées pour répondre de ces faits graves de pédophilie.

Quatorze accusés ont déjà reçu des condamnations entre 10 et 20 ans de prison pour des crimes allant de sévices sexuels à tentative d’enlèvement et sodomie. L’enquête, débutée il y a trois ans et baptisée «Kol Tzedek» ( « Voix de la justice » en hébreux) se poursuit toujours, mais dans des conditions très difficiles, les nombreuses victimes ayant les plus grandes difficultés à se faire entendre et connaître, au sein d’une communauté très fermée et soudée qui refuse généralement de collaborer avec l’extérieur.

On pourra s’étonner de la très grande discrétion des médias, notamment français, sur cette affaire criminelle de grande envergure, surtout si on la compare avec l’orchestration médiatique des actes pédophiles reprochés à l’église catholique.

Crédit photo : maxim off/Flickr sosu licence Creative Common

L’anti-terrorisme aux portes de la police new-yorkaise : une subsidiarité dangereuse ?

L’anti-terrorisme aux portes de la police new-yorkaise : une subsidiarité dangereuse ?

27/09/2011 – 15h00
NEW YORK (NOVOpress) – Un reportage qui risque de faire grand bruit. Le réseau CBS a en effet diffusé, quelques jours après l’anniversaire du 11 septembre, une émission « 60 minutes » (reportage en anglais, non traduit), où il est question d’armer la police municipale new-yorkaise. Armer la police non pas de pistolets, mais de quoi abattre un avion suspect survolant la Grande Pomme. Ou le glissement de prérogatives habituellement réservées à l’armée fédérale vers la police municipale…

Le chef du service de police de la ville de New York (NYPD) a affirmé que la police municipale serait désormais en mesure d’abattre un avion. Aux questions de savoir si la police de New York disposait de l’équipement et de la formation suffisants pour affronter un tel scénario, le Commissionner Ray Kelly a répondu, nullement embarrassé, par l’affirmative, sans toutefois entrer dans les détails. Cette décision pour le moins inattendue a été prise au lendemain des évènements du 11 septembre 2001 et a été motivée par le fait que la ville de New York ne devrait plus compter dans le futur sur la seule protection du gouvernement fédéral. Ray Kellt tient à rassurer en précisant qu’une telle décision serait prise en cas de dernier recours et réservée aux « situations extrêmes »

Mais il ne s’agit pas d’une mesure unique puisque la police new-yorkaise s’octroie d’autres prérogatives comme l’envoi d’agents à l’étranger, l’utilisation de détecteurs des radiations et la création d’un réseau de surveillance par caméras dans Manhattan.

Un reportage qui devrait certainement hérissé le poil du très laxiste député socialiste Jean-Claude Urvoas dont le cheval de bataille est d’interdire purement et simplement les armes au sein des polices municipales françaises.

New-York : victoire historique des Républicains et camouflet pour Obama

New York : victoire historique des Républicains et camouflet pour Obama

14/09/11  13h00
NEW YORK (NOVOpress)
– Le ciel électoral ne cesse de s’obscurcir au dessus de la tête du président américain Barack Obama.

Les Républicains ont en effet remporté un siège de représentant au Congrès dans la 9ème circonscription de New York, fief traditionnel et historique des démocrates. Ce basculement dans le camp républicain représente une grande victoire symbolique pour l’opposition et fragilise encore un peu plus le président, déjà très attaqué sur sa mauvaise gestion de la crise économique.

C’est l’homme d’affaires républicain Bob Turner qui a porté ce nouveau coup aux démocrates en remportant le siège face à son adversaire Dave Weprin.

Cette élection faisait suite à la démission de l’ancien détenteur du siège, le démocrate Anthony Weiner, impliqué dans un scandale sexuel suite à l’envoi de photos de lui scabreuses à des jeunes femmes via Twitter.

Irène contre le pâté Hénaff

Irène contre le pâté Hénaff

27/08/2011 – 12h00
POULDREUZIC (NOVOpress Breizh) – Un pique-nique réunira les amoureux du pâté Hénaff sur la plage de Penhors ce dimanche. Une manifestation analogue devait avoir lieu à New York, mais la météo en a décidé autrement.

La « Garden Pâté Hénaff » organisée dimanche 28 août à midi et demi à Pouldreuzic sur la plage de Penhors s’annonce déjà comme un succès colossal, à en juger par les très nombreuses réactions qu’elle soulève sur le réseau social Facebook. Réactions unanimement favorables, cela mérite d’être souligné : le pique-nique cidre-pâté de porc n’émeut pas ceux qui s’indignaient il y a quelques mois des apéritifs pinard-saucisson.

Annonçant l’événement sur son site web, Hénaff soi-même a pourtant poussé le bouchon assez loin en qualifiant Pouldreuzic de « mecque du pâté » ! Mais l’humour bigouden est bon enfant et personne ne s’en offusque. D’autant plus que la sociologie de Pouldreuzic ne comporte pas les mêmes motifs de tension que celle de Paris ou de Marseille.

La Garden Pâté a acquis une dimension internationale puisque BZH New York avait prévu d’organiser le même jour un « Hénaff Picnic » à Central Park, en plein Manhattan. Mais les organisateurs se sont trouvés confrontés à une opposition autrement plus radicale que celle de bien-pensants alimentaires : l’ouragan Irène, qui va balayer la côte est des États-Unis ce week-end. Ils ont dû repousser le picnic au 18 septembre.