Tag Archives: Nelson Mandela

Nelson Mandela, héros de Patrick Ollier, député-maire UMP de Rueil-Malmaison - par Bernard Lugan

Nelson Mandela, héros de Patrick Ollier, député-maire UMP de Rueil-Malmaison – par Bernard Lugan

16/12/2014 – RUEIL-MALMAISON (via le blog officiel de Bernard Lugan)
Jadis, dans la « banlieue rouge », les maires communistes donnaient aux rues le nom de Gagarine, de Karl Marx, de Robespierre ou encore de Maurice Thorez. Aujourd’hui, dans la banlieue chic, les maires UMP baptisent des places du nom de Nelson Mandela. Les premiers avaient l’excuse de la croyance dans des lendemains qui allaient chanter quand les seconds sont simplement en génuflexion devant le conformisme médiatico-idéologique le plus niais.

Le 8 novembre 2014, Monsieur Patrick Ollier, député-maire UMP de la bourgeoise Rueil-Malmaison a ainsi bien mérité de la pensée unique. En ce jour anniversaire du débarquement allié en Afrique du Nord, ceint de tricolore et entouré de son conseil municipal, marchant avec une grande originalité dans les traces de nombreux maires socialistes, écologistes et communistes, il baptisa en effet une place de sa cité du nom de Nelson Mandela.

Au delà du minuscule calcul visant à grappiller quelques voix d’électeurs issus du « grand remplacement », une telle décision prise par un conseil municipal de « droite » en dit long sur le naufrage intellectuel d’un courant politique sans colonne vertébrale, sans points de repère et peut-être encore plus affligeant, sans mémoire.

Aussi, afin de « rafraîchir » celle de Monsieur le député-maire, je reproduis ici le communiqué que j’ai publié le 21 décembre 2013 sur le blog de l’Afrique réelle:

« Un communiqué du SACP (South African Communist Party) en date du 6 décembre 2013 nous apprend officiellement ce dont l’on se doutait, mais qui n’avait jamais été réellement établi, à savoir que selon les propres termes du document, le « camarade Nelson Mandela » était un haut dirigeant communiste puisqu’il « (…) ne faisait pas seulement partie du SACP, mais également de son Comité central ».

Pourquoi Nelson Mandela a-t-il toujours démenti, tant oralement que par écrit, avoir été membre du SACP ? Pourquoi donc a-t-il menti ?

Un retour en arrière s’impose. En 1960, quand Nelson Mandela fut nommé-coopté au Comité central du SACP, le monde était en pleine « guerre froide » et les soviétiques avaient décidé de menacer la route du Cap, vitale pour ce qui était alors l’ « Occident », en déstabilisant le pays qui en était le gardien, à savoir l’Afrique du Sud. Pour l’URSS, la lutte contre l’apartheid fut le moyen de populariser cette stratégie en lui donnant un « habillage » moral. La mission que le KGB confia alors à Nelson Mandela, fut de prendre le contrôle de l’ANC au profit du SACP en évinçant la vieille garde réformiste et non-violente qui le contrôlait, afin de lui faire adopter la lutte armée.

Lire la suite

Les sièges vides lors des funérailles de Nelson Mandela embarrassent l’Afrique du sud

Les sièges vides lors des funérailles de Nelson Mandela embarrassent l’Afrique du sud

17/12/2013 – 11h30
JOHANNESBURG (NOVOpress) – Alors que l’hommage à Nelson Mandela devait déplacer des foules il est vite apparu que beaucoup de Sud-Africains n’étaient tout simplement pas venus. Le grand stade de football de Johannesburg est resté bien vide pendant les 5 heures de la cérémonie. Et même au moment le plus intense des funérailles lors du discours d’Obama seuls les deux tiers des places étaient occupés ce qui embarrasse énormément le gouvernement Sud-Africain qui voulait montrer ce rassemblement comme le symbole de l’unité et du respect de tout le peuple face à la mort de son héros National.

Crédit photo : DR

Le faux interprète aux funérailles de Nelson Mandela est un vrai violeur et meurtrier schizophrène

Le faux interprète aux funérailles de Nelson Mandela est un vrai violeur et meurtrier schizophrène

16/12/2013 – 14h10
PARIS (NOVOpress) – D’après eNews Channel Africa, Thamsanqa Jantjie qui est sous traitement pour sa schizophrénie a été accusé de viol (1994), vol (1995), cambriolage (1997), dégradations (1998), meurtre, tentative d’assassinat et enlèvement (2003).

Cet homme connu dans le monde entier comme étant le faux interprète en langue de signes aux funérailles de Nelson Mandela se tenait juste à quelques mètres des principaux leaders de la planète, y compris Barack Obama, un des hommes les plus protégés du monde.

Lire la suite

Saint Nelson Mandela et la nation Arc en Ciel, la réalité est là

Saint Nelson Mandela et la nation Arc en Ciel, la réalité est là

16/12/2013 – 11h00
PARIS (NOVOpress) – Saint Nelson Mandela et la nation Arc en Ciel, la réalité est là – Tribune de Guy Montag pour Novopress – Barack Obama a comparé Nelson Mandela à Georges Washington, la presse parle de lui comme du « plus grand homme du XXème siècle » ou du « sauveur » de l’Afrique du Sud. Mais qu’a-t-il fait pour mériter ce statut mythique ?

Crédit photo en Une : Ian is here (via Flickr (cc)

Nelson Mandela avait de la prestance, une attitude de vieux sage, il a su très habilement se montrer humble et rassurant au contraire de son voisin du Zimbabwe Robert Mugabe et fait le plus iconique il est resté 27 ans en prison. Mais il n’a pas été emprisonné à cause de l’apartheid sévissant dans l’Afrique du Sud d’alors mais à cause de ses activités terroristes.

Lire la suite

Desmond Tutu cambriolé pendant son discours aux funérailles de Nelson Mandela

Desmond Tutu cambriolé pendant son discours aux funérailles de Nelson Mandela

13/12/2013 – 17h00
JOHANNESBURG (NOVOpress) –
L’autre icône de l’anti-apartheid, l’archevêque sud-africain Desmond Tutu, s’est fait cambriolé alors qu’il assistait à la cérémonie d’hommage à Nelson Mandela.

Les voleurs ont visiblement ciblé sa maison dans les faubourgs de Capetown sachant qu’il se trouvait à 1000 km de là, à Johannesburg.

C’est la seconde fois en quatre mois que l’ancien archevêque de Capetown est victime d’une effraction.

Source : Daily Mail UK

Crédit photo : wa-j via Flickr (cc)

François Hollande à Nicolas Sarkozy : « Il est où l’avion ? » (vidéo)

11/12/2013 – 21h50
PARIS (NOVOpress) – Capturée par i-Télé une courte phrase de François Hollande qui deviendra peut-être culte.

Sur le tarmac de Johannesburg notre président actuel se trouvait avec Nicolas Sarkozy après la cérémonie d’hommage rendue à Nelson Mandela. Quelque peu étourdi, Hollande ne trouve pas son avion et demande à son prédécesseur : « Il est où l’avion ? ». Sarkozy avec un sourire un peu sarcastique, montre l’avion qui est juste devant Hollande (l’ex président est venu avec un autre avion).
A noter l’attitude de la compagne de notre président, Valérie Trierweiler, qui file sans dire au revoir à Nicolas Sarkozy.et sans même lui adresser un geste.

Il faut espérer que Hollande n’aura pas besoin un jour d’appeler Nicolas Sarkozy : « Il est où déjà le bouton nucléaire ? Je ne le trouve pas. »

Publié le
Nelson Mandela : l’icône et le néant. Par Bernard Lugan

Nelson Mandela : l’icône et le néant, par Bernard Lugan

Ci-dessus : statue de Nelson Mandela à Parliament Square, Londres. Crédit photo : [Duncan] via Flickr (cc)

Né le 18 juillet 1918 dans l’ancien Transkei, mort le 5 décembre 2013, Nelson Mandela [1] ne ressemblait pas à la pieuse image que le politiquement correct planétaire donne aujourd’hui de lui. Par delà les émois lénifiants et les hommages hypocrites, il importe de ne jamais perdre de vue les éléments suivants :

1) Aristocrate xhosa issu de la lignée royale des Thembu, Nelson Mandela n’était pas un « pauvre noir opprimé ». Éduqué à l’européenne par des missionnaires méthodistes, il commença ses études supérieures à Fort Hare, université destinée aux enfants des élites noires, avant de les achever à Witwatersrand, au Transvaal, au cœur de ce qui était alors le « pays boer ». Il s’installa ensuite comme avocat à Johannesburg.

2) Il n’était pas non plus ce gentil réformiste que la mièvrerie médiatique se plait à dépeindre en « archange de la paix » luttant pour les droits de l’homme, tel un nouveau Gandhi ou un nouveau Martin Luther King. Nelson Mandela fut en effet et avant tout un révolutionnaire, un combattant, un militant qui mit « sa peau au bout de ses idées », n’hésitant pas à faire couler le sang des autres et à risquer le sien.

Lire la suite

Avec Mandela, « le racisme n’a pas disparu. Les fermiers blancs vivent assiégés ! »

07/12/2013 – 11h30
PARIS (NOVOpress) – Le 2 juillet dernier, au moment où le monde entier semblait suspendu à l’état de santé de Nelson Mandela, Éric Zemmour signait une chronique intitulée « le culte médiatique autour de Mandela ».

Il évoque alors Barack Obama, l’homme le plus puissant de la planète qui s’est déplacé pour lui tenir humblement la main. Et ces médias internationaux qui sont ridiculement transis d’émotion comme l’était le journal L’Humanité au lendemain de la disparition de Joseph Staline, inconsolable du petit père des peuples.

Enfin et surtout, pour Éric Zemmour, « le racisme n’a pas disparu, il a seulement changé de camp. Les fermiers blancs vivent assiégés ! »

Publié le

Bernard Lugan : « Mandela n’a rien fait du tout, il a tout raté ! »



06/12/2013 – 14h30
PARIS (NOVOpress) –
Reçu par Robert Ménard dans l’émission « Menard sans interdit » en juin 2010, l’historien et spécialiste de l’Afrique Bernard Lugan avait porté un jugement sévère sur l’héritage et l’action politique de Nelson Mandela.

Publié le

Nelson Mandela : quel bilan pour l’Afrique du Sud ?

06/12/2013 – 13h30
PARIS (NOVOpress) – Le 12 octobre dernier sur France Culture, Alain Finkielkraut consacrait son émission hebdomadaire à la question de l’Afrique du Sud aujourd’hui. Il recevait Bernard Lugan, qui enseigne l’histoire de l’Afrique à l’université de Lyon III. Expert auprès du TPIR (Tribunal pénal international pour le Rwanda). Bernard Lugan est aussi conférencier au Centre des hautes études militaires, à l’Institut des hautes études de défense nationale ; et Achille Mbembe, professeur d’histoire et de science politique à l’Université du Witwatersrand (Johannesbourg, Afrique du Sud), chercheur au Witwatersrand Institute for Social and Economic Research (WISER). Achille Mbembe enseigne également au département de français à Duke University (États-Unis).

Publié le
Décès de Nelson Mandela : débauches d’hommages du système… mais triste héritage

Décès de Nelson Mandela : débauche d’hommages du système et triste héritage

06/12/2013 – 11h30 [Mis à jour à 12h45]
PARIS (NOVOpress/Bulletin de Réinformation) – Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU salue « une source d’inspiration pour le monde », Laurent Fabius : « un géant charismatique qui s’en va », Obama : « un homme courageux, profondément bon », David Cameron : « une grande lumière [qui] s’est éteinte »…

Pour la célébration du quatre-vingt dixième anniversaire de Mandela, il y a cinq ans, l’hebdomadaire sud-africain Mail and Guardian jetait le trouble, regrettant que « la célébration d’un leader dévoué et généreux se mêle au goût amer d’un héritage pollué ». Pour le journal son héritage est « menacé par l’apparition d’une classe de vampires politiques ». Selon l’indicateur du développement humain du Programme des Nations unies pour le développement (le PNUD), l’Afrique du Sud a reculé de 35 places depuis la fin de l’apartheid. L’espérance de vie, qui était de 60 ans en 1994, est maintenant de 43 ans. La criminalité – qui se nourrit d’une pauvreté galopante : 43 % de la population vit à présent avec moins de deux dollars par jour – est l’une des plus élevées du monde.

Réactions sur Twitter

Lire la suite

Selection de la rédaction à lire sur lemonde.fr
L'ancien président sud-africain et Prix Nobel de la paix Nelson Mandela, qui disait lui-même avoir « dédié sa vie à la lutte pour le peuple africain » est mort jeudi à l'âge de 95 ans. Lire la suite »
Retour médiatique de Winnie Mandela, la sulfureuse icône de la lutte anti-apartheid

Retour médiatique de Winnie Mandela, la sulfureuse icône de la lutte anti-apartheid

09/08/2013 – 17h00
PRETORIA (NOVOpress)« Les docteurs ont réussi à contenir la situation et il respire normalement maintenant », a déclaré jeudi Winnie Madikizela-Mandela (ci-dessus), l’ex-femme de Nelson Mandela. Comme pour son ex-époux, le passé de Winnie, icône de la lutte anti-apartheid, pendant les 27 ans de détention de son mari, n’est guère reluisant. En 1997, elle a été accusée d’avoir ordonné quatre meurtres de jeunes militants, dont celui de l’adolescent Stompie Sepei, dans les années 1980. La « pasionaria » de la lutte contre l’apartheid y est décrite comme une femme dominatrice, violente et avide de pouvoir.

Lire la suite

Une mise au point à propos de Nelson Mandela

Une mise au point à propos de Nelson Mandela

Ci-dessus : timbre postal de l’URSS à l’effigie de Nelson Mandela.

Un fidèle lecteur de Polémia, citoyen italien francophone, a écrit à son journal régional, la « Gazetta di Parma », comme il le fait régulièrement pour s’étonner et même s’insurger contre certains événements politiquement choquants, pour rappeler qui a véritablement été Nelson Mandela, dans sa lutte contre l’apartheid. Nous ignorons si sa lettre a été publiée, mais le félicitons pour son courage sinon son audace.
Polémia

Lire la suite