Tag Archives: Negrescro

Negresco : la polémique continue

Negrescro : la polémique continue

10/07/2012 — 12h10
NICE (NOVOpress) — Si l’est une chose qu’il est difficile de nier, c’est que la polémique engendrée par le dernier clip du groupe de rap haineux Negrescro crée la polémique. Pour preuve, la presse nationale (ainsi que régionale) s’en mêle. Que ce soir la presse papier (Libération, Midi libre, le Parisien, le Figaro), les sites d’information (Dontmiss, Atlantico, Cagnes ma ville, Keek, Culturebox), ou la presse audiovisuelle (TF1, RTL, France Télévisions).

Une belle réussite pour les Identitaires de Nissa Rebela, qui, une nouvelle fois, sont au cœur de l’événement.

Une action qui oblige les élus locaux ou nationaux à prendre position. Dernière exemple, Rudy Salles – député UMP-NC de la 3ème circonscription des Alpes-Maritimes, celle sur laquelle se situe le quartier de l’Ariane, où a été tourné le « fameux » clip de Negrescro. Le député a publié un communiqué de pressé dans lequel il s’insurge contre un « vidéo-clip violent et provocateur », qui répand « un sentiment anti-français ». Pour lui, « ces attitudes inacceptables doivent être condamnées ».

Or, comme le fait remarquer Nissa Rebela, également par un communiqué de presse, « il aura vraiment fallu que notre campagne contre le groupe Negrescro prenne une ampleur considérable (avec des articles dans plusieurs médias régionaux et nationaux, et l’ouverture d’une enquête par la police judiciaire) pour que Rudy Salles se sente obligé d’écrire quelques lignes à propos de ces rappeurs sévissant pourtant sur la circonscription dans laquelle il a été élu. En 2009, il n’avait pas contredit ses collègues de la majorité municipale soutenant le groupe et le maintenant à l’affiche d’un festival alors que Nissa Rebela dénonçait déjà des propos intolérables. »

Nissa Rebela-Negresco : la mobilisation paye

Nissa Rebela-Negrescro : la mobilisation paye

06/07/2012 —19h30
NICE (NOVOpress) — L’action menée hier par Nissa Rebela contre le groupe de rap Negresco semble porter ses fruits. En effet, dans un communiqué, les identitaires du Pays niçois indiquent : “Depuis notre conférence de presse ce jeudi matin, de nombreux médias se sont faits l’écho du clip de rap haineux du groupe NEGRESCRO. En mobilisant ainsi les relais médiatiques, nous avons aussi forcé les pouvoirs publics à agir et se positionner. Une enquête de police a été confiée à la Sûreté départementale dans le but d’identifier les auteurs des différentes infractions (routières) émaillant le clip, et – surtout – les porteurs des armes à feu exhibées dans celui-ci.”

Dans ce communiqué, Nissa Rebela affirme vouloir continuer le combat : “Nous attirons à nouveau l’attention des médias et des pouvoirs publics, à la suite de la provocation de NEGRESCRO sur l’église de l’Ariane (où un immense drapeau algérien a été déployé), sur la situation des chrétiens de ce quartier. La possibilité de vivre leur Foi dans la dignité, la tranquillité et le respect doit être assurée. Nous serons particulièrement attentifs à cela. Si désormais l’affaire est sur la place publique – et c’était là notre premier objectif – nous n’en demeurons pas moins vigilants. Nous voulons que la police fasse toute la lumière sur ces armes, nous voulons que ce groupe cesse de sévir dans notre ville, nous voulons que les chrétiens – désormais minoritaires dans le quartier musulman de l’Ariane – soient protégés et respectés. NEGRESCRO BASTA !”

Dans un autre communiqué, Nissa Rebela appelle le maire de Nice à faire son mea culpa. En effet, Christian Estrosi explique qu’il est choqué par le comportement d’un groupe… qu’il soutenait en 2009.

Nissa rebela en pointe contre le rap qui prône le racisme anti-français

[Màj] Nissa Rebela en pointe contre le rap qui prône le racisme anti-français

06/07/2012 — 12h45
NICE (NOVOpress) —
La presse a relayé l’action de Nissa Rebela. Nice Matin, ici. Et France 3 dans la vidéo ci-dessous.

05/07/2012 — 19h00
NICE (NOVOpress) — Negresco, ce nom n’évoque pas là le palace niçois mais un groupe de rap, qui prône la haine anti-française (photo ci-dessus). Groupe de rap qui plus est soutenu par la mairie de Nice et l’adjointe au maire chargée de la culture. Et ce depuis 2009. Dernier « morceau de bravoure » de Negresco et de son chanteur « Pap », le clip ci-dessous où comme l’indique Nissa Rebela dans un dossier remis à la presse : “Dans une ambiance de « gang » où les rappeurs et leurs amis font clairement comprendre qu’ils sont chez eux (faisant des rodéos en scooters et motos, sans casques évidemment, à quelques mètres de l’un des principaux commissariats de la ville), l’apologie d’un mode de vie baigné dans la délinquance et la criminalité y est omniprésente.

A plusieurs reprises, derrière ‘Pap’, des hommes cagoulés ou casqués (bizarre cette tendance à mettre des casques quand on est à pied et pas sur sa moto…) exhibent des armes à feu. Armes de poing, fusils à pompe et même un fusil d’assaut de type kalashnikov ! Habitués aux fanfaronnades des petites frappes de cité, on pourrait croire qu’il s’agit d’imitations. Il semble pourtant qu’il n’en soit rien… Nous avons pu en avoir confirmation auprès d’instructeurs de tir et de policiers : le bruit et le rythme du tir de la ‘kalash’ ne laissent pas de doute, il s’agit bien d’une arme réelle !

Dans le clip, on voit aussi de jeunes hommes monter sur le toit de l’église Saint-Pierre de l’Ariane et accrocher un énorme drapeau algérien sur la façade, couvrant ainsi le Saint-Pierre. On ne peut franchement s’imaginer qu’il s’agisse d’un hasard…”

Ce matin, à 10h30, Philippe Vardon a tenu une conférence de presse pour rappeler les actions menées par Nissa Rebela contre le rap haineux. Mais aussi pour mettre la mairie face à ses responsabilités, auprès du Procureur et du Préfet afin qu’une enquête (sur les armes à feu utilisées dans le clip par exemple) et des poursuites soient diligentées.

Cette conférence de presse semble avoir porté ses fruits puisque France 3 Nice annonce sur tweeter que Christian Estrosi a alerté le procureur.

D’autre part, Philippe Vardon et le chanteur de Negresco seront interrogés par France 3 Nice à ce sujet.