Tag Archives: nationalistes

corse_regionales

Les nationalistes corses en force au conseil territorial, à deux sièges de la majorité absolue

17/12/2015 – POLITIQUE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Les nationalistes ont crevé et bousculé tous les codes établis à l’occasion des élections territoriales. Traditionnels ou progressistes, les grands courants nationaux ont semblé totalement usés et dépassés.
Les Corses ont en effet décidé d’engager leurs pas sur une voie inédite.

Mais quelles sont les caractéristiques idéologiques et historiques de ce courant ?
Ce courant relativement inclassable même s’il a une essence plutôt « activiste » et contestataire face au pouvoir central parisien est né à la fin des années 60.
Sous bien des aspects, le nationalisme en Corse est bien plus radical que le Front National et ne se cache pas d’être identitaire.

Comment ce mouvement a priori peu structuré et issu de la lutte armée a-t-il pu réaliser ce succès électoral ?
Cette première grande victoire des nationalistes est le fruit du pragmatisme, d’une puissante dynamique militante, notamment auprès de la jeunesse, ainsi que du consensus entre autonomistes et indépendantistes…
Elle ouvre clairement la voie à une recomposition du paysage politique insulaire.
André Fazi, enseignant à l’université de Corse de Corte précise « Après des dizaines d’années de violence clandestine cette stratégie a amené les électeurs n’ayant pas vraiment la fibre nationaliste à voter pour eux ».

Mais ce pragmatisme a été porté par un fort activisme dans l’assemblée sortante ?
En effet, il s’est illustré durant cinq ans par de nombreuses initiatives des 15 élus nationalistes (sur 51), à l’origine de la plupart des réformes votées. Elles concernent notamment la co-officialité de langue corse, l’instauration d’un statut de résident pour juguler la spéculation, d’une fiscalité adaptée et l’adoption d’une collectivité unique.

La collectivité territoriale de Corse, qui possède des pouvoirs plus étendus que les régions continentales, doit en effet être fusionnée en une collectivité unique avec des départements de Corse-du-Sud et de Haute-Corse en janvier 2018. Un nouveau scrutin sera alors organisé.

Notons que le Front National qui réalise systématiquement des scores spectaculaires lors des élections nationales (notamment présidentielles) a fait élire deux conseillers territoriaux, une première.

Statue de Jeanne d'Arc à Paris

Ce deuxième dimanche de mai était aussi la sainte Jeanne d’Arc

11/05/2015 – FRANCE (NOVOpress via le bulletin de réinformation)
Ce deuxième dimanche de mai était aussi la sainte Jeanne d’Arc

Jeanne d’Arc est célébrée par la République le deuxième dimanche de mai. C’est en effet la fête du patriotisme depuis un décret du 10 juillet 1920. Si le gouvernement l’a oublié, plusieurs mouvements nationalistes, patriotes ou simplement catholiques lui rendent hommage. Etaient ainsi présent dans le cortège unitaire Thibault de Chassey pour le Renouveau français, Elie Hatem pour l’Action française, Carl Lang pour le Parti de la France, Alain Escada, pour Civitas, ou encore Roger Holeindre, Anne Brassié, Marion Sigaut, ainsi que Marie d’Herbais, l’ancienne du Front national, et Jany Le Pen.

Crédit photo : Sune Rievers via Flickr (cc) : statue de Jeanne d’Arc, Paris

L’Europe contre la nation, un faux débat ? Tribune libre

L’Europe contre la nation, un faux débat ? Tribune libre

Distinguer l’Europe enracinée de l’Europe globalisée

On le sait, la mouvance patriotique est parcourue, tant en France que dans les autres pays européens, par divers courants idéologiques. Parmi ces derniers, on compte notamment le courant nationaliste et le courant européaniste (et non européiste, nous y reviendrons) qui s’affrontent, il est vrai, tout particulièrement, sur la scène politique française. Et comment ne pas le comprendre ? La France est le berceau de l’idée de Nation, c’est la France qui a exporté le modèle de l’état-national aux quatre coins de l’Europe et c’est donc en France que, tout naturellement, l’attachement à la Nation est la plus forte.

L’idée européenne, quant à elle, d’approche traditionnellement impériale, apparaît donc aux yeux de la plupart des partisans de la Nation comme un genre d’ennemi héréditaire, de maelstrom cosmopolite qui n’a d’autre but que d’anéantir la Nation et de se poser en première marche du Village Global. On peut d’ailleurs dire qu’au fil des siècles, la Nation française s’est bâtie envers et contre l’Empire.

Lire la suite

Russie: les nationalistes défilent dans plus de 60 villes

Russie : les nationalistes défilent dans plus de 60 villes

07/11/11 – 08h00
MOSCOU (NOVOpress)
– C’est une démonstration de force réussie pour les mouvements nationalistes anti-Poutine et « anti-caucasiens ».

Ils étaient en effet plus de 15000 à Moscou pour participer à la « Marche russe », ainsi que plusieurs centaines ou milliers dans plus de 60 autres villes, démontrant l’existence d’une réelle « opposition de droite » à Vladimir Poutine et son parti « Russie unie ».

Les manifestants exigeaient de « rendre la Russie aux Russes » et réclamaient des élections « libres et démocratiques ».

Dénonçant la corruption supposée du parti au pouvoir et fustigeant les sommes englouties pour ces « républiques du Caucase jadis séparatistes et désormais rongées par l’islamisme », la foule, essentiellement jeune et masculine, a défié de ses slogans anti-gouvernementaux un impressionnant dispositif policier déployé pour l’occasion.

Crédit photo : koraxdc via Flickr (cc)