Tag Archives: N-VA

theo-francken réfugiés

Le ministre belge des Migrations : « Cette crise des migrants n’est qu’un début »

12/11/2016 – BELGIQUE (NOVOpress) : Pour Théo Francken, secrétaire d’Etat à l’Asile et aux Migrations dans le gouvernement belge, « cette crise des migrants n’est qu’un début ». Dans un entretien à Knack, repris par Le Vif, le ministre (N-VA) explique en effet :

« Si on regarde le développement climatique, la désertification de l’Afrique, les guerres et les conflits partout dans le monde, on ne peut que constater que la pression sur les frontières extérieures de l’Union européenne ne fera qu’augmenter. Cette crise n’est qu’un début. »

Aussi vient-il de proposer une application beaucoup plus stricte de l’accord de Dublin, afin d’en limiter le nombre :

« Nous devons faire comprendre aux réfugiés que prendre un bateau n’offre aucune garantie à un séjour en Europe. »

« À moment donné, explique Théo Francken, huit mille Irakiens ont demandé asile. Ils pensaient vraiment qu’on leur donnerait deux mille euros, une belle voiture et un appartement, et qu’ensuite ils pourraient faire venir leurs familles. Cette illusion leur a été vendue par les passeurs et circulait aussi sur la Toile. En réalité, ils se sont retrouvés dans une caserne au Limbourg ou en Flandre-Occidentale. Mais ils n’avaient évidemment pas payé les passeurs pour ça et donc leur déception s’est répandue comme une traînée de poudre sur internet : “Vous ne devez pas venir, car ce n’est vraiment rien ici. » »

En mai dernier, visitant un centre pour réfugiés, Théo Francken avait s’était vivement agacé du peu de reconnaissance que ceux-ci manifestaient à la Belgique de les avoir accueillis :

« Vous êtes des dizaines de milliers à être entrés dans notre pays en quelques semaines. Ce n’est pas évident pour notre pays, ni pour l’opinion publique. Nous faisons de notre mieux, nous essayons d’assurer un accueil digne. Avoir un peu de reconnaissance serait opportun. »

La Flandre en route vers le modèle bavarois ?

La Flandre en route vers le modèle bavarois ?

23/08/2014 – ANVERS (via le site de Lionel Baland)
Le parti national-centriste flamand – la Nieuw-Vlaamse Alliantie (N-VA) -, dirigé par Bart De Wever (photo), entend désormais grignoter la Belgique de l’intérieur. Alors que le parti dirige, au sein de coalitions réunissant la N-VA, les sociaux-chrétiens et les libéraux [de droite], Anvers (Antwerpen) et la Flandre ; les négociations en vue de former un gouvernement belge incluant ces trois partis néerlandophones et les libéraux francophones [de centre-droit] progressent. Le Premier ministre belge devrait être un social-chrétien flamand (CD&V), mais le vrai maître de ce gouvernement sera la N-VA. Cette dernière a le mérite d’avoir chassé du pouvoir à Anvers, en Flandre et [bientôt ?] au sein du gouvernement belge les socialistes du pouvoir et d’avoir constitué des coalitions sans avoir recours à des partis de gauche (comme les écologistes).

Mais surtout Bart De Wever et la N-VA offrent une vision de société, celle de créer une « Bavière flamande » : conservatrice et patriotique pour sa région.

La N-VA, qui a conquis Anvers (Antwerpen) en 2012 et exporté son modèle à la Flandre et bientôt désormais au sein du gouvernement belge, place ses pions : l’administration au sein de la municipalité d’Anvers, en Flandre et désormais au sein de l’État belge comptera de plus en plus de membres de la N-VA.

Crédit photo : Nieuw-Vlaamse Alliantie (N-VA) via Wikipédia (cc).

[Lu su rle net] Belgique : Marocaine d'origine, future bourgmestre grâce à la NVA

[Lu sur le net] Belgique : Marocaine d’origine, future bourgmestre grâce à la N-VA

23/10/2012 — 21h00
BRUXELLES (via Le Parisien) — Nadia Sminate (photo ci-dessus, note de Novopress), Belge d’origine marocaine, affiche pleinement son appartenance au parti indépendantiste flamand N-VA qui prône la séparation du pays. Elle deviendra même la première bourgmestre (maire) d’origine marocaine de Belgique lorsqu’elle prendra dans trois ans les commandes de la commune flamande de Londerzeele, sous les couleurs de la formation de Bart De Wever qu a récemment raflé aux socialistes la seconde ville du pays, Anvers.

Lire la suite