Tag Archives: musulmans

L'intégrisme islamique et la civilisation par Hélios d'Alexandrie

L’intégrisme islamique et la civilisation – par Hélios d’Alexandrie

Source : Poste de veille – « L’intégrisme islamique et la civilisation, par Hélios d’Alexandrie »
Il s’agit de la deuxième chronique de la série d’Hélios d’Alexandrie consacrée à l’intégrisme islamique.

Paradoxe étrange que celui de la civilisation dite islamique, car c’est la seule civilisation qu’on identifie à une religion, et qui fut en même temps la seule où la religion ne joua aucun rôle positif, voire qui prit son essor en dépit de la religion. La civilisation dite islamique fut également la seule où la religion a été le facteur principal de son déclin et de sa disparition.

Cette introduction me semble nécessaire pour bien comprendre les dangers mortels de l’intégrisme islamique. Depuis qu’un certain Samuel Huntington a parlé du « conflit des civilisations », l’islam intégriste, sous ses aspects politique et belliqueux, n’a cessé de gagner du terrain. En tant que « phénomène civilisationnel », il a atteint son « apogée » et sa « parfaite expression » avec l’avènement du Califat islamique. Peut-on sérieusement parler dans son cas de civilisation ? La question se pose, parce que dans la mesure où le Califat islamique reproduit fidèlement l’État musulman fondé par Mahomet et ses successeurs immédiats à Médine, il se trouve à reproduire également la « civilisation islamique » à sa naissance.

La « civilisation islamique » des origines

Ce que le Califat islamique accomplit présentement à petite échelle, la « civilisation islamique » au début de l’islam, l’a accompli à très grande échelle. Les destructions opérées dans tous les pays conquis et l’asservissement de leurs peuples ont eu pour effet d’effacer ou du moins de plonger dans l’oubli une part importante du patrimoine culturel de l’humanité. Les musulmans n’utilisent jamais le mot conquête pour parler des invasions de la Syrie, de la Mésopotamie, de la Perse, de l’Inde, de l’Égypte, de l’Afrique du Nord, du Sud de l’Europe, ils emploient plutôt le terme foutouhat (pluriel de fath) ce qui signifie ouvertures. À en croire l’histoire officielle de l’islam les armées musulmanes n’ont pas envahi ou conquis, elles ont « ouvert » ces pays !

Lire la suite

Crédit photo : Thierry Ehrmann via Flickr (cc)

Italie : Des musulmans interdisent à des jeunes filles de monter dans le bus pour la mosquée

Italie : Des musulmans interdisent à des jeunes filles de monter dans le bus pour la mosquée

18/03/2015 – SIENNE  (NOVOpress)
C’est un communiqué de la Ligue du Nord qui a révélé l’affaire, reprise ensuite par plusieurs sites d’information locaux comme ImolaOggi, Qui News Valdelsa ou encore OK Siena.

La semaine dernière, à Colle di Val d’Elsa, dans la province de Sienne en Toscane, deux jeunes filles italiennes se sont plaintes à la Tiemme, la Société de transports, pour avoir été empêchées de monter dans l’autobus public qui part du centre ville en direction de la mosquée. Des immigrés musulmans qui se rendaient à la mosquée leur auraient interdit l’accès « car, selon leur religion, les femmes ne doivent pas prendre les transports publics en présence d’hommes de religion musulmane. Après un début d’altercation et des insultes, les jeunes filles se sont vues contraintes de renoncer à monter dans l’autobus ».

À la suite de cette plainte, des contrôleurs de la Tiemme, épaulés par des membres de la Police municipale de Colle Val d’Elsa, ont effectué vendredi une vaste opération de contrôle, qui a permis d’infliger de nombreuses amendes pour manque de titre de transport. La Police municipale a en outre repéré un individu dépourvu de tout papier d’identité. Les forces de l’ordre alertées l’ont conduit au commissariat pour vérification : il a alors déclaré qu’il venait d’arriver clandestinement en Italie en provenance du Tchad.

Lire la suite

Cazeneuve chouchoute les musulmans (Présent 8306)

Cazeneuve chouchoute les musulmans (Présent 8306)

03/03/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Cazeneuve, c’est cet inquiétant ministre de l’Intérieur – et des Cultes – qui refuse d’interdire de vente dans les librairies (1) les brûlots islamistes. Au motif que « prôner le djihad n’est pas un délit ». Pas un délit chez les dingos d’Allah sans doute, mais en Europe où l’on tue au nom du djihad ?

Cazeneuve chouchoute les musulmans (Présent 8306)Vous aurez noté que, par une sorte de contorsion kamasoutresque, le gouvernement et la majorité des médias dhimmitisés ont retourné le problème. Ce sont des musulmans (pervertis, ignorants, fanatiques, déjantés, tout ce que vous voudrez, mais des musulmans revendiqués) qui ont tué en janvier dernier.

Dans les journaux, ça devient : « Depuis les attentats de janvier, les milieux musulmans sont la cible (sic) d’une flambée (resic) d’actes de vandalisme et de violence. »

C’est bien dommage, car surtoutpasdamalgame. Mais la faute à qui ? Est-il permis de demander à la communauté musulmane fréquentable (et pas au seul cacochyme Boubakeur) ce qu’elle fait concrètement pour endiguer et annihiler des gens qui, nolens volens, se réclament de l’islam ? Et qui, en tout état de cause, ne sont pas des extra-terrestres sortis de nulle part ?

La semaine dernière, Cazeneuve est allé à Bordeaux, la ville du dhimmi Juppé qui l’accompagnait, « pour apaiser » nous dit-on. Pour apaiser qui ? Les chrétiens et les juifs qui sont les cibles – et plus souvent qu’à leur tour – des djihadistes ? Non. Pour apaiser les milieux musulmans !

L’espace d’un après-midi, il a ainsi visité trois lieux de culte musulmans. A la mosquée Al-Houda, il a été reçu par le grand imam de Bordeaux (eh, oui, ça existe…) Tareq Oubrou.

Lire la suite

Les bons copains

Les bons copains

02/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Ils vont se réunir le 4 mars prochain à Saint-Denis lors d’un meeting pour lutter, sans rire,  contre l’islamophobie et le climat sécuritaire en France. Qui sont ce ils  ?

Des conglomérats musulmans, bien sûr, mais aussi de nombreux syndicats, associations, partis d’extrême-gauche : association culturelle les Oranges, association Falsafa (Angers), ARLDFM (Association pour la reconnaissance des droits et libertés aux femmes musulmanes), ATMF (Association des Travailleurs Maghrébins de France), ATTAC, Beur FM, Capab (Collectif Antifasciste Paris Banlieues), CCIF (Collectif Contre l’Islamophobie en France), CGT Educ’action Créteil,  CEAL Collectif enseignant pour l’abrogation de la loi de 2004, Cedetim, CFPE (Collectif Féministes Pour l’Egalité), Compagnie Erinna – Grèce/Résistances !, Droit Solidarité, Ensemble (FdG), EELV (Europe Ecologie Les Verts), FCP (Force Citoyenne Populaire), Femmes Plurielles, FFR (Filles et Fils de la République) Créteil, Fondation Frantz Fanon, FTCR (Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives), FUIQP (Front Uni des Quartiers Populaires), IJAN (International Jewish anti-Zionist Network), Les Indivisibles, MTE (Mamans Toutes Egales), NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) (“sur la base de l’appel contre l’union sacrée”), Oumma.com, PCF (Parti Communiste Français), PIR (Parti des Indigènes de la République), PSM (Présence et Spiritualité Musulmane), Revue Z, Sortir du Colonialisme, Stop le  Contrôle au Faciès, Sud Education Créteil, UJFP (Union Juive Française pour la Paix), UOIF (Union des Organisations Islamiques de France).

Dans leur plus grand dénominateur commun qui est la haine de l’identité française jusque leur plus petit dénominateur commun qui est une politique internationaliste d’inféodation, ces alliés à la base improbable (les uns détestent l’athéisme, les autres Dieu) se sont trouvés.

Reste le motif de cette réunion qui est à la limite de la farce à une heure où la justice Taubira a anéanti la sanction des crimes et délits, où les médias ne passent pas une journée sans parler de lutte contre l’islamophobie.

Ces groupes religieux comme politiques sont aussi à l’aise avec leurs mensonges qu’ils le sont avec les subventions, fruits du travail d’une bonne partie de la population qu’ils s’évertuent pourtant à haïr.

Crédit image : Indigènes de la République, DR.

Humour républicain

26/02/2015 – BORDEAUX (NOVOpress)
Au cours d’une journée à Bordeaux où il a visité trois mosquées, le Ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve a déclaré vouloir être intraitable contre toutes les formes de communautarisme.

Publié le
Le président du CRIF reconnaît que les violences antisémites sont le fait de musulmans

Le président du CRIF reconnaît que les violences antisémites sont le fait de musulmans

26/02/2015 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinfromation)
Le président du Conseil représentatif des institutions juives, Roger Cukierman (photo), a affirmé lundi que « toutes les violences [antisémites] aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans ». Il a ajouté que, en matière d’antisémitisme, Marine Le Pen est « irréprochable personnellement ».

Le FN « dédiabolisé » est‑il en passe de gagner ses galons de respectabilité républicaine ?

On en est loin ! Le propos tenu, presque anodin, était noyé dans une phrase ne manquant pas de rappeler que le FN comptait encore, selon lui, des « négationnistes », des « vichystes » et des « pétainistes ». M. Cukierman s’est empressé de compléter qu’il ne voterait jamais Front National et que Mme Le Pen n’avait pas sa place au dîner du CRIF.

Les représentants des musulmans et leurs affidés se sont néanmoins offusqués de ces déclarations

Les représentants du Conseil français du culte musulman (CFCM), qui sont, eux, des habitués de la grand’messe annuelle du CRIF, ont immédiatement annulé leur venue. Quant à Jack Lang, il a affirmé que Cukierman était : « En infraction avec l’esprit du 11 janvier » ! Jack Lang sous‑entend donc que faire usage de sa liberté de penser et d’expression peut constituer une infraction !

C’est justement le projet du président de la République qui, à la différence du CRIF, n’est pas prêt de changer de logiciel

Comme le bulletin de réinformation en rendait compte hier, François Hollande a rappelé son projet de pénalisation de toute pensée déviante : il souhaite « que toutes les paroles, tous les écrits de haine, qu’ils soient antisémites, racistes, homophobes, ne relèvent plus du droit de la presse, mais du droit pénal ».

Crédit photo : Claude Truong-Ngoc, via Wikipédia, (cc).

Binationaux : l’Australie tranche (Présent 8301)

Binationaux : l’Australie tranche (Présent 8301)

24/02/2015 – CANBERRA (NOVOpress)
Suivant l’exemple des Pays-Bas et du Royaume-Uni, l’Australie, également confrontée à une importante menace islamo-terroriste intérieure, se prépare à adopter une mesure de simple bon sens concernant ses binationaux : déchoir de leur nationalité australienne tous ceux qui seront impliqués dans des réseaux djihadistes.

Binationaux : l’Australie tranche (Présent 8301)Contrer la menace intérieure

Rappelant lundi, lors de la présentation de son projet de réforme, que la menace intérieure s’était aggravée depuis un an et que quelque 400 enquêtes impliquant des djihadistes, nés pour la plupart en Australie, étaient actuellement en cours, le chef du gouvernement conservateur, Tony Abbott, a expliqué très justement que « nous ne pouvons laisser des gens mal intentionnés utiliser notre nature ouverte à nos dépens ». C’est pourquoi, a-t-il ajouté, le gouvernement « va produire des amendements à la loi sur la nationalité, permettant la déchéance ou la suspension de la nationalité australienne pour les binationaux » liés à des organisations terroristes.

Une mesure de bon sens

Une mesure de bon sens déjà mise en œuvre par plusieurs pays, mais pas par la France, pourtant directement concernée de par sa forte proportion de binationaux originaires de pays musulmans.

Lire la suite

Cet islam qui veut notre mort (Présent 8295)

Cet islam qui veut notre mort (Présent 8295)

17/02/2015 – PARIS (NOVOpress)
Le temps n’est plus où le ministre de l’intérieur attribuait à un fou l’agression de policiers, quoique ce fût au cri d’Allah Akbar. Après l’attentat de Copenhague succédant à ceux de Paris et de Bruxelles, nul n’oserait parler d’une loi des séries. Même François Hollande a établi un lien : « Ce qui s’est produit (au Danemark), c’est ce qui était déjà à l’œuvre en France il y a plus d’un mois. Ce sont les mêmes cibles qui avaient été choisies par le terroriste. » Il a tout de même « oublié » un autre élément de similitude : l’islamisme. Car nous ne sommes pas face à l’offensive continue d’un terrorisme sans nom, sans visage, sans idéologie, mais nous sommes confrontés au terrorisme islamique. Cet adjectif semble écorcher les lèvres de nos dirigeants car sa racine, c’est « islam », ce qui est très embêtant car, officiellement, l’islamisme n’a rien à voir avec l’islam, quoique sans le second le premier n’existerait pas.

Cet islam qui veut notre mort (Présent 8295)Si nous n’osons pas nommer notre adversaire, nous avons déjà perdu une bataille. Si nous nous trompons sur son objectif également. Or, à en croire le chef de l’Etat, les terroristes islamiques, en France et au Danemark, combattent « les valeurs de la liberté, du droit, de la protection de chaque citoyen ». Ce serait, en somme, des ennemis des fondamentaux de la République. Or, la guerre qu’ils nous font est accessoirement politique et essentiellement religieuse.

L’Etat islamique et ses épigones n’ont jamais fait mystère de leur objectif : établir partout la charia, la loi islamique, ce qui suppose que le monde entier devienne musulman. Ils nous proposent de nous convertir ou de nous couper la tête. Le moyen de nous convaincre, c’est la terreur. Il n’est guère « correct » non plus de parler de guerre de civilisations, c’est bien pourtant ce dont il s’agit entre l’Occident modelé par le christianisme et l’islam, qui l’a toujours combattu hier et veut encore l’abattre aujourd’hui. Il ne sert à rien de dire que cet islam-là n’est pas le « vrai », comme l’ânonnent quotidiennement nos dirigeants, puisque de toute façon, c’est celui-là qui veut notre mort.

Lire la suite

Le parti des musulmans présentera des candidats aux prochines élections départementales

Ce parti des musulmans qui présentera des candidats aux prochaines élections départementales

14/02/2015 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)

Soumission, le dernier livre de Michel Houellebecq, présente une France ayant élu à sa tête un président musulman. Simple fiction romanesque ?

Ou peut‑être déjà anticipation de la réalité, la réalité « française » d’ici dix ans, quinze ans, vingt ans. L’Union des musulmans démocrates de France, l’UDMF, vient en effet d’annoncer qu’elle se présenterait dans huit villes à l’occasion des prochaines départementales. Parmi les villes choisies, on trouve Bobigny, Marseille ou encore Nice.

L’UDMF est pour l’instant un micro‑parti

Créé en 2012, l’UDMF n’a pour l’instant qu’un seul élu, à Bobigny précisément. Mais ce parti, qui ne compte que 900 adhérents, revendique déjà 8000 sympathisants. Pariant sur une hausse des actes islamophobes qui encourageraient les adhésions, l’UDMF peut envisager l’avenir avec optimisme. Son fondateur ambitionne d’ores et déjà de présenter un candidat aux élections présidentielles de 2017.

Quelles sont les revendications de ce parti ?

On trouve l’autorisation du port du voile à l’école, le développement du halal — décrit idéalement comme un commerce florissant… –, l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne — une Turquie alliée de Daesh… —, le droit de vote aux élections locales pour les étrangers, ou encore le recours à la finance islamique — présentée comme une « alternative saine » à la finance traditionnelle. Islamique par définition, le parti se dit néanmoins « Défenseur de la démocratie et du “vivre‑ensemble” ».

Lire la suite

Le Coran d’abord ! (Présent 8293)

Le Coran d’abord ! (Présent 8293)

12/02/2015 – PARIS (NOVOpress)
Alors que responsables politiques et religieux, largement relayés par les médias, nous répètent inlassablement depuis des mois qu’il faut à tout prix se garder de faire l’amalgame et que les islamistes ne sont pas représentatifs de la communauté musulmane, le Berlin Social Science Center vient de rendre publique une étude assez édifiante, aux termes de laquelle il apparaît que, pour une majorité écrasante de musulmans français, non seulement il n’existe qu’une seule interprétation du Coran, mais qu’en outre celle-ci doit primer sur la loi française.

Le Coran d’abord ! (Présent 8293)La France en tête ?

Lors de cette enquête, le Berlin Social Science Center a demandé à quelque 9 000 musulmans et chrétiens dans six pays de l’Union européenne (Belgique, Pays-Bas, Allemagne, France, Suède et Autriche) de répondre par « oui » ou par « non » aux trois affirmations suivantes :
1/ Les musulmans doivent retourner vers les racines de la foi;
2/ Il n’y a qu’une seule interprétation du Coran. Chaque musulman doit s’y tenir ;
3/ Les règles religieuses sont plus importantes que les lois.

Et les résultats, publiés récemment par le Journal of Ethnic and Migration Studies, sont pour le moins édifiants. Ainsi, à la première affirmation, 61,4% des musulmans français ont répondu par « oui », contre 66,1% des Belges, 65% des Autrichiens, 54,5% des Néerlandais, 49,9% des Allemands et 43,4% des Suédois.

Mais plus révélatrices encore sont les réponses apportées aux deux autres affirmations : pas moins de 81,7% des musulmans français ont en effet estimé qu’il n’y avait qu’une seule interprétation du Coran et que chaque musulman doit s’y tenir (contre 82,2% des Belges, 79,1% des Autrichiens, 74,3% des Néerlandais, 67,4% des Suédois et 57,1% des Allemands). Quant à savoir si les règles religieuses sont plus importantes que les lois, les musulmans français arrivent en tête avec 73,2% de réponses positives, contre 73,1% chez les Autrichiens, 70% chez les Néerlandais, 69,6% chez les Belges, 52,1% chez les Suédois et 45,1% chez les Allemands.

Lire la suite

Contre le djihad : un site ! (Présent 8283)

Contre le djihad : un site ! (Présent 8283)

29/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
Combattre la propagande djihadiste incitant les « jeunes » candidats au djihadisme en utilisant –détournant– les mêmes armes que les terroristes islamistes est-elle la bonne solution ? C’est du moins ce qu’espère le gouvernement français qui a lancé mercredi un site internet (interdit au moins de 12 ans, la belle affaire !) pour détailler ses mesures antiterroristes et tenter de contrer la propagande djihadiste qui envahit les réseaux sociaux.

Contre le djihad : un site ! (Présent 8283)Contre-discours

Le site en question : http://www.stop-djihadisme.gouv.fr/

Un clic, et ça démarre. Sur un fond sonore censé faire peur, des images extraites de vidéos et de page Facebook de propagande appelant au joyeux djihad pour tous se succèdent. Puis apparaissent des messages écrits destinés aux apprentis « Rambo » prêts à aller se faire tuer pour imposer la charia au monde et aller retrouver les vierges promises au paradis d’Allah.

Des messages du genre « Ils te disent : sacrifie-toi à nos côtés, tu défendras une juste cause » suivi d’un contre-argument où l’on peut lire : « En réalité, tu découvriras l’enfer sur terre et mourras seul loin de chez toi ».

Lire la suite

Hausse des départs pour le djihad : mauvaise ou… bonne nouvelle ? (Présent 8298)

L’Etat islamique perd la ville de Kobané mais promet de nouvelles attaques en Europe

28/01/2015 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)

L’Etat islamique freiné dans son expansion

Après 4 mois de combats violents entre les troupes de l’Etat islamique et les forces kurdes soutenues logistiquement par les forces de la coalition internationale, la ville de Kobané est sous contrôle kurde. Cette victoire des forces kurdes et la débandade des jihadistes a une haute valeur symbolique et marque la fin de l’expansion syrienne de l’Etat islamique, du moins pour le moment. Après de rudes combats qui ont fait plus de 1 600 morts depuis la mi‑septembre, les unités de protection du peuple kurde se sont rendues maîtres de la ville et ont repoussé les assaillants hors de la ville où ils les poursuivent encore. Ce revers pourrait marquer la première étape de la reconquête des territoires syriens actuellement sous contrôle de l’Etat islamique. Malgré tout, les jihadistes contrôlent encore quelques villages en périphérie de Kobané.

L’Etat islamique se réduit sur deux fronts

En effet, en plus de la victoire kurde à Kobané, l’expansion de l’Etat islamique se voit également réduite à l’Est. Le commandement de l’armée irakienne a annoncé ce lundi que ses troupes avaient récupéré le contrôle total de toutes les entités territoriales, villes, cantons et districts, de la province de Diyala. Les forces de la coalition estiment donc avoir réussi à endiguer l’expansion de l’Etat islamique en Irak, même si une grande partie du pays, dont la ville de Mossoul, est toujours sous le contrôle des jihadistes. L’expansion de l’Etat islamique a donc été arrêtée pour le moment sur les deux fronts avec des victoires hautement symboliques.

Mais la guerre risque de se globaliser

Lire la suite

“Jean-Luc Mélenchon, est-ce que les intégristes catholiques tuent les humoristes ?”

28/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
Samedi dernier dans l’émission Les grandes questions sur France5, Jean-Luc Mélenchon emploie de nombreuses circonlocutions pour ne pas prononcer le mot d’islamistes ou encore moins de musulmans, à propos des tueries des frères Chérif et Saïd Kouachi et d’Amedy Coulibaly du 7 au 9 janvier.

Eliette Abecassis lui pose alors la question “Est-ce que les intégristes catholiques tuent les humoristes aujourd’hui ?” et ajoute “Il s’agit bien de l’intégrisme musulman”.

Publié le
bel_FpZ2LtO

L’échec de l’intégration des musulmans démontrée dans une émission en Belgique

24/01/2015 – BELGIQUE (NOVOpress)
« L’intégration est un échec ! ». Voilà le thème du premier numéro de l’émission « Dossiers tabous » diffusé mardi soir sur RTL TVI. Annoncé en grande pompe car marquant le retour à la télé du célèbre journaliste belge Jean-Claude Defossé, les Belges étaient impatients de découvrir ce programme. Mais outre les appréciations de certains Belgo-belges, l’émission a provoqué un tollé.

Et pour cause, Jean-Claude Defossé présente l’intégration des immigrés musulmans en Belgique comme un «échec». Politiques, militants associatifs, citoyens lambda, les critiques ont émané de tout bord.

Jean-Claude Defossé assume totalement son reportage :

Accusé par les uns de “surfer sur les clichés” ou de faire un “mélange d’amalgames”, M. Defossé ne change pas sa ligne de conduite. “Mon but était de secouer le cocotier pour voir ce qui tombait, de faire réfléchir en somme. Et j’ai réussi. Un reportage sans critiques, c’est pour moi un reportage à l’eau tiède. Si c’était à refaire, je ne changerais rien”.


[Tribune] Cette guerre civile dont nous ne voulons pas

[Tribune] Cette guerre civile dont nous ne voulons pas

Par Henri de Begard via Le Rouge & le Noir

Il est de bon ton dans une certaine frange de la blogosphère catholique de cracher sur le thermomètre et de repousser d’un revers de main toute possibilité de guerre civile et de délitement de la France comme des fantasmes de “groupuscules d’extrême-droite”.

Des alarmes toujours plus nombreuses

Les voix médiatiques sont pourtant de plus en plus nombreuses à craindre cette possibilité d’une guerre civile en France, qu’il s’agisse de journalistes tels Eric Zemmour prédisant une « guerre civile entre communautés » [1] ou Ivan Rioufol titrant « une guerre civile menace la France » [2], ou bien d’écrivains tels Michel Houellebecq qui dans son dernier roman, « Soumission », décrit une France en proie à une guerre civile opposant militants d’extrême droite et groupes musulmans d’origine africaine, ou encore Jean Rolin dont le dernier roman, « Les Évènements », met la France en état de guerre civile aux mains de milices (les unes d’extrême droite ou d’extrême gauche, d’autres confessionnelles, chrétiennes et musulmanes) s’opposant là aussi à travers tout le territoire.

La crainte d’une possible et prochaine guerre civile en France est ainsi partout, dans les médias, dans les esprits et même jusque dans la rentrée littéraire de ce début d’année.

Loin d’être réservé à l’extrême-droite, ni même à la droite, ce constat d’un embrasement possible à travers toute la France est aussi confirmé par des remontées de terrain. Ainsi, le porte-parole du « Collectif démocrate des couleurs de la diversité » établi à Drancy reconnait que « le malaise est dans la bouche de tout le monde. La cocotte-minute est déjà prête à exploser. Si vous ajoutez l’amalgame avec l’islam pour les assassinats et quelques “attentats” contre les mosquées, le mélange deviendra plus puissant que celui qui provoqua les émeutes de 2005. Préparez-vous à ce que cela éclate… » [3]

La guerre civile a-t-elle commencé ?

Lire la suite

Sheikh-Imran-Hosein

Le Sheikh Imran Hosein suggère aux musulmans présents en France d’opter pour la remigration

21/01/2014 – MALAISIE (NOVOpress)
Imran Nazar Hosein est un érudit musulman, auteur et philosophe spécialisé en eschatologie islamique, en politique internationale et en sciences économiques et politiques.
Dans cette vidéo, il s’adresse aux musulmans présents en France et leur suggère fortement d’opter pour la remigration afin de vivre pleinement leur foi en terre d’islam.

Que faire ? Comment devons-nous répondre ? Que se passe-t-il en France ? Beaucoup d’entre vous ont des parents qui ont émigré. D’Algérie, du Maroc, de Tunisie, de Libye, d’Afrique du nord… Et vous êtes nés en France. Et vous considérez la France comme votre terre, mais non ce n’est pas votre terre.
Vos parents ont quitté l’Afrique du nord. C’est là-bas votre terre. C’est là votre terre. Et bien que vous soyez nés en France, vous devriez rentrer chez vous. Mon conseil pour vous en ce jour est le retour chez vous.


paki2

Manifestations violentes anti-Charlie Hebdo. En Algérie, ils scandent : “Les Kouachi sont des martyrs”

17/01/2015 – ALGER (NOVOpress)
Des milliers de personnes ont manifesté dans plusieurs pays musulmans après la prière du vendredi contre la publication par Charlie Hebdo d’un dessin représentant le prophète Mahomet, des protestations émaillées de violences notamment au Niger, en Turquie, au Pakistan mais également en Algérie.

Quatre personnes sont mortes et 45 ont été blessées vendredi à Zinder, la deuxième ville du Niger. Le Centre culturel français a été aussi incendié tandis que des commerçants chrétiens ont été attaqués et trois églises saccagées. Dans chacune de ces manifestations, le drapeau français a été brûlé par les manifestants musulmans.

En Algérie, les islamistes ont défilé en scandant “Les Kouachi sont des martyrs”.


En Turquie, des islamistes ont organisé un rassemblement puis une prière mortuaire en mémoire des frères Kouachi.