Tag Archives: municipales

parlement_a_vienne

Municipales à Vienne (Autriche) : perçée du FPÖ

12/10/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Les Viennois étaient appelés aux urnes hier pour élire leur exécutif au terme d’une campagne centrée sur les immigrés clandestins qui affluent en Europe.

Qu’est il sorti des urnes ?
Le SPÖ, le parti socialiste autrichien qui dirige la ville de Vienne, traditionnellement ancrée à gauche puisqu’elle n’a jamais basculé depuis 1945 est arrivé en tête avec 40 % des voix. LE FPÖ, de droite nationale et allié du FN au Parlement européen réalise un résultat encourageant avec 31 % des voix.
En 10 ans, le FPÖ a doublé son résultat et s’affirme ainsi comme la deuxième force politique régionale. Les conservateurs du ÖVP sont relégués dans le rôle du troisième homme. Cette victoire du SPÖ qui montre toute la mainmise des socialistes sur Vienne ne fait pas oublier la lente érosion qu’ils subissent. Ils avaient été obligés en 2010 de former une coalition avec les verts.

Que faut il en retirer ?
Si le thème des immigrés clandestins était au cœur de la campagne puisque le maire SPÖ avait annoncé que Vienne POUVAIT les accueillir, le FPÖ progresse et avance vers son véritable objectif. Heinz Christian Strache, chef du FPÖ, a réussi à mettre en sourdine l’outrance de son parti et a engrangé le soutien d’un maire d’arrondissement conservateur. Strache compte devenir chancelier dès les élections législatives de 2018.

Crédit photo : Yann Pinczon du Sel via Flickr (CC) = Parlament, Vienna, Austria


Pontet : l’élection du maire FN confirmée par 60 % de votants

01/06/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)
Réélu à 60 %, avec une participation de 60 % également, le maire du Pontet (Vaucluse), Joris Hébrard exulte. Après l’annulation du scrutin de mars 2014, remporté de sept courtes voix au second tour, les Pontétiens ont donc largement confirmé leur choix. La liste « citoyenne et sans étiquette », cache-sexe du PS, du Front de gauche et des Verts, obtient 28 % des suffrages. Les « Républicains », ex-UMP, alliés à l’UDI s’effondrent à 13 %. Autant dire que même en liste unique, l’UMPS n’aurait pu contrer le candidat du FN.


Le candidat frontiste Joris Hébrard réélu au… par ITELE

Crédit photo : capture d’écran de l’intervention de Joris Hébrard après son succès électoral à la mairie du Pontet au micro de iTV


 

 

Continue reading

Publié le
Percée bleue marine : la fin du théâtre de la bipolarisation - par Jean-Yves Le Gallou

Percée bleue marine : la fin du théâtre de la bipolarisation – par Jean-Yves Le Gallou

Marine Le Pen et Steeve Briois lors d’une conférence de presse à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais, France) pour le lancement de l’élection municipale de 2008.

25/03/2014 – PARIS (via Polémia)

1-L’événement des municipales de mars 2014 c’est avant tout la percée du Front national :

– 597 listes présentes ;

– 7% des suffrages exprimés en ne présentant des listes qu’à un tiers des Français ;

– 330 listes qualifiées au second tour (au lieu de 115 en 1995, record précédent) ;

– 114 triangulaires, 77 quadrangulaires, 22 pentagulaires dans les villes de plus de 30.000 habitants, ;

– 1 ville déjà conquise : Hénin-Beaumont ;

– en tête dans 17 communes de plus de 10.000 habitants (y compris Avignon, « ville de culture et de métissage » selon le Dauphiné libéré) et 7 communes de moindre taille ;

– 5 à 10 victoires possibles supplémentaires ;

– un quasi-raz de marée – 45% pour Robert Ménard – à Béziers, ville de 77.000 habitants.

2-La fin du théâtre de la bipolarisation

Marine Le Pen a raison d’affirmer : « C’est la fin de la bipolarisation de la vie politique en France ». Les électeurs comprennent progressivement que l’alternance UMP/PS est une fausse alternance théâtralisée : les plus lucides des électeurs (lorsqu’ils en ont la possibilité, là où le FN a pu aligner des candidats crédibles) se portent alors vers l’offre politique nouvelle. Ce n’est que le début d’un processus : celui de la découverte que le système UMPS est clos et qu’il ne peut changer rien de fondamental.

Lire la suite

Municipales : victoire sans appel des droites

Municipales : victoire sans appel des droites

24/03/2014 – PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Sans hésitation, le grand gagnant des ces élections municipales est le « parti des abstentionnistes » qui arrive en tête. Près de 40 % des 44 millions d’électeurs ont boudé les isoloirs dimanche. Un taux de participation le plus faible jamais enregistré depuis 40 ans. Sinon, ce qu’il faut avant tout retenir de ce premier tour, c’est une victoire de la droite, une forte poussée du FN et une gauche en net recul.

La France connaît-elle une vague bleu marine ?

Sans conteste, le Front national a réussi son pari. La majorité de la presse parle d’un succès historique. Marine Le Pen se réjouit « de la fin de la bipolarisation électorale et d’une très forte poussée électorale du FN ». Steeve Briois a été élu dès le premier tour à la municipalité d’Hénin‑Beaumont. Dans plusieurs villes moyennes, un candidat FN sera présent au second tour. Florian Philippot, vice-président du FN, arrive en tête à Forbach. Robert Ménard crée la surprise à Béziers. Louis Aliot, vice-président du FN, se distingue à Perpignan, ainsi que David Rachline à Fréjus ou Philippe Lottiaux à Avignon. A Marseille, Stéphane Ravier devance le candidat du parti socialiste Patrick Mennuci. A noter également la très nette victoire de Jacques Bompard, président de la Ligue du Sud, à Orange, ou encore celle de Nicolas Dupont-Aignan, à Yerres, élu avec plus de 75 % des voix.

Qu’en est-il des ténors de l’UMP ?

Jean‑François Copé à Meaux et Alain Juppé à Bordeaux ont été reconduits dans leurs fonctions dès le premier tour avec plus de 60 % des voix. Christian Jacob, porte-parole du groupe UMP à l’Assemblée nationale a été élu avec plus de 70 % des voix dans sa ville de Provins. Xavier Bertrand quant a lui a été réélu à Saint-Quentin, Hervé Mariton à Crest et Laurent Wauquiez au Puy-en-Velay.

Lire la suite

Anthony Garénaux (FN, Harnes) : "Nous sommes très sereins"

Anthony Garénaux (FN, Harnes) : « Nous sommes très sereins »

24/0/302104 – HARNES (NOVOpress)
Anthony Garénaux, jeune candidat du Front national à Harnes dans le Pas-de-Calais a réalisé une très belle performance dimanche soir. En effet, les Harnésiens ont été 20% à faire confiance à sa liste. Contacté par Novopress, Anthony a aimablement souhaité répondre à nos questions.


Anthony, votre première réaction après le score de dimanche soir ?

C’est exceptionnel ! En 2008, nous avions fait 11 % au premier tour puis 6 % au second, et obtenu un seul conseiller municipal. Nous avons donc doublé notre score du premier tour, alors que nous sommes dans un bastion solidement socialo-communiste depuis plus de 50 ans !

Dans quel état d’esprit envisagez-vous ce second tour ?

Nous sommes très sereins : nous n’avions rien à perdre ! L’objectif est d’avoir au moins deux conseillers municipaux : ce sera chose faite, et c’est d’ores et déjà une victoire pour notre formation au niveau local.

Lire la suite

La gauche morale part en campagne contre le FN

La gauche morale part en campagne contre le FN

24/03/2014 – PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Jeunes socialistes d’un côté, militants de milieux associatifs de l’autre, les voilà partant en croisade aujourd’hui, affublés de tracts, pour sauver la France. Après les manifestations de samedi à Paris contre le racisme et le fascisme pour lutter contre le FN et « la droitisation des esprits », c’est au tour de la province d’être l’objet de la rééducation par la Gauche.

Leur destination ? Le Sud-Est, Béziers, Fréjus, Saint-Gilles, Brignoles, et le Nord-Pas-de-Calais, pour s’occuper de la vingtaine de villes susceptibles d’être dirigées par le FN. Il faut « rediaboliser le Front national ».

Eh oui, certains irréductibles Gaulois s’entêtent encore à ne pas jouer le jeu de la démocratie, ou ne pas s’apercevoir que voter FN, c’est mal. Mais ne nous y trompons pas, ces jeunes hussards partent en campagne par, disent-ils, « solidarité ».

Crédit photo : Georges Biard via Wikipédia (cc).

Fabrice Robert

Municipales : ne pas rater la marche – par Fabrice Robert

24/09/2013 – 14h00
PARIS (NOVOpress) –
Le mouvement identitaire est un peu à la politique ce que les forces spéciales sont à l’armée. Nous allons où les autres ne vont pas. Nous passons devant comme nous l’avons fait avec les prières de rue. Derrière nous, l’infanterie classique du Front national ou les officiers d’état-major de l’UMP de Copé arrivent et raflent les honneurs électoraux. Mais, du moins, avons-nous servi.

Ce rôle est notre rôle. D’abord, parce nous pouvons le remplir. Dans la vie, il faut faire ce que l’on doit. Ensuite, parce que, de toute évidence, personne ne le fait à notre place. En conséquence de quoi, nous avons à tenir notre place au créneau que la vie nous a dévolu. Mais notre rôle ne s’arrête pas là. Nous ne sommes pas, nous ne pouvons pas être que les sacrifiés qui sortent les premiers de la tranchée. Les types dont on reprend les idées tout en les traitant d’infréquentables.

Lire la suite

Jacques Peyrat annonce le lancement d'une plateforme pour les élections municipales de Nice (et sa probable candidature à sa tête !)

Jacques Peyrat annonce le lancement d’une plateforme pour les élections municipales de Nice (et sa probable candidature à sa tête !)

Assemblée générale de l’Entente républicaine : Philippe Vardon en compagnie d’André Truqui, Jacques Peyrat et Jean-Claude Mari. Crédit photo  : DR

25/01/2013 -06h00
NICE (NOVOpress) – Décidément, ça remue sacrément dans la Baie des Anges en ce moment ! En tout cas pour ce qui est du champ politique se situant à la droite de Christian Estrosi (UMP), le maire de Nice qui d’ailleurs lui-même n’est plus franchement à droite. De recompositions en claquages de porte, en passant par des annonces tantôt attendues tantôt surprenantes, cela peut paraître difficile à suivre…

Lire la suite

Nice : plus forte implication de Philippe Vardon pour les élections municipales

Nice : plus forte implication de Philippe Vardon pour les élections municipales

23/01/2013 – 10h00
NICE (NOVOpress) – Comme nous vous l’avions indiqué précédemment, l’opposition de droite à Christian Estrosi connaît pas mal de changements ces jours derniers.

Premier changement important et non des moindres, ceux qui concernent Nissa Rebela. Lors de la galette des rois et des vœux prononcés vendredi dernier, Philippe Vardon a indiqué se « mettre en retrait de la direction courante de Nissa Rebela et de la confier à notre Secrétaire Général Benoît Loeuillet. » Raisons de ce « retrait » ? « Tant mon implication désormais TOTALE dans la préparation des municipales – et notre volonté que les identitaires soient prêts à y participer tout aussi totalement, quelle que soit la configuration – que le réel boum que nous connaissons depuis septembre nous ont poussé à réorganiser notre direction. »

Lire la suite

Nice : Bruno Gollnisch tête de liste pour le FN pour les élections de 2014 ?

Nice : Bruno Gollnisch tête de liste pour le FN pour les élections de 2014 ?

17/01/2013 – 18h00
NICE (NOVOpress) – Décidément, il se passe quelque chose chaque dernier jour dans la baie des Anges. Après la relaxe en appel de Jacques Peyrat qui lui ouvre de nouvelles perspectives pour les élections municipales, et Nissa Rebela qui évoquera demain ces dites élections lors de sa galette des rois, c »est au tour du Front national de faire parler de lui pour la conquête de l’hôtel de ville en 2014.

Lire la suite