Tag Archives: MRAP

thomas_fabius

Le Pen, Zemmour, Fabius, justice et médias à trois vitesses

18/12/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Depuis quelques jours, les décisions de justice lourdes de symboles tombent, opportunément pour l’oligarchie, après les élections. Marine Le Pen relaxée, le fils Fabius entendu pour faux, blanchiment et escroquerie, Zemmour condamné. Le traitement médiatique.

Zemmour devient un habitué des prétoires et des condamnations. Le polémiste continue pourtant… de polémiquer, en tout cas de raconter le monde tel qu’il le voit et non tel que l’idéologie dominante voudrait qu’on le décrivît.
Il a été condamné pour incitation à la haine contre les musulmans pour des propos tenus il y a plus d’un an dans le journal italien Corriere della Serra. Dans le collimateur, la dénonciation du communautarisme musulman « Cette situation de peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile ».
Décision de justice habituelle, tous les déviants qui préfèrent le réel à la novlangue sidérante et à l’idéologie du Vivre-Ensemble s’exposent aux foudres de la justice. Il fait bien avouer que de telles condamnations ne font plus guère recette dans les médias officiels, qui n’y consacrent que quelques brefs articles. Zemmour est rentré dans le paysage, inutile de lui faire trop de pub.
Lire la suite

Jeune rom lynché dans une cité du 93 : le MRAP accuse l'extrême-droite

Jeune rom lynché dans une cité du 93 : le MRAP accuse l’extrême-droite

Les habitants de la cité des Poètes, à Pierrefitte-sur-Seine, auraient été aperçus habillés en blanc avec des torches le soir où Darius a été lynché.

21/06/2014 – PARIS (NOVOpress) – Mensonge ou aveuglement ? Suite au lynchage d’un jeune rom, Darius, dans la bien nommée cité des poètes à Pierrefitte-sur-Seine, le MRAP (Mouvement contre le Racisme et l’Amitié entre les Peuples) a mis en ligne un communiqué hallucinant, dans lequel ils accusent « des jeunes fascistes » de s’être livré à une « barbarie raciste ». Les mots « Front national », « fasciste », « Ku Klux Klan » sont bien sûr associés. Alors que toutes les pistes convergent vers une même origine de ce fait divers (revanche d’un gang de « racailles » cambriolé par des roms), le lobby antiraciste, dans un déni de réalité sublime, en est encore à accuser l’extrême droite.


UNE EXPEDITION PUNITIVE FASCISTE

Capture d’écran

UNE EXPEDITION PUNITIVE FASCISTE A Pierrefitte-sur-Seine une douzaine de personnes revêtues de cagoules ont kidnappé un jeune garçon de 16 ans sous le prétexte même pas avéré, qu’il aurait été à l’origine d’une tentative de cambriolage dans l’après-midi près du bidonville où il réside.

Ils l’ont battu, le laissant pour mort dans un chariot de supermarché

Ce qui s’est passé à Pierrefitte nous rappelle les méthodes fascistes utilisées un temps contre les juifs, un autre temps contre les arabes, aujourd’hui contre les Roms, accusés d’être responsables de tous les maux de la société.

Comment en est-on arrivé là ? Comment sous le prétexte de faire justice, est on arrivé à tenter d’assassiner de la pire façon, un jeune Rom de 16 ans ? A l’instar de manifestants du Front National qui avaient assassiné Brahim BOUARRAM, un jeune arabe qui se promenait sur les berges de la Seine, des jeunes fascistes ont lynché un Rom qui était chez lui.

Face à ce lynchage qui rappelle les expéditions punitives du Ku Klux Klan, le MRAP ne peut que répéter:

NE LAISSONS PAS FAIRE !

Le MRAP 93 demande que tout soit mis en œuvre pour retrouver les auteurs de cette barbarie raciste.

Source : mrap.fr

Echec retentissant des manifestations contre le racisme

Échec retentissant des manifestations contre le racisme

30/11/2013 – 19h00
PARIS (Novopress) –
Malgré la propagande médiatique, malgré la mobilisation des « intellectuels », les marches organisées aujourd’hui contre le racisme ont connu un échec retentissant.

Et pourtant toutes les associations antiracistes ont sonné le tocsin afin de mobiliser les foules. Las, elles ont dû se contenter de peu de marcheurs mais surtout de leur public habituel de retraités ou de fonctionnaires au comportement moutonnier…

Lire la suite

Manuel Valls, le « Scud anti-Marine » du système

Manuel Valls, le « Scud anti-Marine » du système

13/10/2013 – 08h30
PARIS (NOVOpress/Kiosque Courtois) –
Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls s’est rendu mardi à Forbach où Florian Philippot, vice-président du Front national, est candidat aux élections municipales de 2014. Si l’on en croit le dernier sondage du Figaro magazine sur les personnalités politiques que les Français souhaitent voir exercer des responsabilités au sommet de l’Etat, Valls apparaît comme « l’arme anti‑FN du système ».

Il faut dire que ce système a bien besoin d’un Scud (photo) anti-Marine, après en particulier un autre sondage, celui-ci Ifop pour le Nouvel Observateur, publié mercredi, dans lequel le parti de Marine Le Pen recueille 24 % d’intentions de vote pour les européennes, contre 22 % pour l’UMP et 19 % pour le PS.

Lire la suite

Roms : le Mrap porte plainte contre Manuel Valls

Roms : le Mrap porte plainte contre Manuel Valls

10/10/2013 – 21h45
PARIS (NOVOPress) – Le Parti socialiste va-t-il être pris à son piège communautariste et xénophile ? Appliquant pourtant au quotidien une politique favorisant le Grand Remplacement, ce n’est sans doute pas assez pour certains.

Ainsi, le Mrap, officine antiraciste communiste, islamophile et vivant des deniers publics, vient-il de porter plainte contre Manuel Valls auprès de la la Cour de justice de la République. Cette plainte vise le ministre de l’Intérieur et ses coups de mentons médiatiques peu suivis d’effets sur les Roms.

Lire la suite

Emballements médiatiques - Attentat de la rue Copernic : l’acte fondateur

Emballements médiatiques – Attentat de la rue Copernic : l’acte fondateur

A intervalles réguliers, les médias, auxquels la classe politique emboîte le pas, s’emballent. L’hystérie devient collective. Toute raison disparaît. L’objet de la montée de l’adrénaline médiatique est toujours le même : le nazisme et ses succédanés, le racisme et l’antisémitisme. Durant le mois d’août, « Minute » vous propose de revivre plusieurs de ces crises de folie. En commençant par celle qui a donné le ton à toutes les autres : l’exploitation de l’attentat de la rue Copernic.

Lire la suite

Les faux-semblants de la prétendue laïcité - Par Eric Delcroix

Les faux-semblants de la prétendue laïcité – Par Eric Delcroix

La grande presse française s’est émue de la condamnation par la Cour pénale d’Istamboul à dix mois de prison avec sursis du pianiste turc de renommée internationale Fazil Say, pour blasphème. Or, en présence d’un tel cas, jamais les journalistes du Système ne semblent remarquer que nombre de personnes sont condamnées en France, sous l’empire de la « république laïque », tout pareillement pour blasphème… Peut-être plus ici que là-bas, puisque l’on peut lire dans le Figaro (16 avril, page 29) que « les procès pour blasphème ne sont pas très courants en Turquie (…) Mais les plaintes se multiplient, et la censure rôde ».

En revanche, cela fait belle lurette que les plaintes, procès et condamnations de ce type se multiplient en France, à l’initiative de la LICRA, du MRAP, de la Ligue des droits de l’homme ou du Parquet…

Lire la suite

Le ministère de la Justice demande la levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen

Le ministère de la Justice demande la levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen

12/12/2012 — 21h00
LYON (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) — Sujette à une plainte du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) pour des propos qu’elle avait tenus à Lyon il y à deux ans, Marine Le Pen risque de voir son immunité parlementaire européenne levée par ses collègues de Strasbourg. Le président du Front national avait alors comparé les prières de rue à l’occupation allemande. Notons que si les musulmans priant dans la rue ne possèdent pas d’armes, ils n’en occupent pas moins l’espace public.

Lire la suite

[MàJ] Mouloud Aounit, ancien président du Mrap, est décédé (vidéos)

11/08/2012 — 16h00
PARIS (NOVOpress) — Suite au décès de Moloud Aounit, plusieurs personnalités lui ont rendu hommage. De gauche bien entendu, y compris François Hollande, mais également des responsables musulmans et des dirigeants d’associations juives.

Ainsi, pour Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, Mouloud Aounit « a été un des premiers à dénoncer, avec courage, bravant certaines critiques, l’islamophobie montante, exacerbée par l’extrême droite et une partie de la droite ». François Hollande précise : « Acteur essentiel de la marche pour l’Égalité de 1983, il aura fortement contribué au dialogue entre les cultures, au sein de la communauté nationale » (sic !). Et Martine Aubry a fait part de sa tristesse.

Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris a présenté ses « plus vives condoléances et un soutien spirituel dans cette épreuve survenue le 22ème jour de jeûne du mois sacré de Ramadhan ». De son côté, le site communautariste Oumma.com rappelle qu’« en 2006, Mouloud Aounit n’a pas craint d’aller à contre-courant de l’élite du parisianisme, qui s’enflammait alors pour la défense de Robert Redecker, ce professeur de philosophie, auteur d’une violente tribune contre l’islam, en condamnant, au nom du MRAP, les intimidations dont il était victime, tout en critiquant vertement ses propos qui renforçaient les amalgames du type “musulman-fanatique-violent-terroriste” ». Rappelons que Mouloud Aounit avait voulu faire interdire les Assises contre l’islamisation.
Continue reading

Publié le
Éric Zemmour se fera t il censurer ?

Éric Zemmour se fera-t-il censurer ?

29/05/2012 – 12h00
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinfo de Radio Courtoisie) — Éric Zemmour, journaliste polémique classé à droite est mis sous pression par ceux qui réclament l’arrêt de son billet politique matinal sur RTL, première Radio de France.

Repris en boucle par l’ensemble de la réinfosphère tant ils tranchent avec le politiquement correct, les billets politiques d’Éric Zemmour qui brocardent tour à tour la pensée unique, le féminisme, la société du spectacle, les fausses révolutions et les faux rebelles ou le syndrome de la culpabilisation sont sur la sellette ? La pression faite sur la direction de RTL en ce sens ne semble pas baisser.

RTL, pour le moment, a démenti avoir statué sur le maintien ou non d’Éric Zemmour à l’antenne. « Aucune décision n’a été prise, fait savoir la direction de la station. La grille des programmes de la rentrée est en cours de révision. Il y aura des aménagements comme tous les ans, mais Eric Zemmour finit la saison comme prévu. »

Comment en est on arrivé là car il s’agit plus ou moins d’une volonté de censure ?

Oui plutôt plus que moins, car une fois Zemmour disparu du paysage, c’est une voix de droite qui disparaîtra du paysage médiatique français, seule Radio Courtoisie (www.radiocourtoisie.fr) et quelques autres exceptions émergeront encore du lot.

En fait, c’est le billet d’Éric Zemmour sur le nouveau garde des sceaux Christiane Taubira qui a mis le feu aux poudres. Dans ce dernier il déclarait notamment « En quelques jours, Taubira a choisi ses victimes, ses bourreaux. Les femmes, les jeunes des banlieues sont dans le bon camp à protéger, les hommes blancs dans le mauvais ». Billet pourtant revu et corrigé par la direction de RTL.

Suffisant pour déclencher la haine des ligues de vertus et de censures comme SOS Racisme et le Mrap. Enfin, il faut noter qu’Éric Zemmour attaque le magazine l’Express pour rumeur malveillante.

Son avocat, Me Olivier Pardo, qui gère déjà d’autres nombreux procès dont Éric Zemmour est partie prenante, attaque le site de l’Express qui annonçait son limogeage en septembre prochain. Olivier Pardo estime que l’article de l’Express participe d’une campagne qui « vise à faire pression sur RTL en faveur du licenciement de son client ». Suite de l’affaire Zemmour dans les prochains jours.

Crédit photo : styeb via Flickr (cc)

Le MRAP demande la dissolution d'une section locale du Bloc Identitaire

Le MRAP demande la dissolution d’une section locale du Bloc Identitaire

02/05/2012 – 10h00
SAINTES (NOVOpress) – La section locale saintongeaise du Bloc Identitaire, récemment crée, a fait l’objet d’une demande de dissolution par les autorités préfectorales de la part du MRAP (comité de La Rochelle).

Le journal Sud-Ouest a publié (image ci-dessous) qu’en ce qui concerne la brasserie de Saintes (Charente-Maritime) dans laquelle les identitaires se sont réunis, le MRAP déclare espérer que « le propriétaire de ladite brasserie ignore le vrai visage des individus qui composent ce groupe » [sic]. Big Brother surveille !

Le responsable des identitaires de Saintonge, Hugo Mellais, a répondu au vice-président du comité rochelais du MRAP, Abdelouahed Tatou :

« Une fois de plus le MRAP montre son vrai visage de police de la pensée, ne demandant pas moins que la dissolution de notre mouvement naissant. La préfecture appréciera sûrement de recevoir ses ordres d’une association.

A cette demande d’interdiction s’ajoute la menace à peine voilée qui pèse sur la brasserie qui nous a reçue tels n’importe quels clients sans fanfare ni trompettes.

Le MRAP est tellement soucieux de défendre le ”vivre ensemble” qu’il s’empresse de vouloir censurer la liberté d’expression d’une partie des citoyens Français qui ont à cœur de défendre leur identité.
C’est pourquoi le Bloc Identitaire Saintongeais, loin de céder face à ces pressions, se trouve renforcé dans sa volonté de défendre les valeurs qui l’animent. »

Le MRAP demande la dissolution d’une section locale du Bloc Identitaire

Google poursuivi pour l'association du terme "juif" avec des personnalités

Google poursuivi pour l’association du terme « juif » avec des personnalités

29/04/2012 – 19h10
Via NUMERAMA
SOS Racisme, le MRAP et d’autres associations ont assigné Google en justice pour l’association jugée trop fréquente du terme juif avec les noms de diverses personnalités. Les plaignants demandent que la justice ordonne à Google d’empêcher cette association.

C’est une fonctionnalité que les utilisateurs de Google connaissent bien. Afin de les aider à trouver les bonnes informations sur le web, la firme de Mountain View propose depuis quelques années une liste de mots-clés qui s’adapte à mesure que l’internaute écrit sa requête dans le champ prévu à cet effet. Baptisé Google Suggest, l’outil s’appuie sur les recherches les plus fréquentes pour sélectionner le contenu de cette liste.

Google poursuivi pour l'association du terme "juif" avec des personnalités

Nouvelle plainte concernant Google Suggest

Mais si la saisie semi-automatique proposée par Google peut orienter l’internaute dans sa recherche, elle a causé à l’entreprise californienne quelques ennuis judiciaires. Au moins à deux reprises, en 2010 et 2011, Google France a été condamné parce que ses algorithmes suggéraient des expressions de recherche jugées diffamatoires ou injurieux. Et l’entreprise va une nouvelle fois se retrouver devant les tribunaux.

L’AFP rapporte que diverses associations (SOS Racisme, le MRAP, l’UEJF et l’AIPJ) ont assigné en référé Google au motif que son service de saisie semi-automatique associe régulièrement le terme « juif » lorsque des requêtes sur des personnalités sont renseignées par les internautes. C’est le cas de nombreuses personnalités politiques françaises, dont les deux finalistes à l’élection présidentielle.

Pour les plaignants, Google Suggest a abouti à « la création de ce qui est probablement le plus grand fichier juif de l’histoire« . « De très nombreux utilisateurs du premier moteur de recherche de France et du monde sont quotidiennement confrontés à l’association non sollicitée et quasi systématique du terme juif avec les patronymes des personnes les plus en vue dans le monde de la politique, des médias ou des affaires« .

« Si le propre du programme Google Suggest n’est pas idéologique, son utilisation l’est et les dégâts sont considérables« , a estimé l’avocat des associations. « Se trouve ainsi diffusé et amplifié, de la manière la plus visuellement immédiate, le sentiment de l’omniprésence des Juifs aux commandes de la France« .

Interdire l’association du terme juif avec les noms de personnalités

Les associations demandent donc que la justice interdise à Google « de mettre ou de conserver en mémoire informatisée, sans le consentement exprès des intéressés, des données à caractère personnel qui, directement ou indirectement, font apparaître les origines raciales ou ethniques » et de lui interdire « d’associer le mot juif aux patronymes des personnes physiques figurant dans les requêtes des internautes« .

À l’appui de leurs prétentions, les associations rappellent que l’article L226-19 du Code pénal s’oppose à la constitution du moindre fichier de « données à caractère personnel qui, directement ou indirectement, font apparaître les origines raciales ou ethniques, les opinions politiques, philosophiques ou religieuses, ou les appartenances syndicales des personnes, ou qui sont relatives à la santé ou à l’orientation sexuelle« .

Dans le cas contraire, la loi prévoit une peine pouvant aller jusqu’à cinq ans de prison et 300 000 euros d’amende. Par ailleurs, l’article 1er de la Constitution expose que la République  « assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion« .

Rappelons que Google limite déjà la portée de la saisie-automatique, bien que réalisée « de manière neutre et algorithmique« , en appliquant « des règles strictes s’agissant des contenus pornographiques, violents ou incitant à la haine et des termes fréquemment utilisés pour rechercher des contenus portant atteinte à des droits d’auteur« .

Une audience aura lieu le mercredi 2 mai.

[box]Auteur : Julien L. pour Numérama. Article original de Numérama publié le 28/04/2012. Licence cc[/box]

Avec Mélenchon, c'est "les immigrés d'abord" et les patriotes au cachot

Avec Mélenchon, c’est « les immigrés d’abord » et les patriotes au cachot

21/04/2012 – 17h15
PARIS (NOVOpress) —
La nouvelle mode de cette campagne est la convocation des candidats par le monde associatif. Les associations bien-pensantes, déjà grassement subventionnées, somment les différents candidats (sauf Marine Le Pen, qui n’est jamais conviée) de se positionner en faveur de leurs propositions. Depuis deux mois toutes les thématiques ont été abordées : le mal-logement, l’écologie, le droit des femmes, des handicapés, des homosexuels, des non-fumeurs, … Dernier en date à se livrer à l’exercice, le MRAP a adressé lui aussi son questionnaire aux candidats.

Le Front de Gauche s’est empressé d’y répondre, et c’est édifiant. Les positions de Jean-Luc Mélenchon sur l’immigration sont connues. Mais là, le Front de Gauche dresse le détail des mesures concrètes qu’il compte prendre en matière de lutte contre le racisme et les discriminations, et des propositions en soutien aux « personnes migrantes ». On peut le résumer en 3 mots : « les immigrés d’abord ».

La réponse du Front de Gauche s’attarde d’abord sur les questions internationales. Passons rapidement sur le laïus pro-palestinien, la rhétorique est connue. Idem pour le retrait des troupes immédiat en Afghanistan. Nous arrivons aux propositions concernant l’Afrique : « La France remettra en cause tous les accords bilatéraux qui conditionnent l’aide à la rétention des flux migratoires ». L’idée est donc de continuer l’aide au développement par millions, à sens unique, sans réclamer aucune contrepartie.

Ensuite le Front de Gauche s’attaque au sort des enfants soldats. Il est bien entendu question de les accueillir massivement en France au titre du droit d’asile et de leur fournir GRATUITEMENT : un suivi médical et psychologique, la recherche de leurs parents pour réunir les familles, des structures publiques d’accueil spécialisées, ainsi que l’accès à l’éducation.

Pour aider les pays en voie de développement il est prévu d’annuler leur dette. On se demande pourquoi, dans ce cas, Jean-Luc Mélenchon ne réclame pas aussi l’annulation de la dette française. La dette est tout autant un boulet pour l’économie française que pour les pays émergents.

Le Front de Gauche donne l’impression de croire que l’argent tombe du ciel. En effet, hormis le coût déjà considérable des mesures immigrationnistes et le manque à gagner de l’annulation de la dette du Tiers-Monde, il faudra ajouter à cela le paiement aux pays émergents de « réparations » pour dommages environnementaux. Le Front de Gauche écrit noir sur blanc, que « seuls les pays développés sont responsables de la crise environnementale », ils doivent donc payer.

Le cœur du sujet du questionnaire du MRAP était la lutte contre les discriminations. Que propose donc le parti de Jean-Luc Mélenchon sur ces questions ?

Non seulement avec ce programme, le français moyen sera traqué dans tous les actes de la vie quotidienne, mais en il lui faudra payer encore plus d'impôts pour financer cet enfer.Il est prévu de durcir la législation anti-discrimination (notamment d’alourdir les sanctions judiciaires), de rétablir la Halde, de créer un Conseil supérieur de lutte contre les discriminations et pour l’égalité. La lutte contre les discriminations doit devenir une priorité de la justice. Il sera donc plus grave de « discriminer » que de tuer ou violer. L’objectif est tellement prioritaire qu’une augmentation conséquente des effectifs policiers est prévue à cet effet. Les policiers seront d’ailleurs spécialement formés à détecter ce type de délit et à accueillir les plaignants : « Dans les commissariats un accueil respectueux et attentif doit être accordé à toute plainte se référant à une discrimination ». Le Front de Gauche envisage également la création de brigades spéciales de police, détachées de toute autorité hiérarchique pour enquêter sur ces questions. Elles ne rendront de comptes qu’au seul juge d’instruction en charge des dossiers.

Les entreprises n’échapperont pas, elles aussi, à la traque permanente des comportements discriminatoires : il est prévu de recruter massivement des inspecteurs du travail pour enquêter sérieusement sur ces questions.

Après toutes ces mesures coercitives, le redécoupage de la carte scolaire pour obliger les enfants à la diversité de gré ou de force, paraîtrait presque anodin. Les mesures pour la jeunesse ne se limitent pas à cela. Pour les jeunes « discriminés », il est prévu de multiplier dans les « quartiers » des points d’accès aux droits, spécialisés dans la lutte anti-discrimination. Le but est de faire connaître aux « jeunes » la législation anti-raciste et de les conseiller pour porter plainte.

Ensuite, en vrac, Jean-Luc Mélenchon et ses amis veulent abroger les lois « sécuritaires et racistes » (Perben1, Perben2, loi sur la Sécurité intérieure, loi Clément, loi sur la prévention de la délinquance, loi sur la rétention de sûreté, LOPPSI 1 et 2), ouvrir les concours de la fonction publique à tous les étrangers. Ils proposent également des peines d’inéligibilité pour les élus condamnés pour racisme, l’interdiction définitive de stade pour comportement jugé raciste, la suspension des financements publics pour les petits clubs sportifs qui ne prendraient pas des dispositions dans le sens de la législation.

Le dernier tiers du programme revient en détail sur la politique migratoire vue par le Front de Gauche : liberté d’entrée et d’installation de tous les migrants, régularisation de tous les clandestins, carte de séjour automatique de 10 ans pour tout le monde, accueil obligatoire sur le territoire de toute personne voulant se faire soigner, droit du sol intégral, acquisition automatique sur demande de la nationalité au bout de cinq ans de résidence, droit de vote et d’éligibilité étendu à tous les étrangers résidant en France depuis 5 ans, rétroactivité des droits sociaux après régularisation (dont les droits à la retraite), droit automatique de visa pour un proche d’un étranger résidant en France.

Si tout cela ne suffisait pas encore à satisfaire le MRAP, le Front de gauche a décidé de s’en prendre à la liberté d’opinion et d’expression. Toute prise de position pro-Algérie française sera considérée comme apologie de crimes de guerre. Et donc poursuivie pénalement .

Dans les manuels scolaires, la priorité sera donnée à l’étude des guerres coloniales et de l’esclavage.

Tous les sites internets « qui propagent la haine raciste, l’incitation à la violence contre les personnes, et attaquant les militants antiracistes » seront poursuivis sans relâche et fermés. Les effectifs policiers dédiés à cette action seront grandement augmentés. Les associations anti-racistes seront « pleinement associées » au dispositif de traque.

L’internaute ne sera pas poursuivi en revanche car il n’est pas question de pénaliser « les militants anti-racistes et les chercheurs » qui voudraient se documenter… Il faudra donc, si l’on comprend bien, laisser subsister un quota de « racistes » afin que les chercheurs subventionnés et les activistes professionnels aient de quoi s’occuper …

Le Front de Gauche termine sa réponse au MRAP sur un paragraphe concernant l’augmentation massive des subventions aux associations. Non seulement avec ce programme, le français moyen sera traqué dans tous les actes de la vie quotidienne, mais en il lui faudra payer encore plus d’impôts pour financer cet enfer.

Réponse du Front de Gauche au MRAP / lien 1 / lien 2

Spoutnik, pour Novopress

Crédit photo : Rémi JDN via Flickr (cc)

A Normale Sup' Paris : un colloque très partial sur la question "postcoloniale" en France

A Normale Sup’ Paris : un colloque très partial sur la question « postcoloniale » en France

Colloque question postcoloniale Normale Sup' Paris21/09/2011 – 16h30
PARIS (NOVOpress) – L’Ecole normale supérieure de Paris accueillera vendredi 30 septembre et samedi 1er octobre, un colloque portant sur la question de « La France en situation postcoloniale ». Organisé par « Pari(s) du Vivre-Ensemble » (affiche ci-contre), en partenariat avec la Région Île-de-France, la Mairie de Paris et l’ambassade des Etats-Unis, le colloque abordera les thèmes : « Des femmes de la différence, du colonial au postcolonial » et « “Nous et eux”. Héritage colonial ou nouveau débat ? ». Le colloque se terminera par un concert de Hafid Djemai et de ses musiciens qui « interpréteront ensemble des chants d’indépendance algériens et des chants d’exil de Lili Boniche. »

Parmi les intervenants, Pierre Tevanian, n’est pas un inconnu des lecteurs de Novopress. Ce professeur de philosophie est l’un des fondateurs des « Indigènes de la République » et l’une des têtes pensantes de certains courants antiracistes depuis une dizaine d’année. Il a exercé sa plume dans plusieurs journaux, et le spectre de son champ d’intervention est assez large : du journal communiste l’Humanité, au Monde Diplomatique en passant par Libération ou même Le Monde, il a écrit dans les journaux des principales organisations antiracistes comme la ligue des Droits de l’Homme, Ras l’Front ou le Mrap. Il est l’auteur de plusieurs livres comme le Dictionnaire de la lepénisation des esprits, écrit en collaboration avec Sylvie Tissot, ou Le racisme républicain. Réflexions sur le modèle français de discrimination.

Pierre Tevanian

Pierre Tevanian

Adhérent au Mrap depuis le printemps 2004, élu au début de l’année 2005 à la présidence du Comité local Mrap Paris 20ème, il quittera cette organisation après une campagne de diffamation à son égard, certains l’accuseront d’avoir tenu des « des propos racistes et antisémites » (« Pourquoi je quitte le MRAP et porte plainte au Tribunal de police contre deux de ses responsables »). Pour Pierre Tévanian, « les Blancs sont malades d’une maladie qui s’appelle le racisme et qui les affecte tous, sur des modes différents… Voilà donc un premier mal-être blanc. Une première maladie, qui s’appelle tout simplement le racisme » (La Mécanique raciste).

Etant lui-même Blanc, hétérosexuel et bourgeois, notre professeur de philosophie a trouvé un moyen pour lutter contre le racisme intrinsèque des Blancs : devenir un “traître”. Il a fait l’exposé de sa théorie lors d’un discours au « parlement anticolonialiste » en octobre 2006 organisé par le mouvement des Indigènes de la République et reproduit dans son dernier livre, La Mécanique raciste. « La dernière solution à être autant que possible aux côtés des discriminés, des sans-papiers, des filles voilées exclues de l’école, des émeutiers emprisonnés, de toutes celles et ceux qui luttent contre l’impunité policière, aux Indigènes de la République ou ailleurs – à être en somme partout où des non-Blancs se réunissent pour casser la domination blanche. Cette option, la meilleure à mes yeux, consiste à être non pas un Blanc honteux ou un Blanc complexé, comme des adversaires m’accusent de l’être, mais un traître Blanc. »

Par ailleurs, en parallèle à colloque, le dossier « La France en situation postcoloniale ? », dirigé par Esther Benbassa, sortira en librairie dans la revue Mouvements. Initiatelement prévu dans la revue de Cité nationale de l’histoire de l’immigration – Hommes et migrations –, le dossier aurait été « censuré par le directeur de la cité de l’immigration ». Ce dernier souhaitait la suppression d’un article La Brèche. « Vers la racialisation postcoloniale des discours publics ? » de Nicolas Bancel, professeur à l’université de Strasbourg, détaché à l’université de Lausanne, revenant sur 10 ans de discours et d’actes de Nicolas Sarkozy sur la politique migratoire de la France.

Talence : le Mrap veut poursuivre en justice le Bloc identitaire

Talence : le Mrap veut poursuivre en justice le Bloc identitaire

14/09/2011 – 09h58
BORDEAUX (via Info Bordeaux) —
Décidément, il ne fait pas bon s’opposer à la construction de mosquée dans la région. Les plaintes des ligues de vertus se multiplient. Après la Licra et Sos-Racisme qui portent plainte contre les auteurs d’une vidéo jugée « islamophobe », c’est au tour du Mrap d’entrer dans la course.

Le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), connu pour sa proximité avec la gauche et l’extrême-gauche, a annoncé sur son site internet qu’il allait poursuivre en justice le Bloc identitaire.

« Suite à la diffusion d’un tract ordurier diffusé dans les boîtes à lettre de la ville de Talence et visant les musulmans, le MRAP s’associe à l’indignation du Maire de la ville, du Conseiller Général, et des responsables musulmans stigmatisés.

Ce tract s’inscrivant dans les campagnes ordurières du Bloc identitaire menée sur l’agglomération bordelaise – notamment par de faux appels du muezzin – constitue une incitation à la haine raciale. Il est reproduit et approuvé sur les sites internet de la nébuleuse identitaire.

Le terreau de la haine entretenu en toute impunité par les diverses variantes de la droite extrême ne peut que conduire au pire, l’exemple norvégien en atteste.

Le Maire de la ville a déposé plainte pour incitation à la discrimination et à la haine raciale en raison de l’appartenance à un groupe religieux. Le MRAP entend aussi poursuivre en justice les auteurs de ce tract et le Bloc identitaire Aquitaine qui relaie les mêmes appels à la haine sur internet ».

[box]Voir aussi : Projet de mosquée à Talence (Gironde) : les esprits s’échauffent[/box]

Reproduit avec l’aimable autorisation de info-bordeaux.fr

Bernard Carayon se paye le MRAP

Bernard Carayon se paye le MRAP

Le MRAP ? Bernard Carayon (photo) n’aime pas, mais alors pas du tout ! Le député UMP du Tarn, membre du collectif parlementaire de la Droite populaire, a demandé lundi l’arrêt des subventions étatiques au MRAP qui a mis en cause « les partis populistes et les extrêmes droites » européens dans le carnage qui a fait 93 morts en Norvège vendredi. En effet, le mouvement dirigé par Mouloud Aounit « fait preuve d’un mépris scandaleux à l’égard des élus de la Nation et du peuple français qui les a choisis pour le représenter », déclare l’élu du Tarn dans un communiqué.

« Il est temps que l’Etat cesse de subventionner une organisation aussi éloignée des valeurs de la République », « [issue] historiquement d’un parti communiste qui ne s’est jamais repenti des 100 millions de victimes de son idéologie totalitaire » et qui ne répugne pas à « [utiliser] les mêmes méthodes : exploitation de l’horreur, dénonciation, amalgame ». « Il est animé de la même idéologie de haine qui le conduit, une fois encore, à vouloir tuer médiatiquement ceux qui ne partagent pas son dogmatisme » explique Bernard Carayon.

[box class= »info »] Source : Nouvelles de France. [/box]

Massacre en Norvège : la chasse aux sorcières a commencé - Michèle Delaunay

Massacre en Norvège : la chasse aux sorcières a commencé

Anders Behring Breivik dans sa tenue de franc-maçon25/07/11 – 16h15
PARIS (NOVOpress) – Au-delà d’un traitement médiatique qui se signale par sa partialité aiguë, il ne fait pas bon depuis vendredi être un opposant au multiculturalisme et diriger des partis et mouvements populistes. En effet, des associations et des élus se livrent à une véritable chasse aux sorcières et établissent des amalgames douteux, suite au massacre perpétré en Norvège par Anders Behring Breivik (ci-contre en tenue de franc-maçon tel qu’il se montre dans un document personnel).

Ainsi, le Mrap affirme dans un communiqué que « dans toute l’Europe, les partis populistes et les extrêmes droites – Front National en France, Parti du progrès en Norvège, Démocrates suédois (parti politique suédois nationaliste), Parti du peuple danois (PPD), Jobbik de Hongrie…(que leurs personnalités s’appellent Siv Jensen en Norvège, Geert Wilders aux Pays-Bas ou Marine Le Pen) – sans oublier en France la droite extrême qu’est la Droite populaire de l’UMP (…) – portent une lourde responsabilité dans le climat délétère qui pèse sur le continent tout entier ».

Marine Le Pen a réagit à cet amalgame en indiquant qu’elle allait porter plainte contre le Mrap.

Mais la palme de l’abjection (à l’heure où nous écrivons ces lignes) revient à Michèle Delaunay (photo en haut de l’article), comme nous l’indique Infos Bordeaux. Dans un billet publié hier sur son blog, la député socialiste de Bordeaux, ose la comparaison entre le massacre en Norvège perpétré par Anders Behring Breivik et l’émission « Les Infiltrés » diffusée sur France 2 en 2010. Émission qui a bafoué toutes les règles déontologiques du journalisme et qui tenait plus de l’enquête à charge que du traitement de l’information.

Ainsi, selon Madame Delaunay, « les extrémismes, d’où qu’ils viennent, se rejoignent dans l’intolérable et ils ne le sont pas moins quand ils sont bien de chez nous. L’intégrisme de souche ne mérite pas moins, que l’importé, d’être scié au tronc. Qui ne se souvient pas, chez nous, à Bordeaux, en cœur de ville, à l’ombre d’une église historique malencontreusement dévoluée par le Maire au culte traditionaliste, des agissements d’un groupuscule d’extrême droite qui ne pouvait qu’être connu des services de police ? ».

« Quelqu’un osera-t-il faire le lien ? Se soucier de ce qui a amené Anders Beiring Breivik à la fusillade systématique… Revoyez si vous en avez le courage l’émission Les Infiltrés ».

Sur le site du Post, rattaché au groupe Le Monde, c’est un groupe de gauchistes grenoblois qui impliquent, là encore avec des amalgames douteux, le Bloc Identaire. Bloc Identitaire qui a réagi par la voix de Fabrice Robert, son président. Contacté par Lexpress.fr, il estime qu’« Anders Behring Breivik a profondément desservi sa cause en accomplissant ce geste » car « nombreux sont ceux qui vont pointer du doigt les mouvements populistes désormais”. « Nous partageons peut-être des valeurs convergentes mais ça n’engage pas notre responsabilité, il n’y a aucun appel au terrorisme dans nos programmes », a précisé Fabrice Robert.

Cette chasse aux sorcières, Bruno Gollnsich l’avait pressentie, via un communiqué, en faisant un parallèle entre le massacre en Norvège et l’affaire de Carpentras en 1990 où le Front National (FN) avait été accusé d’avoir profané un cimetière et des tombes juives. Alors qu’il n’était en rien responsable. Ce qui avait eu pour conséquence un véritable lynchage médiatique et politique du FN. Mais pour Jean-Yves camus, interrogé par Lexpress.fr, si Bruno Gollnisch a rédigé et publié ce communiqué, c’est qu’il « redoute que ses adversaires au sein du FN s’en servent pour légitimer d’autres exclusions afin d’éviter qu’un jour un adhérent connu pour ses idées radicales commette un acte violent ».

Face à ces amalgames, on peut s’inspirer de la réaction de Dominque Venner face à ce massacre. Dans un communiqué, le directeur de La Nouvelle Revue d’histoire indique : “Ce salmigondis [les valeurs d’ Anders Behring Breivik telles que ce dernier les présente, note de Novopress] révèle une grande confusion chez un esprit sommaire et violent comme il en surgit toujours dans les périodes de trouble. Et d’où est venu ce trouble sinon d’abord d’une politique d’immigration qui ébranle une civilisation déjà fragilisée ? Une politique – faut-il le rappeler ? – poursuivie avec obstination par les classes dirigeantes de Norvège comme par celles de toute l’Europe. C’est ce qu’un regard historique retiendra avant toute autre considération.”

D’autre part, que pensent ces “belles âmes” qui pratiquent cette chasse aux sorcières du fait que Richard Durn, auteur d’un massacre à Nanterre en 2002, était membre des Verts et trésorier de la Ligue des droits de l’homme (LDH) de Nanterre et que le tueur en série Guy Georges appartenait à la mouvance de la CNT ?