Tag Archives: Mohamed Merah

Chard Molenbeek

Combien de Molenbeek français ?

Quand Patrice Ribeiro président du syndicat de police Synergie l’a dit le premier, aussitôt appuyé par le spécialiste Thibaut de Montbrial, il a été violemment accusé de « stigmatisation malsaine ». Un commandant de police qui révèle l’existence de Molenbeek plein la France, d’enclaves musulmanes, laboratoires de l’islamisme et prêtes à cacher des terroristes, c’est lui qui est malsain !

Et il a cité : « Trappes, Roubaix, Le Mirail à Toulouse où vivait Mohamed Merah ». Mais on peut ajouter Argenteuil, Clichy-sous-Bois, Vénissieux, Tourcoing, La Courneuve, Saint-Denis, Lunel etc. Ces quartiers où des racailles de droit commun ont tissé des liens étroits avec la mouvance djihadiste.

« Ces quartiers où la police se heurte à l’omerta religieuse », décrit Ribeiro : « La première vraie émeute religieuse en France, ça a été à Trappes, lors d’une interpellation en 2013 d’une femme portant le voile intégral. »

Le ministre de la Ville lui-même Patrick Kanner, vite recadré par Cambadélis, a confirmé l’existence « d’une centaine » de Molenbeek. Mais alors si c’est le cas, qu’attend-il pour réagir à la menace ? Lui dont le ministère, de Tapie en Borloo, a déversé 45 milliards d’euros sur ces zones pour le résultat que l’on voit.

Que fait-il face à un quartier comme celui de la Reine-Jeanne à Avignon, aujourd’hui devenu « cité des salafistes » ? Avec ses mosquées aux prêches radicaux décrits par une récente enquête de Paris-Match, sa ségrégation sexuelle dans les commerces, ses bars sans alcool réservés aux hommes, ses cours coraniques dans la salle (municipale !) du château de Saint-Chamand, ses voiles noirs pour les femmes, ses pantalons à l’afghane et barbe du prophète pour les hommes et même son « tribunal islamiste »…

« Je comprends qu’une partie de la classe politique, notamment locale, ait une cécité consentie parce qu’une ville est à majorité musulmane » a encore dénoncé Ribeiro. « Je comprends que des élus aient besoin que ces gens votent pour eux. »

Des accusations extrêmement graves qui impliquent une complicité, à la façon du criminel maire de Molenbeek, avec ceux qui nous livrent une sanglante guerre de conquête. Au tribunal des islamo-collabos Marie-José Roig maire UMP d’Avignon pendant 20 ans jusqu’en 2014, qui a fait de la Cité des papes la ville aux neuf mosquées, doit rendre des comptes.

Caroline Parmentier

Article paru dans Présent n° 8576 daté du 30 mars 2016

De Mohamed Merah et de la démesure - Par Eric Delcroix

Le père de Mohamed Merah interpellé pour séjour irrégulier en France

05/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Le père algérien de Mohamed Merah a été interpellé vendredi matin en Haute-Garonne pour séjour irrégulier en France. Il aurait été remis à la police de l’air et des frontières (PAF) pour « irrégularité de séjour en France ».

Muni de sa carte de résident de dix ans, Mohamed Benalel Merah avait demandé son renouvellement le 17 mars dernier. Face au refus de l’administration, il avait continué à vivre tranquillement dans un appartement à Toulouse. On se souvient qu’en 2012, le père de Mohamed Merah avait annoncé sa volonté de porter plainte contre la France pour « avoir tué son fils ».
Voici ce qu’il avait déclaré à l’époque :

Je vais engager les plus grands avocats et travailler le reste de ma vie pour payer les frais. Je vais porter plainte contre la France pour avoir tué mon fils


 

eric ciotti

Eric Ciotti réclame l’expulsion du père de Mohamed Merah

02/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Le père algérien du tueur jihadiste Mohamed Merah est depuis plusieurs semaines à Toulouse. Le père d’une des victimes de Merah s’en indigne, Eric Ciotti réclame son départ.


Ciotti : "Je réclame l'expulsion immédiate du… par Europe1fr

la présence à Toulouse du père du tueur au scooter, Mohamed Benalel Merah, 67 ans, indigne les victimes et leurs familles, qui voient dans cette venue « une insoutenable provocation ». Arrivé depuis quelques mois d’Algérie pour renouveler sa carte de résident (qui lui a été refusée), il a été entendu le 4 février par la sous-direction de l’antiterrorisme de la police judiciaire, à Toulouse, dans le cadre d’auditions libres. immédiatement expulsable, il vit néanmoins au grand jour dans le quartier Reynerie de Toulouse.
Mohamed Benalel Merah avait quitté la ville en 2004 pour vivre en Algérie, après une condamnation à 5 ans de prison pour trafic de drogue. Il avait resurgi quelques semaines après la mort de son fils, tué par le RAID après ses attentats meurtriers. Le père prétendait détenir des documents chocs dans lesquels son fils aurait expliqué qu’il était «victime d’un complot de l’État Français», et voulait porter plainte contre la France.

Crédit photo : capture d’écran de l’émission Europe Matin du 02/06/2015 avec Eric Ciotti


migrants_secourus

L’immigration précipite la France vers le chaos

02/05/2014 – France (NOVOpress avec le Bloc Identitaire)
L’immigration massive, encouragée par les gouvernements successifs, porte les germes de la déliquescence de notre société et de la guerre civile. La multiplication des actions de terroristes islamiques le démontre.

L’attentat déjoué fortuitement de Sid Ahmed Ghlam dans deux églises en région parisienne n’est que le dernier en date d’une longue série. Il y a eu l’attaque contre Charlie Hebdo, bien sûr, mais aussi les attaques au couteau ou à la voiture-bélier en décembre dernier à Dijon et Nantes. Mohamed Merah (Toulouse et Montauban) et Mehdi Nemmouche, (musée juif de Bruxelles) sont encore dans toutes les mémoires. Un peu plus loin de nous, Tunis et Copenhague ont été récemment ensanglantées. L’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie Centrale font l’objet de véritables génocides à l’encontre de leurs populations chrétiennes…
Rappelons aussi que l’État Islamique a menacé l’Europe de la submerger de 500 000 migrants, parmi lesquels se dissimuleront de nombreux terroristes, si elle intervenait militairement en Libye. Une menace qui a au moins le mérite de souligner que l’immigration est une arme, laquelle est déjà en train de précipiter l’Europe, et la France au premier plan, vers le chaos.

Sid Ahmed Ghlam : faussaire, fiché pour terrorisme, laissé en liberté !

La particularité du cas Sid Ahmed Ghlam est de démontrer, s’il en était besoin l’absurdité de la politique des gouvernements successifs vis-à-vis de l’immigration. Cet étudiant algérien arrivé en France en 2010 dans le cadre du regroupement familial et qui souhaitait mener le djihad en France était boursier, bénéficiaire d’une chambre dans un foyer étudiant du XIIIe arrondissement de Paris. Une bourse et un logement auxquels il ne pouvait normalement pas prétendre, car l’administration avait découvert en décembre 2014 que Sid Ahmed Ghlam avait falsifié des documents pour entrer à l’université !

Lire la suite

imad_542152832ed48DJEBALLI

La sidérante non-arrestation de trois djihadistes « français »

24/09/2014 – MARSEILLE (NOVOpress)
L’opération devait illustrer la réactivité et la détermination du gouvernement socialiste face à la menace islamiste. Mais les trois djihadistes présumés sont rentrés de Turquie par leurs propres moyens, sans être inquiétés. Ils n’ont même pas été arrêtés à leur arrivée à l’aéroport de Marseille.

Le ministère de l’Intérieur avait pourtant annoncé leur arrestation. Mais les djihadistes, de retour de Syrie, sont aujourd’hui dans la nature et semblent eux-mêmes stupéfaits de ne pas avoir été interpellés à leur arrivée en France.

Parmi les individus qui sont rentrés chez nous : Abdelouahed Baghdali, le mari de Souad Merah, ainsi qu’Imad Djebali, un ami d’enfance de Mohamed Merah… Le numéro vert anti-djihad et la loi anti-terrorisme ne semblent pas vraiment fonctionner. Les Français sont-ils vraiment en sécurité aujourd’hui ?

L’incroyable amateurisme du Ministère de l’intérieur face à la lutte contre le terrorisme djihadiste

L’amateurisme du ministère de l’Intérieur face à la lutte contre le terrorisme djihadiste

24/09/2014 – PARIS (NOVOpress)
Ce qui vient de se passer sur le territoire français relève d’un amateurisme total de la part du ministère de l’intérieur et des services de renseignements : dans un premier temps, l’on apprend le 23 septembre que 3 djihadistes proches de Mohamed Merah, dont le mari de Souad Merah, avaient été arrêtés à Orly. Quelques heures plus tard, ils seraient restés finalement en Turquie n’ayant pu embarquer à la suite d’un contrôle, puis finalement débarqués tranquillement à Orly par un autre vol sans avoir été contrôlés ni arrêtés par la police… Le 24 septembre, l’on apprend encore qu’ils sont finalement à Marseille.

Comment ont-ils pu échapper au contrôle à la douane ? Pour Europe 1 Matin, le service informatique de contrôle « Kéops » serait en panne… Pas de chance pour les services de police et pour Bertrand Cazeneuve, qui a pourtant martelé que « la France n’avait pas peur…»

Lire la suite

Merah-dans-le-Maine-30-4-partie-

Hervé Gourdel enlevé par Jund al Khilifa, le même nom que le groupe de Mohamed Merah

23/09/2014 – ALGER (via RTL)
Le groupe qui a enlevé Hervé Gourdel porte le même nom que celui qui avait revendiqué les attentats de Mohamed Merah.

En effet, « Jund al-Khilafah » était le nom porté par le groupe qui revendiquait l’appartenance de Mohamed Merah dans ses rangs. Après les tueries de Toulouse, il évoquait dans un message « son frère Youssef », le surnom de Mohamed Merah.

Tuerie de Bruxelles : les frontières qu’il nous faut

Tuerie de Bruxelles : les frontières qu’il nous faut

02/06/2014 – PARIS (NOVOpress) – Medhi Nemmouche, notre nouveau Mohammed Merah national, est natif de Roubaix. Il est placé en garde à vue pour assassinat, tentative d’assassinat, détention et transport d’armes, en lien avec une entreprise terroriste (quatre personnes abattues au Musée juif de Bruxelles).
Après quelques séjours en prison, où il s’est converti à l’islam radical (l’administration pénitentiaire était au courant), il est allé faire le djihad en Syrie (les services secrets étaient au courant). Il a ensuite décidé de revenir en France via l’Allemagne (le Ministère de l’intérieur était au courant sur transfert d’information des autorités allemandes).

 

Lire la suite

Le rappeur « Booba » fait l'apologie de Mohamed Merah

Le rappeur « Booba » fait l’apologie de Mohamed Merah

20/03/2014 – PARIS (NOVOpress) – Dans une chanson intitulée « Porsche Panamera », Élie Yaffa « Booba », un rappeur qui connaît une certaine notoriété, fait l’apologie de Mohamed Merah, l’islamo-racaille qui avait assassiné il y a deux ans plusieurs militaires français à Montauban avant de s’en prendre à des enfants juifs à Toulouse. Paroles du chef d’œuvre (extraits) : Porsche Panamera, Porsche Panamera On canarde tout pour une cause Mohamed Merah (…) T’es dans les mondes oubliés, t’es sur Thalassa T’as voulu crier, faire du bruit, et on te kalasha (…) SDH prêt pour la rre-gué, on à gé-char les balles pour les né-ca Bang Bang dans vos têtes, on vous rafale on a l’seum comme Merah (…)

De son côté, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a commémoré hier l’assassinat des 3 enfants juifs et du pére de deux d’entre eux (mais pas des militaires, sans doute Français de second rang à ses yeux) lors d’une cérémonie organisée par le CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France). Dans un discours enflammé, il a renvoyé dos-à-dos les manifestants du Jour de Colère et les spectacles de l’humoriste Dieudonné, fustigeant au passage l’antisionisme des habitants « des quartiers populaires » (euphémisme politiquement correct signifiant « là où il y a beaucoup d’immigrés »). De façon plus sibylline, sans oser parler directement des conséquences de l’immigration-invasion en provenance du Maghreb et des pays d’Afrique noire, Jean-Marc Ayrault s’est inquiété de l’émergence d’une « minorité de plus en plus extrémiste » prête à s’engager dans des combats ou des actions terroristes à l’étranger « et peut-être demain sur le territoire national ».

S’il est réjouissant de voir le Parti socialiste et ses alliés pris à leurs propres contradictions, ouvrant grand d’un côtés les vannes d’une immigration de peuplement (ce que l’écrivain Renaud Camus appelle le Grand remplacement) et niant toute légitimité aux Français de souche, et de l’autre se lamenter des conséquences de cette même immigration, il faut bien rappeler que les Français en sont au quotidien et en grande majorité les premières victimes.

#Humour / Tireur fou : il y a 72 heures, ils disaient...

#Humour / Tireur fou / Abdelhakim Dekhar : il y a 72 heures, ils disaient…

21/11/2013 – 20h00
PARIS (NOVOpress) –
Petit tour d’horizon des déclarations de responsables politiques ou de presse le 18 novembre au sujet du fameux « tireur fou » dont l’identité et les motivations faisaient l’objet de nombreuses spéculations. Comme pour l’affaire Merah, les sous-entendus vont bon train, selon lesquels le tireur est un détraqué d’extrême-droite.


Jean-Luc Mélechon : « Que cette agression soit l’œuvre d’un déséquilibré ou d’un acte politique, elle révèle une ambiance. Des violences sans armes ont déjà eu lieu contre des bâtiments religieux et des personnes. Nos locaux, nos militants et nos dirigeants ont eu a en souffrir également. » (faisant référence à « la violence prônée par l’extrême droite lors des manifestations contre le mariage pour tous »).

Lire la suite

« Dissolution des groupes d’extrême droite », ou la bonne vieille technique gouvernementale pour faire taire des opinions dissidentes

« Dissolution des groupes d’extrême droite », ou la bonne vieille technique gouvernementale pour faire taire des opinions dissidentes

Tribune de Louis Tode.

Les médias semblent délaisser l’affaire Clément Méric. Ils ont fait leur travail, mais la manipulation médiatico-politique a-t-elle pris ? Rien n’est moins sûr. Le public s’est-il laissé prendre dans les filets des élucubrations du ministre de l’Intérieur (photo) ? A force de s’entendre rabâcher toujours les mêmes rodomontades, il finit par sortir de sa torpeur. De-ci de-là, des réactions se manifestent, surtout sur internet, mais aussi, parfois certes d’une façon timide, dans la grande presse. Polémia a reçu d’un correspondant un historique des dissolutions, armes chéries de la démocratie depuis 1936 (*). En quoi ont-elles empêché la reconstitution des dissolus ? Louis Tode fait part de ses réflexions. (**)
Polémia

Lire la suite

Mohamed Merah compte ses fans sur Twitter

Mohamed Merah compte ses fans sur Twitter

11/03/2013 – 10h00
PARIS (NOVOpress) — Mercredi 6 mars 2013, France 3 diffusait un reportage sur Mohamed Merah, la « chance pour la France » qui a mal tourné. À la suite de cette émission, nombreux furent les internautes qui réagirent sur Twitter, s’indignant de la monstruosité du personnage, et appelant à la vigilance sur le danger que représente l’islamisme.

Il n’en fallait guère plus pour déclencher un véritable lynchage en ligne de la part des islamo-racailles qui considèrent Mohamed Merah comme un des leurs, et sanctionnent toute critique par des insultes racistes en série à l’égard des Blancs, agrémentées de menaces de mort : « j’espère que tu bruleras vif », « (…) j’ai envie de te buter pour les propos que tu tiens sale merde », « sale blanc nique ta mère plus loin », « Vous etes que des blancs vous valez rien » etc…

Lire la suite