Tag Archives: militantisme

Philippe Marque

Un militant anti-FN déguisé en journaliste au Républicain lorrain

31/03/2016 – STRASBOURG (NOVOpress) : Le texte que nous publions ci-dessous n’est pas issu d’un tract anti-FN du Parti de gauche ou du NPA. Il est paru hier dans Le Républicain lorrain. Au lendemain de la réunion de la commission permanente du conseil régional Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes (Acal), Philippe Marque laisse libre cours à sa vindicte contre le Front national, qui, écrit-il, a « malheureusement fait du FN » en « manifestant son opposition systématique à toute ouverture à l’autre, dès lors qu’il est différent » (sic) !

FN Republicain lorrain

« Pathétique ! », écrit-il en guise de conclusion de son billet rédigé dans un modèle d’écriture automatique, après avoir énuméré toutes les subventions auxquelles les élus du parti de Marine Le Pen se sont opposés : en faveur des migrants par exemple, ou de la Ligue de l’enseignement, et sans même avoir pris la peine de vérifier. Françoise Grolet, conseiller régionale FN, a ainsi dû préciser, sur sa page Facebook, que le FN n’avait pas voté contre la subvention au Printemps de la Palestine mais s’était abstenu, après avoir reçu un courrier du Bnai Brith l’enjoignant de voter contre.

C’est pourtant ce même Philippe Marque que Le Républicain lorrain avait envoyé, quelques jours plus tôt, pour expliquer l’essence du journalisme aux élèves du Centre de formation d’apprentis Ernest-Meyer de Metz dans le cadre de la Semaine de la presse à l’école. Dépité de découvrir « la défiance de la jeunesse, de toute une génération, vis-à-vis des médias », il était venu leur expliquer comment il faisait son métier… « dans le respect des opinions de chacun » !


Semaine de la presse au CFA Ernest Meyer de… par republicain-lorrain

#OccupUE : Génération identitaire occupe la représentation en France de la Commission européenne

#OccupUE : Génération identitaire occupe la représentation en France de la Commission européenne

23/05/215 – PARIS (NOVOpress) – Cet après-midi à Paris, le mouvement de jeunesse Génération identitaire a occupé le bâtiment de la représentation en France de la Commission européenne, à Paris, boulevard Saint Germain. Une banderole a été déployée sur le balcon principal du bâtiment, juste devant l’Assemblée nationale, avec le slogan « L’émigration tue l’Afrique, l’immigration tue l’Europe ».



Dans son communiqué officiel publié sur Facebook, Génération identitaire déclare que « (…) la passivité dans la lutte contre l’immigration clandestine, l’accueil systématique des bateaux de clandestins, la folle politique des quotas par pays, ne font que renforcer le fantasme d’un eldorado européen qui n’existe pas. Les candidats à l’émigration se font donc toujours plus nombreux, pour le plus grand bonheur des passeurs, milices et mafias dont nos dirigeants se font finalement les complices. Les morts en Méditerranée sont aussi la conséquence de cette politique. (…) » Pour suivre l’événement en direct, rendez-vous sur Twitter avec le hashtag #OccupUE : https://twitter.com/hashtag/occupue?f=realtime&src=hash

 

 

 

Rencontre-discussion avec Philippe Vardon "Qu'est-ce que le militantisme ?" le 14 novembre à Paris

Rencontre-discussion avec Philippe Vardon « Qu’est-ce que le militantisme ? » le 14 novembre à Paris

10/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Vendredi 14 novembre au Carré Parisien, dans le 15ème arrondissement à Paris, rencontre-discussion avec Philippe Vardon autour du thème « Qu’est-ce que le militantisme ? ». Lors de cette soirée auront lieu une présentation et une dédicace du dernier ouvrage de Philippe Vardon : « Militants – 14 histoires qui sentent la colle et le gaz lacrymo » (ouvrage publié chez leséditions IDées).

Rendez-vous à partir de 19h30 vendredi 14 novembre au Carré Parisien – 1 rue du Général Beuret 75015 Paris. Entrée libre, bar et stands sur place.

[Tribune libre] Choisir et suivre une autre voie - par Pierre Saint-Servant

[Tribune libre] Choisir et suivre une autre voie – par Pierre Saint-Servant

20/08/2014 – PARIS (NOVOpress)
Disons-le tout net, l’air est devenu irrespirable au sein de nos tribus gauloises. A la crise ukrainienne s’est ajouté le réveil du vieux conflit israélo-palestinien, en attendant le prochain accrochage lointain qui soulèvera à nouveau les plus violentes passions.

L’arrogance agressive des cyber-guerriers

Il y aurait beaucoup à dire sur le faible niveau des débats aussi bien par leur fond que par la forme qu’ils adoptent. Tant et tant de belligérants virtuels prennent le ton impérieux des grands stratèges ou des universitaires les plus pointus sans avoir une once de connaissance concrète à mettre dans la balance. Leur arrogance souvent agressive ne peut pourtant couvrir la légèreté crasse de leurs positions. D’autres abattent à distance un ennemi qu’ils savent bien ne jamais avoir à affronter, leurs insultes ne portent à aucune conséquence, enfermés qu’ils sont dans leur confortable et anonyme prison virtuelle.

Tout le monde a un avis sur tout

N’est-ce pas la plus terrible maladie démocratique que de vouloir donner son avis sur tout ? Ne peut-on pas revenir à un peu plus de simplicité et de sérieux ? Une ou deux voix « autorisées » (par l’ampleur de leurs connaissances, leur expérience de terrain ou la clarté de leurs démonstrations) ne sont-elles pas suffisantes pour que le commun voie clair ? Qu’il nous soit permis de demander aux bavards de se taire. Tel bourgeois du XVIème arrondissement, piqué de survivalisme qui prétend apprendre au premier venu les bases de l’autonomie alors qu’il n’a jamais daigné salir ses mocassins dans la terre limoneuse de la France des racines. Tel cyberwarrior porno-dépendant qui trouve des combats par procuration et une virilité de substitution dans des luttes qui n’ont strictement aucun lien avec sa vie quotidienne.

Lire la suite

Le mariage, mort ou berceau du militantisme ?

Le mariage, mort ou berceau du militantisme ?

16/07/2013 – 17h00
PARIS (NOVOpress via Belle et Rebelle) – Il est vrai que lorsque deux personnes se marient, tout a tendance à devenir plus compliqué… On ne peut plus passer des soirées entières à refaire le monde, à établir les fondements d’une société parfaite autour d’une bière. Il est plus difficile de s’absenter toute une nuit pour un collage, de pouvoir se libérer dans la seconde, ou de se permettre de finir en garde à vue…

Si deux jeunes ont la chance de trouver chaussure à leur pied et si en plus ils ont les mêmes convictions, quel bonheur de lutter ensemble dans un premier temps. Mais si la joie des enfants vient illuminer le foyer… là ça se gâte. Un des deux devra modifier quelques peu ses priorités et laisser à l’autre l’adrénaline des actions visibles. Quel sacrifice !

Lire la suite

[Exclusivité Novopress] Christophe Stirbois répond à Benjamin Biolay

[Exclusivité Novopress] Christophe Stirbois répond à Benjamin Biolay

Christophe Stirbois, fils de Jean-Pierre Stirbois, répond à Benjamin Biolay (NOVOpress).

Bonjour Christophe et merci d’avoir accepté de répondre à NOVOpress. Par une phrase très déplacée dans son dernier album (« La vengeance est un plat que certains mangent froid comme Stirbois s’est mangé son cèdre »), le chanteur bobo Benjamin Biolay vient de réveiller chez vous un souvenir douloureux. Comment expliquez-vous que votre père soit encore ainsi traîné dans la boue par les gardiens du temple du politiquement correct, près de 25 ans après sa tragique disparition ?

Il a été une figure emblématique du combat national notamment à travers le fameux « tonnerre de Dreux ». Il fit alors réellement entrer le FN dans la vie politique nationale, faisant alliance avec le RPR de l’époque pour battre le Parti socialiste. Cet événement est resté en mémoire, et nombreux sont encore ceux qui font référence à son engagement, sa façon de travailler, son dévouement. Il était au contact de ses compatriotes et de leurs préoccupations, toujours disponible pour les militants et ses proches. J’ai du mal à comprendre que 24 ans après son décès un chanteur bobo décide de salir le nom des Stirbois pour faire un bon mot… Peut-être veut-il faire parler de lui, créer le « buzz » ? C’est simplement pathétique.
Lire la suite

La Génération identitaire se veut « une déclaration de guerre »

05/10/2012 — 16h00
PARIS (NOVOpress) — Comme annoncé lors du dernier camp identitaire, la jeunesse qui veut défendre notre identité est désormais regroupée au sein de Génération Identitaire, qui vient de lancer son site, mais surtout une vidéo manifeste qui martèle les principes d’action de cette jeunesse enracinée et engagée.

La Génération identitaire se veut "une déclaration de guerre"

Publié le
Des « militants » qui ne militent plus

Des « militants » qui ne militent plus

30/09/2012 – 12h30
PARIS (NOVOpress Breizh) –
Au PS et à l’UMP, on a pris l’habitude singulière de glorifier à tout bout de champ des personnages que l’on désigne sous le vocable de « militants ». A la grande époque du PCF, effectivement existaient des femmes et des hommes qui consacraient une partie – parfois importante – de leur temps libre à militer. Ils tenaient des permanences, ils évrivaient des communiqués pour la presse locale, ils fabriquaient et distribuaient des tracts, ils collaient des affiches, ils tenaient un stand à la Fête de l’Huma, ils vendaient le canard à la criée, ils plaçaient des cartes d’adhérents, ils faisaient du porte-à-porte pour faire signer une pétition… bref, on les voyait partout. Dans leur quartier c’étaient des figures. Populaires et disponibles, ils consacraient leur existence au « Parti ».

Lire la suite

Rome: Casapound prend la direction de la révolution

Rome : Casapound prend la direction de la révolution

24/09/12 – 14h10
ROME (NOVOpress)
– « Direction Révolution ! », tel était le thème des traditionnelles journées de rentrée politique du mouvement Casapound Italia.

Ce sont ainsi plusieurs centaines de militants, venus de toute l’Italie et même de quelques pays européens voisins (notamment la France et l’Espagne) qui se sont rassemblés à « Area 19 », la station de métro abandonnée occupée par Casapound depuis plusieurs années, pour assister à des conférences, des débats, des concerts et même une pièce de théâtre originale, écrite et montée par la troupe artistique rattachée au mouvement.
Lire la suite

Vers quel militantisme étudiant ? Sur Radio Courtoisie ce 7 avril à 12h

Vers quel militantisme étudiant ? Sur Radio Courtoisie ce 7 avril à 12h

Le Libre Journal des lycéens de ce samedi 7 avril à 12h (rediffusions à 16h et minuit) sera consacré au militantisme étudiant.

Entre léthargie de la vie étudiante, élections inutiles, et violences de rue, le militantisme étudiant français cherche encore sa voie. Antoine Diers du MET et Edouard Klein de l’UDJ, qui ont une vision différente de leur engagement, en débattront avec les chroniqueurs du Libre Journal des lycéens. Un duplex téléphonique avec Rome permettra par ailleurs d’en savoir plus sur le Blocco Studentesco qui remporte actuellement de grands succès.

Au cours de l’émission, les auditeurs retrouverons aussi les habituelles chroniques et imitations.

Vers quel militantisme étudiant ? Sur Radio Courtoisie ce 7 avril à 12h

Pour écouter Radio Courtoisie :
Paris 95,6 MHz Caen 100,6 MHz Chartres 104,5 MHz
Cherbourg 87,8 MHz Le Havre 101,1 MHz Le Mans 98,8 MHz ;
Pour toute la France, en clair, sur les bouquets satellite Canalsat (canal 179 ou 496) et TNTSAT
Pour le monde entier sur www.radiocourtoisie.fr.