Tag Archives: Míkis Theodorákis

Theodorákis : Il y a un complot mondialiste pour l’extermination physique du peuple grec

Theodorákis : Il y a un complot mondialiste pour l’extermination physique du peuple grec

20/02/2012 – 16h00
ATHÈNES (NOVOpress) — Le grand compositeur Míkis Theodorákis est une figure historique de la résistance grecque à l’occupation nazie puis au régime des Colonels. Homme de gauche s’il en est, il a été capable de prendre des positions authentiquement non-conformistes, par exemple pour dénoncer les bombardements de l’OTAN sur la Serbie. Il a lancé il y a quelques jours un appel à l’opinion publique internationale, où il dénonce un complot pour la destruction de son pays.

Míkis Theodorákis en 2004 - crédit photo : Guy Wagner (cc)

Míkis Theodorákis en 2004 - crédit photo : Guy Wagner (cc)

« Un complot international est en cours, visant à mener à terme la destruction de mon pays. Les assaillants ont commencé en 1975, avec comme cible la culture grecque moderne, puis ils ont poursuivi la décomposition de notre histoire récente et de notre identité nationale et aujourd’hui ils essaient de nous exterminer physiquement par le chômage, la famine et la misère. Si le peuple grec ne se soulève pas pour les arrêter, le risque de disparition de la Grèce est bien réel. Je la vois arriver dans les dix prochaines années. Le seul élément qui va survivre de notre pays sera la mémoire de notre civilisation et de nos luttes pour la liberté ».

Selon Theodorákis, ce complot a été scellé en 2009 par le Parti socialiste grec alors au pouvoir et la finance internationale, lorsque le premier ministre socialiste, Geórgios Papandréou, « a rencontré secrètement M. Strauss-Kahn, dans le but de passer la Grèce sous la tutelle du FMI ».

L’étape suivante fut le Mémorandum conclu en 2010 avec les créanciers internationaux de la Grèce. « Depuis lors, en supposant que notre parcours vers la mort soit représenté par un escalier de 20 marches, nous avons déjà parcouru plus de la moitié du chemin. Imaginez que le Mémorandum accorde aux étrangers notre indépendance nationale et le trésor public, à savoir: nos ports, nos aéroports, le réseau routier, l’électricité, l’eau, toute la richesse naturelle (souterraine et sous-marine) etc. Même nos monuments historiques, comme l’Acropole, Delphes, Olympie, Epidaure etc. après avoir renoncé à tous nos droits ».

Theodorákis : Il y a un complot mondialiste pour l’extermination physique du peuple grec

Soirée d'émeuts à Athènes, le 12 février dernier. Crédit : athens.rioter (cc)

Theodorákis, âgé de 86 ans, est descendu dans la rue ces derniers jours et a été copieusement aspergé de gaz lacrymogène par la police. Dans un entretien publié hier avec le site d’information « Athens News », il raconte : « J’ai vu Charon (la mort) de mes propres yeux, car je ne pouvais pas respirer. J’ai récupéré et je suis retourné à mon poste, en face du parlement gardé par la police anti-émeute. J’ai pris un haut-parleur et j’ai dit: “N’ayez pas peur. Nous ne le prendrons pas d’assaut. Nous ferons cela plus tard, quand nous serons prêts”. » Theodorákis appelle « le peuple tout entier – de la gauche vers la droite patriotique » à se soulever contre le gouvernement. « La patrie. La Grèce. Unis comme un poing, un jour, nous évincerons les gouvernements indignes, la troïka et le couple Merkel-Sarkozy ».

Et il lance un avertissement à tous les peuples d’Europe. « La seule crise est celle du capitalisme international, qui comprend la mafia internationale et les géants du capital financier – de l’argent virtuel. Le capital financier a apparemment suborné le leadership européen d’aujourd’hui, qui ne se rend pas compte qu’il met un nœud autour de son propre cou. Aujourd’hui, le leadership européen menace et agit comme un prédateur. Demain, ils [l’ensemble de l’Europe] seront les victimes, tout comme nous ».

Photo en Une : crédit odysseasgr via Flickr (cc)