Tag Archives: Mgr Barbarin

Affiche LGBT Lyon

Les attaques ad hominem du militant gay Pierre Marchetti alias Nawak

15/04/2016 – LYON (NOVOpress) : Mgr Barbarin, Christine Boutin, Frigide Barjot et Laurent Wauquiez figurent sur l’affiche de la 21e Marche des fiertés LGBT qui aura lieu le 9 juillet à Lyon, révèle le journal Lyon Capitale. « Ce dessin militant est une grande fierté pour moi puisqu’il porte un message politique clair et nominatif. C’était une volonté de la LGP de Lyon. Le défi était génial et culotté puisque la LGP “ose“ », a expliqué le dessinateur Nawak, auteur de l’affiche.

On passera sur le fait que les personnalités représentées ne sont absolument pas ressemblantes pour s’arrêter sur le badge que porte Mgr Barbarin : « Don’t ask, don’t tell » (« Ne demandez pas, n’en parlez pas »), qui est une référence directe à la doctrine en vigueur dans l’armée américaine entre 1993 et 2011 : elle voulait qu’on ne demande pas aux soldats leur « orientation sexuelle » et que ceux-ci n’en fassent pas état…

Ce que ne mentionne pas Lyon Capitale, c’est que, pour prix de son forfait, Nawak, qui se veut drôle en se définissant lui-même comme « membre émérite du puissant lobby gay, destructeur de la famille et de civilisation », empochera une somme de 500 euros  – les trente deniers de Judas ? –, le prix fixé par la Lesbian and Gay Prise de Lyon pour récompenser le lauréat de son concours d’affiches organisé selon un cahier des charges très strict.

Ce que ne dit pas non plus Lyon Capitale, c’est que Nawak est le nom d’« artiste » de Pierre Marchetti, chargé de mission handicap à la mairie (PS) de Créteil, dans le Val-de-Marne, après avoir été le webmaster de cette même ville. Il était auparavant le directeur de la communication de la ville de Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, auprès du maire (PCF), Jacqueline Rouillon-Dambreville.

En remontant encore dans sa biographie, on découvre que ce sympathique garçon a commencé sa carrière professionnelle en étant le webmaster de la mairie de Lorient, dans le Morbihan, alors dirigée par Jean-Yves Le Drian, l’actuel ministre de la Défense.

Pierre Marchetti alias Nawak est un habitué des attaques ad hominem bien glauques comme en témoignent les dessins ci-dessous ciblant Marion Maréchal-Le Pen – affublée d’un brassard piqué à Plantu –, Ludovine de La Rochère et Christine Boutin.

Nawak Marion

Nawak La Rochère

Nawak Boutin

Chrétiens d'Irak : à Lyon avec Christophe Boudot (Présent n°8154)

Chrétiens d’Irak : à Lyon avec Christophe Boudot (Présent n°8154)

28/07/2014 – LYON (NOVOpress)
Environ 600 personnes se sont rassemblées samedi à Lyon place Saint-Jean devant la primatiale (photo). Les participants, qui portaient sur le torse le sigle signifiant « Nazaréen », peint sur les maisons des chrétiens, devenues propriété de l’État islamique, étaient rassemblés derrière des banderoles proclamant en français et en anglais : « Tes frères se font tuer, et toi, que fais-tu ? »

Ce rassemblement était organisé par un collectif assyro-chaldéen, soutenu par le diocèse de Lyon. Le Front national était largement représenté par de nombreux élus (Blanche Chaussat, Sandrine Ligoud, Antoine Melies, etc.) avec à sa tête le conseiller municipal FN de Lyon et ami de notre journal, Christophe Boudot, qui n’a pas manqué d’épingler le maire Gérard Collomb et l’inertie du gouvernement : « L’État français se montre coupable d’inaction, il doit s’engager au côté des chrétiens persécutés, nous devons exiger que la diplomatie française si prompte à intervenir d’habitude, puisse peser de tout son poids dans la défense des chrétiens et de leurs intérêts en Orient. Où est le maire de Lyon, Gérard Collomb ? Il devrait être là aujourd’hui, au côté des persécutés ! »

Plusieurs élus UMP étaient présents : Cochet, Mariton, Verchère et Guilloteau ainsi que l’ancien député européen du Mouvement pour La France, Patrick Louis.

Christophe Boudot n’a pas manqué de féliciter le cardinal Barbarin de son initiative diplomatique et de l’assurer de son soutien et de ses prières pour son voyage en Irak en compagnie de Mgr Gollnisch (frère cadet de Bruno Gollnisch) et de Mgr Dubost qui va découvrir enfin que les victimes peuvent être aussi chrétiennes… (Cf. son communiqué de fin de Ramadan dans Présent de vendredi).

Lire la suite