Tag Archives: Matrix

zuckerberg_1984

1984, façon Zuckerberg

23/02/2016 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Cela se passait au Mobile World Congress (MWC) de Barcelone. Tandis que toute l’assistance était aveuglée par un casque de réalité virtuelle, le patron de Facebook remontait l’allée, tel le marionnettiste heureux de tous ces zombies. Notre futur, façon 1984 ? Ou notre présent ?

C’est le sujet qui « buzze » chez les geeks… mais pas qu’eux. En pleine démonstration d’un casque de réalité virtuelle Samsung au MWC de Barcelone, Mark Zuckerberg, invité-surprise, remonte l’allée pour rejoindre l’estrade. Il voulait créer la surprise, mais l’effet obtenu a glacé de nombreux internautes.

Assis, des dizaines d’hommes en chemise et costumes, les visages inexpressifs, plongés dans le monde virtuel de leurs lunettes. Debout, ce jeune en T-shirt et baskets, tout sourire, marchant comme si le monde lui appartenait et surtout comme s’il était seul ancré dans la réalité d’un univers qu’il manipule à sa guise.

On pense à 1984, à Matrix, à Johnny Mnemonic ou à Orange Mécanique.

Mark – ça ne te semble pas étrange d’être le seul à marcher avec tes propres yeux, alors que tous les autres sont des zombies dans la Matrice ?

interroge un utilisateur de Facebook.

Cette photo est-elle une allégorie de notre futur, Les gens dans une réalité virtuelle, et nos leaders qui se promènent à côté de nous.

demande un autre internaute.

Propagande commerciale et politique de masse, contrôle social exacerbé, isolement volontaire des individus, rupture du lien social, manipulation à grande échelle… ce qui est vraiment effrayant dans cette image, ce n’est pas qu’elle préfigure notre futur. C’est qu’elle décrive notre présent.


"Body hacking" : hacker son corps, c’est possible

« Body hacking » : hacker son corps, c’est possible

29/08/2012 – 15h00
PARIS (NOVOpress) — En cette période estivale dédiée à l’exposition de masse des corps au soleil, certains préfèrent rester dans leur garage pour expérimenter le body hacking. De quoi s’agit-il ? Non pas de transformer son corps du point de vue esthétique comme l’ont déjà fait des millions de gens sur la planète (implants dans les seins, les fesses, ablation de côtes), mais bien de lui donner de nouvelles fonctionnalités par l’ajout d’implants électroniques ou non. Si certains types d’implants en silicone sont déjà à la limite du body hacking, comme cette nouvelle mode californienne pour les femmes de se faire implanter de la silicone sous la voûte plantaire pour amortir les douleurs aux pieds liées au port continuel de talons hauts, le body hacking reste encore un phénomène marginal et underground.

Lire la suite