Tag Archives: Mario Vattani

Élections italiennes : entretien avec Mario Vattani (SFS)

Élections italiennes : entretien avec Mario Vattani (SFS)

07/03/2013 – 14h00
ROME (NOVOpress) –
Le traitement des élections italiennes dans les grands médias est apparu à NOVOpress comme particulièrement superficiel, ou partisan. Nous avons ainsi souhaité interroger plusieurs acteurs ou observateurs privilégiés de ces scrutins afin d’apporter un éclairage différent à nos lecteurs.

Ancien consul d’Italie à Osaka (Japon), Mario Vattani – connu également sous le nom de Katanga – est le chanteur de SottoFasciaSemplice (SFS), l’un des groupes les plus intéressants de la musique alternative italienne. C’est suite à un concert de SFS pour une fête du mouvement CasaPound que Mario Vattani avait subi une véritable chasse aux sorcières et avait perdu son poste de consul. Lors des récentes élections italiennes, il a été candidat comme tête de liste aux élections sénatoriales en Campanie pour la Destra de Francesco Storace (image ci-dessus).

Lire la suite

Italie : l'ancien consul Mario Vattani candidat de la Destra pour les élections sénatoriales dans le Latium

Italie : l’ancien consul Mario Vattani candidat de la Destra pour les élections sénatoriales dans le Latium

18/01/2013 – 14h30
ROME (NOVOpress) – Pourra-t-on dire que les prochaines élections générales italiennes, qui auront lieu en février, seront rock’n roll ? Après la candidature (avortée pour cause de démission) d’un homosexuel pornocrate et pédophile sur la liste de Mario Monti, c’est à la Destra de Francesco Storace (mouvement issu de l’ex-Alliance nationale, car très critique des reniements de Gianfranco Fini) de créer l’actu.

En effet, Francesco Storace a annoncé la candidature de Mario Vattani (ci-dessus) aux élections sénatoriales pour le Latium sous les couleurs de la Destra. Ancien consul du Japon à Osaka,Mario Vattani – connu également sous le nom de Katanga -, est le chanteur de Sotto Fascia Semplice (SFS), l’un des groupes les plus intéressants de la musique alternative italienne. C’est suite à un concert de SFS pour une fête de Casapound que Mario Vattani avait subi une véritable chasse aux sorcières et avait perdu son poste de consul.

Crédit photo : DR

Chasse aux sorcières en Italie : le tribunal administratif donne raison à Mario Vattani et condamne l'Etat

Chasse aux sorcières en Italie : le tribunal administratif donne raison à Mario Vattani et condamne l’Etat

01/12/12 – 10h00
ROME (NOVOpress) — Le tribunal administratif régional du Lazio a donné raison à Mario Vattani et condamne le ministère des Affaires étrangères, qui, en la personne du ministre, est ainsi condamné au paiement des frais de justice pour un total de 1.000 € en faveur de Mario Vattani (photo ci-dessus). L’ancien consul italien à Osaka s’était retrouvé au centre d’une polémique avec le ministère des Affaires étrangères pour avoir donné une représentation de son groupe SottoFasciaSemplice à un concert organisé par Casapound Italia.

Lire la suite

Affaire Vattani-Casapound : le gouvernement italien à nouveau désavoué par la justice

Affaire Vattani-Casapound : le gouvernement italien à nouveau désavoué par la justice

07/04/2012 – 12h00
ROME (NOVOpress) –
Le tribunal administratif du Latium, siégeant en formation collégiale, a infligé mercredi un nouveau camouflet au gouvernement Monti dans l’affaire de Mario Vattani (photo), consul général d’Italie à Osaka. On se souvient qu’un scandale avait été créé de toutes pièces par la gauche et l’extrême gauche, après que le journal communiste L’Unità eut révélé que ce brillant diplomate animait – pendant son temps libre et sous un pseudonyme – le groupe de musique alternative SottoFasciaSemplice, et qu’il avait chanté une fois à un concert organisé par Casapound.

Le ministre des Affaires étrangères, Giulio Terzi di Sant’Agata, avait rappelé en urgence Vattani en Italie, le 21 février, au motif que le « mouvement » des postes diplomatiques a lieu avant fin mars. Le consul s’était alors pourvu devant le tribunal administratif. Le 15 mars dernier, celui-ci avait suspendu la sanction jusqu’au 4 avril.

Réuni donc le 4 avril, le tribunal administratif a cette fois décidé de suspendre le rappel de Vattani jusqu’au 21 novembre prochain, où sera examiné son recours sur le fond. Dans les attendus de leur jugement, les juges ont balayé l’argumentation du Ministère des Affaires étrangères, fondée « sur le préjudice que l’affaire en cause aurait porté à l’image de l’État et à ses intérêts supérieurs ». Le Ministère, relèvent les juges, « n’a fourni aucun élément qui ait démontré concrètement le discrédit que l’on craint pour l’image et les intérêts de l’État ».

Mario Vattani reste donc consul d’Italie à Osaka.

Le tribunal administratif suspend les sanctions contre le diplomate ami de CasaPound

Italie : le tribunal administratif suspend les sanctions contre le diplomate ami de CasaPound

19/03/2012 – 12h00
ROME (NOVOpress) —
Ce n’est pas une grande victoire mais c’est quand même un coup d’arrêt à la chasse aux sorcières lancée depuis plusieurs mois contre CasaPound et tous ceux qui lui sont proches.

Dans les derniers jours de 2011, la presse communiste, vite relayée par l’ensemble des gros médias, avait fait son procès à Mario Vattani (photo) , consul général d’Italie à Osaka. Ce diplomate au parcours irréprochable et à la compétence hors de cause, avait été jugé coupable d’animer – en privé et sous un pseudonyme – un groupe de musique alternative, SottoFasciaSemplice, et de s’être même produit une fois – une seule fois – à un concert organisé par CasaPound.

Le ministre des Affaires étrangères, Giulio Terzi di Sant’Agata, avait engagé une procédure disciplinaire contre Vattani et, sans même en attendre la conclusion, l’avait rappelé d’autorité en Italie, le 21 février. Les médias avaient titré sur « le rappel définitif du consul fascio-rock » : «Vattani, s’était réjouie La Repubblica, n’est plus consul d’Italie à Osaka ». Le ministre, membre d’un gouvernement dont pas un membre n’est élu, avait voulu jouer les paladins de la démocratie : « L’apologie du fascisme, avait-il déclaré avec grandiloquence, n’est pas compatible avec la tradition de la diplomatie italienne ».

Sûr de pouvoir tout se permettre, le gouvernement de la Goldman Sachs avait oublié qu’il reste quand même en Italie quelques vestiges d’un État de droit. Le tribunal administratif vient de suspendre le rappel de Vattani jusqu’à la réunion de la commission paritaire du ministère chargée d’examiner son cas, le 4 avril prochain. Le tribunal a motivé sa décision en déclarant que les droits de Vattani devaient être respectés et que – contre les arguments du ministre – « il est exclu que l’intérêt public puisse subir un préjudice irréversible si le rapatriement du requérant est différé ». Reste maintenant à voir si le ministre, qui se vante tellement d’être antifasciste, va se décider à respecter la loi.