Tag Archives: mariage homosexuel

marine_et_marion

Marine répond à Marion sur la loi Taubira

18/03/2016 – POLITIQUE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

En déplacement en Italie, Marion Maréchal-Le Pen a évoqué le mariage pour tous. Devant le parti local de « La Ligue du Nord », proche du FN, elle affirme que la reconnaissance du mariage homosexuel risque d’« ouvrir la voie à de très nombreuses dérives », notamment la polygamie.
La présidente du Front National a aussitôt réagi sur l’antenne de RTL : « je crois qu’on est très très loin honnêtement de la reconnaissance de la polygamie dans notre pays ». Pour Marine Le Pen, le débat sur la loi Taubira n’est plus d’actualité, des compromis sont faits. Les questions concernant la PMA et la GPA sont plus urgentes.
Une nouvelle fois, les Français assistent à un désaveu familial à la tête du FN.

family_day

Les Italiens s’opposent au mariage pour tous

01/02/2016 – EUROPE (NOVOpress)

Samedi 30 janvier, avait lieu en Italie le « Family Day ». Cette manifestation en opposition au projet de loi approuvant le mariage entre les couples de même sexe aurait rassemblé près d’un million de participants, d’après les organisateurs. Ludovine de La Rochère présente lors de la manifestation, a déclaré « Faire volontairement des orphelins de père ou de mère : ce n’est humainement pas acceptable ». Si le vote final de cette loi en faveur du mariage pour tous doit avoir lieu mi-février, rappelons que l’Italie demeure le dernier pays d’Europe à ne pas reconnaître de statut aux couples de même sexe.


taubira_bete_noire

Le Monde change son titre après avoir qualifié Taubira de « bête noire »

Source : OJIM
Au lendemain de la démission de Christiane Taubira du ministère de la justice, les journaux ont largement traité le sujet, avec parfois des maladresses involontaires.

En premier lieu, Le Monde a bien compris que le vocabulaire taubiresque était désormais sévèrement balisé. Ainsi, comme le rapporte Le Salon Beige, un article initialement intitulé « Christiane Taubira, égérie et bête noire » a été renommé en catastrophe pour devenir : « Christiane Taubira, encensée et détestée ».

Ayant fait de la couleur de sa peau un puissant bouclier contre les critiques au cours de son mandat, Christiane Taubira n’aurait sans doute pas laissé passé cela, quand bien même cette expression n’a évidemment rien à voir avec un quelconque jugement raciste.

Mais en la matière, mieux vaut être prudent et les expressions de tous les jours ou même l’humour s’effacent devant la hantise du racisme. Minute, condamné pour avoir titré en couverture « Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane » ou encore le dessinateur Miège, poursuivi et relaxé pour avoir dessiné un singe se plaignant d’avoir été « caricaturé en Mme Taubira », pourront en témoigner…

8534-Chard

Taubira s’en va ! Ses lois restent

28/01/2016 – POLITIQUE (Présent 8534)

Elle va manquer aux délinquants, permissionnaires et terroristes. Et aux journalistes dont le concert de louanges dégouline des télés et des radios (mention spéciale à TF1 et France 2 !). À la fois totalement narcissique et horriblement complexée par son physique et ses origines, cette caractérielle parano qui a usé six directeurs de cabinet et on ne sait combien de conseillers, avait déjà menacé plus d’une fois de partir, comptant bien qu’elle serait toujours retenue. Elle qui a bénéficié d’une indulgence gouvernementale perpétuelle.
Mais à ce chantage-là, on risque que ceux qui vous retiennent de plus en plus mollement soient finalement très soulagés de vous voir partir.
8534_Une
Archi-mal à l’aise depuis les attentats, ne parvenant jamais à trouver le moindre accent de sincérité ni pour condamner le terrorisme islamiste ni pour parler au nom de la France massacrée, Taubira a brillé par son absence et son décalage. Directement mise en cause dans sa prise en charge des victimes et son manque de suivi des familles, elle avait choisi la semaine des attentats de janvier 2015 pour envoyer des consignes aux procureurs afin d’aligner le régime des récidivistes sur celui des non-récidivistes en matière de réductions supplémentaires de peines ! (délestant le récidiviste de cette circonstance aggravante)

La descendante d’esclave, victime du racisme pour les siècles des siècles, qui se prenait pour Mandela, était avant tout une idéologue sectaire qui n’a cessé de faire l’apologie de la société multiethnique, fustigeant avec haine le modèle d’une France blanche et identitaire. On retiendra ces dernières semaines son assourdissant silence sur les agressions sexuelles massives des femmes allemandes par des hordes d’immigrés à Cologne.

Évidemment on a sablé le champagne jusqu’à très tard dans les services de police mercredi. Cette démission, les gardiens, les gradés, les officiers et les commissaires étaient allés la réclamer jusque sous les fenêtres de la garde des Sceaux place Vendôme, en octobre dernier. Une délivrance. Et pas seulement pour eux : Elle s’était mis à dos à peu près toutes les professions judiciaires : dysfonctionnement grave de l’application et des remises de peine (un permissionnaire évadé par jour !) grève des avocats, crise de la justice… Son opposition idéologique au milieu carcéral, sa réforme pénale, sa suppression des peines plancher, mais aussi son projet de réforme des tribunaux pour mineurs considérés comme « potentiellement catastrophique » par les syndicats de police, allaient tous dans le même sens : renforcer l’impunité des délinquants et fragiliser les forces de l’ordre.

« La réforme pénale Taubira a envoyé un message d’impunité et d’angélisme à toute une population délinquante. On a multiplié les fenêtres de tirs pour que des gens dangereux puissent sortir », avait déclaré le patron de Synergie-officiers Patrice Ribeiro à Présent.
Les policiers demandent déjà le rétablissement des peines plancher au nouveau ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas. Et « une politique plus répressive », en particulier contre les multirécidivistes qui mobilisent sans cesse les policiers sur les mêmes personnes. Le successeur part avec un atout certain : il ne pourra pas être pire.

Caroline Parmentier

taubira

Taubira, bon débarras !

27/01/2016 – POLITIQUE (NOVOpress)
Enfin ! Enfin Christiane Taubira n’est plus au gouvernement ! Même si les effets de sa politique laxiste se feront encore longtemps sentir, on ne peut bouder son plaisir de voir enfin démissionner ce symbole de l’idéologie pernicieuse qui fait tant de mal à la France.

Idéologue sectaire, patronne brutale, politicienne crainte plus qu’aimée, Christiane Taubira fait l’unanimité contre elle, hormis une frange de la gauche qui continuait à la porter aux nues. Quand la nouvelle de sa démission est tombée, elle a aussitôt fait le « buzz » dans les médias et les réseaux sociaux. La « pire ministre de la Justice de la Ve République » selon Guillaume Larrivé, porte-parole des Républicains (seulement de la Ve ?), le symbole du laxisme pour toute la droite et la chouchoute d’une partie de la gauche et de l’extrême-gauche pour les mêmes raisons a présenté sa démission au « président » ce week-end, qui l’a rendue publique ce matin.

La démission de Christiane Taubira est une bonne nouvelle pour la France, après une action publique à la tête du ministère de la Justice absolument désastreuse pour notre pays. Le laxisme inouï de sa politique pénale, notamment, a si fortement dégradé notre situation sécuritaire et affaibli l’autorité de l’État que cette démission apparaît aujourd’hui comme un soulagement. En outre, madame Taubira incarnait un sectarisme extrêmement violent contre l’opposition démocratique patriote qui ne la rendait pas digne de servir la République.

Explique le Front National dans un communiqué qui brille par sa justesse et son esprit de synthèse.
Lire la suite

petra_de_sutter

Problème d’indépendance pour les rapporteurs du Conseil de l’Europe

26/01/2016 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

La commission des questions sociales du Conseil de l’Europe a confié la rédaction de son rapport sur les « Droits de l’homme et les questions éthiques liées à la gestation pour autrui » au Dr Petra De Sutter…
Cette sénatrice belge doit élaborer un projet de rapport sur les « normes éthiques » en matière de GPA. Mais c’est un tollé : la sénatrice en question est une gynécologue transsexuelle. En outre, elle réalise des GPA à l’hôpital de Gand, notamment pour des clients étrangers, les aidant ainsi à contourner leur loi nationale !

Sans surprise, le projet de rapport du Dr De Sutter est très favorable à toutes formes de GPA, même commerciales et pour les célibataires, et propose d’établir un cadre législatif favorable à la GPA…
Quelques députés ont soulevé la question du conflit d’intérêts du rapporteur ; elle sera tranchée cette semaine. Le code de conduite de l’Assemblée interdit, en théorie, de confier à un député la rédaction d’un rapport en lien direct avec sa profession, mais la majorité pourrait en décider autrement !

8531-Chard

Mariage gay : Sarkozy, l’homme sans convictions

25/01/2016 – POLITIQUE (Présent 8531)

Pour redevenir président de la République, Nicolas Sarkozy est prêt à tout, même à être sincère ou à feindre de l’être. Mais quand l’est-il ? Quand dit-il la vérité, sa vérité, s’il en a une ? Lorsque dans son livre il évoque « le mariage pour tous », il n’est plus question de son abrogation. Ce n’est pas son premier revirement, sera-ce le dernier ? Pourquoi Sarkozy a-t-il renoncé à abolir cette funeste loi ? Si on l’en croit c’est, tenez-vous bien, qu’il a réfléchi, ce qui l’a conduit à changer d’avis : « A la réflexion, je crains que, compte tenu de l’état de tension et de division de la société française auquel a abouti la méthode de François Hollande, le remède soit pire que le mal. »
8531P1
Quand, en 2014, il prônait un « mariage pour les homosexuels », mais différent « dans ses conséquences sur la filiation » du « mariage pour les hétérosexuels », entraînant la « réécriture » du texte, c’était donc qu’il n’avait pas assez réfléchi. Sa réflexion fit un pas de géant quand, exposant cette idée irréfléchie devant les opposants au « mariage pour tous » qui lui crièrent « Abrogation ! Abrogation ! » il leur lança : « Si vous préférez qu’on dise (qu’il faut) abroger la loi Taubira pour en faire une autre… En français, ça veut dire la même chose… Ça aboutit au même résultat. Mais enfin, si ça vous fait plaisir, franchement, ça ne coûte pas très cher. »

Ça lui coûte cher, pourtant : sa crédibilité. Il cède au dernier qui a parlé. Étant sans idée arrêtée sur ce sujet-là, comme sur d’autres, il sombre dans la démagogie, pour « faire plaisir », espérant piper quelques voix des adversaires de la loi Taubira, réunis dans une tendance de LR (UMP à l’époque) Sens commun. Il voulait qu’ils votent pour lui afin qu’il accède à la présidence de sa formation. Maintenant, sa priorité est autre : remporter la primaire. Or, les votants n’auront pas le choix : ses principaux concurrents Juppé, Fillon, Le Maire, refusent aussi de supprimer cette loi, seul Hervé Mariton le propose. Continuer à prôner l’abolition de ce « mariage » lui serait un handicap et non pas un atout, dans le cadre d’un large électorat de 3 millions d’électeurs, pense-t-il. Ses arguments ne sont qu’un emballage improvisé pour justifier cette nouvelle trahison : « Je ne souhaite donc pas qu’on légifère à nouveau, parce que la priorité doit être de rassembler les Français. » Comment peut-il rassembler les Français s’il divise son propre camp sur cette question en méprisant ceux devant lesquels il a promis l’abrogation ?

Mais cette trahison, il a tort de croire que seuls les adversaires du « mariage pour tous » lui en feront grief. Même ceux qui y sont favorables constatent son opportunisme, ses déclarations qui varient en fonction de ses intérêts électoraux. Ce qu’il professe aujourd’hui ne sera pas sa vérité de demain, frappant de suspicion ses engagements et ses promesses dans quelque domaine que ce soit. Ce ne sont que quelques lignes dans son livre, mais elles risquent de réduire à néant son grand dessein, séduire de nouveau les Français en faisant croire qu’il a changé. Or, il est toujours le même, un homme sans conviction gouverné par une seule ambition, exercer le pouvoir.

Guy Rouvrais

Patrik M. Loeff Ireland 1998 field

Interview exclusive de Tony O’Neill, leader du Parti du Peuple Celte 3/5 : l’Union Européenne

30/10/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Alors que les provinces françaises se battent pour sauver leurs langues et traditions régionales, NOVOpress vous propose une interview exclusive du fondateur irlandais du Parti du Peuple Celte – PPC —. Nous publions cet entretien-fleuve en cinq parties afin de vous en offrir une lecture plus agréable. La première est consacrée à la naissance du mouvement et aux questions politiques. La seconde est axée sur la défense de la culture celte, le monde celtique et les liens que noue le PPC avec la diaspora celte dans le monde. La troisième traite des questions liées à l’Union Européenne. Les deux dernières sont consacrées à l’immigration.
>

NOVOPRESS : Après un référendum sur le mariage homosexuel, largement encouragé par l’UE, pensez-vous que l’avortement, les mères porteuses pour les couples homosexuels ou la FIV pour les couples de lesbiennes vont être les prochains sujets imposés à la population Irlandaise ? Comment les gens vont-ils réagir ?
Tony O’Neill : Il n’y aura aucune limite aux attaques de l’ultralibéralisme libertaire culturel contre notre peuple et cela concerne l’avortement et autres abominations que vous mentionnez. La plupart des gens rejetteront ce programme imposé, mais quand ils le font, ils sont aussitôt désignés comme représentants de la « haine » et tout est fait pour les faire taire. C’est le travail du PPC que de devenir une avant-garde pour notre peuple et montrer que nous n’avons pas à nous soumettre à cette dégénérescence et que nous devons au contraire assumer notre combat.
Lire la suite

militants_la_mnaif_pour_tous_lmpt

Trois ans après, ils militent toujours à la Manif pour tous

Source : La Croix
À l’occasion de l’université d’été de la manif pour tous qui s’est tenue ce week-end à Quiberon, la Croix a rencontré des militants LMPT qui gardent foi et énergie. Au-delà de la loi Taubira, c’est pour la préservation de la structure familiale, l’un des socles de notre société et de notre identité, qu’ils continuent à se battre. Essentiellement au nom des valeurs chrétiennes, mais pas que. Extraits.

Rien ne pourrait les décourager. Ni l’entrée dans les us du « mariage pour tous », ni les attaques en tous genres, ni le nombre de manifestants qui s’émousse. Samedi 19 septembre, 250 militants de la Manif pour tous se sont retrouvés sur la presqu’île de Quiberon (Morbihan) pour la 3e université d’été du mouvement.

[…] Louis Ronssin, 38 ans, militant de la première heure dans le Calvados.

Au-delà de la contestation du mariage pour tous, le mouvement défend une vision du monde centrée sur l’humain et la famille, alors que notre société est tentée par une approche libérale et libertaire, centrée sur l’individu et le consumérisme.

Pour ce chef d’une entreprise d’insertion dans le bâtiment, la fragilisation de la famille, accentuée par la loi Taubira, déstabilise la société tout entière.

C’est simple, constate ce père de cinq enfants, qui habite près de Caen : les personnes que j’aide à se réinsérer sont toutes des cabossées de la famille, des gens qui ont souffert d’un divorce, d’un père absent, etc.

[…] « Il faut poursuivre sur cette lancée en bousculant les partis traditionnels, en formant les gens, en dynamisant les associations familiales, etc. » Pour ce trentenaire, le mouvement, loin de se tarir, n’en est qu’à ses débuts.
Du haut de ses 18 ans, Éloi Henry, fraîchement recruté comme chef d’équipe, ne dira pas le contraire.

[…] Ce qui m’a plu dans le mouvement, c’est son ouverture. La Manif pour tous va bien au-delà de la sphère chrétienne.

[…] Pour la suite, Catherine reconnaît être « encore interrogative » et venir chercher des réponses à l’université d’été.

[…]La vocation du mouvement va à mon avis au-delà des seules échéances électorales.


 

famillle russie

La Russie célèbre la fête de la Famille, de l’amour et de la fidélité

13/07/2015 – MONDE (NOVOpress)
Pendant que « l’occident » célèbre les « Gay Pride », que les États-Unis légalisent le mariage homosexuel dans tout le pays, la Russie met à l’honneur la Famille traditionnelle.

Le 8 juillet la Russie a fêté la journée de la famille avec un drapeau fortement inspiré de celui de la « Manif Pour Tous » française et où l’on peut lire le hashtag « la vraie famille ».
Cette manifestation populaire survient après que la Cour suprême des États-Unis ait statué pour légaliser le mariage homosexuel dans tout le pays à la fin juin et quand la Maison-Blanche a été illuminée aux couleurs du drapeau arc-en-ciel traditionnellement associé à la communauté homosexuelle.

C’est notre réponse au mariage homosexuel, à cette parodie des valeurs de la famille. Nous sommes fiers des valeurs traditionnelles de notre pays

a déclaré Andrei Lisovenko, député du parti de la Russie Unie à Moscou au journal Izvestia.
Newsweek de son côté qualifie cette marche des « fiertés conservatrices » en référence aux marchez des fiertés homosexuelles organisées en juin dans plusieurs pays occidentaux.

Le contraste sur Tweeter est assez saisissant, voyez plutôt :
Lire la suite

Rome : non au « mariage » gay (Présent 8382)

24/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)

Rome a rendu public le document de travail pour la deuxième session du synode, en octobre prochain, consacré à la famille en général, mais focalisé, en particulier, sur le sort des divorcés-remariés et l’accueil des homosexuels dans l’Église. Les propositions « d’ouverture » n’avaient pu recueillir les deux tiers des suffrages épiscopaux nécessaires à leur adoption, en 2014. François espère qu’un an plus tard, après la consultation des fidèles et des épiscopats, les pères synodaux iront dans le sens des « avancées » qu’il souhaite. De toute façon, c’est au souverain pontife qu’il appartiendra de trancher. C’est la grande ambiguïté d’une Église qui, après Vatican II et l’extension de la collégialité, l’exaltation du « peuple de Dieu », se veut plus démocratique, mais dont le pape entend continuer à user de son pouvoir hiérarchique dès que « le peuple de Dieu » et les évêques ne sont pas d’accord avec lui…
8382-P1
Cela, c’est pour la forme. Sur le fond, le document de travail récuse le « mariage » entre personnes du même sexe on ne peut plus clairement. La communauté gay doit retomber sur terre, elle qui avait cru voir dans le « Qui suis-je pour juger un homosexuel qui cherche le Seigneur ? » une ouverture vers ce « mariage ». Mais alors, que peut bien signifier l’accueil de ces personnes dans les églises, puisqu’il n’y aura ni « mariage » ni bénédiction ? Les traiter avec bienveillance, comme toute personne humaine et « les écouter avec respect et délicatesse », dit le texte, ce que font déjà les prêtres quand un homosexuel frappe à leur porte. Fallait-il susciter tant d’émoi chez les fidèles pour énoncer de telles évidences morales ?
Pour ce qui est de l’accès à la communion des divorcés remariés, il y aurait là une rupture avec la doctrine et la pratique de l’Église, puisque certains pourraient être admis à partager le sacrifice eucharistique. Cela devra se faire au cas par cas, « sous certaines conditions strictes et après un long discernement spirituel ». Le cardinal Kasper, chargé par le pape de la rédaction du document, a précisé que, pour décider ou non de cette admission, il faudra tenir compte « de la conscience subjective » et de « l’intention » du fidèle qui la sollicite. Mais n’est-ce pas cela, le « for interne » qui relève du confessionnal ? Il y a antinomie entre édicter une règle commune et l’appréciation au « cas par cas ».
Avec l’abandon du principe, ce qu’on retiendra, c’est que les divorcés-remariés peuvent communier. C’en sera fini du « cas par cas » rapidement. Le processus est connu : la permission devient autorisation et celle-là droit. Dernier exemple en date : la distribution de la communion par les laïcs. L’Instruction Redemptionis sacramentum ne la prévoyait qu’en des « cas exceptionnels » – jamais de façon fréquente et régulière – le laïc, devenant « ministre extraordinaire de la sainte communion », devait être agréé par l’évêque. Quelle paroisse aujourd’hui tient compte de ces normes ? Il en sera de même du « cas par cas » des divorcés-remariés.

Guy Rouvrais

manif pour tus IT

Manif pour tous en Italie : Un million contre l’adoption pour les couples homosexuels !

23/06/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Un million de manifestants italiens ont défilé contre le projet gouvernemental qui prévoit un volet adoption au mariage homosexuel.

Gros succès pour la Manif pour tous italienne qui a réuni à Rome un million de défenseurs de la famille traditionnelle ce samedi 20 juin. Nos médias de propagande ont savamment passé sous silence cette démonstration de force. Il s’agit pour les Italiens de faire barrage au projet du Premier ministre Matteo Renzi comportant un volet adoption pour tous en plus du mariage des homosexuels. Ludovine de la Rochère, présente sur place, a salué,

Une mobilisation historique que personne n’avait vu venir ! C’est un peu comme en 2012 en France lors du lancement du mouvement social contre la loi Taubira

manif_pour_tous_it2
Espérons qu’ils réussiront à bloquer en Italie ce que nous n’avons pas su interdire en France. À noter que les organisateurs n’hésitent pas à proclamer ouvertement leur foi catholique en témoignent les discours et l’icône de la Vierge à l’enfant sur le podium.


 

 

 

mariage_gay

Suisse : bientôt le mariage pour personne ?

13/06/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Les jeunes socialistes français ont soutenu le mariage pour tous, les jeunes socialistes suisses obtiendront-ils le mariage pour personne. D’après eux, il ne s’agit plus seulement de « dépasser la distribution antique des rôles de genre ». En effet, pour ces derniers le 21ème siècle est celui d’un féminisme qui doit être « qeer » et intégrer davantage les lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres, queers, intersexués et asexuels. Dans un premier temps, les jeunes socialistes suisses souhaitent un mariage ouvert à tous les couples de tous les genres et aux célibataires ! Sur le plus long terme, ils envisagent l’abolition du mariage, une construction bourgeoise éculée… Ça promet !


mariage_gay2

Le mariage homosexuel pourrait être légalisé en Irlande

22/05/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de Réinformation)
Dernière ligne droite avant le référendum sur la légalisation du mariage homosexuel en Irlande

Tout dépend des résultats du référendum. Les Irlandais sont appelés aux urnes ce vendredi 22 mai. Ils devront se prononcer pour ou contre le mariage homosexuel. Cela concerne trois millions d’électeurs. Pour rappel, l’homosexualité a été autorisée, en 1993 et l’équivalent du PACS a été légalisé en 2009.

Quel chemin a parcouru la loi ?
Le référendum est prévu depuis 2013 et il est un passage obligé. En Irlande, le mariage homo est interdit par la constitution. Chaque modification est soumise au parlement puis au peuple, par referendum.
Mais avant le Parlement, c’est une initiative minoritaire. Il s’agit d’un forum citoyen qui a été créé pour émettre des recommandations sur d’éventuels amendements à la constitution irlandaise. Ce dernier a voté en interne et à une écrasante majorité une recommandation. Cette recommandation visait à modifier la Constitution afin de permettre le mariage civil pour les couples homosexuels.
Cela a été bien entendu par le gouvernement de coalition au pouvoir. Le gouvernement de coalition est composé du parti de centre droit Fine Gael et du Labour (gauche).

Le projet de loi a t il des chances de passer ?
Le camp du oui mobilisé est un regroupement d’associations gays focalisées sur le sujet du mariage gay. Elles ont pris le nom de Yes Campaign. Elles sont alliées aux partis progressistes au pouvoir.
Le camp du non est peu politique. Normal, dirait on dans ce pays pratiquant à 85 %. Car c’est essentiellement l’Eglise qui s’y oppose. Les évêques irlandais appellent depuis plusieurs semaines à bien réfléchir. Pour Mgr Martin, un électeur votant non au référendum n’est pas homophobe. Il ne nie pas non plus « que les homosexuels peuvent être de bons parents, tout comme les hétérosexuels peuvent être de mauvais parents ».

Les sondages sont presque tous unanimes et le camp du oui est en progression régulière depuis 2013. Même si les derniers sondages étaient plus proches des 60 % de personnes favorables, en décembre 2014, 71 % des Irlandais disaient qu’ils voteraient pour.

Crédit photo : Krista Guenin via Flickr (CC)


Vu sur Twitter

Taubira, après le mariage, c’est transgenre pour tous ?

Publié le
Éric Zemmour : "Au bal du cynisme et de la dissimulation, Taubira ne fait pas tapisserie"

Éric Zemmour : « Au bal du cynisme et de la dissimulation, Taubira ne fait pas tapisserie »

27/09/2014 – PARIS (NOVOpress) – Éric Zemmour montre que Christiane Taubira est l’une des « meilleures élèves au bal du cynisme et de la dissimulation » de la célèbre formule de Charles Pasqua « Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent ».

Il rappelle que pendant la bataille du mariage pour tous, la ministre de la Justice avait assuré que sa loi ne permettrait jamais à un couple de femmes d’adopter un enfant né par procréation médicale assistée (PMA), et encore moins à un couple d’hommes d’acquérir un bébé par une gestation pour autrui (GPA) (mères porteuses).

Fin juin, la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a condamné la France pour son refus de transcrire les actes de filiation d’enfants nés par GPA à l’étranger. Il y a quelques jours la Cour de Cassation autorisait l’adoption par un couple de femmes lesbiennes d’un enfant né dans le cadre d’une PMA.

Dans les deux cas le gouvernement n’a ni protesté ni fait appel car Taubira savait à l’avance que ces décisions découleraient de sa loi sur le mariage homo. « Au bal du cynisme et de la dissimulation, Christiane Taubira ne fait pas tapisserie ».

Voilà qui va probablement amener du monde à La Manif pour tous du 5 octobre à Paris et Bordeaux.