Tag Archives: mariage forcé

campagne-contre-le-mariage-force.jpg

Mariage forcé : la désinformation et la réalité

17/07/2015 – MONDE (NOVOpress)
Alors que l’association Voix de femmes lance une campagne de lutte contre le mariage forcé mettant en scène des Français de souche, un fait-divers australien nous rappelle la réalité du terrain.

L’intention est louable, le résultat dérape dans le politiquement correct et la PADAMALGAM. L’association Voix de femmes lance une campagne estivale contre le mariage forcé, alors que les grandes vacances sont souvent le prétexte pour envoyer les jeunes filles dans leur pays d’origine se faire épouser contre leur gré. « Souvent, les mariages forcés sont déguisés en vacances », prévient Sarah Jamaa, directrice de Voix de femmes.
S’agissant d’un phénomène très communautaire, et disons-le essentiellement musulman, pourquoi avoir mis en scène une famille de Français de souche, ne présentant de plus pas de signe de conversion récente ?

L’article que Libération consacre au sujet ne laisse pourtant planer guère de doute quant aux victimes de cette pratique.

Asma (1), une jeune Algérienne de bientôt 20 ans, a été envoyée au pays à la mi-juin, promise à un cousin qu’elle ne souhaite pas épouser. […]Prétextant des vacances en Algérie, sa mère l’y envoie, sans lui laisser le temps de passer les épreuves de rattrapage du bac. Depuis, donc, la voilà « séquestrée ».
[…]À 13 ans, Mariam (1) a, elle, été promise à un homme d’une cinquantaine ou une soixantaine d’années, elle ne saurait dire précisément. Elle vit au Sénégal, lui en France. Mariam doit devenir sa quatrième épouse.
[…]Samira (1), 21 ans aujourd’hui, a pour la première fois entendu parler de mariage à 14 ans, lorsqu’elle vivait en Algérie. À 18 ans, cette Franco-Algérienne finit par accepter de rencontrer son prétendant, le frère du mari de sa sœur. « Je suis tombée amoureuse de lui, c’était un grand parleur. » Lui n’a d’intérêt que pour ses papiers français. Elle finit par s’en rendre compte et décide de mettre un terme à cette relation.

Et puisque le sujet est sur la table, rien ne vaut un exemple concret. Celui-ci nous vient d’Australie : condamné à 8 ans de prison pour avoir livré à un tiers sa fille de 12 ans à des fins de relations sexuelles, ce père de famille ne voit pas le problème. Il affirme avoir décidé de marier sa fille au moment de la puberté pour lui éviter le péché de relations sexuelles hors mariage, la fillette étant promise à un ressortissant libanais de 26 ans, entré en Australie avec un visa d’étudiant.

Un cheik, peut-être étranger, a célébré le mariage musulman avant que le couple ne se rende à l’hôtel avec le consentement du père, a relevé le juge. D’autres relations sexuelles ont ensuite eu lieu également au domicile de l’accusé. L’adolescente est tombée enceinte et a fait une fausse couche. Il est apparu à l’audience qu’on lui avait conseillé de ne pas utiliser de moyens de contraception.
Selon la chaîne de télévision australienne 9 News, l’homme serait un récent converti à l’islam



D’après Julie Gayet, en France les Européens chrétiens forcent les fillettes à se marier avec des vieux

09/03/2014 – PARIS (NOVOpress) – A l’occasion de la Journée de la femme Julie Gayet nous revient – depuis l’affaire du scooter de Hollande – dans un court métrage contre les mariages forcés. Une fillette est mariée par ses parents à un homme ayant l’âge d’être son grand-père. On va jusqu’à la nuit de noces !

Notre confrère 20 minutes nous rappelle que « en France, 70.000 jeunes filles sont potentiellement menacées. Très majoritairement des Françaises d’origine étrangère ou des étrangères résidant en France » Et il nous indique « La réalisatrice a toutefois choisi de placer l’histoire de la jeune fille dans un milieu aisé parisien pour favoriser «l’identification et l’empathie» des spectateurs. »

Comme par hasard, c’est également une famille d’Européens et le clip nous suggère qu’elle est chrétienne (voir par exemple le grand portrait du Christ dans l’appartement de la famille, à 0min36).

Le choix de la famille est tellement grotesque que ça en deviendrait risible si le sujet était moins grave, et question identification des spectateurs c’est raté.

Mais placer la scène dans son milieu naturel de la « diversité » c’était la XVIIème* Chambre direct. Tandis que famille d’Européens, et en plus chrétienne, là la réalisatrice était tranquille, tout est autorisé.

* XVIIème chambre correctionnelle de la cour de Justice de Paris spécialisée dans les affaires de presse.

Publié le
Les « najateries » de Madame Vallaud-Belkacem

Les « najateries » de Madame Vallaud-Belkacem

23/03/2013 – 14H30
NANTES (NOVOpress Breizh) –
« Nous sommes en train d’inventer un nouveau monde : celui de l’égalité entre les sexes ». Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, était à Nantes jeudi pour célébrer le vingtième anniversaire de l’Espace Simone de Beauvoir, un « lieu de défense et de promotion des droits des femmes » qui regroupe 18 associations féministes. Dimanche dernier, la porte-parole du gouvernement n’avait pas hésité à mettre en cause l’Eglise catholique, accusée de favoriser, comme l’islam, les mariages forcés.

Lire la suite

Mariages forcés de très jeunes filles : religion ou trafic d'êtres humains ?

Mariages forcés de très jeunes filles : religion ou trafic d’êtres humains ?

12/09/12 – 18h00
TEHERAN (NOVOpress) –
Il n’y a pas qu’en Angleterre que l’on force de très jeunes filles à se marier sous prétexte de loi islamique (voir Novopress le 10 septembre 2012) et il semble qu’il devrait être de plus en plus délicat de vouloir concilier les droits des femmes occidentales avec la religion du prophète. Car c’est justement en se référant à la vie de ce dernier que la Commission des lois du Parlement iranien a décidé d’abaisser l’âge minimum pour le mariage des jeunes filles de 13 à… 9 ans !
Lire la suite

Mariage forcé musulman à Lyon : la famille incriminée n’est pas intégriste

Mariage forcé musulman à Lyon : la famille incriminée n’est pas intégriste !

21/10/2011 – 08h00
LYON (NOVOpress) – 
Trois frères issus de la communauté tunisienne implantée dans l’Hexagone (plus de 600 000 représentants, dont les deux tiers bénéficient de la double nationalité), viennent d’être condamnés à six mois de prison avec sursis et deux ans de mise à l’épreuve pour avoir enlevé, séquestré et frappé leur sœur en banlieue lyonnaise le 16 septembre dernier. La victime, Mouna, a expliqué aux enquêteurs avoir voulu échapper à un mariage forcé en Tunisie, alors que sa sœur, Safa, avait subi le même sort l’été dernier.

Selon une étude de 2006 du Groupe de femmes pour l’abolition des mutilations sexuelles (GAMS), 70 000 jeunes filles seraient menacées de mariage forcé en France. Une pratique toujours d’actualité qui n’est pas réservée à une poignée d’extrémistes musulmans. D’ailleurs, Ingrid Poulet, l’avocate de l’un des trois frères qui ont été jugés mardi devant le tribunal correctionnel de Lyon, a souligné qu’il ne s’agit pas d’une « famille intégriste » musulmane, relate Catherine Lagrange dans l’édition du 19 octobre d’Aujourd’hui en France.

Il est vrai que le Coran et sa sourate 4 (intitulée : « Les Femmes ») peut encourager à de tels actes. En cas de « désobéissance » des femmes, le livre sacré des musulmans précise : « Exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! ».

[box] Photo : Coran, sourate 4. Crédit : Adel Z via Flickr. Licence CC. [/box]

Mariage forcé©Stéphanie Sinclair

Italie : Tentative de suicide à l’acide chlorhydrique pour échapper à un mariage forcé

26/07/2011 – 16h00
BOLOGNE (NOVOpress) –Drame de l’immigration musulmane à Bologne. Une adolescente pakistanaise de 16 ans a tenté de se suicider en buvant de l’acide chlorhydrique, pour échapper au mariage que son père et son frère avaient arrangé pour elle avec un compatriote. L’adolescente a été hospitalisée dans un état critique à l’Hôpital Sainte Ursule de Bologne. Après dix jours au service de réanimation, elle a été transférée en pédiatrie. Il n’y a plus que sa mère pour s’occuper d’elle, puisque le tribunal des mineurs a pris une mesure d’éloignement d’urgence à l’encontre du père et du frère.

Toujours à Bologne, une autre affaire grave avait récemment été découverte : celle d’une jeune Pakistanaise séquestrée par sa famille pendant plusieurs semaines, parce qu’elle voulait vivre à l’occidentale.

Le parquet de Bologne a ouvert une information judiciaire, pour le moment contre X, pour incitation au suicide, délit qui pourrait se transformer en mauvais traitements et violence privée.

La vice-présidente du groupe Popolo della Libertà (parti de Silvio Berlusconi) à la Chambre des députés, Isabella Bertolini, a souligné que cette affaire s’inscrivait dans une série de “tragédies qu’ont vécues de jeunes femmes d’origine musulmane vivant en Italie, contraintes par leurs familles à vivre dans des conditions de violence et de ségrégation. L’intégrisme islamique, dont l’actualité confirme la grande diffusion au sein de la nombreuse communauté pakistanaise qui vit dans notre pays, engendre des situations dramatiques comme celle de Bologne. Il est inacceptable, a conclu Isabella Bertolini, que tout cela se produise dans un pays libre et démocratique comme l’Italie, dans l’indifférence absolue de tant de paladins de l’intégration.

[box class= »info »] Source : 24emilia.com[/box]