Tag Archives: marc rousset

"Le président Sarkozy parle, gesticule, mais n'agit pas !" par Marc Rousset [tribune libre]

« Le président Sarkozy parle, gesticule, mais n’agit pas ! » par Marc Rousset [tribune libre]

Par Marc Rousset écrivain, économiste, auteur de « La Nouvelle Europe Paris-Berlin-Moscou »

Que ce soit pour les graves problèmes de l’immigration ou de l’euro, le Président Sarkozy est un faux dur qui parle, gesticule, communique, remue beaucoup de vent, mais qui ne fait pas grand-chose dans la réalité. A mettre au seul actif de ce Président illusionniste l’avancée du problème non réglé des retraites et des régimes spéciaux, car d’ici 5 ans au plus tard tout est à reprendre !

Quant à François Hollande, c’est encore pire car ce socialiste hypocrite et incapable , avec sa tête de jésuite candide, style François Mitterrand , a pour seul souci de se faire élire en nous mentant et en nous faisant rêver d’une façon irréaliste et irresponsable, ce qui est d’ailleurs le propre , l’essence même de la pensée socialiste ! Les socialistes français feraient bien de prendre un peu de graine auprès des socialistes SPD allemands ! François Hollande est à des années lumière d’un Gerhard Schroeder ! Alors que la situation est grave, avec de tels hommes politiques, la France est mal partie et va droit dans le mur !

En matière d’immigration , Monsieur Sarkozy ne voit- il pas que tous les deux ans la population extra -européenne de la France par le jeu cumulé des nouveaux entrants et des naissances augmente de 800 000 personnes par an, soit l’équivalent de l’agglomération lilloise ? Monsieur Sarkozy ne voit- il pas que son gouvernement continue de pousser des cocoricos démographiques sur la vitalité de la démographie française avec un taux de fécondité de 2 enfants par femme, soit moins que les 2,1 enfants par femmes pour assurer le taux de remplacement d’une population à l’identique, alors que ce taux moyen cache une catastrophe, à savoir la déseuropéanisation de la France avec un taux de fécondité des femmes d’origine européenne de 1,7 enfants par femme, tandis que celui des populations immigrées d’origine extra-européenne est de 3,4 enfants par femme, soit le double très exactement ! Monsieur Sarkozy ne sait il pas qu’en 2030, si rien ne change, le pourcentage des naissances d’origine extra-européenne en France sera de 30% , et en 2050 de 50% , à comparer aux 18% actuels avec tous les problèmes que nous rencontrons déjà dans nos banlieues , dans les rues pour notre sécurité et dans le remplissage de nos prisons. Or qu’a fait le Président Sarkozy depuis 5 ans, contrairement à ses annonces de rupture pour se faire élire ? Rien ! Beaucoup parlé, beaucoup karchérisé avec la langue, mais rien dans la pratique ! Le coût annuel de l’immigration a été cependant chiffré par Yves-Marie Laulan à 70 milliards d’euros par an !

De même en matière économique, le Président Sarkozy s’est intéressé à l’écume facile des choses, mais il n’a pas eu le courage de s’intéresser à la mer , contrairement à Paul Valéry. La lutte pour la diminution des dépenses publiques et sociales , avec en particulier le surnombre de 2 millions de fonctionnaires français par rapport à l’Allemagne ,soit un surcoût de 120 Milliards d’euros pour l’économie française ,n’a pas été menée sérieusement par un Président bling-bling avant tout soucieux de se faire élire, beaucoup plus proche du Président Berlusconi dans son essence que de l’austère et protestante, mais très sérieuse, Madame Merkel avec son excellent ministre Wolfgang Schaüble

Le problème urgent, c’est non seulement le rétablissement de l’équilibre budgétaire, mais aussi de la compétitivité française ! La France souffre d’un handicap de compétitivité de 12% par rapport à l’Allemagne , suite à ses coûts de main d’œuvre et des charges sociales trop élevées. Selon Jean-Michel Six de Standard & Poor’s, les exportations françaises qui représentaient 55% des exportations allemandes en 2000 n’en font plus que 40%. La glissade française est donc pire que celle de l’Italie qui est passée de 45% à 35% tandis que l’Espagne a tenu son rang autour de 20%. Une dévaluation fiscale interne s’impose donc avec introduction de la TVA sociale et réduction drastique des dépenses publiques et sociales, les contreparties étant une réduction des charges sociales des entreprises et de la pression fiscale.

Or la France du Président Sarkozy gesticule avec l’inscription de la règle d’or dans sa constitution, mais ne prend aucune mesure structurelle courageuse, ne fait que des « promesses » comme le remarque le Washington Post et rase demain gratis avec une diminution envisagée des prévisions de déficit public de respectivement 5,7% en 2011 , 4,5% en 2012, 3% en 2013, 2%en 2014, 1% en 2015, et 0% en 2016 !

La situation impose que l’on parle certes de règles d’or à inscrire dans la Constitution, mais que l’on prenne aussi et surtout des mesures urgentes pour que l’équilibre budgétaire et la compétitivité de la France soient rétablis d’une façon effective beaucoup plus rapidement. Le déficit public en 2012 devrait être par exemple au maximum de 3% et non pas de 4,5% ! L’excuse politicienne trop facile comme quoi il faut ménager la croissance ne tient pas ! Lorsqu’on est en faillite, il faut prendre le taureau par les cornes ! Voilà ce qu’aurait fait le général De Gaulle, et alors peut être la France aurait -elle eu la possibilité de garder son triple A pour diminuer les charges d’intérêt de la dette et accroître les chances de survie de l’euro  !

Crédit photo : DR