Tag Archives: Mailhac

“Je suis un homme en colère” Entretien avec Gérard Schivardi

“Je suis un homme en colère” Entretien avec Gérard Schivardi [audio]

La délinquance s’étend de plus en plus fréquemment aux communes rurales. C’est le triste constat fait chaque jour par les maires et leurs administrés. Gerard Schivardi, maire de Mailhac (Aude) et candidat à la présidentielle 2007 soutenu par le Parti des travailleurs, avait pris il y a quelques mois un arrêté municipal imposant le couvre feu pour les mineurs de moins de 17 ans .  Cet arrêté était approuvé par la population, qui avait exprimé son ras-le-bol et sa colère après les dégradations et le viol survenu récemment. Suite à une campagne de presse stigmatisant notamment la politique “sécuritaire” de la municipalité, la préfecture s’était saisi de l’affaire et a considéré cet arrêté comme illégal, laissant la commune de Mailhac livrée aux mains des dealers, violeurs et autres délinquants.

Gérard Schivardi est en colère et il le fait savoir.

Propos recueillis par Yann Vallerie

[MEDIA not found]
Gérard Schivardi impose un couvre-feu dans sa commune

Gérard Schivardi impose un couvre-feu dans sa commune

08/07/2011 – 07h00
MAILHAC (NOVOpress) – Gérard Schivardi (photo), le maire de Mailhac (Aude), vient d’imposer un couvre-feu : les mineurs, non accompagnés, n’ont plus le droit de circuler dans les rues entre 22 heures et 6 heures. Selon l’ex-candidat du Parti ouvrier indépendant aux élections présidentielles de 2007, cet arrêté a été pris “parce que je n’ai pas d’autre moyen de sauvegarder la vie de notre jeunesse. C’est pour moi une décision de bon sens et pas autre chose”, témoigne l’édile sur le site de Ladepeche.fr.

Une décision qui vise à endiguer violences et incivilités. « Si tous les maires faisaient comme moi, il y aurait moins de faits-divers », remarque Gérard Schivardi. « Depuis que le maire a publié son arrêté, le calme est revenu la nuit dans les rues de Mailhac”, note Ladepeche.fr. L’extrême gauche semble enfin ouvrir les yeux sur les ravages de l’insécurité et de l’immigration sauvage.