Tag Archives: magouilles

Scandale chez Estrosi et Ciotti ? Des subventions versées à une association pour financer les retraites des élus

27/03/2015 – GRASSE (NOVOpress) – Dans un débat sur la chaîne locale Azur TV, le candidat FN dans le canton de Grasse 2 (Alpes-Maritimes) Domenico Cotrone a déstabilisé la conseillère générale sortante Marie-Louise Gourdon (PS) en évoquant les 490 000 € de subventions versées par le Conseil Général à l’association versant les retraites des anciens conseillers. L’élue socialiste a été incapable d’apporter une réponse franche et claire… Dimanche, elle est opposée au FN dans un duel à risques.

Scandale socialiste : une association pour financer les retraites des élus

Scandale socialiste : une association pour financer les retraites des élus

Après les révélations du Point sur les retraites des conseillers généraux de l’Yonne, le même type de systèmes ont été mis à jour dans les Alpes-Maritimes et en Lorraine.

Le FN s’est engagé à supprimer les subventions de ses caisses de prévoyance dans les départements qu’il serait amené à diriger.

Publié le
Le directeur de l'IUT de Saint-Denis visé par des menaces de mort à caractère islamiste

Le directeur de l’IUT de Saint-Denis visé par des menaces de mort à caractère islamiste

20/05/2014 – via Le Figaro – Ces menaces interviennent alors que l’établissement vit une crise interne sans précédent. Le directeur vient de mettre fin à un système d’escroquerie où des vacataires étaient payés alors qu’ils n’assuraient aucun enseignement. « Tu vas mourir, toi et tes enfants. (…) J’appelle tous les musulmans à te punir. Tu dois payer.» Le directeur de l’IUT de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) a reçu quinze lettres de menace de mort depuis le 4 février, indique ce lundi soir RTL. D’abord adressée à son bureau, cette prose terrifiante arrive maintenant directement à son domicile. Une lettre contenait même une photo de lui, le visage barré d’une croix, avec inscrit « mort.»
Qui pourrait en vouloir à ce point à cet homme ? Si aucun lien n’est encore établi par les forces de l’ordre, reste que ces menaces s’inscrivent dans un contexte de tension extrême au sein de l’IUT de Saint-Denis. La direction affirme avoir levé le voile sur un système de magouille extrêmement bien ficelée, qui reposerait sur des contrats avec des vacataires n’ayant simplement jamais enseigné.

Article intégral : lefigaro.fr

L'UMP joue la transparence sur sa comptabilité... dès que les magouilles seront terminées

L’UMP joue la transparence sur sa comptabilité… dès que les magouilles seront terminées

05/03/2014 – PARIS (Bulletin de réinformation) – L’UMP se trouve mêlée à un nouveau scandale avec des accusations du journal Le Point en raison de prestations surfacturées par des prestataires de communication qui seraient proches de Jean-François Copé. Ce dernier se prétend victime d’une chasse à l’homme et annonce la mise à « disposition de l’intégralité de la comptabilité » de l’UMP.

Il a aussi annoncé déposer une proposition de loi pour soumettre les « principaux dirigeants et salariés des médias » bénéficiant d’aides ou de fréquences attribuées par l’État à des contrôles comparables à ceux des parlementaires. Courageux, mais pas téméraire, il attend l’issue du vote sur ces textes pour mettre à disposition la comptabilité de son parti.

Crédit photo : ump-photos via Flickr (cc)

Le business familial de Christiane Taubira - Cayenne c'est pas le bagne…

Le business familial de Christiane Taubira – Cayenne c’est pas le bagne…

Gouverner, c’est prévoir. Gérer son patrimoine aussi. Christiane Taubira, femme avisée, a pourvu ses quatre enfants d’un terrain idéalement placé à Cayenne et acheté dans les meilleures conditions. De même a-t-elle eu le nez creux en mettant fin à une de ses sociétés deux jours avant son entrée au gouvernement. Prenez un garde des Sceaux, ses enfants, son ex-époux, ajoutez du business et de la politique à la mode guyanaise, et vous aurez la famille Taubira au complet.

Lire la suite

Les magouilles de l’Etat RPR devant le tribunal de Versailles

Les magouilles de l’Etat RPR devant le tribunal de Versailles

26/10/2012 –  14h00
VERSAILLES (NOVOpress) –
Les vieilles magouilles de l’Etat RPR, le parti créé par Jacques Chirac, ancêtre de l’UMP, remontent à la surface. Le parquet de Versailles (Yvelines) a requis hier deux ans d’emprisonnement avec sursis, 100 000 euros d’amende et deux ans de privation de droits civiques, contre Charles Pasqua (photo) et André Santini. Les deux anciens ministres de l’ancien président de la République sont poursuivis pour « détournement de fonds publics », « recel de faux » et pour le second, « prise illégale d’intérêt ».

Lire la suite

Rolex

Jean-François Copé dans la tourmente judiciaire ?

21/11/2011 – 17h00
PARIS (NOVOpress) —
Chacun se souvient de l’amour immodéré de Julien Dray pour les montres de luxe. Des montres que le vulgum pecus ne peut s’offrir en raison de leur prix totalisant plusieurs smics.

Cette fois ci c’est Jean François Copé qui reconnaît avoir reçu une Rolex de Ziad Takieddine inculpé dans l’affaire de Karachi le 14 septembre pour « complicité et recel d’abus de biens sociaux ». Des soupçons de commissions illégales touchées sur des ventes en tant que facilitateur des transactions pèsent sur le milliardaire franco-libanais.

De son coté, Jean François Copé — qui bénéficie de la présomption d’innocence — nie avoir reçu d’autres cadeaux. Mis en cause par un témoin anonyme en marge de l’affaire Karachi, le secrétaire général de l’UMP est donc placé sous le feu des projecteurs de la justice française.

Les juges d’instruction Renaud Van Ruymbeke et Roger Le Loire s’intéressent également à des sommes d’argent en liquide perçues par le Maire de Meaux et utilisées notamment pour la rénovation d’un appartement parisien et qui auraient également transité sur un compte ouvert au Crédit suisse de Genève par la sœur du chef du parti majoritaire. Selon le Journal du Dimanche il aurait bénéficié avec sa famille de voyages gratuits à l’étranger.

Jean François Copé ministre délégué du budget de 2004 à 2007 déclare ignorer bien entendu que son ami Ziad ne payait pas d’impôts en France. De son côté Takieddine déclarait au même journal « si je n’ai qu’un seul ami c’est Jean François Copé ». Il y a parfois des amis qui vous aiment un peu trop.

Image : Un modèle de Rolex Oyster professional Yachtmaster. Crédit : Suhailb, licence CC.
Quel pays fêtera prochainement le 50°anniversaire de l’arrivée de travailleurs immigrés ?

Quel pays fêtera prochainement le 50°anniversaire de l’arrivée de travailleurs immigrés ?

[box class= »info »] L’immigration vue d’Allemagne. [/box]

Il y a 50 ans, les premiers travailleurs Turcs sont arrivés en Allemagne. Personne ne les avait appelés. Personne ne les voulait. Des documents gouvernementaux allemands prouvent en plus que beaucoup des premiers Turcs à venir, étaient des délinquants, infiltrés avec la complicité de diplomates Turcs. Il n’est pas politiquement correct de dire la vérité. Aujourd’hui, ils passent pour un enrichissement. Mais cet « enrichissement » importé contre la volonté de la population allemande se fait aujourd’hui surtout remarquer en matière de criminalité, de haine des Allemands et dans les statistiques du chômage.

Quel pays fêtera prochainement le 50°anniversaire de l’arrivée de travailleurs immigrés ?Au plus tard en octobre de cette année, se tiendront en Allemagne des fêtes officielles comme autrefois en RDA. Alors, tout un pays rendra hommage aux Turcs qui seraient venus après la guerre pour reconstruire le pays. Quand nous examinons la vérité, il n’y a par contre rien à célébrer. Bien au contraire…

Pendant longtemps, politiciens et médias servirent aux citoyens de la république fédérale un merveilleux conte à propos de l’immigration : pendant les années 50, l’économie ouest-allemande serait allée à genoux chercher des ouvriers dans des pays comme la Turquie, le Maroc ou la Tunisie, à cause du manque de bras [dont elle souffrait]. Il est certes véridique qu’Italiens, Grecs, Espagnols et Portugais furent activement recrutés, mais ni les Turcs, ni les Marocains, ni les Tunisiens. Comment sont-ils donc venus en Allemagne? Un million de Turcs vivant aujourd’hui en Allemagne ne furent jamais invités par le gouvernement fédéral ou les entreprises du pays, ni désirés par les Allemands. Ne le saviez vous pas ?

Les Turcs et leurs associations motivent volontiers leur présence en république fédérale en tant qu’ouvriers indispensables à l’industrie. La vérité est qu’aucun gouvernement des années 50 à 70 ne voulait de travailleurs immigrés Turcs, Marocains ou Tunisiens. Ce n’est que sous la pression insistante des USA -l’Allemagne n’était alors pas un état souverain- que le gouvernement Adenauer accepta au début des années 60 quelques petits contingents de travailleurs Turcs, provisoirement, comme « travailleurs hôtes » (Gastarbeiter) pour soulager provisoirement le gouvernement militaire Turc alors en difficultés (la Turquie était alors un allié proche des USA). Faire venir de tels travailleurs ne fut toujours envisagé que comme une mesure provisoire, et toujours contre la volonté du souverain, le peuple allemand. En mars 1956, une étude de l’institut de sondage d’Allensbach montra que 55% des citoyens du pays étaient contre le venue de « travailleurs hôtes ».

Alors que le Ministère de l’Intérieur allemand ne souhaitait pas de regroupements familiaux pour les familles turques et souhaitait s’en débarrasser au plus tard au bout de deux ans, des officines turques ont dépensé une énergie criminelle à faire venir toujours plus de Turcs en Allemagne.

Heike Knortz - Diplomatische Tauschgeschäfte (Les échanges diplomatiques)

Heike Knortz - Diplomatische Tauschgeschäfte (Les échanges diplomatiques)

Heike Knortz cite ainsi une façon de faire du Consulat général turc de Munich qui consistait, lorsqu’il détenait des autorisations de séjour provisoires et limitées dans le temps, à les étendre en y incluant épouses et enfants, tout en confisquant les passeports sans visas de ces femmes immigrées illégalement…
L’auteur décrit également comment, jusqu’en 1962, à côté des Turcs non désirés, quelques 4000 Marocains arrivés illégalement sous prétexte de tourisme, furent également acceptés de manière transitoire. Dans ce livre se trouve également un fac-similé d’un courrier du secrétaire d’état du Ministère des Affaires étrangères de 1965 au Dr Wilhelm Claussen, secrétaire d’état au Ministère du travail, et qui nous ouvre les yeux. Le gouvernement tunisien exerça à l’époque un chantage contre celui de la république fédérale : soit vous, Allemands, vous contribuez à nous aider à baisser notre fort taux de chômage en acceptant la venue de nos chômeurs chez vous, soit nous, Tunisiens, nous ne soutenons plus votre position concernant Israël dans le conflit proche-oriental…

[box class= »info »] Source : Udo Ulfkotte sur le portail Internet allemand « Kopp Online ». [/box]