Tag Archives: mafia

Gerin (PCF) : « islamistes et mafieux se retrouvent de manière objective pour contrôler les territoires »

André Gerin (PCF) : « Islamistes et mafieux se retrouvent de manière objective pour contrôler les territoires »

11/04/2015 – LYON (NOVOpress)
André Gerin a été le maire (PCF) de Vénissieux, la ville tristement célèbre pour son quartier des Minguettes à la délinquance fertile.

L’ancien élu de cette banlieue lyonnaise a accordé une interview au journal Le Progrès où il dénonce la collusion entre islamistes et mafieux pour contrôler les territoires.

Il faut s’attaquer aux trafiquants de drogue, aux mafias qui se retrouvent de manière objective avec les intégristes pour contrôler les territoires, accuse l’ancien député communiste, aujourd’hui âgé de 69 ans. Selon lui, les trafics dans les quartiers, sans les nommer ou le situer dans les colonnes du quotidien régional, donnent aux trafiquants et aux fondamentalistes des ressources financières.

« On utilise la vie de nos gamins, on pourrit la vie de nos quartiers. Il faut s’attaquer à cette gangrène qui allie mafieux et islamistes en s’appuyant sur le terreau de la misère », alerte l’ancien maire de Vénissieux.

Les Minguettes est un quartier connu pour les violentes émeutes des années 80, « la marche de Beurs » qui s’en est suivie. Mais, c’est aussi pour y avoir abrité des islamistes radicaux. Une douzaine de salles de prière, dont certaines proches des salafistes, y est implantée.

L’essor d’un islam radical et de la criminalité mafieuse joints, évoqué par l’ancien élu communiste, a-t-il vraiment pour cause la précarité ?

L’excuse sociale n’est-elle pas une œillère que se mettent certains yeux qui ne veulent pas encore tout à fait voir ?

Crédit photo : Suzanne via Flickr (cc)

Aymeric Chauprade sur le Kosovo : « non à la folle course à l’élargissement »

26/01/2015 – BRUXELLES (NOVOpress) – Le député européen Aymeric Chauprade (FN) prend position sur le processus d’intégration européenne du Kosovo.


La commission des affaires étrangères débat actuellement d’un projet de proposition de résolution sur le processus d’intégration européenne du Kosovo. Une fois de plus, l’Union européenne continue sa folle course à l’élargissement, en dehors de tout principe de réalité.

Pourtant, comme le souligne le projet, aujourd’hui il y a encore 5 États membres de l’Union européenne qui ne reconnaissent pas l’indépendance de cette région, qui fut le cœur historique et religieux de la Serbie.

Mais le Parlement européen semble vouloir poursuivre la politique de déstabilisation des Balkans menée par les États-Unis depuis le milieu des années 90. Pour rappel, lors de cette guerre meurtrière une « déserbiefication » à marche forcée fut menée : entre 1999 et 2004, sur les 235 000 Serbes, Tziganes, Goranis et Turcs chassés du Kosovo après les accords de Kumanovo, seuls 12000 ont pu revenir ; 1200 serbes ont été assassinés, 2300 kidnappés ; plus de 150 églises et monastères furent détruits et 40 000 maisons furent brûlées ou détruites à l’explosif.

Continue reading

Publié le
Assises de la remigration, un beau succès (Présent 8233)

Fric, mafia et ballon rond (Présent 8234)

19/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Matches truqués, corruption, liens avec le grand banditisme, petits arrangements et grosses magouilles : rien ne va plus chez les footeux.

Comme si cela était une grande découverte (tout le monde se souvient de l’affaire Tapie-OM-Valenciennes), certains s’aperçoivent que le monde du football professionnel n’est pas très clair et que le milieu du ballon rond aurait des connivences avec le « Milieu ».

Fric, mafia et ballon rond (Présent 8234)Ainsi, depuis mardi, le foot français a basculé dans la rubrique judiciaire avec deux affaires distinctes : la garde à vue de dirigeants du club de l’OM sur fond de transferts où plane l’ombre du grand banditisme, et des soupçons de matches truqués en Ligue 2 au cours de la saison 2013-2014.

Marseille connection

Dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en 2011 pour « extorsion de fonds, blanchiment et association de malfaiteurs », une dizaine de dirigeants actuels et passés de l’OM, ainsi que des agents de joueurs, ont été interpellés et placés en garde à vue dans un dossier faisant apparaître des « liens avec le grand banditisme » et des « fraudes » liées à des transferts suspects de joueurs.

Parmi les interpellés, une grande partie de l’état-major de l’OM : le président actuel du club, Vincent Labrune, son bras droit Philippe Pérez et d’anciens dirigeants comme Jean-Claude Dassier et Pape Diouf. Quant à l’ancien directeur de l’OM, José Anigo, désormais recruteur pour l’OM sur le continent africain et installé au Maroc, il n’a pour l’heure pas été interpellé mais « devrait être aussi entendu ».

Lire la suite

Vu sur Facebook

Autoroute du Kosovo : l’ancien ambassadeur américain en plein scandale de corruption

Publié le
Taubira au secours de la mafia ? Tribune libre

Taubira au secours de la mafia ? Tribune libre

04/04/2014 – PARIS (NOVOpress) – Tribune libre – Depuis l’arrivée de Christiane Taubira à la tête du ministère de la Justice, les Français ont le privilège, douteux, de constater l’amour immodéré de celle-ci pour les petites frappes, dealers, et autres racailles qui font régner la loi et la terreur dans nombre de nos rues : suppression des peines plancher, élargissement des possibilités d’esquiver la prison pour les délinquants – alors même que les peines inférieures à deux ans d’emprisonnement ne sont déjà pas exécutées -, multiplication de la paperasse à remplir pour les policiers, qui sont aujourd’hui trop occupés à faire de la procédure pour pouvoir prendre le temps d’assurer la sécurité des Français… Quand dans le même temps, les opposants politiques sont allègrements matraqués, gazés, jetés en prison immédiatement à l’issue de leur procès.

Nous nous étions habitués à ce deux poids, deux mesures, à voir la France normale piétinée par les services répressifs tandis que racailles et trafiquants de drogue ressortaient triomphant des tribunaux ; nous avions cessé de nous étonner de voir les nervis de l’État socialiste récompensés pour avoir allègrement violé les droits des citoyens, tandis que des enquêteurs dévoués voyaient des mois de travail anéantis sous prétexte d’une quelconque faute de procédure imaginaire.

Sans doute un peu naïvement, nous pensions que la politique de Christiane Taubira exprimait un simple gauchisme primaire, que la Garde des Sceaux voyait dans le pauvre (bénéficiaire d’aides sociales très généreuses), l’étranger (accueilli à bras ouverts par l’État), le dominé (soutenu par toutes les associations anti-racistes) quelqu’un qu’il faut aider, et dont les dérapages éventuels ne sont qu’une réaction à l’oppression dont il est nécessairement la victime.

Lire la suite

La France, pays de cocagne de la mafia géorgienne

La France, pays de cocagne de la mafia géorgienne

30/12/2013 – 15h30
PARIS (NOVOpress) –
Le rapport confidentiel du Service de renseignement et d’analyse sur la criminalité organisée (Sirasco) du commissaire Dimitri Zoulas, créée par « la direction centrale de la police judiciaire » pour « recueillir, centraliser et analyser les informations sur la criminalité organisée en France », a fait grand bruit dernièrement car il montrait l’emprise croissante des bandes criminelles étrangères sur le territoire français.

Un passage du rapport n’a pas retenu toute l’attention qu’il méritait : « Des lois d’amnistie adoptées en Géorgie en 2005 et 2013 pour les voleurs non reconnus comme mafieux en échange de leur départ du territoire ont entraîné un déploiement massif de criminels en Europe ». Résultat : la France est devenu l’un des terrains de prédation de la mafia géorgienne (Les voleurs dans la loi) et les mis en cause d’origine géorgienne ont augmenté de 78 % en 2012 ! En 2011, 1.500 Géorgiens avaient été interpellés en France.

Lire la suite

Maffia rose, le lobby gay. Ce soir 18 octobre sur Méridien Zéro avec Philippe Randa

Mafia rose, le lobby gay. Fantasme ou réalité ? Ce soir 18 octobre sur Méridien Zéro avec Philippe Randa

18/10/2013 – 13h00
PARIS (NOVOpress) –
Ce vendredi 18 octobre, de 21 heures à 23 heures, la webradio Méridien Zéro s’intéresse à la maffia rose – le lobby gay – et se pose la question de sa réalité avec Philippe Randa, auteur du livre du même nom aux édtions DUALPHA.

A la barre, Gérard Vaudan accompagné d’Eugène Krampon. JLR à la technique.

Pour écouter Méridien Zéro, c’est ici.

Colombes : un banditisme « made in » Marseille

Colombes : un banditisme « made in » Marseille

05/09/2013 – 08h00
COLOMBE
S (NOVOpress) – Soixante-dix policiers ont été déployés en renfort dans la nuit de mardi à mercredi à Colombes (Hauts-de-Seine). La ville a été le théâtre de deux fusillades entre bandes rivales en moins de 24 heures. Mardi, vers 19 heures, un groupe de délinquants a tiré sur le conducteur d’un véhicule. Il a pris la fuite et n’a pas été retrouvé par la police. Une source policière évoque « une recrudescence des règlements de compte entre bandes rivales ». La veille, déjà, un homme d’une trentaine d’années avait été blessé par balles dans le quartier multiculturel de Petit-Colombes, gangréné par les trafics de stupéfiants depuis de nombreuses années.

Lire la suite

Blanchiment : la mafia italienne investit dans l’éolien

Blanchiment : la mafia italienne investit dans l’éolien

05/07/2013 – 16h00
BRUXELLES (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
Selon un rapport publié hier par Europol, les mafias italiennes investissent massivement dans le secteur des énergies renouvelables, notamment dans les parcs éoliens, afin de recycler l’argent de leurs activités criminelles et de bénéficier des prêts et des aides européennes généreuses accordées par les Etats membres de l’Union.

Lire la suite

Spanghero, Findus : viande de cheval et délire de la mondialisation

Spanghero, Findus : viande de cheval et délire de la mondialisation

15/02/2013 – 16h00
PARIS (NOVOpress) – Avec l’affaire Spanghero, c’est un véritable système de duperie à l’échelle européenne qu’ont découvert les enquêteurs de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). « L’enquête démontre que Spanghero savait qu’il étiquetait “bœuf” potentiellement de la viande chevaline. En tout cas, il y a une suspicion fort e», a déclaré Benoît Hamon – ministre délégué à la Consommation – jeudi soir, suite aux premiers résultats de l’enquête.

Lire la suite

Football : le plus grand scandale de matchs truqués de tous les temps

Football : le plus grand scandale de matchs truqués de tous les temps

04/02/2013 – 21h30
LA HAYE (NOVOpress) – L’office européen de police Europol, basé à La Haye (Pays-Bas), a révélé lundi qu’il enquête sur une affaire de 380 matches truqués dans deux compétitions prestigieuses de football : la Ligue des champions et la Coupe du monde. Le début d’un énorme scandale qui impliquerait 425 arbitres, dirigeants de clubs et joueurs, tous soupçonnés d’avoir pris part au trucage présumé de ces matches.

Lire la suite

Taken 2 démarre fort !

12/10/2012 – 08h00
ISTANBUL (NOVOpress) – Le thriller Taken 2, réalisé par le Français Olivier Mégaton, fait un tabac dans le monde entier. Dans les cinémas de l’Hexagone, le film emmené par Liam Neeson, totalise plus d’1,2 millions d’entrées pour sa première semaine d’exploitation en France. Soit le sixième meilleur démarrage de l’année 2012. Un chiffre déjà supérieur  au total des entrées pour Taken qui avait attiré plus d’un million de spectateurs.

Continue reading

Publié le
Italie : la Mafia fait sauter un restaurant multi-ethnique

Italie : la Mafia fait sauter un restaurant multi-ethnique

06/12/2012 – 14h00
CAULONIA (NOVOpress) – Quand on commence à lire l’article de Liberazione, le quotidien du Parti de la Refondation communiste, on croit avoir affaire à une nouvelle « atrocité raciste d’extrême droite », propre à saisir d’horreur toutes les consciences. « Ç’aurait dû être un laboratoire pour l’intégration et l’insertion. Un restaurant multi-ethnique, destiné à fournir du travail à quasi cinquante des presque 120 migrants et réfugiés politiques réfugiés à Caulonia [une petite ville de 7.000 habitants en Calabre] ainsi qu’à faire connaître à la population locale des pays et des cultures lointains à travers la table. Les portes – selon le Goel, la coopérative qui porte secours localement aux réfugiés et aux mineurs étrangers et qui avait loué le bâtiment à la municipalité – auraient dû ouvrir d’ici un mois. Mais tout est à refaire. Dans la nuit du 31 décembre, passé inaperçu parmi les éclats des pétards, un engin explosif a fait sauter les portes et réduit en morceaux l’auvent et le faux plafond ».

Ce n’est pourtant pas « l’extrême droite » qui a mis la bombe, selon le maire de Caulonia, Ilario Ammendolia, comme le président de la coopérative, Vincenzo Linarello, mais bien la ‘ndràngheta, la puissante mafia calabraise, dont le chiffre d’affaire annuel avait été estimé, il y a quelques années, à 44 milliards d’euros, plus que le produit intérieur brut de l’Estonie et de la Slovénie réunies. La coopérative Goel (nommée d’après le mot hébreu qui signifie rédempteur dans la Bible) avait été créée en 2003 par l’évêque de Locri-Gerace (et actuel archevêque de Campobasso-Boiano), Mgr Giancarlo Maria Bregantini, dans le cadre de son combat courageux contre la ‘ndràngheta. Il s’agissait d’offrir une alternative aux immigrés clandestins, qui constituent la main d’œuvre de la criminalité organisée. « La ‘ndràngheta, explique le président du Goel, paie le voyage à de nombreux jeunes puis, une fois qu’ils ont débarqué, elle les contraint à rembourser en travaillant pour les affaires des boss. Nous, avec nos projets, nous avons rompu [ou tenté de rompre, NdT] ces chaînes ». Une des actions les plus importantes porte sur le commerce des agrumes : la coopérative a passé un accord avec des supermarchés et achète directement aux producteurs les agrumes à 40 centimes le kilo, alors que les clans mafieux imposent des prix de 6 à 7 centimes, fondés sur l’exploitation systématique de milliers d’immigrés clandestins réduits en esclavage.

Depuis 2007, la coopérative, ses bâtiments et ses projets ont été attaqués pas moins de dix fois. Toujours en Calabre, cette fois dans la ville de Lamezia Terme, une bombe avait explosé devant l’entrée d’un centre pour mineurs étrangers géré par une autre communauté catholique, Progetto Sud, dans la nuit du 25 au 26 décembre : on y a également reconnu la main de la ‘ndràngheta.

Dans un communiqué, le Goel souligne que « si la ‘ndrangheta n’est pas éliminée de manière urgente, le chemin du développement sera définitivement fermé à la Calabre ». Éliminer la ‘ndrangheta, et plus généralement les réseaux mafieux d’immigration clandestine, dont les immigrés sont victimes en même temps que les Italiens, est malheureusement plus difficile que de manifester contre le racisme ou de réclamer la fermeture de CasaPound. Il n’est pas sûr que ce soit une priorité de la Goldman Sachs…

Kosovo, Loups dans la brume - De Giuseppe Ciulla et Vittorio Romano

Kosovo, Loups dans la brume – De Giuseppe Ciulla et Vittorio Romano

Kosovo, Loups dans la brume - De Giuseppe Ciulla et Vittorio Romano

En 2010 sortait l’ouvrage « Lupi nella nebbia. Kosovo: l’Onu ostaggio di mafie e Usa » (Loups dans la brume. Kosovo : l’ONU otage de maffias et USA), un excellent ouvrage de deux grands journalistes italiens. On y suit les traces des deux reporters au Kosovo, qui grâce à leur expérience sur place, mais surtout à l’analyse de documents officiels (reproduits dans le livre ) en arrivent à une thèse sans appel : le Kosovo est volontairement laissé dans le chaos, car cette déstabilisation lui permet d’être « un des foyers les plus importants pour le trafic d’armes, de drogue, d’organes d’êtres humains ».

Pour Giuseppe Ciulla et Vittorio Romano, les auteurs de ces trafics en tous genres ne sont autres que… les plus hautes personnalités politiques actuelles du Kosovo. Preuves à l’appui, les journalistes retracent les méfaits de ces anciens membres de l’UCK, l’organisation terroriste narcotrafiquante qui grâce à la guerre des Nations Unies et son administration a mis les mains sur le pays.

Parlementaires, ministres, maires, ont les mains recouvertes du sang de civils serbes, albanais pacifistes, mais aussi témoins gênants. Ils ont participé physiquement à tortures, assassinats, ou encore exportations d’organes d’êtres humains, cela pendant des années d’administration internationale et jouissant ainsi d’une impunité totale.

«Vous voulez savoir pourquoi ni l’ONU ni l’Union Européenne ne peuvent arrêter les vrais criminels au Kosovo ? La réponse est très simple : car ils devraient envoyer en prison tous les principaux leaders kosovars, les ex-guerriers de l’UCK auxquels l’ONU elle-même a confié de gouverner le pays. Ils ne peuvent pas arrêter leurs « partners »… »

La présence internationale et la déclaration d’indépendance n’ont pas amené bonheur et prospérité, mais misère et criminalité. Dont les premiers à faire les frais sont les serbes enfermés dans leurs enclaves.

Une seule petite remontrance cependant à faire au livre : l’emploi du terme « kosovars» pour identifier les albanais résidents au Kosovo. Bien qu’utilisé sans arrière-pensées par les auteurs, rappelons que ce fut une « tactique sémantique » pour justifier l’indépendance, faisant passer les albanais pour les habitants légitimes de la région, au grand dam des serbes.

Audrey d’Aguanno

falcbors

Il y a dix-neuf ans était assassiné le juge antimafia Paolo Borsellino

19/07/2011 – 14h50
PALERME (NOVOpress) – L’année 1992 a été une année très dure pour les juges antimafia en Sicile. En effet, le 23 ami Giovanni Falcone (à gauche sur la photo ci-dessus) est assassiné lors d’un attentat à la bombe qui visait sa voiture et le convoi qui l’accompagnait. La femme du juge Falcone meurt également lors de cet attentat. et le 19 juillet 1992, c’est au tour de Paolo Borsellino (à droite sur la photo ci-dessus) d’être victime d’un attentat à la voiture piégée.

Tous les deux issus du quartier popualire la Kalsa à Palerme, ces juges avaient obtenu plusieurs succès et étaient à l’origine de procès contre la mafia, dont le maxi-procès de 1986, où l’on comptera 465 accusés, 360 condamnations et 2 665 années de prison cumulées par les condamnés.

En 1986, alors que Giovanni Falcone reste à Parleme, Paolo Borsellino est nommé à Marsala, dans la région sicilienne de Trapani, où il poursuit sa lutte contre la mafia.

hommage à Paolo BorsellinoLes deux juges bénéficient d’une protection polocière. Qui ne sera guère utile lors de leur assassinat.

Pour la mort de Paolo Borsellino et celle de Giovanni Falcone Salvatore, « Toto » Riina, le chef de la famille mafieuse des Corleone, purge aujourd’hui une peine de prison à perpétuité, ainsi que pour de multiples autres meurtres.

A noter que Rita Borsellino, la sœur de Paolo Borsellino, est présidente honaire depusi 2005 de l’association Libera, qui a pour objet la la gestion des biens saisies aux mafias. Notamment par le biais de coopératives qui produisent des matières premières sur les terres confisquées, afin de promouvoir la légalité.

Et un hommage à Paolo Borsellino a lieu aujourd’hui à Palerme organisé par Giovane Italia (photo ci-contre).

De même, le Progetto Cervantes (Catane, Sicile) a également tenu à honorer la mémoire de ces juges antimafia.