Tag Archives: livre

philippe_devilliers

Villiers sort le vitriol : Sarko, «le lapin-tambour», VGE, «un colin froid», Chirac, «a besoin d’un appui-tête»

28/09/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)
La retraite profite à Philippe de Villiers. L’ex-homme politique sort un livre de souvenirs « Le moment est venu de dire ce que j’ai vu » (Albin Michel), portraits des responsables politiques croisés en 30 ans de vie publique.

Philippe de Villiers n’a jamais eu la langue dans sa poche, mais son retrait de la vie politique a libéré sa parole. Il sort jeudi « Le moment est venu de dire ce que j’ai vu », une galerie de portraits féroces des responsables, à ses yeux, de la perte de souveraineté du pays et un tableau désabusé de la France, menacée par « l’islamisation ».

« Nos politiciens ont perdu l’idée de la France », regrette l’ex-candidat souverainiste à la présidentielle, les descendant les uns après les autres.
Chirac ? « Il a besoin d’un appui-tête. Quand il s’adosse à Marie-France Garaud et Pierre Juillet, il est eurosceptique ; quand c’est Balladur et Juppé qui le conseillent, il devient eurolâtre. » Valéry Giscard d’Estaing ? Un « colin froid » qui a pour seul but « l’intégration de notre pays dans une Europe fédérale, libérale et atlantiste ». Mitterrand ? Un « collectionneur de noirceurs ». Sarkozy ? Il le décrit, dans son chapitre « Nicolas, le lapin-tambour », il explique que le Sarko est plus attiré par « le Qatar » que le « Mont-Saint-Michel » et

[Sarkozy] ne croit pas à l’oeuvre du temps. Il croit que la politique, c’est le mouvement perpétuel. Il pense vraiment, comme un ludion électronique qui toupille et pirouette, qu’il faut tout changer, renverser la table.

Bref, explique Villiers,

Je suis entré en politique par effraction. Et j’en suis sorti avec le dégoût.


transgenderlogo

La « théorie du genre » : fantasme de réacs ou songe totalitaire ?

03/09/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Une présentation percutante de la théorie du genre par Drieu Godefridi, juriste et philosophe, auteur de l’essai La loi du genre. Il y démontre la nocivité de cette théorie au service de vaste opérations d’ingénierie sociale, qui visent à détruire les fondements de notre identité et de nos sociétés, avec l’appui de l’Union européenne, du Conseil de l’Europe et de bien d’autres instances internationales. Moins fouillé sans doute que Les démons du Bien, d’Alain de Benoist, mais à lire tout de même.

 

Pour qui roule Valérie Trierweiller ? Hypothèses sur un complot - Par Guillaume Faye

Pour qui roule Valérie Trierweiller ? Hypothèses sur un complot – Par Guillaume Faye

On a tout dit sur l’affaire du livre de révélations privées, de vengeance et de ragots de Mme Valérie Trierweiler, Merci pour ce moment (Ed. Les Arènes), sauf l’essentiel. Ce pamphlet qui étale des frustrations personnelles, qui va rapporter un beau pactole à son auteur (on ne peut le lui reprocher) car c’est déjà un best-seller, n’est pas seulement motivé par le ressentiment d’une femme brillante, possédée par une haute idée d’elle-même, congédiée comme une domestique, qui veut régler ses comptes et faire parler d’elle. C’est une opération politique télécommandée et soigneusement préparée. Ce n’est évidemment pas l’intrigante Valérie Massonneau, ancienne épouse Trierweiler, qui a monté toute seule cette opération, conçue dans le plus grand secret.

Le coup de poignard

Comme une action de commando ou un bombardement de précision parfaitement réussis, le pamphlet est ravageur. Déjà catastrophique, l’image de François Hollande est carbonisée par l’ensemble des révélations (vraies, fausses ou exagérées, peu importe) sur son caractère : cynisme, mépris du peuple (les ”sans dents”), pusillanimité, indifférence, goujaterie, mesquinerie, propensions aux mensonges, etc. Les propos de V.T. sont d’autant plus acerbes et vipérins que la victime ne peut pas attaquer en diffamation. L’auteur a tiré sur une ambulance. Elle couvre de ridicule et d’opprobre le petit président indécis et incompétent en lui arrachant sa seule qualité reconnue : celle d’un type ”sympa. ”

Passons sur la dévalorisation de la fonction présidentielle et une dégradation supplémentaire de l’image de la France. Le but du pamphlet était d’accentuer la descente aux enfers de François Hollande, d’enfoncer la tête dans l’eau de celui qui commence à se noyer sous la pluie. Ségolène Royal – bête noire de la rancunière VT – qui a pris la défense de Hollande dans cette affaire et qui est la mère de ses enfants, cherche évidemment à se positionner comme un personnage sage et magnanime. Elle joue bien. Ce pamphlet, que certains jugent abject, est une aubaine pour elle. Elle n’a pas abandonné son obsession dévorante : l’Élysée en 2017. Elle a plus de chances d’y parvenir que son ex, le petit bonhomme, d’être réélu. Dans le fond de son esprit calculateur, elle ne peut que se féliciter du coup de poignard dans le dos que son ancienne rivale a porté au pathétique François Hollande.

Ce dernier s’est d’ailleurs enfoncé lui même encore davantage dans les sables mouvants du ridicule lors de sa conférence de presse affligeante au sommet de l’Otan du Pays de Galles, en bégayant, pleurnichard, qu’il mettait toute sa vie au service du peuple et des ”pauvres”.

Lire la suite

« Surtout ne rien décider » de Pierre Conesa

« Surtout ne rien décider » de Pierre Conesa

« Il faut par conséquent apprendre à ne pas décider, tout en ayant l’air de le faire. »

« On ne dit pas : “Je ferai” », on fait », professait Henri IV. Las ! Depuis bien des décennies, pour ne pas dire quelques siècles, les gouvernants occidentaux en général et français en particulier font beaucoup de promesses (qui, selon la célèbre formule, n’engagent que ceux qui y croient), ce qui semble les dispenser d’agir. Le livre de Pierre Conesa, « Surtout ne RIEN décider », sous-titré « Manuel de survie en milieu politique (avec exercices pratiques corrigés) », est le terrible constat de cette procrastination générale qui conduit à l’immobilisme, puis au naufrage d’une nation (JL).

L’art suprême de la non-décision

Lire la suite

Omerta médiatique autour du livre "Le Vrai visage de Manuel Valls"

Omerta médiatique autour du livre « Le Vrai visage de Manuel Valls »

01/05/2014 – PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation)
Comme l’avait prévu Emmanuel Ratier, la parution de son ouvrage Le Vrai visage de Manuel Valls aux éditions Facta n’a pas fait réagir les médias de l’oligarchie.

Omerta médiatique autour du livre "Le Vrai visage de Manuel Valls"Pourtant, la biographie très bien documentée et référencée dévoile l’étendue de la tartuferie du Premier ministre et sa capacité à cacher ce qui ne colle pas avec le nouveau personnage qu’il incarne. Face à la cascade de révélations sur les vingt-cinq années d’engagement en faveur de la cause palestinienne de M. Valls (puis ensuite changeant de cap et se déclarant « éternellement lié » à Israël), ses origines familiales, ses relations et son parcours politiques ainsi que sa gestion trouble de la mairie d’Evry, les journalistes ont préféré garder un silence prudent. Pour ne pas compromettre leur carrière, ils se font de facto les complices de la stratégie du silence adoptée par l’entourage du Premier ministre.

Dans un message à la sœur du ministre, un proche de la famille Valls, Pierre Klein indique qu’il faut à tout prix éviter d’en parler… Preuve du caractère dérangeant du livre !

Crédit photo : Thomas Bresson, via Wikipédia, (cc).

Prochaine sortie d'un livre choc d'Emmanuel Ratier sur Manuel Valls

Prochaine sortie d’un livre choc d’Emmanuel Ratier sur Manuel Valls

11/04/2014 – PARIS (NOVOpress) – En moins de trois ans, Manuel Valls est passé de l’anonymat (5,6 % à la primaire socialiste de 2011) à Matignon. L’histoire de Manuel Valls, issu de la plus haute bourgeoisie catalane par son père et d’une famille suisse enrichie dans le trafic de l’or par sa mère, attendait d’être racontée, sans fard et en détails, afin que les français connaissent vraiment celui qui est aujourd’hui à la tête du gouvernement.

C’est à cette tâche que s’est consacré le journaliste Emmanuel Ratier qui publie, le 25 avril prochain, une biographie sans concession de celui que beaucoup voient comme une sorte de « Sarkozy de gauche ».

Un livre choc, dans la lignée des précédents travaux de l’auteur, extrêmement documenté, bourré de révélations sur celui qui se rêve déjà président de la république.

Crédit photo : Parti socialiste via Flickr (cc).


« Le vrai visage de Manuel Vall », par Emmanuel Ratier, 20 euros port compris à commander à:
Faits & Documents, BP 254-09, 75424 Paris cedex 09 (chèque à l’ordre le Librairie Facta) ou www.vraivisagemanuelvalls.com

Croisade contre le monde moderne & Le Salon du livre - Ce soir 28 mars sur Méridien Zéro

Croisade contre le monde moderne & Le Salon du livre – Ce soir 28 mars sur Méridien Zéro

Croisade contre le monde moderne & Le Salon du livre - Ce soir 28 mars sur Méridien Zéro28/03/2014 – PARIS (NOVOpress)
Ce vendredi 28 mars, de 21 heures à 23 heures, la webradio Méridien Zéro propose une émission en deux parties.

Dans un premier temps, un entretien avec le rédacteur en chef de R&A pour présenter le dernier numéro  » Croisade contre le monde moderne ». Ensuite, une balade dans les allées du Salon du Livre de Paris à la rencontre des écrivains et éditeurs qui leurs sont chers.

A la barre Jean-Louis Roumégace et Gérard Vaudan. A la technique JLR.

Pour écouter Méridien Zéro, c’est ici.

Une découverte révolutionnaire, portable sans batteries, partout connectée, etc. (vidéo)

05/02/2014 – 10h30
PARIS (NOVOpress) –
Un système bio-optique idéal, visible et audible uniquement par la personne qui l’utilise, toujours parfaitement adapté ; il commence quand on le regarde ; il s’arrête automatiquement quand on cesse de le regarder ; il peut fonctionner en marche avant ou en marche arrière, vite ou lentement, par bonds ou en répétitions successives. C’est certainement l’appareil de rêve le plus perfectionné qui soit : il peut traiter un nombre infini de sujets, qu’il s’agisse ou non de fiction. Il est autonome, portatif, non-consommateur d’énergie, sous les ordres de la volonté. On trouve gratuitement des dispositifs « mains libres ». Et les accessoires pour retrouver les emplacements sont également gratuits, et inutile de les renouveler à chaque génération de système.

Ce système bio-optique fournit même des sons et des images : vous ne pouvez pas lire sans entendre les mots dans votre esprit et sans voir les images qu’ils suscitent, ce sont vos sons et vos images, pas ceux inventés pour vous par autrui, ils sont donc meilleurs.

Texte modifié par Novopress à partir d’un texte d’Isaac Asimov,
le célèbre auteur de science-fiction.

 Sur une idée de SOS Education.

Publié le
« Les démons du bien » d’Alain de Benoist

« Les démons du bien » d’Alain de Benoist

Nouvel ordre moral et théorie du genre.

Les éditions Pierre Guillaume de Roux viennent de publier le dernier ouvrage d’Alain de Benoist qui est intitulé « Les démons du bien ». Il comprend trois parties dont la première est consacrée au nouvel ordre moral occidental, la seconde à la théorie du genre et la dernière aux relations de plus en plus difficiles entre les sexes.


Un nouvel ordre moral

Dans la partie introductive de son ouvrage, Alain de Benoist décrit le nouveau code moral que les médias, les politiques et les intellectuels de tous ordres récitent à longueur de journées et d’années dans l’Empire du Bien occidental. La révolution libérale/libertaire s’est voulue transgressive et elle l’a été à l’égard de la morale qui avait cours dans un passé proche ; elle a déprécié et ridiculisé les valeurs qui ont été celles de nos ancêtres (la patrie, l’honneur, la famille, le courage, les solidarités communautaires…) et qui étaient liées, d’une part, à une vue du monde communautaire (familles, communautés rurales, patrie) et, d’autre part, à la haute idée que nos aïeux se faisaient des responsabilités personnelles que chacun d’entre eux avait à l’égard de ses communautés d’appartenance.

Lire la suite

Les Japonais et la Guerre de l'Asie-Pacifique, de la tragédie au mythe

Les Japonais et la Guerre de l’Asie-Pacifique, de la tragédie au mythe

Ci-dessus : le bombardement de Tokyo avec des bombes incendiaires la nuit du 9/10 mars 1945, causa plus de morts que les bombes atomiques d’Hiroshima ou de Nagasaki.

Le livre de Michael Lucken, Les Japonais et la guerre (1937-1952), est un ouvrage qui fera date dans l’historiographie du Japon contemporain autant par l’originalité et la pertinence de l’approche méthodologique que par l’acuité des idées exprimées par son auteur.

Les Japonais et la Guerre de l'Asie-Pacifique, de la tragédie au mytheMichael Lucken est professeur des universités près l’Institut des langues et des civilisations orientales, spécialiste de l’art japonais, spécialité qui est une des pièces maîtresse du dispositif analytique et des sources exploitées par l’auteur pour saisir notamment les mécanismes psychologiques ayant animé les Japonais pendant la guerre de l’Asie-pacifique et l’immédiat après-guerre (fin de l’occupation américaine). Rien de plus précieux en effet, en une période où la parole publique n’est pas nécessairement libre, que de recourir aux sources littéraires, graphiques et visuelles pour saisir l’ampleur affective du drame, son appropriation par les Japonais et son instrumentalisation par les pouvoirs politiques nippons et américains.

Lire la suite

« Entretiens confidentiels de Georges Albertini », par Morvan Duhamel

« Entretiens confidentiels de Georges Albertini », par Morvan Duhamel

Homme de l’ombre, homme d’influence, tel fut Georges Albertini sous la IVe République et une bonne partie de la Ve dont il conseilla un grand nombre des acteurs politiques, des socialistes aux gaullistes. Ces « Entretiens » nous valent, sous la conduite de son assistant et confident d’alors, Morvan Duhamel, une étonnante exploration des arcanes de cette période.

Un itinéraire (aujourd’hui) surprenant

Né en 1911 d’un père cheminot, Georges Albertini fut membre des Jeunesses socialistes, de la Fédération de l’enseignement et de la CGT puis, à partir de 1934, du Comité de vigilance des intellectuels antifascistes mais, pacifiste conséquent, il rallia après la « drôle de guerre » – pendant laquelle il fut décoré –, le Rassemblement national populaire (RNP) de Marcel Déat, dont il devint rapidement le second, l’aidant à organiser le parti. Comment un tel homme, qui avait vu dans les nationaux-socialistes allemands des « frères en socialisme » et qui poussa l’engagement jusqu’à recruter pour la Légion des volontaires français contre le bolchevisme (LVF), ce qui lui valut d’être arrêté à la Libération, condamné et incarcéré jusqu’à la grâce présidentielle qu’en 1948 lui accorda Vincent Auriol (1), devint-il et resta-t-il jusqu’à sa mort le commensal de maints hommes politiques et l’un des hommes clefs de la République ?

Lire la suite

Thierry Gobet : "Aucune société n’est viable si tous les éléments qui la composent ne partagent pas les mêmes valeurs"

Thierry Gobet : « Aucune société n’est viable si tous les éléments qui la composent ne partagent pas les mêmes valeurs »

02/12/2013 – 15h00
PARIS (NOVOpress) – Auteur de plusieurs ouvrages, historien de formation et récompensé par plusieurs prix, Thierry Gobet (photo) vient de sortir France : les véritables enjeux, sortir du système et renouer avec la puissance, ouvrage disponible en librairie. Novopress l’a rencontré à cette occasion.

Thierry Gobet, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Issu de la société civile, formation d’historien et d’économiste, avec une expérience du monde de l’entreprise. Après avoir publié Alexandre le Grand, la Conquête (Lettres du Monde, 1998) et Je suis châtelain (Lettres du Monde, 2010) Prix Renaissance 2011, voici un ouvrage de géopolitique et géoéconomie, France : les véritables enjeux, sortir du système et renouer avec la puissance (Jean Picollec, 2013). Il a suscité des lettres d’éloges de la part d’un ancien président du patronat, d’un maître de conférences à Sciences Po, d’un ex-maître de conférence à HEC qui l’a retenu « en première sélection » d’un prix d’Économie, d’une des plus grandes autorités militaires du pays, d’un ancien Premier Ministre, ainsi que d’un ancien ministre des Affaires étrangères.

Lire la suite

« Un délicieux canard laquais » de Jean-Yves Viollier

« Un délicieux canard laquais » de Jean-Yves Viollier

« Un délicieux canard laquais » de Jean-Yves Viollier« Quant à la sacro-sainte impertinence de l’hebdo, grand donneur de leçons devant l’Eternel, et à son indépendance sourcilleuse vis-à-vis du pouvoir, elles tiennent elles aussi du leurre. »

Ça balance pas mal dans la presse de gauche ! Après « La Face cachée du Monde/ Du contre-pouvoir aux abus de pouvoir » par Pierre Péan et Philippe Cohen (Document/Mille et une nuits), après « Les patrons de la presse nationale/ Tous mauvais » (La Fabrique éditions), dont l’auteur, l’ancien trotskiste Jean Stern (1), étrillait en particulier « Libération » et « L’Huma », c’est à une autre « institution de la République », vieille de près d’un siècle, que s’attaque ce « roman satirique », dont le titre est tout un programme. (Cl. L.)

Lire la suite

Visage pâles en danger, cachez ce racisme que je ne saurais voir...

Visage pâles en danger, cachez ce racisme que je ne saurais voir…

Dans son ouvrage Sale Blanc ! Gérald Pichon livre une enquête sur ce qu’il considère être aujourd’hui la haine raciale la plus répandue en France, et dans le même temps la plus niée. Il y décrit aussi la haine de soi-même d’une société tout entière, incapable de reconnaitre que l’autre n’est pas forcément une victime. Il y assène une démonstration rigoureuse et foisonnant de chiffres et d’exemples. Entretien avec l’auteur :

Lire la suite

« La tyrannie médiatique » : Conférence de Jean-Yves Le Gallou, le 11 Octobre à Bordeaux

« La tyrannie médiatique » : Conférence de Jean-Yves Le Gallou, le 11 Octobre à Bordeaux

01/10/2013 – 08h00
BORDEAUX (NOVOpress) – Énarque, co-fondateur du Club de l’Horloge et ancien député européen, Jean-Yves le Gallou fonde en 2002 la fondation Polémia, centre de réflexion dont le but est de « fournir des clés d’analyse des évènements en dehors de la grille d’interprétation du politiquement correct et du conformisme ambiant ».

A l’occasion de la sortie de son dernier ouvrage «La tyrannie médiatique », Jean-Yves Le Gallou donnera une conférence le vendredi 11 Octobre à Bordeaux (Athénée municipal à 20h30), à l’invitation de l’association, Amitiés Françaises.

Lire la suite

Nouveau livre de Bernard Lugan : "Printemps arabe - Histoire d'une tragique illusion"

Nouveau livre de Bernard Lugan : « Printemps arabe – Histoire d’une tragique illusion »

Quatrième de couverture, table des matières et vidéo de présentation détaillée du livre par Bernard Lugan.

En 2010-2011, la Tunisie, l’Egypte et la Libye connurent des évènements spécifiques, hâtivement baptisés « printemps arabe » par des journalistes voulant y voir autant d’avancées démocratiques.
L’échec de cette tragique illusion est à la hauteur des emballements émotionnels qu’elle suscita :

Lire la suite

Bernard London et l’obsolescence planifiée

Bernard London et l’obsolescence planifiée

Un livre-phare et la critique de Serge Latouche

Bernard London, Juif originaire de Russie, est l’auteur d’un texte (« Ending the depression through planned obsolescence ») tout à fait étonnant et important dans l’histoire des idées. Ce texte est paru en 1932 aux Etats-Unis, où il s’était installé. Il y soutenait l’idée d’un plan pour « introduire de l’ordre à la place du chaos » et mettre fin au « gâchis social » d’une main d’œuvre inemployée, en d’autres termes au chômage de masse. Sur quoi reposait son plan ? Il s’agissait de la mise en œuvre systématique, planifiée, de l’obsolescence des objets, c’est-à-dire de leur usure accélérée et de leur mise au rebut.

Lire la suite

« Le Samouraï d'Occident » vu d'Italie

« Le Samouraï d’Occident » vu d’Italie

09/09/13 – 11h00
ROME (NOVOpress)
– La mort volontaire de Dominique Venner (photo) a eu un grand retentissement en Italie, notamment dans les milieux non-conformistes et ceux de la droite radicale et sociale. Après l’hommage visuel rendu par Casapound Italia avec l’affichage dans 50 villes de bannières clamant « Honneur à Dominique Venner », c’est au tour d’Adriano Scianca, journaliste, écrivain et responsable culturel de l’association de revenir sur cet événement au travers de l’évocation du dernier ouvrage de Dominique Venner. Cet article, initialement paru dans le quotidien italien Il Foglio, a été traduit à l’attention des lecteurs de Novopress.

Lire la suite