Tag Archives: les Identitaires

les-identitaires_logo_a-vsvpsk

Comment répondre aux mensonges autour des migrants (argumentaire V des Identitaires) ?

01/12/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Les Identitaires publient des fiches argumentaires sur leur site web. Voici un extrait d’un cinquième document qui propose de répondre aux mensonges autour des attentats islamistes. Il s’agit de répondre à l’assertion selon laquelle les migrants sont des réfugiés politiques et qu’ils fuient avant tout la guerre.

Ils disent souvent « Les migrants sont des réfugiés politiques, ils fuient la guerre. ». Mais pourquoi le disent-ils ?

Le terme de «réfugié» désigne normalement des individus souffrant de persécutions dans leur pays d’origine et pouvant ainsi éventuellement prétendre au droit d’asile. droit qui a été largement dévoyé et s’est transformé en une nouvelle filière d’immigration en Europe. En parlant de «réfugiés» plutôt que de «clandestins», on vise à tromper les Européens en les poussant à s’apitoyer sur le sort des millions d’immigrés qui submergent leur continent.

Pourquoi c’est faux ? d’après le Haut-Commissaire de l’Agence des nations Unies pour les réfugiés (UnHCr), 72% des migrants
clandestins entrés en Europe sont des hommes (rapport de 2015). S’ils fuyaient la guerre, ces immigrés illégaux partiraient avec leur famille. Leur venue solitaire en Europe est la preuve que leur motivation est essentiellement économique.

Découvrir cette fiche-argumentaire : http://www.les-identitaires.com/2016/11/argumentaire-v-migrants-refugies-politiques-fuient-guerre/


patrick-buisson-identitaire-tv-libertes

Patrick Buisson en appelle à une révolte identitaire sur TV Libertés

19/11/2016 – FRANCE (NOVOpress) : Politologue et historien, Patrick Buisson est directeur de la chaîne Histoire et auteur d’un des ouvrages politiques les plus polémiques de l’année 2016 : La Cause du peuple. La presse classique s’est beaucoup intéressée à la dénonciation dévastatrice du quinquennat de Nicolas Sarkozy par celui qui a été de 2007 à 2015 son principal conseiller. Patrick Buisson décrit un chef d’Etat en situation permanente de dépendance affective et ne cessant de faire des « génuflexions devant la doua conformiste ». Pour Patrick Buisson, la ligne qu’il défendait n’a été qu’un logiciel électoral sans la moindre application politique.

Au delà du témoignage sur les coulisses de l’Elysée, l’entretien que Patrick Buisson à accordé à Martial Bild sur le plateau de  TV Libertés s’attache à comprendre à quoi correspond la fameuse « ligne Buisson ». Le politologue développe la vision d’une « vraie droite » et en appelle à une grande politique conservatrice renouant avec le catholicisme social. Allant plus loin, il revendique, pour la France, une véritable révolte identitaire. 

fabrice-robert_p1018050_pt-300x300

Ils préfèrent embaucher des migrants plutôt que des Français ! – par Fabrice Robert

Source : Les Identitaires – « Ils préfèrent embaucher des migrants plutôt que des Français ! »

Le chômage a beau briser les illusions de millions de Français qui galèrent pour survivre dans un contexte de casse sociale, la priorité de certains semble être de trouver un emploi pour des « réfugiés » qui comptent bien s’installer durablement chez nous. Derrière les discours humanistes de façade affichés par quelques multinationales se profile l’espoir d’engranger des bénéfices toujours plus importants. L’ouverture des frontières permet, ainsi, de pressurer les salaires pour mieux engraisser les actionnaires. Aujourd’hui, afin de fuir le manque de reconnaissance et la pression fiscale, de nombreux Français s’exilent pour tenter leur chance ailleurs. Des Français veulent émigrer ? Tant mieux. Plutôt que d’essayer de les retenir en leur offrant d’autres perspectives, remplaçons-les par des immigrés !

L’année dernière, quatre grandes entreprises, toutes cotées en Bourse, avaient lancé un appel à la mobilisation en faveur des migrants : Total, Air Liquide, Sodexo et Michelin. Total n’a pas hésité à signer un chèque de 200.000 euros pour prendre en charge une formation au métier de développeur informatique. Pour soutenir cette initiative, des consultants de la société Accenture auraient, ainsi, travaillé gratuitement tout en donnant des conseils pour rédiger un CV et passer un entretien d’embauche. De son côté, Axa a débloqué un budget d’un million d’euros pour venir en aide aux migrants et les accompagner « en matière de formation et d’insertion professionnelle ». Et BNP Paribas a également annoncé la création d’un plan de soutien de cinq millions d’euros grâce à son fonds Urgence & Développement.
L’objectif est, notamment, d’ouvrir un lieu à Paris pour aider les migrants à trouver un emploi et/ou créer leur propre entreprise.

L’ONG Action emploi réfugiés a, pour sa part, misé sur un site Web qui met en relation les « réfugiés » en quête d’un emploi et les entreprises. « Il n’y a pas de job réservé, ce serait de la discrimination positive, mais un accès facilité aux annonces », a précisé Diane Binder, la cofondatrice du projet. Certes, le site ne fait que mettre en relation des demandeurs avec des employeurs. La plate-forme semble donc difficilement attaquable juridiquement car la discrimination ne peut être prouvée qu’à l’embauche. Mais il s’agit bien, en tout cas, d’un projet destiné à faciliter l’installation définitive de nouveaux immigrés sur notre sol.

Lire la suite

donald-trump

Victoire de Donald Trump : un tournant historique, par Jean-David Cattin

jean-david-cattin

Jean-David Cattin

10/11/2016 – ETATS-UNIS (NOVOpress) : La grosse artillerie avait été déployée : les médias « mainstream », Wall Street, Hollywood, le pape, le Parti démocrate et même les caciques du Parti républicain. Pourtant, Donald Trump a remporté l’élection présidentielle américaine, et ce en employant beaucoup moins d’argent qu’Hillary Clinton dans sa campagne électorale. Si la performance du candidat est remarquable, elle n’est pourtant pas la raison principale de sa victoire.

L’Amérique n’a pas envie de changer de visage. Certains Américains ont sincèrement voté pour Obama en espérant solder le lourd héritage de l’esclavage, pour mettre fin définitivement à la culpabilisation systématique dont ils étaient victimes. C’est l’inverse qui s’est produit, puisqu’elle s’est accélérée avec le mouvement Black Live Matters et les revendications toujours plus pressantes des minorités. Ils ont compris qu’ils seraient éternellement considérés comme coupables et redevables.

À cela s’ajoute l’immigration massive non européenne, et en particulier celle d’Amérique latine, qui pourrait dans quelques décennies faire de la population d’origine européenne une minorité aux États-Unis. Ce bouleversement démographique et l’agressivité communautaire ont apeuré et finalement énervé une Amérique qui en a assez de subir en silence. Ce n’est donc pas un hasard si le candidat Trump a pris la tête des sondages après ses déclarations fracassantes sur l’immigration mexicaine et musulmane. Il s’agit même de la raison principale et du point de départ du mouvement de fond qui l’a porté au pouvoir.

Une demande de protectionnisme. L’Amérique industrieuse, celle qui se lève tôt, celle des cols bleus n’a pas pardonné à ses élites politiques et économiques de l’avoir passé par pertes et profits au nom du libre-échange et des marges ainsi générées, dont elle n’a pas vu la couleur. Les Etats industriels comme le Michigan ont été dévastés par les innombrables délocalisations des industries qui ont fait sa prospérité dans le passé. Les centre-ville y sont en ruines et ravagés par une criminalité meurtrière dont on peine à concevoir la brutalité et l’ampleur en Europe.

L’insupportable domination de la génération 68. Les colères et les peurs de l’Amérique profonde ont été ridiculisées et ignorées par les médias, il n’y en avait que pour les autres. Même si elle souffrait, elle n’avait pas le droit de se plaindre. Le système de valeur imposé par la génération 68 dominait jusqu’à présent tous les rouages du pouvoir. Il a été vécu comme une entité hostile et quasi dictatoriale, les Américains ont décidé qu’il fallait y mettre fin.

Les néoconservateurs en échec. L’agressivité d’Hillary Clinton envers la Russie, irrationnelle quand on la compare avec sa mansuétude pour le Qatar et l’Arabie saoudite, n’a d’égale que la bêtise des faucons de l’administration Bush qui ont cru pouvoir exporter la démocratie libérale au Moyen-Orient. Les Américains ont semble-t-il bien compris que le messianisme néoconservateur était voué à l’échec, produisait du désordre et était une ruine pour les finances publiques. L’apaisement probable des relations avec la Russie et le réalisme isolationniste dont Donald Trump semble vouloir faire le cœur de sa politique extérieure est une bonne nouvelle pour l’Europe.

Samuel Huntington avait raison. Très loin des élucubrations de Francis Fukuyama, qui voyait triompher la démocratie libérale à l’américaine dans le monde entier après la défaite du communisme, ce sont les prédictions de Samuel Hungtinton qui semblent se réaliser. Toutes les grandes puissances mondiales sont aujourd’hui dirigées par des populistes et même des nationalistes. Au Japon Shinzō Abe, en Russie Vladimir Poutine, en Inde Narenda Modi, en Chine Xi Jinping et dans une certaine mesure Theresa May au Royaume-Uni. À cette liste déjà très fournie, il faut aujourd’hui ajouter Donald Trump. Désormais, ce n’est plus l’idéologie ou le marché qui est la valeur dominante, le bien du pays et l’identité passent maintenant en priorité.

Le mouvement est même en train de s’étendre à l’Europe avec le succès du Front national en France, de l’AFD en Allemagne, de l’UDC en Suisse, du FPÖ en Autriche, de Victor Orbán en Hongrie, etc. mais aussi par les succès et le développement rapide du mouvement identitaire. Les années qui viennent nous diront si l’Europe suivra le même chemin que les grands de ce monde ou si elle deviendra le terrain de jeu de ceux qui n’ont pas renoncé à la puissance et à l’identité.

Que faut-il attendre de Donald Trump ? Même si le Sénat et la Chambre des représentants sont en majorité républicains, il n’est pas dit qu’ils suivent le nouveau président dans toutes ses réformes. Malgré tout, cela n’est pas décisif pour le futur, il faut surtout retenir que la victoire de Trump a symboliquement fait sauter des verrous psychologiques majeurs et prépare le terrain à d’autres réactions du même acabit en Europe.

Dans tous les cas, le nouveau président américain ne sauvera pas l’Europe, son isolationnisme s’il se confirme peut en revanche offrir l’espace suffisant pour que le Vieux Continent retrouve son indépendance et les outils pour défendre son identité. Cela dépendra de la volonté et du travail de ceux qui ont à cœur de protéger les leurs et leur civilisation.

Jean-David Cattin

Jean-David Cattin est le directeur national à la formation
du mouvement Les Identitaires
« Les Identitaires, idées en action depuis 2002 »

logo_les-ids

Comment répondre aux mensonges autour des attentats islamistes (argumentaire III) ?

04/11/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Les Identitaires publient des fiches argumentaires sur leur site web. Voici un extrait d’un troisième document qui propose de répondre aux mensonges autour des attentats islamistes. Il s’agit de répondre à l’assertion selon laquelle la majorité des musulmans sont modérés

Ils disent souvent « La majorité des musulmans sont modérés ». Mais pourquoi le disent-ils ?

Répétée tel un exorcisme, cette affirmation n’a jamais été prouvée. Elle vise à faire croire qu’il n’y aucune sympathie dans la communauté musulmane pour les motivations des terroristes ou les thèses islamistes. Cet argument permet de dissocier l’immigration et le djihadisme, en
opposant «musulmans» et «islamistes». Pourtant, l’équation est simple : sans immigration musulmane, pas d’islamistes en France.

Pourquoi c’est faux ? Dans les études d’opinion : 54% des musulmans de France sont pour une application «totale» ou «partielle» de la charia en France. Presque 30% d’entre eux souhaitent son application intégrale.

Découvrir cette fiche-argumentaire : http://www.les-identitaires.com/2016/10/argumentaire-iii-majorite-musulmans-moderes


les-identitaires_logo_a-vsvpsk

Comment répondre aux mensonges autour des attentats islamistes (argumentaire II) ?

28/10/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Les Identitaires publient des fiches argumentaires sur leur site web. Voici un extrait d’un deuxième document qui propose de répondre aux mensonges autour des attentats islamistes. Il s’agit de répondre à l’assertion selon laquelle les filières djihadistes ne recrutent et ne diffusent leur idéologie que sur internet.

Ils disent souvent « Les filières djihadistes ne recrutent et ne diffusent leur idéologie que sur internet ». Mais pourquoi le disent-ils ?

Cette affirmation fallacieuse constitue une fausse explication exploitée par les responsables politiques qui n’ont pas le courage ou la volonté de prendre une décision qui devrait aller de soi : fermer «certaines» mosquées. En effet, si le recrutement des djihadistes se passait sur internet, les mosquées et ceux qui y prêchent seraient hors de cause. La peur d’une réaction violente des banlieues pour la droite et l’aveuglement idéologique pour la gauche sont à l’origine de cette contre-vérité.

Pourquoi c’est faux ? Bernard Cazeneuve le répète souvent : 90% des djihadistes terroristes dans l’UE le deviennent via internet. Ce
chiffre est basé sur un échantillon de 160 familles «pas forcément représentatives de l’ensemble des familles dont les enfants sont impactés», selon le rapport lui-même. Cette source n’est ni fiable, ni scientifique donc

Découvrir cette fiche-argumentaire :

COMMENT RÉPONDRE AUX MENSONGES AUTOUR DES ATTENTATS
Second argumentaire
@les_ids :https://t.co/kBQvx431Rf pic.twitter.com/Fu3ZVvaAhV

— Les Identitaires (@les_ids) 28 septembre 2016

les-identitaires_logo_a-vsvpsk

Comment répondre aux mensonges autour des attentats islamistes (argumentaire I) ?

26/10/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Les Identitaires publient des fiches argumentaires sur leur site web. Voici un extrait d’un premier document qui propose de répondre aux mensonges autour des attentats islamistes. Il s’agit de répondre à l’assertion selon laquelle de nombreux djihadistes seraient des convertis.

Ils disent souvent « La plupart des djihadistes sont des convertis ». Mais pourquoi le disent-ils ?

Cette thèse farfelue colportée notamment par Dounia Bouzar vise à innocenter la communauté musulmane tout en culpabilisant les Français de souche. Ainsi on détourne les Français du lien évident qu’il existe entre immigration et islamisme en invoquant la formule incantatoire
«pas d’amalgame». Elle affirme en effet que les familles qui l’ont contactée sont à 70% athées et 80% sans liens récents avec l’immigration (Libération, 14/09/2014).

Pourquoi c’est faux ? Tout d’abord, les djihadistes sont en majorité issus de l’immigration. Mais les convertis sont aussi très souvent d’origine africaine.
Enfin, les convertis français de souche ne deviennent pas islamistes en raison d’internet ; ils proviennent de quartiers à la population majoritairement immigrée et/ou fréquentent des mosquées.

Découvrir cette fiche-argumentaire : http://www.les-identitaires.com/2016/09/argumentaire-i-djihadistes-convertis/


fabrice-robert_p1018050_pt-300x300

Fabrice Robert : « Nous avons imposé les slogans d’un peuple qui ne veut pas mourir »

Entretien avec Fabrice Robert (Directeur national des Identitaires) paru dans le journal Présent (numéro 8718) le 20 octobre 2016.

Fabrice Robert, le 13 juillet dernier, vous avez annoncé la transformation du Bloc Identitaire en un mouvement associatif baptisé Les Identitaires. Quelle portée à cette transformation ? A quels objectifs répond-elle ?

Ce n’est pas la première fois que le mouvement identitaire connaît une telle mue afin de s’adapter au mieux à une situation nouvelle. Du côté des jeunes militants identitaires, la résistance s’est incarnée, dès 2002, à travers les Jeunesses identitaires. Puis sont venues L’Autre Jeunesse et, enfin, Génération Identitaire.

Dans le domaine de l’action politique, le réel impose sa loi : la suivre, c’est être en mouvement. Là est la seule condition de l’efficacité. A chaque fois, les mues – au sein du mouvement identitaire – répondent à un impératif de développement dans un contexte différent.

Le Bloc identitaire s’est transformé en parti politique en 2009. Mais, au fond, cela ne correspond pas à notre ADN. Plus qu’un parti, nous sommes avant tout un réseau, une communauté. Depuis quelques années, nous avons cessé toute confrontation électorale avec le Front National. Nous avons refusé de persister dans une concurrence sans issue tout en mettant en avant notre complémentarité. Partout, nos militants ont agi là où les militants du FN ne le pouvaient. Cette complémentarité est essentielle. Quand nous montons sur le toit d’un chantier de mosquée à Poitiers, nous donnons des voix à marine Le Pen. Quand celle-ci parle à la télévision, elle éveille des consciences qui, parfois, viendront à nous pour des questions de caractères. Le mouvement identitaire ne vaincra pas seul. Mais personne ne vaincra sans nous. Personne ne vaincra si nos méthodes, nos mots d’ordre ne sont pas repris.

Pour mieux coller au réel et continuer à jouer un rôle politique, nous avons considéré que le temps était venu de transformer le Bloc identitaire en un mouvement baptisé Les Identitaires. Les Identitaires sera une centrale d’agitation et de formation. Seule habilitée à décerner un label identitaire, elle sera la rampe de lancement des principales offensives identitaires, qu’elles relèvent de l’agit-prop ou de la pénétration de nos idées dans la société française.

Les Identitaires sont dirigés par 2 directeurs nationaux : Jean-David Cattin et moi-même.

Lire la suite

fabrice-robert_p1018050_pt-300x300

Vivre ensemble ? Oui, mais sans eux ! – par Fabrice Robert

Source : Les Identitaires – « Vivre ensemble ? Oui, mais sans eux ! « 

Vivre ensemble… Et de force si nécessaire ! Tel est le discours porté par la plupart des responsables politiques en France à l’exception de ceux issus du camp patriote.
Vivre ensemble ? pourquoi pas. Mais encore faudrait-il s’entendre sur ce que recouvre cet « ensemble » ? Vivre aux côtés d’Italiens, d’Allemands, de Suisses, de Flamands ou de Suédois ne pose aucun problème. Ils sont Européens et – à ce titre – font partie de la même communauté de destin. Car contrairement à ceux qui la perçoivent comme une simple « idée », l’Europe représente bien une réalité charnelle, une famille de peuples unis par la même histoire et la même civilisation.

S’il parait impératif de renforcer les liens entre Européens, le vivre ensemble renvoie malheureusement aujourd’hui à une coexistence forcée avec des populations étrangères présentes sur notre sol. Cette société multiculturelle et multiethnique, nous ne l’avons pas voulu. Cette société multiconflictuelle et multiraciste nous a été imposée par la force. Le peuple n’a jamais été consulté par référendum. Mais comment s’en étonner quand François Hollande déclare que la démocratie ne progresse pas par « le recours au peuple » ?

Aujourd’hui, le vivre ensemble s’est transformé en cauchemar. Nous sommes alors confrontés quotidiennement au subir ensemble voire au mourir ensemble. Plus possible d’aller à un concert ou à un feu d’artifice sans risquer de devenir la cible aveugle de terroristes islamistes, certains étant considérés comme « Français ». Plus possible de se promener tranquillement dans la rue ou de prendre les transports en commun sans s’exposer à la violence de la racaille des cités. Chaque jour nous offre son lot d’agressions physiques, verbales ou visuelles en tout genre : écoles incendiées, pompiers et policiers caillassés, barbus en djellaba et femmes voilées…

Dans certains cas, le vivre ensemble a permis le développement de zones entières du territoire où les Français de souche sont devenus minoritaires et ont même parfois totalement disparu, remplacés par des populations extra-européennes.

Lire la suite

Montebourg/Identitaires : Christian Estrosi a-t-il eu un éclair de lucidité ? [vidéo]

Montebourg/Identitaires : Christian Estrosi a-t-il eu un éclair de lucidité ? [vidéo]

12/10/2011 – 15h30
PARIS (NOVOpress) –
Pourtant habitué à énoncer des erreurs manifestes ou des mensonges éhontés, le député-maire de Nice, Christian Estrosi, semble avoir eu un éclair de lucidité.

Interrogé par I-Télé mardi 11 octobe, il a affirmé aux alentours de 14 minutes 50 de l’émission, au sujet d’Arnaud Montebourg : « À se demander d’ailleurs si des électeurs de Marine Le Pen ou des Identitaires ne sont pas allés voter dimanche ? » Tout en plaçant la démondialisation à la gauche de l’extrême gauche…

[box class= »info »]Crédit photo : DR[/box]

Arnaud Montebourg/les Identitaires : "Je t'aime, moi non plus" [audio]

Arnaud Montebourg/les Identitaires : « Je t’aime, moi non plus » [audio]

05/10/2011 – 12h30
PARIS (NOVOpress) –
Quand un jeune militant socialiste demande à une responsable des MJS (Mouvement des jeunes socialistes) des informations sur un rapprochement entre le Bloc Identitaire et le PS (notamment Arnaud Montebourg) derrière la thématique de la démondialisation, la réponse semble témoigner d’un certain malaise…

[MEDIA not found]
Les Identitaires aiguillons de la campagne présidentielle ?

Les Identitaires aiguillons de la campagne présidentielle ?

03/10/2011 – 17h30
PARIS (NOVOpress) –
Après Arnaud Montebourg et sa lutte pour la démondialisation, les candidats à la primaire socialiste pour l’élection présidentielle de 2012 s’inspireraient-ils des Identitaires ? Derrière cette question un peu osée, c’est le sentiment que l’on peut avoir à la suite des déclarations de Martine Aubry en faveur de la relocalisation des activités industrielles.

Dans un communiqué, le Bloc Identitaire souligne que « Martine Aubry s’est livrée à un vibrant plaidoyer pour la relocalisation de l’industrie et de l’économie. Une logique qui ne peut qu’aboutir aussi à la relocalisation des hommes, que les identitaires eux n’ont pas de pudeur à exprimer. Après un autre candidat à la primaire socialiste, Arnaud Montebourg, et sa défense de la démondialisation, voici que c’est désormais Martine Aubry qui vient se rallier aux positions notamment défendues et proposées par les Identitaires. Une attitude tranchant nettement avec sa soumission au politiquement correct sur bien d’autres sujets… »

Le Bloc Identitaire indique: « Qu’ils se situent comme aiguillon ou comme avant-garde, ou qu’ils expriment simplement les solutions de bon sens qui devraient s’imposer à tous, il n’en reste pas moins que les Identitaires continuent de montrer la voie à une part de plus en plus importante de la classe politique française. Loin de nous enfermer dans une logique groupusculaire ou sectaire, nous nous en félicitons bien au contraire. »

D’autant que, selon ce communiqué, « ceux qui pensent que l’action et l’influence des Identitaires se limiteraient à la seule question de l’islamisation ont été à nouveau détrompés ».

D’où l’interrogation de notre confrère Nouvelles de France, qui se demande si les Identitaires ne cherchent pas à influencer la primaire socialiste.

A noter que notre confrère a réalisé un entretien vidéo avec Philippe Vardon.

Au tour des Inrocks de s'intéresser aux Identitaires

Au tour des “Inrocks” de s’intéresser aux Identitaires

14/09/2011 – 20h30
PARIS (NOVOpress) – Décidement, les Identitaires ont les honneurs de la presse. Dernière preuve en date, un article du site des Inrocks. Revenant sur l’affrontement UMP/FN, les Inrocks citent Abel Mestre et Caroline Monnot au sujet des Identitaires pour affirmer : “Ils sont jeunes, activistes, provocateurs sans excès et savent utiliser comme personne les nouveaux médias”.