Tag Archives: légendes

Culture : à la découverte de Théo van Hoytema

Culture : à la découverte de Théo van Hoytema

17/02/2014 – PARIS (NOVOpress) – Théo van Hoytema (1863-1917) est un artiste, lithographe et dessinateur néerlandais. Il étudie à l’Académie d’art de La Haye et illustre par la surie plusieurs ouvrages scientifiques pour le Musée zoologique de Leyde, se spécialisant dans le dessin animalier. Il commence véritablement sa carrière d’artiste en 1891. Un an plus tard, il rejoint la fondation Kunstkring à La Haye, qui réunit les artistes des beaux-arts, des arts appliqués et de l’architecture. En 1893, il illustre magnifiquement le conte de Hans Christian Andersen, Le Vilain Petit Canard, qui connaît un succès international. Ses dessins représentent des motifs floraux et des animaux, inspirés à la fois par l’Art nouveau et le graphisme japonais. Il reçoit de nombreuses récompenses pour ses expositions et meurt prématurément en 1917, à l’âge de 54 ans.

Lire la suite

MEMORABLES 2 – Les classiques de la culture européenne

MEMORABLES 2 – Les classiques de la culture européenne – La légende d’Ulenspiegel

Ce qui est mémorable est « digne d’être conservé dans les mémoires des hommes » dit Le Robert. Celle des Français, en ce début de siècle, semble de plus en plus courte. Dans le seul domaine littéraire, des auteurs tenus pour majeurs par des générations de lecteurs sont tout simplement tombés aux oubliettes. Pas seulement des écrivains anciens, de l’Antiquité, du Moyen Age, de la Renaissance ou des Temps modernes mais aussi des auteurs proches de nous, disparus au cours du XXème siècle.

Lire la suite

François Hollande et la légende « Gorée » - Par Bernard Lugan

François Hollande et la légende « Gorée » – Par Bernard Lugan

Comme tous les voyageurs de passage à Dakar, François Hollande devrait se rendre à Gorée, île inscrite au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO. Or, ce n’est pas pour y visiter un des plus beaux sites de l’Afrique de l’Ouest, lieu dégageant une impression envoûtante, mais pour y sacrifier à la sempiternelle repentance [NDLR : cet article a été écrit juste avant la visite de François Hollande, qui a effectivement eu lieu vendredi].

Gorée est en effet présentée comme ayant été une des bases de la traite par laquelle des millions de malheureux esclaves auraient transité. Les voyagistes américains proposent même au public afro américain la visite pèlerinage de l’île qui aurait vu passer leurs ancêtres ; au mois de février 1992, lors d’un voyage au Sénégal, le Pape Jean-Paul II lui-même accrédita la légende de « Gorée l’île aux esclaves ».

Lire la suite

Enquête sur les prophéties de Merlin, un livre de Jean Pierre Le Mat

Enquête sur les prophéties de Merlin, un livre de Jean Pierre Le Mat [audio]

23/11/2011 – 08h00
LORIENT (NOVOpress) — Les éditions Yoran Embanner, basées à Fouesnant, en Finistère Sud, publient « Enquête sur les prophéties de Merlin », ouvrage rédigé par l’historien Jean Pierre Le Mat (couverture: Marc Mosnier).

Enquête sur les prophéties de Merlin, un livre de Jean Pierre Le MatAprès avoir publié une « Histoire de la Bretagne » (avec Henri Poisson), Jean Pierre Le Mat nous plonge dans l’univers du sacré et de ces prophéties de Merlin, protecteur de la Bretagne et de la Celtie. Publiées en latin au XIIe siècle à partir d’un original breton, ces prophéties suscitèrent un immense engouement durant tout le Moyen Âge où elles se répandirent dans toute l’Europe.

Le livre se penche aussi sur Merlin, personnage à la fois historique et légendaire et décliné en Lailoken en Ecosse, Suibhne en Irlande ou encore Gwench’lan en Bretagne . Enfin, après avoir étudié ces prophéties à travers des avis de psychanalystes, des militants politiques ou encore des entrepreneurs, l’auteur s’interroge sur la prophétie du retour d’Arthur au 21ème siècle, afin de sauver les bretons .

Pour nous parler de son livre, Jean Pierre Le Mat a accepté de répondre à nos questions.

Propos recueillis par Yann Vallerie pour Novopress France.

[MEDIA not found]
Pierre de Soleil : incroyable découverte de chercheurs français

Pierre de Soleil : incroyable découverte de chercheurs français

05/11/2011 – 09h30
PARIS (NOVOpress) — Une découverte qui plonge dans notre plus longue mémoire et dans l’histoire profonde de notre Europe vient d’être réalisée par deux Français et leur équipe de l’Université Rennes-1.

Un travail acharné de plus de dix ans a permis de résoudre l’énigme de la « pierre de soleil » des Vikings qui est sans doute une réalité historique, et non une simple légende comme on l’a longtemps cru. Leur étude publiée le 2 novembre dans la prestigieuse revue scientifique britannique Proceedings of the Royal Society A vient en effet renforcer la thèse de l’utilisation des « pierres de soleil » par les Vikings.

Pierre de Soleil : incroyable découverte de chercheurs français

Les sagas scandinaves évoquent à plusieurs reprises une pierre mystérieuse qui les aurait guidés en mer... Crédits photo : Hans Splinter via Flickr (cc)

Les sagas scandinaves évoquent à plusieurs reprises une pierre mystérieuse qui les aurait guidés en mer. « On lit que l’un des rois se saisissait d’un cristal à l’avant du bateau, le pointait au zénith devant lui et trouvait ainsi la direction à suivre », déclare Albert Le Floch, l’un des chercheurs, de l’université Rennes-1 qui s’est penché sur la question.

Les capacités de ces derniers à naviguer sans boussole sur des distances impressionnantes (ils ont sans doute découvert l’Amérique du Nord vers l’an 1000) vers l’Islande et le Groenland, et dans des conditions extrêmement périlleuses ont suscité la curiosité de nombreux chercheurs. Ces « pierres de soleil » leur auraient servi à détecter la position exacte de l’astre diurne lorsqu’il est invisible et d’en déduire ainsi le cap des navires.

Le calcite serait la "pierre de soleil" des Vikings. Crédits photo : Didier Descouen (cc)

Le calcite serait la "pierre de soleil" des Vikings. Crédits photo : Didier Descouen (cc)

L’étude souligne « qu’une précision de quelques degrés peut être atteinte, même dans des conditions de luminosité crépusculaire ». Selon Guy Ropars, chercheur de l’université de Rennes-1, cette « pierre de soleil » serait un spath d’Islande, un cristal de calcite transparent courant en Scandinavie, et encore actuellement utilisé en optique.

Crédits photo en Une : Chris Wild via Flickr (cc)