Tag Archives: Lega Nord

SALVINI-facebook-1456x648

Régionales en Italie : la Lega Nord ouvre une autre voie

Source : Boulevard Voltaire – Régionales en Italie : la Lega Nord ouvre une autre voie

Matteo Salvini et la Lega Nord bousculent totalement la politique italienne.

Dimanche dernier, les bonnes nouvelles électorales ne nous sont pas parvenues que du Vaucluse (où Joris Hébrard, maire FN du Pontet, a été réélu dès le premier tour avec près de 60 % des voix) mais aussi d’Italie. Les élections régionales partielles ont, en effet, permis de confirmer l’émergence de la Lega Nord (Ligue du Nord) comme une force politique d’ampleur nationale et ont ainsi conforté la stratégie mise en place par le secrétaire fédéral Matteo Salvini depuis son accession à la direction du mouvement en 2013.

Si le Partito Democratico (Parti démocratique, centre gauche) a emporté cinq des sept régions dans lesquelles les électeurs italiens étaient appelés aux urnes, l’ensemble des médias se sont accordés pour dire que le grand gagnant du scrutin était en réalité « l’autre Matteo ». C’est ainsi qu’ils ont pris l’habitude de désigner Matteo Salvini, pour l’opposer à Matteo Renzi, actuel chef du gouvernement et leader du Partito Democratico.

En Vénétie tout d’abord, les listes de la coalition (en Italie, plusieurs listes se présentent tout en soutenant le même candidat au poste exécutif, ce qui induit des rapports de force internes) du président sortant Luca Zaia, membre de la Lega Nord, ont rassemblé 50,4 % des suffrages. La liste citoyenne qu’il dirigeait et la liste officielle de la Lega totalisant à elles seules 40 % ! La candidate du centre gauche a, pour sa part, rassemblé 22,7 % des voix. Si la victoire en Vénétie est sans appel, d’autres résultats sont peut-être encore plus significatifs. En Ligurie, la victoire du candidat de Forza Italia (centre droit) n’a été possible que grâce à son alliance locale avec la Lega Nord, la liste de la Lega dépassant même sa propre liste. En Ombrie, en Toscane, dans les Marches, les listes de la Lega Nord réalisent des scores oscillant entre 13 et 16 %, et si elle ne bat pas le centre gauche, elle est en revanche en permanence en tête de son opposition « de droite ». Même à l’extrémité sud de l’Italie, dans les Pouilles, la liste « Noi con Salvini » parvient à rassembler 38.000 électeurs.

Lire la suite

Italie : la Ligue du Nord dénonce le Grand Remplacement

Italie : la Ligue du Nord dénonce le Grand Remplacement

21/02/2015 – MILAN (NOVOpress) – « Il faut faire attention car, parmi les centaines de milliers de personnes qui arrivent et qui débarquent, il est facile que s’infiltre quelqu’un qui vient pour se faire sauter. Mais, même si ce n’était pas le cas, l’immigration est une bombe sociale car ce qui est en cours est un changement de peuple ». Et « cette tentative de changement de peuple qui est en cours, nous la combattrons par tous les moyens possibles ». Voilà ce qu’a déclaré Matteo Salvini, secrétaire de la Ligue du Nord, dans un entretien exclusif, jeudi 19 février, avec le quotidien en ligne Il Primato Nazionale (proche de Casapound), en réponse à une question sur le Grand Remplacement (Grande Sostituzione) [vidéo de l’entretien en fin de notre article].

Une semaine plus tôt, Matteo Salvini avait commenté sur sa page facebook les derniers chiffres désastreux de la natalité italienne : « En 2014 seulement 509.000 enfants sont nés en Italie, le chiffre le plus bas depuis 150 ans. Une société qui ne fait plus d’enfants est une société qui risque de mourir. […] À moins que certains pensent à nous remplacer par des milliers d’immigrés. Moi, je ne me rends pas et je combats ? Et vous ? »

Lire la suite

Nouvelles réglementations pour les futures mosquées en Italie du Nord

Nouvelles réglementations pour les futures mosquées en Italie du Nord

31/01/2015 – MILAN (NOVOpress) – Jeudi dernier le président de Forza Italia Liguria (FI), Marco Melgrati (photo), a présenté un projet de loi pour réglementer la construction de lieux de culte inspiré de ce qui se fait déjà dans la région de Lombardie (Italie du Nord). Le représentant de FI nous explique : « ce type de proposition aujourd’hui en Italie et en Ligurie est plus que jamais nécessaire vu la prolifération de lieux principalement islamiques souvent dissimulés sous l’appellation de centres culturels. Il semble indispensable à la suite des derniers évènements de prendre toute une série de mesures préventives vis-à-vis de ces lieux de rencontres et d’organisations islamiques où pourraient se retrouver des extrémistes. »

« Par ailleurs – poursuit Melgrati – on sous-estime presque toujours les divers impacts environnementaux dans les zones où s’ouvrent ces lieux de culte : ce sont des éléments incontournables si vous voulez vraiment vous occuper de la qualité de vie des italiens et de la sécurité de nos régions. C’est un aspect du problème qu’il ne faut absolument pas ignorer vu la prolifération de ces centres culturels qui sont en fait de véritables lieux de culte : en particulier pour ce qui concerne l’Islam, ces centres peuvent amener certains effets malheureux dans le quotidien des habitants. Il est donc nécessaire de prévoir des textes réglementaires qui régissent ces structures. »

« Nous devons fixer des normes plus strictes, comme on l’a fait en Lombardie, en particulier sur les constructions de mosquées plus ou moins cachées : l’introduction du référendum pour chaque projet qui devra également inclure la construction d’un parking du double de la surface du lieu de culte, les caméras de vidéosurveillance en collaboration avec la police (ndlr : en Lombardie il y a des caméras à l’intérieur des mosquées reliées à la police), du respect du cadre de vie jusqu’à l’introduction de l’obligation de prier dans les mosquées en Italien. Ces lieux de cultes sont urbains et impactent le paysage et donc relèvent nécessairement de l’aménagement urbain. Il est nécessaire que la législation de la région de Ligurie ne comporte ni vide ni lacune. Le problème a un caractère de grande urgence car les gens ont peur. Les institutions italiennes doivent prendre en considération nos demandes et appuyer les revendications de la Ligurie, vu le nombre élevé d’immigrés, en particulier de musulmans, pour enfin disposer d’une loi capable de rassurer les citoyens ».

Source : Genova 24

Italie : pas de nouvelle mosquée à Padoue après les attaques à Paris

Italie : pas de nouvelle mosquée à Padoue après les attaques à Paris

21/01/2014 – PADOUE (NOVOpress)
Le maire de Padoue a déclaré jeudi dernier que plus aucun permis ne serait accordé pour la construction de mosquées dans le nord de la ville italienne, ce suite à la fusillade survenue la veille à Paris, dans les locaux de Charlie Hebdo.

Ledit maire, Massimo Bitonci (photo), un membre de la Ligue du Nord, a déclaré l’an dernier que les crucifix devaient être accrochés aux murs de toutes les écoles et de tous les bureaux de la ville de Vénétie ; vendredi il a déclaré, dans un tweet : « Non à la nouvelle mosquée ! ».

Le Maire, cité dans le Corriere del Veneto, a stipulé que, contrairement à ce qui avait pu exister dans le passé, « le Conseil ne céderait plus n’importe quel espace public pour la construction de mosquées et de lieux de culte islamiques. » Il a ajouté que les contrôles quant aux établissements privés voués au culte seraient aussi renforcés. En signe de solidarité avec la France, où dix-sept personnes sont mortes, on a accroché un drapeau français sur la façade de l’Hôtel de Ville.

Les musulmans constituent le deuxième groupe religieux de l’Italie, mais leur religion ne dispose pas encore de reconnaissance nationale officielle. Le pays compte un million sept cent mille musulmans et plus de sept cents mosquées.

En janvier 2015, une Cour de justice lombarde a statué que les urbanistes devaient prévoir des espaces pour des groupes non-catholiques, déclenchant ainsi la réaction de la Ligue du Nord, qui considère la décision comme un « jugement honteux ».

Source : Corriere del Veneto

Crédit photo : DR

Mario Borghezio : "L’urgence est de stopper les nouvelles arrivées" (Présent)

Mario Borghezio : « L’urgence est de stopper les nouvelles arrivées » (Présent)

09/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Mario Borghezio est député européen, membre de la Ligue du Nord (parti allié au Front national au sein du Parlement européen). Figure charismatique de la droite patriotique et identitaire italienne, francophile, nous avons souhaité recueillir sa position sur la remigration en nous penchant sur la situation au-delà des Alpes. (Entretien initialement paru dans le numéro 8225 de Présent)

Propos recueillis par Pierre Saint-Servant


Quel constat faites-vous de la situation de l’immigration en Italie ? Le « vivre-ensemble » est-il déjà mort dans la péninsule ?

En Italie, l’immigration – à cause de l’opération catastrophique nommée Mare Nostrum voulue par le ministre Alfano (centre-droite) – est devenue une véritable invasion. Cela risque de rendre impossible une cohabitation pacifique, surtout dans les périphéries urbaines (Milan, Turin, Rome etc.)

L’Union européenne est le principal facteur de l’invasion migratoire et de l’impossibilité pour les peuples de riposter. Pensez-vous que l’union avec les autres formations patriotes telles que le FN ou le FPÖ permettront, à court ou moyen terme, de dénoncer les traités et de retrouver la maîtrise des frontières ? Travaillez-vous déjà en ce sens au Parlement européen ?

Nous sommes en train de donner vie à un groupe européen des formations identitaires, avec évidemment le FN, le FPÖ et d’autres mouvements et partis. Un tel groupe pourra contrer très efficacement la dérive mondialiste de cette Union européenne.

Lire la suite

Milan : le peuple italien dans la rue contre l'immigration clandestine

Milan : le peuple italien dans la rue contre l’immigration clandestine

19/10/2014 – MILAN (NOVOpress)
« Assez d’immigration ! », « Nous ne voulons plus de centres d’accueil ! », « Pour chaque immigré sous-payé, c’est un italien au chômage ! », « Nous défendons la Nation, nous ne voulons plus d’immigration », tels étaient quelques-uns des slogans qui ont retenti samedi dans les rues de Milan à l’occasion de la grande manifestation nationale organisée par la Ligue du Nord pour dénoncer les ravages de l’immigration clandestine qui frappe l’Italie de plein fouet.

Ce sont ainsi plus de 100.000 personnes, selon les médias italiens, qui ont défilé pour réclamer le contrôle des frontières nationales et exiger l’arrêt immédiat de l’opération de soutien aux clandestins « Mare Nostrum ».

L’Italie, fortement éprouvée par la crise économique et les politiques ultra-libérales imposées par l’Union Européenne et les instances internationales, n’est plus capable de faire face au déferlement continu d’immigrés clandestins africains débarquant sur son sol, notamment via la tête de pont de Lampedusa. Face au « pathos » des médias et à la fausse charité des bien pensants, Matteo Salvini, le chef de la Lega (Ligue du Nord) en appelle au réalisme et à la responsabilité politique pour sauver ce qui peut encore l’être de la nation italienne.

 

 

Au sein de l’immense cortège, on notait la présence de près de 2.000 militants du mouvement Casapound Italia dont la participation à l’événement est le nouveau signe d’un rapprochement avec la Lega. Rapprochement qui fait la une de nombreux journaux transalpins et inquiète fortement l’establishement de la péninsule.

 

 

Autre mouvement italien présent, Generazione Identitaria.

Des militants identitaires avaient également fait le déplacement, notamment Philippe Vardon et Jean-David Cattin, pour marquer leur solidarité avec ce mouvement populaire de réaction à une tragédie qui concerne tous les Européens. Ainsi que des membres de Génération identitaire, au premier rang desquels leur président Arnaud Delrieux.

 

 

 

 

 

Crédit photo Une : DR

24 militants de la cause vénitienne arrêtés

24 militants de la cause vénitienne arrêtés

Basilique Saint-Marc, Venise. Crédit photo : Nino Barbieri

04/04/2014 – VENISE (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
La police italienne a arrêté mercredi 24 militants de la cause indépendantiste vénitienne. Ils sont accusés d’avoir stocké des armes et préparé des actions violentes en vue d’obtenir l’indépendance de la Vénétie. La preuve : ils auraient transformé un engin de chantier en char d’assaut, équipé d’un canon artisanal.

Selon les fins limiers de la police italienne, les militants complotaient un assaut sur la place Saint‑Marc. Il n’est toutefois pas précisé si cet assaut devait être dirigé contre autre chose que les volatiles qui batifolent sur cette place. Une des 24 personnes accusées de terrorisme n’est autre que l’ancien député Franco Rocchetta, qui a eu l’audace subversive d’organiser le mois dernier une consultation par Internet sur l’indépendance de la Vénétie.

Massimo Bitonci, chef de file de la Ligue du Nord au Sénat, a réagi en ces termes : « Un Etat qui efface de la loi le crime d’immigration clandestine ne peut que se couvrir de ridicule en jetant en prison ceux qui se battent pour la liberté de leur peuple ».

Italie : un maire de la Ligue du Nord inaugure la plus grande mosquée de Ligurie

Italie : un maire de la Ligue du Nord inaugure la plus grande mosquée de Ligurie

21/03/2013 – 15h30
ALBENGA (NOVOpress ) – Nous sommes à Albenga, dans la province de Savone, en Ligurie. Le 3 mars, a eu lieu l’inauguration de la nouvelle mosquée, 750 mètres carrés au sol, la plus grande de Ligurie, une des plus grandes d’Italie. Rien de bien étonnant puisque la communauté musulmane d’Albenga est la plus nombreuse de la région : 2.500 musulmans sur 25.000 habitants, et en pleine croissance. Forcément, les 40 m2 concédés aux musulmans en 1994 par le maire communiste de l’époque n’étaient plus suffisants. Comme le note le quotidien en ligne indépendant   Linkiesta, en 1994, en Italie, « ce n’est que le début. L’immigration n’a pas encore explosé. Mais beaucoup d’immigrés commencent à arriver d’Afrique du Nord. Ils s’installent. Ils travaillent. Ils fondent des familles. Ils prennent aussi la nationalité italienne ». Les musulmans se rassemblaient le vendredi sur la place San Francesco, en plein centre-ville. Ça faisait du désordre, ça dérangeait les commerçants. La nouvelle grande mosquée permet de « résoudre une situation difficile ». Bref, le scénario classique.

Lire la suite

Italie : Silvio Berlusconi et Roberto Maroni trouve un accord pour les élections législatives

Italie : Silvio Berlusconi et Roberto Maroni trouvent un accord pour les élections législatives

De gauche à droite : Roberto Maroni(Lega Nord), Silvio Berlusconi et Angelino Alfano (PDL). Crédit photo : DR

08/01/2013 — 10h00
ROME (NOVOpress avec le blog de Valentin Beziau) —
Dans la nuit de dimanche à lundi, un accord électoral a été conclu entre le Peuple de la Liberté (PDL) représenté par Silvio Berlusconi et la Ligue du Nord représenté par Roberto Maroni pour les élections législatives au mois de février.

Lire la suite

Italie : le Nigério-Padan de la Ligue du Nord

Italie : le Nigério-Padan de la Ligue du Nord

02/01/2013 — 08h00
SPIRANO (NOVOpress) — « Le premier candidat noir de la Ligue du Nord au Palais Pirelli » (le siège du Conseil régional de Lombardie). Ce n’est pas encore tout à fait officiel, mais la sélection de Tony Iwobi (à droite sur la photo ci-dessus, à côté de Roberto Maroni, l’actuel patron de la Lega) par le secrétariat régional de la Ligue du Nord pour les prochaines élections régionales, les 10 et 11 février prochains, fait déjà la une des journaux.

Le choix, il est vrai, est réduit par les scandales politico-financiers où sont impliqués la Ligue du Nord et son allié du Popolo della Libertà, qui formaient la majorité au Conseil régional sortant : la dernière affaire en date porte sur des notes de frais frauduleuses, Renzo Bossi (fils d’Umberto) s’étant par exemple fait rembourser par la Région 159 euros pour l’achat d’un réfrigérateur. Il est impossible de représenter les conseillers les plus compromis.

Lire la suite

Droite italienne : le grand bazar !

Droite italienne : le grand bazar !

Une image du passé, à l’époque de l’alliance entre Bossi et Berlusconi.

18/12/2012 — 20h00
ROME (NOVOpress avec le blog de Valentin Beziau) —
Le Peuple de la Liberté (PDL) et la Ligue du Nord vont ils réussir à faire alliance pour les élections législatives ? À ce jour, cela n’est pas certain.

En effet, comme l’ont fait savoir chacun à leur manière Roberto Maroni (secrétaire général de la Ligue du Nord), Luca Zaia (président de la région Vénétie) ou Flavio Tosi (maire de Vérone) la Ligue du Nord ne veut plus faire alliance avec Silvio Berlusconi en personne.

Lire la suite

Italie : Roberto Maroni (Ligue du Nord) propose un accord à Alfano (PdL) à condition que celui-ci fasse tomber le gouvernement Monti

Italie : Roberto Maroni (Ligue du Nord) propose un accord à Alfano (PdL) à condition que celui-ci fasse tomber le gouvernement Monti

03/12/2012 — 14h00
ROME (NOVOpress avec le blog de Valentin Beziau) —
Au lendemain du sommet entre Silvio Berlusconi et Angelino Alfano (secrétaire général du Popolo della Liberta [PdL]), le leader de la Ligue du Nord Roberto Maroni (ci-dessus) a invité le PdL à se détacher du gouvernement de Mario Monti et à aller au vote le plus vite possible. (le mois de février prochain, à la place du mois d’avril normalement prévu). « Je fais une proposition à Alfano : voter le 10 février prochain, en anticipant l’échéance de la législature », a ainsi indiqué Roberto Maroni.

Lire la suite

[Tribune libre] « L’Aube dorée Italie » : copiers-collers, allumés et journalistes

[Tribune libre] « L’Aube dorée Italie » : copiers-collers, allumés et journalistes

03/12/2012 — 08h00
ROME (NOVOpress) — Le procédé immanquable pour obtenir son quart d’heure de célébrité ? Flatter les fantasmes des journalistes du Système. Ils croient ou font semblant de croire, veulent en tout cas faire croire, que l’Europe est sous la terrible menace d’une « vague brune », d’un retour aux heures les plus sombres, etc. Or toute croyance, même absurde, a de temps en temps besoin de « faits » pour s’alimenter. Aussi les médias se sont-ils jetés sur l’Aube dorée grecque, qui leur fournit, depuis des mois, un filon inépuisable de « reportages » horribles, en bonne partie fantaisistes, mais quand même un petit peu plus plausibles, en fait de « néo-nazisme », que les manifestations de l’English Defence League ou l’invasion d’un Quick halal.

Lire la suite

Lega Nord/PDL : Roberto Maroni (Lega) ne croit pas en un accord électoral

Lega Nord/PDL : Roberto Maroni (Lega) ne croit pas en un accord électoral

24/11/2012 — 12h00
ROME (NOVOpress avec le blog de Valentin Beziau) —
Roberto Maroni (ci-dessus), ancien ministre de l’Intérieur du gouvernement Berlusconi et actuel secrétaire fédéral de la Lega Nord (à la suite d’Umberto Bossi, mis en cause avec plusieurs de ses proches et des membres du parti dans un scandale de détournements de fonds publics) – dont il est l’un des fondateurs –, ne croit pas à l’heure actuelle en un accord électoral entre la Lega et le Popolo della Liberta (PdL, parti de droite). Alors que c’est l’union de ces mouvements qui avait permis les majorités dirigées par Silvio Berlusconi. Il a ainsi affirmé :  » A l’heure actuelle, il n’y a pas la moindre chance de signer un accord entre le PDL et la Ligue du Nord pour les prochaines élections ».

Lire la suite

Les Identitaires trait d’union entre la Lega Nord et la Destra sociale ?

Les identitaires, trait d’union entre la Lega Nord et la Destra sociale ?

09/11/2012 — 21h30
ORANGE (NOVopress) —
Depuis l’arrivée très particulière de Mario Monti à la présidence du conseil italien, les droites italiennes ne cessent de connaître moult difficultés. Difficultés électorales, mais également difficultés judiciaires. En effet, que ce soit Berlusconi, la Lega Nord ou le PdL, les différents élus et responsables de ces mouvements font plus facilement la Une de l’actualité judiciaire pour des scandales que la Une de l’actualité politique.

Lire la suite

"Fête des peuples européens" dans le Val d'Aoste : vers une université de formation des jeunes militants européens

« Fête des peuples européens » dans le Val d’Aoste : vers une université de formation des jeunes militants européens

20/09/2012 – 10h00
COGNE (NOVOpress) — Répondant à l’invitation de Mario Borghezio, eurodéputé de la Lega Nord, une délégation identitaire composée de militants Niçois et Lyonnais et emmenée par Benoît Vardon-Raybaud a participé à la première édition de la « Fête des peuples européens » organisée à Cogne, dans le Val d’Aoste.

Ce rendez-vous a démarré de façon symbolique le samedi soir autour d’un grand feu de camp, accompagné par le son des cornemuses, où l’élu de la Lega Nord a appelé les peuples européens à retrouver leur liberté face aux menaces que sont le centralisme, la mondialisation ou l’immigration de masse.

Lire la suite

Italie : la crise de la Ligue du Nord encourage « la communauté arabe »

Italie : la crise de la Ligue du Nord encourage « la communauté arabe »

12/04/2012 – 11h15
ROME (NOVOpress) – Les scandales financiers qui ont éclaboussé la Ligue du Nord et ont finalement conduit Umberto Bossi, mis en cause à travers son fils Renzo, à démissionner de son poste de secrétaire général, jeudi 5 avril, ont plongé les militants dans le désarroi. Mais ils ont fait des heureux, à savoir les immigrés d’Afrique du Nord.

Sitôt l’annonce de la démission de Bossi, le président de la Comai (Communauté du monde arabe en Italie) et de l’Amsi (Association des médecins d’origine étrangère), Foad Aodi, a lancé « un appel au président de la Chambre des députés, Gianfranco Fini, et au président de la République, Giorgio Napolitano, afin qu’ils se fassent les promoteurs d’une modification de la loi Bossi-Fini [la loi sur l’immigration de 2002], étant donné les politiques constructives qu’ils mettent en œuvre en faveur des immigrés ».

La loi Bossi-Fini, ainsi nommée du nom de ses deux promoteurs Umberto Bossi et Gianfranco Fini (avant que ce dernier, ex-néo-fasciste devenu antifasciste, ne trouve expédient de se convertir en plus à l’immigrationnisme), prévoit l’expulsion immédiate des immigrés clandestins. Quoiqu’elle ait été largement vidée de sa substance ces dernières années, y compris par le gouvernement Berlusconi face aux débarquements de Lampedusa, elle reste une barrière au moins théorique à l’invasion généralisée.

« Nous n’acceptons plus, a martelé Foad Aodi, les instrumentalisations politiques sur le dos des immigrés et sur l’Islam. Pour cette raison, nous demandons que soient symboliquement remisées les politiques instrumentales promues depuis des années par le leader de la Ligue du Nord, Bossi ».

Aodi a conclu en souhaitant que la nouvelle direction de la Ligue du Nord et en particulier Roberto Maroni (l’homme des permis de séjour aux Tunisiens de Lampedusa) « puissent faire faire un virage aux politiques de la Ligue en matière d’immigration, de dialogue inter-culturel et de dialogue inter-religieux ».

Quelle que soit la culpabilité exacte d’Umberto Bossi dans les scandales en cours – il est bien difficile de rester pur une fois qu’on est rentré dans le jeu des partis et de leurs financements –, sa démission vient à point nommé pour tout le lobby immigrationniste d’Italie. Nul doute que le gouvernement de la Goldman Sachs, qui vient de rouvrir Lampedusa aux clandestins, saura en profiter.

670271666

Le FPö et la Lega Nord discutent immigration et droit d’asile à Milan

28/12/11 – 17h00
PARIS (NOVOpress via Lionel Baland)
–Le 19 décembre 2011, la Ligue du Nord a invité des représentants du FPÖ à un échange d’idées à propos des questions d’immigration et d’asile.

La réunion a été organisée à Milan par le Député européen de la Ligue du Nord Fiorello Provera en collaboration avec le groupe du Parlement européen « Europe de la liberté et la démocratie ». Le Président du FPÖ Heinz-Christian Strache, le Député européen Andreas Mölzer, le Président du FBI (FPÖ-Bildungsinstitut – Institut de formation du FPÖ) Hilmar Kabas, les Conseillers municipaux de Vienne David Lasar et Johann Gudenus, l’ancien Ministre italien de la Ligue du Nord Roberto Maroni étaient présents. Un représentant du gouvernement israélien a présenté le danger que constitue pour Israël l’immigration illégale.