Tag Archives: l’échoppe

L’espérance européenne : Frédéric Pichon à Bordeaux le 28 mars prochain

L’espérance européenne : Frédéric Pichon à Bordeaux le 28 mars prochain

09/03/2012 – 10h00
BORDEAUX (via Infos Bordeaux) —
Le mercredi 28 mars prochain, Frédéric Pichon (photo) sera présent à l’Echoppe -la maison de l’identité bordelaise- afin d’y présenter son livre : « Les Alter Européens . Cette autre Europe de Paris à Moscou via Berlin ».

Préfacé par Alexis Arette, grand défenseur du béarnais et ancien président de la Fédération Française de l’Agriculture, cet ouvrage a pour objectif de « contribuer à l’émergence d’une élite aristocratique et populaire afin de redonner un sens et une espérance à la jeunesse d’Europe ».

Pour l’auteur, avocat au barreau de Paris et président de l’association Europae Gentes, c’est « autour de quatre défis que sont l’identité, la puissance, la justice sociale et le respect des libertés et solidarités communautaires que cette nouvelle Europe doit se construire ».

[cc] Infos Bordeaux, 2010-2011, Dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d´origine [http://www.infos-bordeaux.fr/].
Ouverture d'une nouvelle maison de l'identité, cette fois-ci à Bordeaux le 28 janvier

Ouverture d’une nouvelle maison de l’identité, cette fois-ci à Bordeaux le 28 janvier

14/01/2012 -16h00
BORDEAUX (NOVOpress) –
C’est le 28 janvier qu’ouvrira l’Échoppe, premier foyer identitaire bordelais.

Après dans d’autres régions, en particulier, Ti-Breizh (Bretagne), La Traboule (Lyon), Lou Bastioun (Nice), cette nouvelle maison de l’identité se veut un espace d’enracinement communautaire.

Les identitaires d’Aquitaine accueilleront à cette occasion Fabrice Robert et Richard Roudier.

Ouverture d'une nouvelle maison de l'identité, cette fois-ci à Bordeaux le 28 janvier

A Bordeaux, "l'Échoppe" va bientôt ouvrir ses portes

A Bordeaux, « l’Échoppe » va bientôt ouvrir ses portes

19/12/2011 – 17h20
BORDEAUX (NOVOPress) –
L’Échoppe, c’est le futur foyer identitaire bordelais. Situé à deux pas du palais de justice, cet espace alternatif, véritable lieu de vie, aura pour vocation la promotion des cultures d’Europe à travers différents services et activités. Cette nouvelle maison de l’identité se veut le lieu de rassemblement de tous ceux qui résistent à la culture globale et à la destruction de nos identités.

Une bibliothèque et une « procure » identitaire s’y trouveront, ainsi qu’une salle de conférence pouvant accueillir jusqu’à 70 personnes. Un ciné-club, un bar associatif ainsi qu’un espace festif achèveront de complêter le tableau de cette nouvelle maison de l’identité, qui – après Ti-Breizh, La Traboule, Lou Bastioun, la Desouchière  est un espace d’enracinement communautaire.