Tag Archives: le Figaro

journaux

Le scandale des subventions aux médias (de propagande)

29/10/2015 – MÉDIAS (NOVOpress)

Télévision, radio, presse… Vous ne supportez plus la propagande progressiste et immigrationniste des médias du système ? Eh bien, sachez que vous devez payer très cher pour l’entretien de ces « troupes d’occupation mentale », selon l’expression de Jean-Yves Le Gallou, président de la fondation Polémia.

L’audiovisuel public reçoit environ 3,8 milliards d’euros de taxe et d’aides publiques
Soit 85 % de son budget. Pour l’essentiel, il s’agit de la redevance audiovisuelle, taxe qui a rapporté 3,5 milliards en 2014. À cela s’ajoutent 292 millions de subventions en 2014, en compensation de l’arrêt de la publicité après 20 heures sur les chaînes publiques.
2/3 de la redevance financent France Télévisions (10 000 salariés), un cinquième Radio France (4 600), le reste la chaîne Arte, France Médias Monde et l’INA.

La presse écrite en 2014 a reçu près d’un milliard d’aides publiques identifiées dans le budget de l’État
Les aides budgétaires à la presse représentent 282 millions d’euros en 2014, et 123 M€ pour l’Agence France-Presse.

Alors que quelques groupes privés possèdent la plupart des titres, plus de 200 d’entre eux sont subventionnés.
Le Figaro arrive en tête des bénéficiaires, avec 15 M€. Libération et l’Humanité touchent respectivement 8 et 6 M€. Même le journal de Mickey touche 385 000 €…

D’autres aides s’ajoutent :
— Fiscales : taux de TVA de 2,1 % sur les ventes, dépense évaluée par l’État à 165 M€.
— Sociales : par exemple, les journalistes bénéficient d’une déduction de 7 650 € par an de leurs revenus imposables.
— Postales : 150 millions d’euros ont été versés, en 2014 à la Poste pour la distribution de la presse.
Le but de ces aides est de soutenir le développement, la modernisation et le pluralisme de la presse.

Est-il atteint ?
Les résultats sont plus que médiocres. Non seulement le public boude cette presse, mais les libertés reculent.
L’édition 2014 du classement mondial de la liberté de la presse de Reporters Sans Frontières indique que la France n’est que 39e…

Crédit photo : zoetnet via Flickr (CC) = newspaper kiosk in Paris, France (detail)

[Entretien exclusif Novopress] Joachim Veliocas : "Je ne m’attendais pas à voir le sujet en Une du Figaro" 

[Entretien exclusif Novopress] Joachim Veliocas : « Je ne m’attendais pas à voir le sujet en Une du Figaro » 

31/07/2014 – PARIS (NOVOpress)
Joachim Veliocas de l’Observatoire de l’islamisation a semble-t-il réussi le buzz médiatique de ces derniers jours. En effet, son enquête portant sur la vente de livres jihadistes dans les magasins Carrefour pendant le Ramadan s’est retrouvé à la Une du Figaro et est même désormais relayée par la presse étrangère. Novopress l’a rencontré à cette occasion.

Propos recueillis par Arnaud Naudin


Joachim Veliocas, vous venez de frapper un bon coup. En effet, notamment le Figaro, la presse relaie votre enquête sur la vente de livres jihadistes lors du Ramadan chez Carrefour. Comment la presse a-t-elle été informée de votre enquête ?

La presse a été informée via les réseaux sociaux. Judith Waintraub du Figaro a « retweeté » notre enquête vidéo dès le 18 juillet, et ses autres confrères du journal ont fait de même comme Stéphane Kovacs. Ils avaient 15 jours de décalage mais c’est mieux que Le Monde qui n’en parle toujours pas aujourd’hui alors que la polémique est relayée dans la presse internationale ce jour même. Stéphane Kovacs a écrit l’article de lundi dernier, et eut la délicatesse de me prévenir avant parution. Je ne m’attendais pas à voir le sujet en Une du Figaro !

Pouvez-vous revenir sur votre enquête ?

Deux auteurs sont visés dans mon enquête. L’un, l’imâm Nawawi,(1233- 1277) est un des fondateurs de l’école juridique shaféite du sunnisme, qui compte quatre écoles, les autres étant le malékisme, le hanbalisme et le hanéfisme. Une référence intemporelle, son surnom est quand même « Le cheikh de l’islam », ses livres sont dans toutes les librairies musulmanes, même à l’Institut du monde arabe, un incontournable de la jurisprudence islamique. Dans deux livres vendus dans les 1.000 points de ventes (dont Carrefour, Fnac etc.) Les 40 hadith et Les Jardins des Saints il prescrit, et cela n’a jamais été suspendu car il se base sur les propos de Mahomet, de tuer les apostats, de tuer les couples non mariés. Concernant le jihad, Nawawi rapporte les paroles de Mahomet qui aurait déclaré : « Parcourir le monde signifie combattre pour la cause de Dieu » dans Le Jardin des Saints édité chez AlBouraq . Il ne s’agit pas de simplement se défendre mais d’imposer la parole d’Allah plus haute que celle des autres religions, le prophète des musulmans dit encore : « Le combat mené pour que la parole de Dieu soit la plus élevée est le combat pour la cause de Dieu ». Plus élevée que les lois impies de la république française par exemple…

Le même ouvrage interdit aux esclaves de quitter leurs maîtres, l’esclavage n’a jamais été aboli par les juristes musulmans, et pour cause le prophète lui même l’a autorisé ! Il faut savoir que l’esclavage est largement pratiqué aujourd’hui dans les Etats islamiques, comme au Niger, en Mauritanie, au Nigeria, au Soudan, en Arabie Saoudite, au Qatar. Pendant mes études, j’avais un camarade marocain, Mohamed, qui m’assurait que ses parents avaient un esclave noir à la maison. Une charge qui s’hérite de père en fils, ils seraient heureux et bien traités selon cet ami avec qui j’avais étudié et entretenais d’excellents rapports. Mais cet esclavage-là n’intéresse pas Christiane Taubira qui considère le sujet uniquement comme une arme pour culpabiliser les Français blancs.

Lire la suite

Le Figaro illustre le procès des interpellés du 11 novembre avec une photo de rouges ?

Le Figaro illustre le procès des interpellés du 11 novembre avec une photo d’antifas

14/11/2013 – 18h40
PARIS (NOVOpress) –
Alors que le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls a déclaré (et que la grande presse lui a emboité le pas) que les sifflets et les huées que l’on a entendus à Paris aux Champs-Élysées sur le trajet de François Hollande le 11 novembre sont le fait de « quelques dizaines d’individus liés à l’extrême droite », Le Figaro a illustré son article d’hier, sur le procès des interpellés, par une photo où l’on voit plutôt des antifas que des membres de tendances opposées ?

Crédit image en Une : copie d’écran du Figaro.

Sur LeFigaro.fr : L'image de l'islam se dégrade fortement en France

Sur LeFigaro.fr : « L’image de l’islam se dégrade fortement en France »

[…] Une fête [Aïd-el-Kébir] qui tombe dans une France qui conteste de plus en plus cette religion, comme le démontrent un sondage exclusif de l’Ifop pour Le Figaro mais aussi des faits spectaculaires comme l’occupation symbolique, samedi dernier, de la mosquée de Poitiers. « Notre sondage, explique Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l’Ifop, démontre une évolution qui va dans le sens d’un durcissement supplémentaire des Français vis-à-vis de cette religion et d’une perception négative renforcée de l’islam. Même si une proportion non négligeable de Français, 40 %, continue à se dire indifférente à la question de la présence de l’islam en France. »

Lire la suite

Alep : le gros lapsus du Figaro

Alep : le gros lapsus du Figaro

24/07/2012 – 14h00
PARIS (NOVOpress) –
Le Figaro annonçait hier : « Alep: les quartiers chrétiens contrôlés«  et poursuivait : « L’armée syrienne a repris aujourd’hui aux rebelles les quartiers chrétiens du centre-ville d’Alep après deux jours d’une dure bataille. »

Alors que Le Figaro est le relais assidu et zélé, aux côtés du Monde, de Libération, et de toute la presse « main stream« , des communiqués de propagande de l’OTAN sur la guerre en Syrie, il dérape aujourd’hui en titrant : les quartiers chrétiens contrôlés.

Lire la suite

Enfumage en Syrie : quand le M. Figaro d’Alep déguise les “soldats” de l'ASL en chouans

Enfumage en Syrie : quand le M. Figaro d’Alep déguise les “soldats” de l’ASL en chouans

01/08/2012 — 10h30
DAMAS (via InfoSyrie.com) — Adrien Jaulmes, envoyé spécial (spécieux) du Figaro à Alep et véritable « compagnon de route » – pour ne pas dire « idiot utile » – de l’ASL [« Armée syrienne libre »] a trouvé un moyen original de rallier son lectorat droitier au panache vert des insurgés : ce sont pour l’essentiel, explique–il, non pas des extrémistes comme le prétend le régime mais des ruraux « conservateurs », assez comparables finalement aux chouans de l’an II, ces paysans royalistes de l’Ouest dressés contre les excès révolutionnaires !

Simple mais il fallait y penser : en fait en France, si l’on suit le mirobolant Jaulmes, les guérilléros urbains d’Alep voteraient plutôt Philippe de Villiers… Et sans doute, la capitale économique de la Syrie, qu’ils essaient de mette à l’heure de Homs, serait leur « Puy-du-Fou (de Dieu) » !

Lire la suite