Tag Archives: Le Drian

Sentinelle

L’Opération Sentinelle est source de désaccords entre l’Intérieur et la Défense

06/04/2016 – PARIS (NOVOpress) : L’Opération Sentinelle, et, plus largement, l’engagement permanent des armées dans la sécurité intérieure, provoquent actuellement de vives tensions entre les ministères de l’Intérieur et de la Défense. Un rapport de Matignon sur ce sujet, remis le 17 février au Premier ministre, a été classifié « Confidentiel Défense ». Au‑delà de l’opération Sentinelle, ce rapport détaillait « les évolutions permettant de garantir la disponibilité, la capacité d’action et l’efficacité des effectifs militaires engagés dans la mission de protection du territoire national ».

Ce rapport n’a été remis en catimini qu’aux deux chefs des commissions parlementaires de la Défense. En revanche, un autre document, public celui‑là et uniquement rédigé par le ministère de la Défense, a été présenté la semaine dernière par Jean‑Yves Le Drian au Sénat et à l’Assemblée nationale.

Le constat de cet état d’urgence permanent est que les militaires n’agissent plus dans une logique d’appoint ponctuel mais bien dans des opérations de surveillance policière classique. En effet, cette surveillance via une position défensive et statique ne revient pas normalement à la fonction militaire. Elle désarme moralement les soldats et aussi les expose à des problèmes juridiques en cas d’intervention, qu’elle soit appropriée ou non. Ce qui explique que le militaire en garde statique auprès du Bataclan soit resté l’arme au pied ainsi que l’a révélé le commissaire Jean-Luc Taltavull devant la commission parlementaire d’enquête sur la vague terroriste.

La question est grave : à qui les militaires obéissent‑ils lorsqu’ils sont engagés dans la sécurité intérieure ? C’est  très confus : à la fois au chef d’état‑major des armées et à leur propre hiérarchie ou au ministre de l’Intérieur, via les préfets des sept « zones de défense et de sécurité ».

Sur le terrain, les choses se passeraient généralement bien malgré quelques divergences de nature politique et tactique : la préfecture de police privilégie les « gardes statiques » devant les sites sensibles, notamment les synagogues ; le gouverneur militaire de Paris, plus soucieux d’efficacité et de sécurité de ses troupes, préfère les « dispositifs dynamiques » sous forme de patrouilles aléatoires.

Libye : environ 800 000 migrants attendent de passer en Europe

25/03/2016 – PARIS (NOVOpress) : Jean-Pierre Elkabbach a harcelé Jean-Yves Le Drian jusqu’à ce qu’il donne un chiffre et, à la troisième tentative, le ministre de la Défense a cédé. Il est convenu que le nombre de 800 000 migrants potentiels, attendant, en Libye, de pouvoir traverser la Méditerranée pour gagner l’Europe, est « un chiffre à peu près convenable ».

Au cours de cet entretien vérité, diffusé hier matin sur Europe 1, Le Drian a aussi évoqué l’implication de l’Etat islamique dans les filières de passeurs : « Il y a trois dangers majeurs qui existent en Libye. Le premier c’est Daech, qui a entre 4 000 et 5 000 combattants en Libye. Il faut également éviter les trafics de migrants, qui profitent d’ailleurs à Daech, et le troisième danger est le trafic d’armes. »


Jean-Yves Le Drian : « Il y a trois dangers en… par Europe1fr

Publié le

Restructuration de l’armée : nouvelle saignée dans les capacités de défense de la France

Le 1er régiment étranger de Cavalerie doit quitter la ville d’Orange, où il est présent depuis 1967.

04/10/2013 – 18h00
PARIS (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation) –
Le ministre de la Défense détaillait hier les premières restructurations de la Loi de programmation militaire (LPM) présentée en août. Plus que des restructurations, c’est à un véritable démantèlement de notre armée auquel nous assistons.

En effet, cette loi prévoit la suppression de 23.500 postes entre 2014 et 2019 dont au moins 7.500 rien que pour l’année 2014. Ces baisses d’effectifs s’ajoutent aux 54.000 postes supprimés dans le cadre de la précédente Loi de programmation militaire qui concernait la période 2008‑2013. Rien que pour l’année 2014, quatre sites seront touchés dont celui d’Orange dans le Vaucluse qui verra le 1er régiment étranger de cavalerie quitter la ville pour remplacer le 4e régiment de dragons de Carpiagne dans les Bouches‑du‑Rhône, régiment qui sera pour sa part purement et simplement dissous.

Continue reading

Publié le