Tag Archives: Laurent Ruquier

morano_sur_onpc_sept_15

Nadine Morano sur ONPC, les scandaleuses évidences

28/09/2015 – MÉDIAS (NOVOpress)
Décidément, les routes médiatiques ne sont plus sûres. Après Canal+ et RMC, c’est le plateau d’« On est pas Couché » qui est la scène d’un nouveau « dérapage ». Lors d’un débat sur l’immigration, Nadine Morano rappelle, citant de Gaulle, que la France est « un pays judéo-chrétien, de race blanche ». Drame au pays des Bisounours métissés !

La messe était dite avant même d’avoir débuté. Inviter Nadine Morano, qui refuse le voile intégral, qui veut que les imams parlent français ou qui affirme que les « migrants » feraient mieux de se battre pour leur pays plutôt que de venir chez nous à l’occasion débat sur l’immigration sur le plateau de « On est pas Couché » (ONPC), c’était se garantir bonne audience et bon « buzz ».
Ca n’a pas loupé, l’eurodéputé LR, parle d’envahissement, de problème de cohésion nationale et cite de Gaulle qui parle de la France,

« un pays judéo-chrétien, de race blanche » et qui, dans son ouverture universelle, a accueilli des personnes venant d’autres pays,

complète Nadine Morano.

Le mot tabou entre tous est lâché : « race » ! C’est sur ce point que se focalisent immédiatement invités et téléspectateurs, tentant de faire de Nadine Morano une horrible raciste. « Je pense que le problème, c’est qu’en 2015 vous fassiez encore cette distinction, c’est ça qui me choque. », dégaine Laurent Ruquier, aussitôt suivi par la meute.
Pourtant comme le souligne l’eurodéputé RBM Gilbert Collard sur France 2, ce matin

Écoutez, historiquement, la France c’est pas un pays de race noire, pas plus que l’Afrique, historiquement, n’est un pays de race blanche !

Passons sur la bêtise de confondre « pays » et « continent » parlant de l’Afrique pour noter une évidence que personne ne songerait à contester, à la différence des origines de la France,

Là encore, c’est hallucinant de voir qu’on ne peut pas dire que la France est historiquement un pays de race blanche qui a eu des rois chrétiens, qui a été construit par le judéochristianisme. On ne peut pas le dire.

s’emporte Gilbert Collard.

Nadine Morano persiste et signe ce matin sur Europe 1, affirmant

En France, on n’a plus le droit de dire quoi que ce soit. (…) Qu’on arrête de nous parler de racisme s’il n’y a pas de race

Pour la rédaction de NOVOpress, le vrai dérapage, c’est Yann Moix qui le commet dans sa réponse à Nadine Morano I

Yann Moix : Il n’y a pas une France éternelle, eh bien un jour la France pourra être musulmane et ça sera comme ça, ce sera le mouvement de l’histoire
Nadine Morano : Et bien moi, je n’ai pas envie que la France devienne musulmane, vous voyez, non
Yann Moix : Et bien, c’est bien dommage, c’est bien dommage



Lire la suite

Ruquier n'invitera plus jamais Caroline Fourest dans ses émissions

Quand Laurent Ruquier ne veut plus inviter Caroline Fourest dans ses émissions

12/05/2015 – PARIS (NOVOpress)
L’animateur Laurent Ruquier, après vérification faite sur le mensonge de Caroline Fourest, a décidé ne plus jamais inviter la journaliste antiraciste dans aucune de ses émissions et l’a fait savoir au grand public lors du dernier « on n’est pas couché »
Il n’a pas précisé s’il s’en tiendrait uniquement à elle ou s’il entendait, désormais, étendre cette éthique à l’ensemble de ses invités. Son plateau n’en deviendrait-il pas désespérément vide ?
Caroline Fourest n’a t-elle pas eu surtout le tort d’avoir été prise en flagrant délit par Aymeric Caron, d’avoir menti de façon trop visible ?

Qui donc s’est rendu quelques fois aux « Bobards d’Or« , lit les divers sites de réinformation sérieux ou analyse de son chef l’information diffusée dans les médias mainstream sait à quel point cette journaliste (qu’il ne s’agit pas de dédouaner) est très largement concurrencée dans le mensonge par sa caste de propagandistes.
Et en était-elle à son premier mensonge, elle qui décrivait les yeux bleus des terroristes dans l’attentat contre Charlie-Hebdo ?

Crédit photo : capture youtube de l’émission « On n’est pas couché »


zemmour_rtl

Lâcheté rétrospective : Laurent Ruquier regrette d’avoir donné la parole à Eric Zemmour

17/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Laurent Ruquier a donc affirmé regretter avoir donné la parole à Eric Zemmour pendant cinq ans. Dans une tribune publiée sur FigaroVox, Maxime Tandonnet, explique que ce remord tardif révèle le déni de réalité qui caractérise certaines de nos élites.

«Je regrette d’avoir donné la parole à Éric Zemmour pendant 5 ans, je me rends compte que j’ai banalisé ses idées» a déclaré Laurent Ruquier, à propos de l’émission On n’est pas couché de France 2. Ce remord tardif ne manque pas de surprendre. Eric Zemmour a été en effet pendant cinq ans l’un des piliers de cette émission, avec son ami Naulleau. L’un exprimait le point de vue de droite et l’autre celui de gauche. Tous deux jouaient, avec beaucoup de talent et de complémentarité, un rôle de provocation à l’égard des invités politiques. Cette émission leur doit beaucoup de son succès. Laurent Ruquier donne ainsi le sentiment de renier son ancien compagnon d’émission, sous la pression du politiquement correct. La repentance qu’il exprime, plusieurs années après, est particulièrement ambigüe.

Aujourd’hui, se développe en France une atmosphère particulièrement lourde. Un sondage récent, des plus sérieux (CEVIPOF janvier 2015), montre que l’état d’esprit des Français est à la méfiance (32%), à la morosité (32%), à la lassitude (29%).

Eric Zemmour n’y est strictement pour rien. Il n’est pas responsable des 5,5 millions de chômeurs, de l’inquiétude qu’inspirent le communautarisme, le jihadisme et le terrorisme; de la ghettoïsation des banlieues; des paroles de mépris ou comportements scandaleux de certains dirigeants politiques, en particulier depuis quatre ou cinq ans, qui ont tant révulsé la France. Les propos du journaliste, dans leur ensemble (pas tous), reflètent sans aucun doute une sensibilité qui est forte dans l’opinion, bien au-delà de toute considération partisane, une nostalgie du passé, un malaise réel et largement répandu. Il exprime un malaise mais il n’en est évidemment pas la source, l’origine.