Tag Archives: Laszlo Földi

Un député hongrois parle immigration sans langue de bois

11/10/2016 – FRANCE (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) :
Un député hongrois pointe sans langue de bois les risques de l’immigration actuelle.
Laszlo Földi, député du Fides, parti nationaliste hongrois, et expert en sécurité, est passé sur la chaine de télévision hongroise M1. Son intervention a été traduite par le site suisse lesobservateurs.ch.


Quels sont les grands traits de cette intervention ?

Le député de Victor Orban a dressé une analyse relativement originale de l’immigration massive à l’œuvre en ce moment. Il estime notamment que le plus important n’est pas de savoir combien de terroristes peuvent se cacher parmi les immigrants. Je cite : « Il ne s’agit pas de terrorisme au sens classique, mais d’une attaque, d’une invasion qui a deux buts. D’abord, faire entrer en Europe le plus possible de soldats bien entraînés, dont la tâche première sera d’enrôler la population musulmane locale, les musulmans de 2e et 3e génération qui vivent dans ces zones de non droit. Plus de 50 % de cette population ne veut pas s’intégrer dans la culture d’accueil. Ce sont eux les membres de cette armée potentielle ».

Mais il parle aussi d’une seconde tactique d’invasion

Oui, selon lui une seconde stratégie, est de conquérir l’Europe d’une autre manière, plus pacifique. Pour lui, avec l’immigration, la structure ethnique de l’Europe va changer pour toujours. Or, les pays arabo musulmans n’auront aucune peine à financer et promouvoir l’émergence de partis islamistes. Toujours selon ce député, la population musulmane sera en mesure, d’ici 5 ans, de faire gagner les élections à ces partis islamistes.
Il y dresse également une peinture sévère des relations entre l’UE et la Turquie.
Le dernier accord signé par Merkel, l’UE doit permettre la libre circulation des citoyens turcs sur le territoire européen ce mois ci. Pour Laszlo Földi, l’Europe n’a pas d’antidote contre la Turquie, car elle est la IIe armée de l’OTAN, derrière les Etats Unis et devant tous les pays européens. Le député estime que le seul moyen d’affaiblir la Turquie est de l’exclure de l’OTAN, car elle perdrait beaucoup de poids sur la scène internationale.