Tag Archives: Kery James

Fabrice Robert : “Nous en avons assez de la repentance !”

Fabrice Robert : “Nous en avons assez de la repentance !”

[box class= »info »] Le site Enquête & Débat vient de publier un entretien avec Fabrice Robert, intitulé « Fabrice Robert : “Nous en avons assez de la repentance !” ». Extraits. [/box]

Fabrice Robert (photo) est le responsable du Bloc identitaire. Il a fait paraître récemment un livre de dialogue avec Christine Tasin (Résistance Républicaine) et Pierre Cassen (Riposte laïque), modéré par le journaliste André Bercoff (co-fondateur de ce site). Il répond à nos questions sur la liberté d’expression.

E&D : Pourquoi le Bloc identitaire dénonce-t-il la venue du rappeur Kery James à Grenoble ?

Le Bloc identitaire dénonce l’instrumentalisation et la déformation de l’histoire coloniale française par Kery James, afin d’encourager un sentiment revanchard à l’égard des Français de souche. Le Bloc identitaire dénonce également l’appel à la haine contre notre peuple qui découle de ces propos. L’écoute de son titre « lettre à la république » dissipera définitivement les doutes à ce sujet.

Ainsi, selon Kery James, la France est un pays de « racistes à la tolérance hypocrite, qui ont bâti leur nation sur le sang » et il ajoute « Je suis noir, musulman, banlieusard et fier de l’être, […] Que personne ne s’étonne si demain ça finit par péter ».

Le passé colonial – méconnu visiblement – auquel Kery James fait référence, rend légitime aux yeux du rappeur l’immigration de peuplement que nous subissions depuis 30 ans, et l’islamisation qui l’accompagne : « Ce passé colonial, c’est le vôtre ; C’est vous qui avez choisi de lier votre histoire à la nôtre ; Maintenant vous devez assumer […] Vous avez souhaité l’immigration ; Grâce à elle vous vous êtes gavés jusqu’à l’indigestion ».

[…]

En dénonçant à bon compte la colonisation et l’esclavage, Kery James se garde bien de rappeler, par exemple, que plusieurs millions d’européens ont été déportés des côtes du nord de la Méditerranée dans le cadre de la traite musulmane, ou que les derniers pays à avoir aboli l’esclavage se trouvent sur le sol Africain (3 millions d’esclaves y sont encore dénombrés). Faut-il aussi rappeler à Kéry James qu’entre le XVème et le XIXème siècle, les plus grands trafiquants d’esclaves au monde habitaient Alger, Constantinople ou Rabat ?

Nous en avons assez de la repentance ! D’autant plus qu’aujourd’hui, c’est bien la France qui subit une véritable colonisation de peuplement.

[…]

E&D : Quelle est votre position sur la liberté d’expression en général ?

Nous sommes bien évidemment des partisans de la liberté d’expression mais, force est de constater que celle-ci est à géométrie variable en France. Les responsables identitaires et patriotes en sont d’ailleurs les premières victimes. Ainsi, toute critique de l’islamisation ou de l’immigration vous attire les foudres de lobbies prétendument « anti-racistes » et grassement subventionnés. Ainsi, je ne compte plus les convocations et poursuites engagées contre moi depuis plus de 20 ans.

Dans le même temps, certains profitent pleinement de cette liberté d’expression à géométrie variable pour distiller un message de haine à l’égard de la France et des Français de souche. Faut-il l’accepter surtout lorsque ce positionnement relève souvent d’une stratégie bassement commerciale ? Je n’apprécie pas qu’on se fasse du fric sur la haine de mon pays et de mon peuple tout en profitant pleinement des avantages procurés par la terre d’accueil !

[…]

[box class= »info »]Source et article complet sur Enquête & Débat. [/box]