Tag Archives: journaliste

Vincent Daniel

Les tweets militants de Vincent Daniel sous couvert de France Télévisions

24/04/2016 – PARIS (NOVOpress) : Sur son compte Twitter, Vincent Daniel se présente comme journaliste pour France TV info, le site internet d’informations de France Télévisions ou, comme il dit, « l’offre d’info en continu du service public ». Aucune mention ne vient préciser à 10 000 abonnés que ses tweets n’engagent que lui, procédé un peu cavalier qui a le don d’agacer en interne. Vincent Daniel s’est d’ailleurs déjà fait rappeler à l’ordre par le syndicat CGC des journalistes quand, en 2011, alors qu’il ne figurait pas sur la liste du personnel de France Télévisions, il se permettait déjà de s’en prévaloir.

Or sur Twitter, cet ancien contributeur du Post se lâche. Cet après-midi, alors que la pluie s’abattait sur la capitale, Vincent Daniel a posté ce message, réminiscence du blog qu’il avait tenu sur le site de France Télévisions lors des débats sur le « mariage pour tous » :

Rigolo, non ? Et fin, et élégant…

Vendredi dernier, alors que Frédéric Taddeï recevait dans Ce soir (ou jamais !), sur France 2, Eugénie Bastié, Diane Ducret, Camille Emmanuelle et quelques autres femmes dans une émission consacrée aux femmes, il s’était fait racialiste :

 

 

Pas de pot : parmi les invitées figurait Hourya Bentouhami-Molino, agrégée de philosophie, auteur de travaux sur la race, la culture et l’identité appréhendées à travers une « approche féministe et post-coloniale ». Pas de pot encore : la partie musicale de l’émission était assurée par Alpha Wann, un rappeur (noir de chez noir).

Le militantisme, c’est comme le journalisme, c’est un métier coco !

La semaine dernière, il s’est pris de bec avec Adrien Saumier, élu écologiste à la mairie du XIIIe arrondissement de Paris, et le plus à gauche n’était pas celui que l’on croit. Alors que Saumier faisait remarquer que le quartier de la rue Jean-Pierre Timbaud, dans le XIe arrondissement, n’était pas très accueillant pour les femmes (« Une copine qui y a vécu cinq ans m’a récemment confié qu’elle n’y mettait plus de jupe »), Vincent Daniel lui a répondu… par le tweet sur l’absence de mixité raciale à Ce soir (ou jamais !) !

Et cela après avoir glissé qu’il habitait à deux pas de la mosquée de la rue Jean-Pierre Timbaud et qu’il y avait aussi les bistrots et l’arrêt de bus qui, là, lui semblaient mixtes par nature !

Vincent Daniel Twitter

En cherchant bien, il devrait aussi trouver des femmes dans les cuisines. Pour ce qui est d’en trouver à la mosquée de la rue Jean-Pierre Timbaud, qui donne le ton au quartier, là, faut quand même pas rêver…

Merci-patron

Quand l’argent fait taire la presse : un nouvel exemple d’autocensure au Parisien

11/03/2016 – MÉDIAS (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Il y a deux semaines, sortait le film-documentaire, « Merci, patron », une critique acerbe du patron de LVMH, Bernard Arnault. Depuis octobre 2015, le milliardaire est propriétaire du Parisien. Dans un communiqué, les syndicats du Parisien s’inquiètent qu’« ordre [ait] été donné aux confrères du service culture-spectacle qui avaient visionné le long-métrage de ne pas le chroniquer, fût-ce en dix lignes ». Aux dernières nouvelles, « Merci, patron » n’a pas été chroniqué non plus par Les Échos, racheté par le même Bernard Arnault en 2007. François Ruffin, qui assure la promotion du film, est presque systématiquement désinvité des grands médias. Le fait que Bernard Arnault soit l’un des principaux annonceurs publicitaires, en particulier de la presse magazine, ne saurait évidemment expliquer cette déprogrammation…

edelman-media-increases

Edelman : la défiance dans les médias est plus accentuée en France que dans le reste du monde

Source : OJIM
Depuis 2001, l’agence de communication et de gestion des relations publiques Edelman (une des plus grosses du monde) mène une enquête annuelle sur l’état de la confiance de l’opinion publique dans le monde. Les conclusions de son enquête pour 2015 sont à présent disponibles et sont intéressantes autant par les chiffres bruts que par leur évolution sur les dernières années, notamment lorsqu’on s’intéresse à la France. En substance, la population de l’hexagone se montre de plus en plus méfiante vis-à-vis des médias et des politiciens…

Le premier point que soulève l’enquête réside dans la différence de comportement existant entre le public informé (il s’agit en gros des diplômés de 25 à 65 ans, dans le dernier quartile de revenus, et qui indiquent clairement se tenir informés) et le reste de la population : l’enquête montre que les premiers accordent plus facilement leur confiance aux « vecteurs » d’information (les médias et les politiciens), et cette différence est en France parmi les plus grandes observées. Autrement dit, il y a un décalage important entre le public informé (ou qui se déclare tel) qui conserve un niveau de confiance élevé dans les informations qui lui sont délivrées, et le reste du peuple, qui n’y croit pas.

Pire : l’enquête montre en plus que cette confiance s’érode nettement d’année en année et que l’écart de comportement observé entre le public informé et le reste de la population s’accroît, plaçant même la France dans les pays où le décalage croît le plus.
Le constat est sans appel : alors que le reste du monde semble accorder un regard confiant envers ses institutions et ses médias, les Français, au contraire, montrent tous les jours plus de défiance vis-à-vis d’eux. Mais peut-on réellement les blâmer ? …
Lire la suite

Disparition du journaliste d'investigation Emmanuel Ratier : communiqué de la famille

Hommage public pour Emmanuel Ratier le 19 septembre

09/09/09/2015 – MÉDIAS (NOVOpress)
Un hommage public à Emmanuel Ratier, disparu le 25 août dernier, sera rendu le samedi 19 septembre, salle Equinoxe, 18/20 rue du colonel Avia, 75015 Paris. Journaliste d’investigation et homme de conviction admiré par ses amis et respecté par ses adversaires politiques pour sa rigueur et son professionnalisme, il était l’un des phares de la réinfosphère. Venez nombreux et versez votre obole à l’association « Les archives associatives du Vexin », qui a pour vocation de poursuivre l’oeuvre d’Emmanuel Ratier, conformément au souhait de sa famille.

flyer-ratier-diffusion-web

Disparition du journaliste d'investigation Emmanuel Ratier : communiqué de la famille

Disparition du journaliste d’investigation Emmanuel Ratier

21/08/2015 – PARIS (NOVOpress) – Le journaliste d’investigation Emmanuel Ratier est décédé mercredi 19 août 2015. Son nom est familier aux lecteurs de Novopress et de la réinfosphère dans son ensemble. Entre autres créateur de la lettre confidentielle Faits & Documents, animateur d’une émission sur Radio Courtoisie, cet homme d’exception manquera à tous ses amis. Nous publions ci-dessous le communiqué de la famille d’Emmanuel Ratier.


En hommage à la disparition de notre père et époux, Emmanuel Ratier, sa famille et ses amis proches l’accompagneront dans son dernier voyage au cours d’une cérémonie intime mardi 25 août. Un hommage public lui sera rendu à Paris courant septembre. La date vous en sera communiquée ultérieurement.

Pour toute marque d’affection, plus que de l’accompagner avec des fleurs, nous souhaitons poursuivre l’œuvre d’Emmanuel en aidant ses successeurs par des dons à l’association “Les archives associatives du Vexin” qu’il venait de créer et qui lui donnait tant d’enthousiasme. C’est elle qui perpétuera son action.
Une urne sera disposée à cet effet le jour de l’hommage public. Vous pouvez également écrire à cette adresse : Les archives associatives du Vexin, BP 19, 60240 Chaumont-en-Vexin

La famille d’Emmanuel

Plagiat : Agnès Chauveau nommée conseillère à l’Institut national de l’audiovisuel

Plagiat : Agnès Chauveau nommée conseillère à l’Institut national de l’audiovisuel

14/04/2015 – FRANCE (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Agnès Chauveau est l’ancienne directrice de l’école de journalisme de Sciences‑Po. Elle avait été remerciée fin janvier après que le site Arrêt sur image ait révélé de larges emprunts non sourcés dans ses chroniques sur France Culture ensuite retranscrites sur le Huffington Post.

Cela pose effectivement un certain problème éthique lorsque l’on prétend former des journalistes ! Elle a cependant été nommée le 1er avril (et ce n’est pas un poisson) « délégué à la stratégie éditoriale et éducative, membre du comité exécutif » de l’INA. Il semblerait que certains ne s’encombrent guère de la déontologie et de la bonne conduite et que toute faute « morale » n’est pas de même gravité.

Le spécialiste extrême droite de l'AFP frappé par des "ultras" à Lyon ? Un bobard

Le spécialiste extrême droite de l’AFP frappé par des « ultras » à Lyon ? Un bobard

11/02/2015 – LYON (NOVOpress)
Pour comprendre le bobard : les ultras lyonnais (supporteurs de football) sont plutôt de tendance « natio-patriote ». Donc forcément, c’est encore l’extrême droite qui agresse les gens.

Revenons sur les faits : un journaliste de l’Agence France presse (AFP), qui fêtait un événement familial samedi soir dans une discothèque du quai Victor-Augagneur, à Lyon (3ème arrondissement), a été gravement blessé lors d’une agression.

Souffrant d’une fracture de la mâchoire, qui a nécessité une opération, il a subi quarante jours d’incapacité. Sur les réseaux sociaux, une rumeur a mis en cause la mouvance d’extrême droite, dont ce journaliste est spécialiste.

Depuis dimanche soir et la rencontre OL-Paris, une rumeur se propage donc sur Internet et Twitter. Elle avait été lancée par le journaliste de l’AFP à Paris Marc Preel, qui annonçait qu’un de ses confrères avait été tabassé par des supporters ultras lyonnais et que sa mâchoire avait été brisée, rajoutant que le journaliste avait obtenu 41 jours d’ITT.

Mais le bureau de l’AFP à Lyon a tenu à démentir les conditions de l’agression. Car le journaliste a bien été mêlé à une bagarre, mais samedi soir sur les quais de Saône. Alors que des personnes se battaient, il a été violemment pris à partie, peut-être parce qu’il avait gardé son appareil autour du cou. Ce dernier servait plus tôt à immortaliser l’anniversaire de son enfant selon 20 Minutes. Frappé à coups de pieds dans la tête, il souffre d’une fracture de la mâchoire et d’un traumatisme crânien et doit être opéré ce lundi.

Une enquête a été ouverte pour connaître les circonstances exactes de l’agression, notamment pour savoir si la victime était suivie ou si le drame est uniquement lié au hasard.

Quant à Marc Preel, il a effacé son premier tweet et a depuis reconnu qu’il n’avait « pas le niveau nécessaire d’info » avant de s’exprimer sur le passage à tabac de son confrère de l’AFP.

Photo Une : siège de l’AFP, place de la Bourse à Paris. Crédit : Arnaud 25 via Wikipédia (cc).

ei

John Cantlie, l’otage-reporter au service de l’État islamique

06/01/2015 – MOSSOUL (NOVOpress)
Dans une vidéo publiée par l’État islamique, l’otage John Cantlie raconte l’apparente normalité de la vie quotidienne à Mossoul.

Filmé au volant d’une voiture, John Cantlie – enlevé depuis le mois de novembre 2012 – est transformé en porte-parole des islamistes : «Les médias dépeignent la vie dans l’État islamique par le biais d’images de gens déprimés, entravés dans leur liberté, enchaînés, accablés par des lois totalitaires. Mais franchement, à part un mois de décembre un peu frais, bien qu’ensoleillé, on peut dire que la vie à Mossoul suit son cours.»

Après la multiplication des vidéos de décapitation, l’État islamique s’essaye donc à une autre forme de propagande. Pour le politologue Asiem El Difraoui, spécialiste de la propagande djihadiste, ce droit de réponse montre la faiblesse de l’organisation. « C’est vraiment une vidéo de propagande de premier degré pour démontrer que l’Etat islamique est capable de gérer un territoire ».

Une journaliste d'I-Télé se réjouit de voir une confrère voilée dans la cour de l'Elysée

Une journaliste d’I-Télé se réjouit de voir une consoeur voilée dans la cour de l’Elysée

30/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Alors qu’une immense majorité de nos compatriotes s’inquiète de l’islamisation croissante de notre pays, certains journalistes semblent vouloir donner raison. Ainsi, sur son profil Facebook, la journaliste d’origine maghrébine d’I-Télé Nassira El Moaddem se réjouit de voir une confère voilée dans la cour de l’Elysée. Ajoutant même :

Pour tout vous dire, mon esprit subversif à (sic) kiffé

i-tele-voile

Vu sur Twitter

Les identitaires et autres fachos sont capables de mettre le feu…

Publié le

Festival de Cannes : un journaliste se jette sous la robe d’America Ferrera

19/05/2014 – CANNES via 6 Médias – Sur la croisette, vendredi en fin de journée, un journaliste ukrainien s’est jeté sur Cate Blanchett et America Ferrera qui montaient les marches avec l’équipe du film « Dragons 2 ». Vêtu d’un smoking, il a réussi à déjouer les accès très contrôlés aux abords du tapis rouge. Il s’est jeté sur le sol et a glissé brièvement ses mains sous la robe longue d’America Ferrera. Le journaliste a pu attraper les chevilles de la jeune actrice, visiblement choquée, avant d’être évacué par les agents de sécurité.

Publié le
Quand l'idéologie aveugle une journaliste du Monde au point de légender de travers une photo pourtant explicite...

Quand l’idéologie aveugle une journaliste du Monde au point de légender de travers une photo pourtant explicite…

25/03/2014 – PARIS (NOVOpress) – Une tribune de Xavier Moreau, publiée ce jour sur Realpolitik.tv et reprise cet après-midi sur Novopress, a mis en évidence la confusion – certainement involontaire, mais témoignant d’un parti pris idéologique manifeste – d’une journaliste chevronnée, Marion Van Renterghem (grand reporter pour le journal Le Monde).

Marion Van Renterghem a, au sujet de la photo d’une procession en hommage à un cosaque et un soldat ukrainien tués par de « mystérieux » snipers* il y a quelques jours, accusé sur Twitter les russes de ne rendre hommage qu’à leur camp. Las ! La photo et le tweet (retirés depuis par la journaliste, qui a admis son erreur suite au signalement de plusieurs internautes), montrait bien dans un même cortège un soldat cosaque et un soldat ukrainien, marchant côte-à-côte et portant fraternellement chacun un portrait de leur tué.

C’est un exemple parmi tant d’autres de la prise de position « anti-russe » des médias occidentaux, au mépris de toute déontologie journalistique. En arriver à un tel degré d’aveuglement en dit long sur la guerre de propagande et de diabolisation que livre l’Ouest à l’Est. Comme vis-à-vis de la Serbie il y a 15 ans, la palme des meilleurs auxiliaires de presse de l’OTAN revient au journal Le Monde

*Dans sa tribune, Xavier Moreau accuse directement l’OTAN d’être à l’origine de ces morts pour tenter de « faire basculer la réunification de la Crimée dans un bain de sang ».

Crédit photo : drumaboy via Flickr (cc)

Ecoutes visant Nicolas Sarkozy : un journaliste du Monde menacé de mort

Ecoutes visant Nicolas Sarkozy : un journaliste du « Monde » menacé de mort

21/03/2014 – PARIS (NOVOpress) –  Quelle que soit la majorité au pouvoir, il ne fait pas bon révéler des scandales d’Etat. Le journaliste d’investigation du Monde, Gérard Davet, l’apprend aujourd’hui à ses dépends. En effet, lui qui, avec son confrère Fabrice Lhomme, a révélé l’affaire des écoutes téléphoniques visant Nicolas Sarkozy, est depuis lors l’objet de menaces particulièrement violentes allant jusqu’aux menaces de mort. Le journaliste a d’ailleurs annoncé qu’il avait porté plainte.

Cet épisode survient dans un contexte particulièrement tendu et malsain, où, à l’approche des échéances électorales, les révélations se multiplient concernant la droite comme la gauche et où les journalistes sont régulièrement accusés de « rouler » pour les uns ou pour les autres.

«Les gens qui donnent des infos aux journalistes ont toujours des comptes à régler. Mais pour nous, cela n’a aucune espèce d’importance, l’important est si l’info est bonne où mauvaise, nous n’enquêtons pas à charge » a pour sa part tenu à préciser le journaliste.

Crédit photo : s_levaillant via Flickr (CC).

Vu sur Twitter

Machines à écrire, télex et téléphones fixes : être journaliste il y a 25 ans…

Publié le