Tag Archives: Jordanie

coalition_anti-terroriste_soudienne

Ils osent tout : l’Arabie Saoudite à la tête d’une coalition islamique anti-terroriste

15/12/2015 – MONDE (NOVOpress)
L’un des principaux bailleurs de fonds du fondamentalisme et des mouvements terroristes Islamiques prend la tête d’une … coalition de pays musulmans pour lutter contre le terrorisme. Les indépendantistes corses n’ont qu’à bien se tenir.

L’Arabie saoudite fait partie de la coalition internationale qui, sous la conduite des Etats-Unis, est supposée combattre l’État islamique en Syrie et en Irak. A croire que cela ne suffit pas à blanchir son image de grand financier du fondamentalisme et des mouvements terroristes Islamiques, puisque Ryad a formé une coalition, comprenant 34 pays, notamment l’Égypte, la Turquie et le Pakistan ou encore le Sénégal, destinée à combattre « toute organisation terroriste » par des opérations militaires.
A la question de savoir si la nouvelle coalition va se consacrer à la lutte contre l’EI, le prince Mohamed, fils du souverain saoudien, a souligné qu’elle allait combattre « toute organisation terroriste ». Elle sera dotée d’un centre de commandement basé à Ryad pour « soutenir les opérations militaires dans la lutte contre le terrorisme », selon les communiqués officiels de Ryad.

F16 saoudiens engagés au Yémen

F16 saoudiens engagés au Yémen

En attendant, cette coalition ne rassemble(1) que du beau linge, la Turquie étant connue pour son soutien financier (par le trafic de pétrole) et logistique (par l’acheminement de matériel et d’hommes via son territoire) à l’État Islamique. Le Pakistan, de son côté, a créé, formé et développé le mouvement taliban…avec les fonds saoudiens et le soutien américain. Si l’Égypte est le berceau des Frères Musulmans, l’une des matrices du fondamentalisme révolutionnaire sunnite, il fait bien avouer que le pouvoir égyptien est le seul parmi les grand pays arabes de cette coalition à souffrir du terrorisme et à le combattre.
Parmi les autres membres de cette intéressante coalition, le Soudan est depuis longtemps un foyer terroriste, de même que la Somalie ou la Palestine. Quant à la Libye, elle est partagée depuis la brillante intervention occidentale entre factions plus extrémistes les unes que les autres, laissant l’État Islamique prendre peu à peu le contrôle du pays.
Lire la suite

Terrorisme : le roi de Jordanie ne soutient plus l’État islamique

Terrorisme : le roi de Jordanie ne soutient plus l’État islamique

« Si n’importe quel fils de pute m’attaque, je ne vais pas seulement le tuer, je vais tuer sa femme et tous ses amis et incendier sa saloperie de maison. » Abdallah II

Ancien pilote de chasse, général de l’armée de l’air, le roi de Jordanie Abdallah II prend désormais personnellement part aux bombardements contre l’État islamique, selon plusieurs articles parus dans la presse arabe. Le roi souhaite venger la mort atroce d’un jeune pilote de l’armée de l’air jordanienne, Moaz al-Kassasbeh, brûlé vif dans une cage le 3 janvier.

Cette information fait suite à la déclaration enflammée du roi Abdallah aux membres du Congrès américain lors d’une récente visite aux États-Unis. Le représentant républicain de Californie, Duncan Hunter, a rapporté au Washington Examiner que le roi a cité la scène où le personnage d’un film de Clint Eastwood, Impitoyable, annonce son plan de vengeance, et que ne désavouerait pas Vladimir Poutine : « Si n’importe quel fils de pute m’attaque, je ne vais pas seulement le tuer, je vais tuer sa femme et tous ses amis et incendier sa saloperie de maison. » Selon le roi, « le seul problème que nous aurons est d’être à court de carburant et de balles ».

Le sénateur républicain de Caroline du Sud Lindsey Graham a déclaré après une réunion privée avec le roi que la Jordanie aurait une réponse « forte et énergique » en réponse à la l’exécution de l’otage.

En outre, le département d’État a déclaré mardi que l’administration va augmenter son aide annuelle à la Jordanie de $ 660 millions pour l’aider à payer le coût des réfugiés d’Irak et de Syrie – et lui fournir de nouveaux moyens pour lutter contre ISIS.

L’État Islamique avait proposé d’épargner la vie de Kassasbeh et de libérer un journaliste japonais en échange d’une femme kamikaze condamnée à mort en Jordanie. Elle a été exécutée mercredi.

Retour de bâton pour la Jordanie : les critiques ironiques du « Ron Paul Institute »

Dans un article publié le 4 février sur son site et intitulé « Les larmes de crocodile du roi Abdallah sur le pilote brûlé », l’institut Ron Paul ironise sur la position très ferme du roi Abdallah à l’égard de l’État islamique, rappelant que la Jordanie a fourni camps d’entraînement et armes à l’EI, avec le soutien de l’OTAN et des États-Unis.

En effet, « cette très ferme prise de position du roi Abdullah contre les djihadistes qui luttent pour renverser le gouvernement d’Assad en Syrie est en fait un véritable revirement. Après tout c’est lui qui a fourni pendant ces trois dernières années plusieurs formes d’assistance et un droit de passage aux djihadistes pour entrer en Syrie via la Jordanie. »

« En 2013 le président syrien Assad avait mis en garde Abdullah en lui disant qu’il « jouait avec le feu » en soutenant les terroristes qui tentent de renverser le gouvernement syrien. Comme il avait raison. Au sens littéral ! »

Sources : Daily MailRon Paul Institute


Après la Syrie, la Jordanie, vers un embrasement de la région - Par Michel Lhomme

Après la Syrie, la Jordanie – Vers un embrasement de la région – Par Michel Lhomme

La logistique pour la livraison d’armes lourdes, missiles sol-sol et missiles sol-air, est prête. C’est l’armée jordanienne qui est en charge de ces livraisons. Après trois jours en Israël et dans les territoires palestiniens, Barack Obama est passé en Jordanie. Le président américain a rencontré le roi Abdallah II. Leurs entretiens ont porté notamment sur le conflit syrien et son impact sur le royaume.

Lire la suite