Tag Archives: jeunes

manif_jeunes_contre_loi_travail

Mobilisation de la jeunesse contre la loi travail

18/03/2016 – POLITIQUE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Jour de colère, acte II. Après les manifestations du 9 mars dernier, des lycées et des universités ont été bloqués jeudi à Paris et en province, à l’appel des organisations lycéennes et étudiantes opposées au projet de loi Travail, et des milliers de jeunes sont dans la rue.

Le gouvernement pourtant avait pourtant remanié son projet face à la levée de boucliers générale, se disait désormais confiant d’avoir une majorité.
En réalité, les opposants à cette réforme du Code du travail entendent bien maintenir la pression après une première mobilisation réussie la semaine dernière, à peine plus d’un an avant la présidentielle. Hier, on comptabilisait 200 lycées mobilisés, dont 40 à Paris, soit deux fois plus que la semaine dernière. Dans la capitale, plusieurs sites universitaires, notamment la Sorbonne, ont été fermés sur décision de l’administration.

Qu’attendent tous ces jeunes ?
Certains réclament le retrait du projet, d’autres seulement des modifications, notamment sur les motifs de licenciements économiques ou sur le plafonnement des indemnités aux Prud’hommes. Mais dans les discussions place de la Nation, il est finalement peu question de barèmes d’indemnités ou de forfait-jours. Les élèves ont simplement « pris goût » à la rue, dit un lycéen.

Cependant, un point en particulier a convaincu une partie des syndicats étudiants : la garantie jeunes pour tous.
Il s’agit d’un dispositif d’accompagnement renforcé vers l’emploi. Il existait depuis 2013 déjà, mais était limité à un nombre restreint de jeunes de 18 à 25 ans. Ce dispositif dure un an et consiste en un accompagnement social, une aide financière et des formations et stages pour des jeunes sans diplômes, recrutés par les missions sur un critère de motivation et d’engagements. Cette garantie va devenir un droit pour tous les jeunes sans emploi ni formation.

Pour les contestataires comme l’Unef, « les soi-disant mesures jeunes, c’est de l’enfumage, ça ne mérite pas d’arrêter la mobilisation », car il n’y a pas « l’investissement budgétaire » adéquat pour les 900 000 jeunes concernés.


generation_bataclan

« Génération Bataclan » : la faute politique de Libération

Source : Éléments

À Libération, on s’approprie les morts. La Une du quotidien, le 16 novembre – la « génération Bataclan » –, a fait le tour des salles de rédaction. Bon sang, mais c’est bien sûr, la « génération Bataclan », c’est la génération Libé : « Jeunes, festifs, ouverts, cosmopolites ». Au lendemain d’une série d’attaques simultanées, menées par des kamikazes djihadistes, qui a causé la mort d’au moins 129 personnes dans la salle du Bataclan, dans les Xe et XIe arrondissements et autour du Stade de France, Libération trouve le moyen de nous resservir la mauvaise soupe frelatée des années Mitterrand, avec Jacques Séguéla et BHL en maitres d’œuvre (Inventeurs des slogans «Génération Mitterrand», «Génération morale», «Génération SOS Racisme», etc. pour les moins de 30 ans). Jamais Libération n’aura aussi peu compris le monde dans lequel il vit. Jamais génération de journalistes n’aura été à ce point aveuglée par ses prétentions idéologiques. Jamais Libération n’aura paru si dépassé. D’abord, c’est bien au Stade de France que les terroristes espéraient faire le plus de victimes. Libération aurait-il fait sa Une sur une hypothétique « génération Stade de France » si les mesures de sécurité n’avaient pas fonctionné correctement ? On en doute. « Génération Stade de France ! Franchouillards, provinciaux, amateurs de foot ». La tête de Laurent Joffrin, son directeur !

Il n’est pas ici question d’accabler le jeune public bourgeois-bohême cruellement fauché le 13 novembre, même si Philippe Muray les avait très justement épinglés dans son si prémonitoire Chers djihadistes… Dans ce monde en effet, on était en terrasse… jusqu’à ce sinistre vendredi soir. Mais aujourd’hui, on est terrassé. La peur est partout en dépit des protestations : il suffit de voir le mouvement de panique place de la République dimanche soir. Il est donc ici question de refuser les grosses ficelles de communication de la « Génération Bernard-Henri Lévy », les slogans creux « Je suis en terrasse », les « Même pas peur », etc., qui empêchent de désigner l’ennemi. Un ennemi non-reconnu est toujours plus dangereux qu’un ennemi reconnu. Il faut en finir avec la peur des mots, qui ne fait que traduire la peur d’un réel qui ressemble de moins en moins à l’angélisme, à cette politique du déni, à cette rhétorique de l’antiphrase (le « vivre-ensemble », alors qu’on vit entre soi !) qui prévalaient jusque-là.

On ne citera pas Albert Camus pour ne pas ajouter le malheur du monde au malheur des Parisiens. Mais à force de ne pas nommer les choses, les choses finissent par se retourner contre vous… En psychanalyse, cela s’appelle le retour du refoulé. Chez les djihadistes, il prend la forme d’une haine obscure, qui est leur nihilisme à eux. Nous rappellerons donc ici la leçon de notre ami et collaborateur d’Éléments, le philosophe Julien Freund : « Comme tous les pacifistes, vous pensez que c’est vous qui désignez l’ennemi. Or, c’est l’ennemi qui vous désigne. Et s’il veut que vous soyez son ennemi, vous pouvez lui faire les plus belles protestations d’amitié. Du moment qu’il veut que vous soyez l’ennemi, vous l’êtes. Et il vous empêchera même de cultiver votre jardin ». Ou d’aller siroter un demi en terrasse…

François Bousquet

Attaque du RER D, surtout n'en parlons pas ! (Présent 8318)

Attaque du RER D, surtout n’en parlons pas ! (Présent 8318)

19/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Plus de 48 heures et un afflux de plaintes : c’est ce qu’il aura fallu attendre pour que la véritable « attaque de diligence » perpétrée dimanche par une vingtaine de « jeunes » contre une rame du RER D à Juvisy-sur-Orge, dans l’Essonne, soit enfin révélée aux Français par les médias !

Attaque du RER D, surtout n'en parlons pas ! (Présent 8318)Nouveau « Far West »

C’est à une scène digne du Far West qu’ont assisté, bien malgré eux, les voyageurs. Mais sans Wyatt Earp ni Wild Bill Hickok, hélas ! pour « défourailler ». Dimanche matin, vers 5 heures, une vingtaine de « jeunes » embarquent en effet à bord d’une rame arrêtée en gare de Juvisy. Très organisés, une dizaine d’entre eux monte immédiatement à l’étage, tandis que le reste de l’équipe s’occupe du rez-de-chaussée. Insultant les passagers et distribuant quelques gifles, ils extorquent téléphones portables, portefeuilles et argent liquide aux voyageurs, avant de prendre la fuite en descendant à Vigneux-sur-Seine.

Une attaque qui n’est pas sans rappeler celle commise en mars 2013 dans un train en gare de Grigny. Qui avait d’ailleurs de quoi inspirer les voyous puisque, après avoir dévalisé une rame entière du RER, les « jeunes » impliqués n’avaient été condamnés qu’à des peines de prison avec sursis, des « avertissements solennels », une mesure de protection judiciaire ou encore 70 heures de TIG…

Omerta

Lire la suite

Stéphane Tiki, le président des Jeunes de l'UMP, serait un immigré clandestin

Stéphane Tiki, le président des Jeunes de l’UMP, serait un immigré clandestin

10/02/2015 – PARIS (NOVOPress)
Le réel sera toujours plus surprenant que la fiction. Et ce n’est pas l’UMP qui démentira ce fait. En effet, Le Canard enchaîné, dans l’édition à paraître mercredi 11 février, affirme que le franco-camerounais Stéphane Tiki, le président des Jeunes de l’UMP, serait un immigré clandestin. Information on ne peut plus sidérante déjà avancée par Minute le 7 janvier dernier…

Comme le précise Le Point :

Stéphane Tiki, président des Jeunes Populaires (les adhérents de l’UMP âgés de moins de 30 ans), est de nationalité camerounaise et vit en France depuis dix ans, mais n’a pas de titre de séjour, affirme Le Canard enchaîné à paraître mercredi.

L’on rit d’autant plus jaune lorsque l’on sait que Stéphane Tiki est issu du très sarkozyste courant de la Droite forte, dirigé par Guillaume Peltier et Geoffroy Didier. Courant qui se signale entre autres par un discours très offensif contre l’immigration illégale.

Nommé président des Jeunes Populaires en décembre dernier, Stéphane Tiki comptait également se présenter aux élections régionales de décembre 2015.

Face à l’ampleur des réactions issues de ces révélations, Stéphane Tiki a décidé de se mettre en congés de la présidence des Jeunes de l’UMP.

Après la législative partielle dans le Doubs, la conférence « cachée » de Sarkozy à Abu Dhabi et désormais l’affaire du cadre clandestin, l’on ne peut pas dire que l’année 2015 commence sereinement pour l’UMP…


Contre le djihad : un site ! (Présent 8283)

Contre le djihad : un site ! (Présent 8283)

29/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
Combattre la propagande djihadiste incitant les « jeunes » candidats au djihadisme en utilisant –détournant– les mêmes armes que les terroristes islamistes est-elle la bonne solution ? C’est du moins ce qu’espère le gouvernement français qui a lancé mercredi un site internet (interdit au moins de 12 ans, la belle affaire !) pour détailler ses mesures antiterroristes et tenter de contrer la propagande djihadiste qui envahit les réseaux sociaux.

Contre le djihad : un site ! (Présent 8283)Contre-discours

Le site en question : http://www.stop-djihadisme.gouv.fr/

Un clic, et ça démarre. Sur un fond sonore censé faire peur, des images extraites de vidéos et de page Facebook de propagande appelant au joyeux djihad pour tous se succèdent. Puis apparaissent des messages écrits destinés aux apprentis « Rambo » prêts à aller se faire tuer pour imposer la charia au monde et aller retrouver les vierges promises au paradis d’Allah.

Des messages du genre « Ils te disent : sacrifie-toi à nos côtés, tu défendras une juste cause » suivi d’un contre-argument où l’on peut lire : « En réalité, tu découvriras l’enfer sur terre et mourras seul loin de chez toi ».

Lire la suite

Chronique de la désinformation, le pillage d’un TGV qualifié d’"incident" par la presse

Chronique de la désinformation, le pillage d’un TGV qualifié d’ »incident » par la presse

29/10/2014 – RENNES (NOVOpress/Bulletin de réinformation)
Le 24 octobre, des racailles ont agressé des voyageurs et volé les affaires des passagers dans le TGV Paris-Brest. Ce sont des « jeunes » selon Ouest‑France qui qualifie cette affaire d’ « incident » (image en Une). Même titre dans Le Parisien ; Metronews lui, titre : « Pagaille dans le TGV Paris-Brest ».

En réalité, les agresseurs ont volé des objets aux voyageurs, avant de se faire bloquer par des fusiliers-marins voyageant dans le train. Le TGV a du s’arrêter une heure et ceci a permis aux gendarmes d’interpeller les fauteurs de troubles.

Crédit image : copie d’écran. DR.

Etude sur le cannabis : confirmation des dangers de la dépénalisation chez les jeunes

Etude sur le cannabis : confirmation des dangers de la dépénalisation chez les jeunes

10/10/2014 – GENEVE (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Le 7 octobre a été publiée une étude sur les effets du cannabis. Cette étude a été conduite sur une période de 20 ans par le professeur Wayne Hall qui est conseiller auprès de l’OMS sur les sujets relatifs aux drogues, ce qui lui confère une autorité importante.

Il est arrivé aux conclusions suivantes : un adolescent sur six qui fume du cannabis en devient dépendant, fumer du cannabis double le risque d’être atteint de troubles psychologiques, notamment de schizophrénie. Il a constaté que les consommateurs de cannabis ont de moins bons résultats scolaires et que fumer du cannabis jeune a un impact néfaste définitif sur les capacités cérébrales du futur adulte. De plus, les chances de se tourner vers les drogues dures augmentent conséquemment.

Le professeur Hall regrette que le danger de cette substance soit souvent sous‑estimé. En effet, s’il dit qu’on ne peut mourir d’une surconsommation de cannabis, il précise bien que l’addiction qui en résulte est parfois plus difficile à vaincre que celle qui résulte de l’héroïne.

Les politiques eux‑mêmes contribuent à cacher ce danger. Barack Obama a publiquement exprimé qu’il considérait le cannabis comme moins dangereux que l’alcool. En France plusieurs élus de gauche se sont prononcés pour la dépénalisation de cette drogue.

Crédit photo : Alphakaya via Wikipédia (cc).

Vu sur Facebook

Bagarre entre « jeunes » pour une cigarette ou la subjectivité des journalistes

Publié le
Nantes : trois « jeunes » interpellés…et aussitôt relâchés

Nantes : trois « jeunes » interpellés…et aussitôt relâchés

24/06/2013 – 08H00
NANTES (NOVOpress Breizh) –
Dans la nuit de mercredi à jeudi, trois « jeunes » ont été interpellés dans le centre-ville de Nantes lors d’un banal contrôle de police. Selon une source judiciaire, les policiers ont découvert dans leur véhicule « une matraque, un couteau papillon et une arme de type air soft ».

Lire la suite

Emeutes au cœur de Paris : désinformation flagrante du système

Emeutes au cœur de Paris : désinformation flagrante du système

17/05/2013 – 16h00
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) –
Nous revenons sur les émeutes qui ont vu des centaines de « jeunes » venus des banlieues de l’immigration investir le XVIe arrondissement pour « célébrer » à leur façon le titre de champion de France.

Dès le dimanche soir, les magasins des Champs‑Elysées sont pillés, des voitures brûlées, l’avenue et les rues alentour transformées en champ de bataille. Cet épisode, très peu de médias l’ont évoqué. Lundi en fin de journée les premières vidéos commencent à paraître sur les réseaux Internet, mais toujours rien dans la grande presse. Il a fallu attendre le second soir, lundi, pour que les médias centraux du régime consentent à évoquer ces violences, mais pour se livrer à un véritable festival de désinformation !

Lire la suite

Manif' pour tous : la grande peur des (jeunes) bien-pensants

Manif’ pour tous : la grande peur des (jeunes) bien-pensants

24/04/2013 – 14h00
NANTES (NOVOpress Breizh) –
En réaction aux diverses manifestations organisées depuis des mois par les opposants au mariage homosexuel, les responsables des branches « jeunes » des partis politiques – de droite, du centre et de gauche – de Loire-Atlantique viennent de signer conjointement une tribune appelant à cesser ce mouvement. Une « union sacrée » – du jamais vu – qui en dit long sur la panique qui semble avoir gagné ces jeunes carriéristes de l’establishment politique régional face à un mouvement de contestation dont la nature leur échappe. Et qu’ils semblent manifestement incapables de comprendre.

Lire la suite

Diffamé par le Mouvement des jeunes socialistes, le Bloc identitaire en demande la dissolution et porte plainte

Diffamé par le Mouvement des jeunes socialistes, le Bloc identitaire en demande la dissolution et porte plainte

18/04/2013 – 19h00
PARIS (NOVOpress) –
A croire que la plainte déposée par le Bloc identitaire contre Yann Galut, député PS du Cher, pour diffamation n’est pas une information importante pour Thierry Marchal-Beck. Toujours est-il que l’inconnu et dispensable président du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) s’est permis lui aussi de diffamer le mouvement identitaire.

Lire la suite

Le Far West en plein Mulhouse : un coup de feu apparemment « gratuit » tiré contre un tramway bondé

Le Far West en plein Mulhouse : un coup de feu apparemment « gratuit » tiré contre un tramway bondé

12/03/2013 – 14h00
MULHOUSE (NOVOpress) – Vers 17 h 30 ce lundi 11 mars, en pleine heure de pointe, sur une ligne de tram (photo de cette ligne) entre la ZUP des Coteaux (qui est une « zone franche ») et le centre-ville de Mulhouse, une rame a été prise pour cible par un individu armé et cagoulé à la hauteur de la station Porte-Haute. Le projectile a fait voler en éclats une vitre latérale, heureusement sans faire de victime.

Lire la suite

Scène de Far-West à Nantes : la CGT dénonce une attaque de tramway opérée par des « jeunes »

Scène de Far-West à Nantes : la CGT dénonce une attaque de tramway opérée par des « jeunes »

03/03/2013 – 15h00
NANTES (NOVOpress Breizh) –
L’émotion est grande parmi le personnel des transports en commun de Nantes. Le 23 février dernier, en fin de journée, un tramway a été attaqué par une bande de « jeunes » à Bellevue, un quartier dit « sensible » de l’agglomération nantaise. Une première dans la région. C’est le syndicat CGT de la Semitan (Société d’économie mixte des transports de l’agglomération nantaise) qui a révélé cette affaire jusqu’ici, selon Ouest-France, « soigneusement passée sous silence ».

Lire la suite

L’Aube dorée troisième parti de Grèce, deuxième chez les moins de 45 ans

L’Aube dorée troisième parti de Grèce, deuxième chez les moins de 45 ans

29/11/2012 — 16h00
ATHENES (NOVOpress) — Deux nouveaux sondages ont confirmé que l’Aube dorée était désormais le troisième parti de Grèce, derrière la coalition de gauche radicale SYRIZA et les conservateurs de la Nouvelle Démocratie au pouvoir.

Lundi, un sondage de la société Pulse pour le journal 6Μέρες (« 6 jours ») a donné les intentions de votes suivantes : SYRIZA : 23,5% ; Nouvelle Démocratie 19% ; Aube dorée : 12%. Ramenés aux intentions exprimées (moins les blancs, les abstentionnistes et les indécis), les chiffres sont 26% pour SYRIZA ; 21,5% pour la Nouvelle Démocratie ; 13,5% pour l’Aube dorée.

Lire la suite

Nantes : Une proviseure violemment agressée par une élève

Nantes : Une proviseure violemment agressée par une élève

17/11/2012 – 14h00
NANTES (NOVOpress Breizh) – La proviseure du lycée professionnel Léonard-de-Vinci, à Nantes, a été violemment agressée hier matin par une élève. Dans un communiqué, le recteur de l’académie de Nantes n’a pas manqué de condamner « cet acte inadmissible envers la chef d’établissement ».

Lire la suite

Avec Madame Taubira à la Justice, les « jeunes » n’auront pas trop de souci à se faire

Avec Madame Taubira à la Justice, les « jeunes » n’auront pas trop de souci à se faire

21/05/2012 – 12h10
NANTES (NOVOpress Breizh) – L’affaire avait fait grand bruit en Bretagne. Dans la nuit du 13 au 14 mai dernier, alors qu’ils circulaient à bord de voitures volées, des « jeunes » avaient tenté de forcer un barrage de police dans le centre de Nantes, blessant sept policiers, dont deux grièvement. Mis en examen, ces délinquants peuvent espérer désormais bénéficier de l’attention bienveillante du nouveau gouvernement.

Dans le cadre de l’information judiciaire ouverte par le parquet nantais pour « tentatives d’homicides volontaires sur fonctionnaires de police, vols en réunion, violences volontaires sur fonctionnaires de police, rébellion, mise en danger de la vie d’autrui et conduite sans permis», deux des « jeunes » ont été placés en détention provisoire, deux autres en centre éducatif fermé (CEF) par le juge pour enfants.

Mise en examen pour « complicité de vols en réunion », la fille qui les accompagnait a quant à elle été placée dans un foyer en « liberté préjudicielle », sous la surveillance d’un éducateur du service éducatif auprès du tribunal (SEAT) jusqu’au jour de son jugement. Le sixième membre de la bande, un mineur multirécidiviste âgé de 13 ans (!) qui conduisait l’une des deux voitures volées, avait plongé dans la Loire. Il n’a toujours pas été retrouvé. Mardi dernier plus de 200 policiers s’étaient rassemblés devant le commissariat central de Nantes pour exprimer leur solidarité avec leurs collègues blessés.

Jean-Marc Ayrault – alors en passe d’être nommé Premier ministre – avait aussitôt réagi sur Twitter en affirmant que « face à de tels actes la plus grande sévérité s’impose » avant d’affirmer sa solidarité « avec les policiers nantais qui ont assumé avec courage et sang froid leur mission face à des délinquants d’une extrême violence ».

Depuis, le Gouvernement Ayrault a été constitué et madame Taubira a été nommée garde des Sceaux, ministre de la Justice. Celle-ci, qui entend marquer la rupture avec la politique pénale du quinquennat de Nicolas Sarkozy, s’est rendue hier au tribunal pour enfants de Paris, où elle s’est entretenue avec une représentante du parquet, une juge pour enfants et l’ancien ministre de l’Intérieur (PS) Pierre Joxe, reconverti dans la défense des jeunes délinquants.

La nouvelle ministre a tenu à cette occasion à réaffirmer les engagements pris par François Hollande durant sa campagne, c’est-à-dire la « primauté de l’éducatif sur le répressif », l’individualisation et l’atténuation de la peine liée à la minorité et la suppression des dispositions de la loi du 10 août 2011 créant un tribunal correctionnel pour mineurs. « Les mineurs sont des citoyens en devenir, il est nécessaire de redonner à la justice des mineurs sa spécificité » a indiqué Madame Taubira, pour qui manifestement la « plus grande sévérité » évoquée par Jean-Marc Ayrault n’est pas à l’ordre du jour.

De quoi rassurer les « jeunes » qui, de l’état – certes peu enviable mais bien réel – de « délinquants multirécidivistes », se voient reconnaitre par le nouveau Gouvernement le statut beaucoup plus honorable de « citoyens en devenir » avec, bien entendu, tous les droits qu’y s’y rattachent. Nul doute que les policiers blessés à Nantes – et plus largement les innombrables victimes de la délinquance – seront sensibles à cette évolution.

Crédit photo : Guillaume Paumier, via Flickr, licence CC.