Tag Archives: Jérusalem

Edicule Saint-Sépulcre

Le tombeau du Christ restauré sur la cassette du roi de Jordanie

13/04/2016 – JERUSALEM (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation) : Par une lettre adressée à Theophilos III, patriarche orthodoxe de Jérusalem, datée du 10 avril 2016, le roi de Jordanie a annoncé qu’il financerait la restauration du tombeau du Christ qui se trouve dans la basilique du Saint-Sépulcre (ou basilique de la Résurrection) de Jérusalem. Le patriarche orthodoxe a salué cette décision, rappelant que Sa Majesté Abdallah reste le fidèle gardien et dépositaire des Lieux saints chrétiens et musulmans de Jérusalem.

La partie qui sera restaurée, l’édicule, correspond au lieu de l’ensevelissement et de la résurrection du Christ. « Elle est restée intouchée depuis 1947, date à laquelle les Britanniques l’avaient encerclée d’un corset de poutres d’acier pour commencer une restauration qui n’aura jamais lieu. » Les travaux doivent débuter « après les solennités de Pâques orthodoxes ». Ils seront menés par une équipe grecque.

La Jordanie a toujours joué un rôle dans Jérusalem et la Cisjordanie. C’est le royaume hachémite qui administrait Jérusalem et la Cisjordanie, y compris après son annexion par Israël, en 1967. Ce n’est qu’en 1988 que le roi de l’époque, Hussein de Jordanie, a annoncé sa décision de ne plus participer à cette administration.

De son côté, l’Arabie saoudite est financièrement impliquée dans le financement de la mosquée de Jérusalem.

bouclage_jerusalem_est

Israël et la Palestine au bord du précipice

19/10/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

43 Palestiniens et 7 Israéliens, c’est le bilan de la vague meurtrière qui submerge Jérusalem et les territoires Palestiniens occupés depuis le début du mois d’octobre. Des attaques quasiment quotidiennes qui se produisent dans les rues. L’esplanade des mosquées symbolise l’escalade de la violence. Lieu sacré pour Musulmans et Juifs, cette place est le théâtre de manifestations et de bains de sang. Israël pointe du doigt la communauté palestinienne et les nombreuses attaques aux couteaux tandis que les musulmans s’insurgent des exécutions extrajudiciaires perpétrées par la police israélienne.

Les autorités israéliennes passent au niveau supérieur
La répression est en marche. Benyamin Netanyahou, Premier ministre israélien, a ordonné le bouclage de Jérusalem-Est, la partie arabe de la ville. Les artères donnant accès à ce quartier de 300 000 habitants ont été bouchées par des blocs de ciment. Un couvre-feu a aussi été mis en place. Le gouvernement a de plus ordonné le déploiement de forces de police et militaire supplémentaires. Ces mesures restrictives sont qualifiées de punitions collectives par les représentants palestiniens. Tandis que Houssam Badrawn porte-parole du Hamas a déclaré : « Les décisions du gouvernement (israélien) ne mettront pas fin à l’intifada. Les peuples qui résistent ne craignent pas les nouvelles restrictions sécuritaires ».

Quelles sont les réactions de la communauté internationale ?
Ce bouclage est qualifié d’illégal et contraire aux textes internationaux. La France a annoncé hier vouloir proposer au Conseil de sécurité des Nations-Unies une présence internationale sur l’esplanade des mosquées. Cette annonce a été immédiatement décriée par le gouvernement israélien : « Le texte proposé par la France récompense le terrorisme que les Palestiniens ont initié », a déclaré le ministre des Affaires étrangères. Tandis que Yariv Levine ministre du Tourisme a affirmé qu’Israël « A obtenu le soutien des Américains pour bloquer l’initiative française. Nous n’accepterons pas une remise en cause de la souveraineté d’Israël sur Jérusalem réunifiée ».


Vu sur Twitter

Prière à Jérusalem pour le pape François au dernier jour de sa visite en Terre Sainte

Publié le
[Lu sur le net] Campagnes christianophobes en Israël

[Lu sur le net] Campagnes christianophobes en Israël

Source : www.france-irak-actualite.com – reproduit avec l’aimable autorisation de Gilles Munier.
Photo : le député israélien Michael Ben-Ari déchirant l’Évangile
[divider_1px]
Dans les territoires occupés par Israël, notamment à Jérusalem, des extrémistes juifs s’en prennent aux Palestiniens chrétiens et aux congrégations religieuses étrangères. Les décisions de l’Unesco en octobre 2011 d’accepter en son sein l’État palestinien, puis d’inscrire en juin dernier – en urgence – la Basilique de la Nativité à Bethléem au Patrimoine mondial de l’Humanité ont rendu furieux Benyamin Netanyahou et les tenants des lobbies pro-israéliens dans le monde. Dans les deux cas, les États-Unis ont voté contre. En France, Richard Prasquier, président du CRIF, est monté au créneau en parlant d’opération « visant à lutter contre la légitimité ou la légalité de l’État d’Israël » (1) ! Rappelons que la ville est située dans les territoires occupés en juin 1967, appelés « Judée-Samarie » par les Israéliens… Pour son maire, Victor Batarseh, Israël n’acceptera d’évacuer les colonies installées dans la région et les résolutions de l’ONU que contraint par un « boycott à la fois commercial, culturel et sportif » (2).
Lire la suite