Tag Archives: Jean-Louis Touraine

"Il ne faut pas être inquiet" pour la Traboule : entretien avec Jean-Louis Touraine, chef de la police municipale à Lyon [audio]

« Il ne faut pas être inquiet » pour la Traboule : entretien avec Jean-Louis Touraine, chef de la police municipale à Lyon [audio]

20/12/2011 – 08h00
LYON (NOVOpress) – Jean-Louis Touraine (photo ci-dessus), figure du Parti Socialiste dans le Rhône et chef de la police municipale à Lyon, est une véritable anguille. Impossible de le saisir ou de le coincer, il a un leitmotiv et il n’en démord pas : l’Hydre de « l’extrême droite » est responsable de tout à Lyon ! Insécurité, émeutes d’octobre 2010 dans le centre-ville, actions extrémistes, violence…

Par contre, il est intéressant de noter que Jean-Louis Touraine n’a rien contre le local des Identitaires « La Traboule », si « elle respecte les règles de sécurité, les idées et les croyances des autres ». Jean-Louis Touraine « respecte parfaitement » ce genre d’initiative et « il ne faut pas être inquiet » pour la Traboule si elle respecte la loi et les « règles du vivre ensemble ».

[MEDIA not found]

Il convient de revenir sur plusieurs points que Jean-Louis Touraine aborde avec un certain parti pris :

– La manifestation de mai 2011 et en règle générale les manifestations organisées par le « Collectif 69 de Vigilance contre l’extrême droite » est à « l’appel de toutes ligues des droits de l’Homme (…) proférant la paix civile, le vivre ensemble, le respect des différentes philosophies et croyances (…) ayant des valeurs républicaines et démocrates » ? FAUX ! Parmi les signataires des différents appels , on trouve des anarchistes adeptes de « l’action directe » (destruction, sabotages, etc.), des staliniens (sic), des maoïstes (resic) et des mouvements proches des islamistes.

– Il y avait juste « en fin de cortège, des personnes proférant des positions plus radicales » ? FAUX ! Le journaliste du journal Le Progrès notait en mai dernier lors de leur dernière manifestation : « Certes quelques banderoles du PCF, de la CGT, de Sud, du Front de gauche ou du NPA mais une écrasante présence de la CNT (confédération nationale du travail) ou du groupe de rassemblement anarchistes. »

– Pas de « symboles ou d’actions extrémistes » durant les manifestations »? FAUX ! La plupart des manifestants, sous l’œil bienveillant des policiers, étaient armés de manche de pioches et cagoulés (voir vidéo ci-dessous).

– Lors des émeutes d’octobre 2010, ce sont des « éléments d’extrême droite qui venaient faire le coup de poing (…) et beaucoup moins des militants d’extrême gauche » ? FAUX ! La tarte à la crème suprême, comment peut-on faire preuve d’autant de mauvaise foi en étant quand même responsable de la police municipale ? Les commerçants du centre-ville vont apprécier. Qui étaient les émeutiers d’octobre 2010 (lire à ce sujet ici  et ) : « Dans la majorité des cas, il s’agit de jeunes, entre 13 et 18 ans, issus de l’immigration maghrébine. Ce qui les caractérise, c’est qu’ils sont souvent scolarisés dans des lycées professionnels de l’agglomération comme Oullins, Vaulx-en-Velin, Vénissieux, Bron, Lyon 8ème, Rillieux, Décines ou Villeurbanne. (« LyonPlus » du 21 octobre 2010)

Crédit photo : Florent Pessaud/Wikipédia sosu licence Creative Common