Tag Archives: Jean‑Marc Ayrault

1,2 milliard d’euros et des milliers d'emplois entre Fabius et Ayrault

1,2 milliard d’euros et des milliers d’emplois en France, entre Fabius et Ayrault

20/03/2014 – PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinfromation) – 1,2 milliard d’euros et des milliers d’emplois c’est ce que Laurent Fabius vient peut-être de réduire en fumée en quelques mots avant-hier soir au journal télévisé de TF1. Il l’a fait en évoquant la possibilité d’une annulation du contrat de fourniture à la Russie de deux navires porte hélicoptères de la classe Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) Mistral (photo), des navires géants. Il s’agirait d’une sanction de niveau trois si Poutine s’entêtait en Ukraine.

Fabius a dû se raviser en raison des conséquences sur l’emploi et de la fureur de Jean‑Marc Ayrault, qui peine à exercer son rôle de Premier ministre. Ce serait la perte de 1.000 emplois  directs pendant quatre ans à Saint-Nazaire, plus les milliers d’emplois induits chez les sous-traitants et dans le bassin d’emploi de Saint-Nazaire et celui de Toulon.

C’est un nouveau signe du manque profond de coordination qui touche le gouvernement. Fabius était au courant, il savait qu’il ne fallait pas en parler s’étrangle‑t‑on au sein du gouvernement. Certains pensent même que Laurent Fabius aurait voulu faire « une mauvaise manière à Jean-Marc Ayrault » car Saint-Nazaire fait partie du même pôle économique que Nantes, le fief du premier ministre.

Lire la suite

Hollande s'étant esquivé, Ayrault doit affronter la colère des maires de France

Hollande s’étant esquivé, Ayrault doit affronter la colère des maires de France

21/11/2013 – 14h00
PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation) –
François Hollande s’est invité mardi soir au stade de France, mais son agenda était trop rempli pour venir au congrès annuel des maires de France. C’est donc une fois de plus Jean‑Marc Ayrault qui s’y colle, et il doit affronter une assemblée de maires très remontée.

Les motifs de colère des maires ne manquent pas : les budgets sont en baisse tandis que les charges s’alourdissent, et cela devrait continuer avec la réforme de décentralisation ; les normes administratives et la bureaucratie étouffent les énergies ; la délinquance et la criminalité continuent de s’étendre, de même que l’assistanat… L’intercommunalité est aussi source de critiques pour les gaspillages qu’elle génère souvent et pour la menace qu’elle représente pour les maires, à qui on retire de plus en plus de liberté. Mais ce qui les irrite le plus, c’est peut‑être le manque de considération dont fait part le gouvernement Hollande à leur égard depuis mai 2012.

Lire la suite

La mort d'un militant d'extrême gauche affole la classe politique

La mort d’un militant d’extrême gauche affole la classe politique

10/06/2013 – 13H40
PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation) –
Clément Méric, étudiant à Sciences Po Paris, est mort la semaine dernière au terme d’une bagarre. Le jeune homme, antifasciste, militait dans divers groupes d’extrême gauche. Mercredi soir, c’est avec un groupe de militants nationalistes, issus vraisemblablement des Jeunesses nationalistes révolutionnaires de Serge Ayoub, qu’il s’est battu.

Les antifas, les agresseurs

Les grands médias ont rapidement parlé d’une agression dont aurait été victime Clément Méric. Pourtant, les témoignages de personnes extérieures aux deux groupes tendent à minorer la responsabilité des skinheads. Un vigile du magasin devant lequel s’est déroulée la bagarre, considéré comme témoin « principal » par la police, a par exemple affirmé que « Les skinheads ne cherchaient pas la bagarre ». Pire, selon le même vigile, l’un des membres du groupe antifasciste, équipé de gants de boxe en pleine rue, a invité ses trois complices à se battre, et Clément Méric a déclaré à propos des skinheads « Ce sont des gens qui ne devraient même pas être vivants. ». Les nationalistes, eux, auraient tenté de partir discrètement pour éviter la bagarre.

Lire la suite

Mali : l’ONU souhaite que l’engagement militaire français se prolonge

Mali : l’ONU souhaite que l’engagement militaire français se prolonge

Ci-dessus : Image satellite du Mali qui montre bien la division géographique de ce pays, division qui correspond aussi à une division ethnique.

28/03/2013 – 16h15
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) –D’après les informations données par nos dirigeants, la guerre au Mali devrait prendre fin dans peu de temps. Le Premier ministre Jean‑Marc Ayrault a déclaré la semaine dernière que le retrait des troupes débuterait dès la fin du mois d’avril. Un débat parlementaire aura lieu en mai, conformément à la Constitution, après quatre mois d’engagement de nos troupes.

Mais la présence française pourrait bien se prolonger. Un rapport rédigé par le secrétaire général Ban Ki Moon préconise la mise en place, dès le mois de mai, d’une opération de maintien de la paix composée de plus de 11 000 soldats. L’essentiel de ces troupes serait constitué par la Minuas, force africaine présente au Mali. Mais comme l’organisation n’est pas en mesure de superviser une opération militaire d’une telle ampleur, le rapport soutient la création d’une force parallèle, constituant une force de réaction rapide. C’est là qu’intervient la France, qui serait invitée à occuper une place centrale dans ce dispositif.

Lire la suite

Hollande président normalement démagogue

Hollande président normalement démagogue

16/05/2012 – 18h10
PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie) – Comment s’est passé la première journée de notre président normalement démagogue ?

Ce fut une journée orageuse pour François Hollande

La passation des pouvoirs entre l’ancien et le nouveau président de la République a eu lieu hier matin, à l’Elysée. Comme le veut la tradition, les deux présidents s’entretiennent pour se transmettre quelques informations. Nicolas Sarkozy a ensuite quitté l’Elysée à 10 h 40, applaudi par les militants de l’UMP.

Il semble que la première journée du président Hollande ait été maussade

En quittant l’Elysée, François Hollande a suivi le parcours officiel qui passe notamment par les Champs‑Elysées. En se rendant sous l’Arc de Triomphe, le président est en plein air et subit la pluie. Le président arrive à la place de l’Etoile, mouillé. Quant à son hommage à Marie Curie, il se fait sous la grêle !

Dans cette journée aquatique, la foudre a eu son mot à dire

François Hollande est allé à Villacoublay prendre l’avion pour se rendre en Allemagne afin de rencontrer Angela Merkel. Mais en raison de la foudre, son avion doit faire demi‑tour, retardant sa rencontre avec la chancelière allemande. L’entrée en fonction d’un nouveau président est, certes un état de grâce, mais aussi… un moment orageux !

La nomination de son Premier ministre serait aussi orageuse…

François Hollande a nommé Jean‑Marc Ayrault, député‑maire de Nantes. A peine annoncée, Marine Le Pen a ironisé sur celui qui voulait une République irréprochable. Il est vrai que Jean‑Marc Ayrault avait été condamné pour favoritisme, pour violation des dispositions applicables aux marchés publics.

On peut dire quelque chose sur l’entourage de François Hollande à l’Elysée

 On notera la présence de proches de B. Delanoë ou de Jacques Attali, Pierre‑René Lemas, nouveau secrétaire général de l’Elysée, s’occupait du logement social à Paris avant de devenir directeur de cabinet du président du Sénat. Emmanuel Macron, qui devient secrétaire général adjoint, a été rapporteur de la commission Jacques Attali sur la croissance dont l’inspiration ultra libérale est évidente. Quant à l’autre secrétaire général adjoint, Nicolas Revel, également haut fonctionnaire, il a été directeur de cabinet de Bertrand Delanoë depuis dix ans.

Crédit photo : Parti socialiste, via Flickr, licence CC