Tag Archives: Italie

Italie : 117.000 clandestins débarqués en un an dont 3% de vrais réfugiés

Italie : 117.000 clandestins débarqués en un an dont 3% de vrais réfugiés

24/08/2014 – ROME (NOVOpress) – Chiffres officiels du ministère de l’Intérieur italien, donnés mi-août lors d’une conférence de presse du ministre Angelino Alfano. Au cours des douze derniers mois (du 1er août 2103 au 31 juillet 2014), les « migrants » qui ont débarqué sur les côtes italiennes ont été au total 116.944, dont 101.480 depuis le 1er janvier – on notera l’emballement consécutif à l’opération dite Mare nostrum. 83% sont arrivés en Sicile. Alfano s’est félicité que l’Italie soit « la championne du monde de l’accueil ».

Sur ces 117.000 clandestins, seuls 35.424 ont pris la peine de déposer « une demande de protection internationale » ; 82.000, soit les deux-tiers, n’ont même pas essayé de se faire passer pour réfugiés. Après examen, 3.784 ont obtenu le statut de réfugié politique. Le méritaient-ils tous ? Il y a lieu d’en douter après des affaires comme celle de l’abbé Sergio Librizzi, directeur de la Caritas de Trapani (d’après le site officiel du diocèse, il avait même le titre de Monseigneur) et membre très influent de la commission préfectorale pour l’examen des demandes d’asile : il a été arrêté en juin dernier pour avoir, des années durant, imposé des rapports homosexuels aux « frères migrants » en échange du statut de réfugié.

Lire la suite

Sicile : Les policiers fuient en masse par peur des immigrés contagieux

Sicile : Les policiers fuient en masse par peur des immigrés contagieux

09/08/2014 – PALERME (NOVOpress) – 90% d’absentéisme lors du dernier débarquement de clandestins à Palerme : c’est le chiffre donné dans un communiqué par la Consap, le syndicat autonome de la police. Le 7 août, alors que la marine nationale venait débarquer 530 clandestins, 90% des agents théoriquement en service se sont fait porter malades. La raison ? La peur d’être « contaminés par les virus dont les réfugiés [sic] seraient porteurs. Tuberculose, gale, Ebola, telles sont les maladies craintes par les hommes des forces de l’ordre ». Beaucoup de policiers employés dans le cadre de l’opération « Mare Nostrum » auraient déjà contracté la tuberculose.

La Consap a annoncé qu’elle allait déposer une action de groupe (l’italien garde le terme anglais de class action) contre le Ministère de l’Intérieur, pour défaut de protection des agents. « Il semble, a déclaré le secrétaire de la Consap Giorgio Innocenti, que l’attention accordée aux forces de l’ordre employées dans le cadre de l’opération « Mare Nostrum » soit inversement proportionnelle à l’attention donnée aux migrants : toujours plus d’attention pour ceux qui arrivent en Italie, et toujours moins pour ceux qui défendent l’Italie et qui en garantissent la sécurité. Voilà la raison pour laquelle le nombre de policiers engagés dans les opérations d’accueil aux réfugiés et qui ont été contaminés par la tuberculose ou décelés positifs au test de Mantoux, augmente de manière inquiétante ».

Lire la suite

Tourisme de masse à Venise : une ONG italienne, « Italia Nostra », tire la sonnette d'alarme

Tourisme de masse à Venise : une ONG italienne, « Italia Nostra », tire la sonnette d’alarme

31/07/2014 – VENISE (NOVOpress) - « Italia Nostra » est une organisation non gouvernementale italienne qui dénonce le tourisme de masse à Venise. En cause, le chiffre de 59.000 touristes par jour, pour un maximum acceptable de 33.000 selon une étude remontant à 1988. En jeu ? L’existence même de Venise et de sa lagune, menacés par les projets immobiliers et les transports, en croissance continue. Conséquence directe : une destruction lente mais certaine de l’écosystème de la lagune, une salinité en hausse et la destruction des plantes aquatiques qui oxygénaient l’eau. Le fond de la lagune s’est également significativement abaissé (1 mètre en 70 ans), mettant en danger la structure même de la ville.

« Il ne faut accepter qu’un nombre très limité de groupes organisés de touristes et seulement sur réservation », propose Italia Nostra, même si l’ONG est consciente qu’une mesure de ce genre « entraînera momentanément une réduction des flux commerciaux et, en apparence, le déclin de l’économie locale ». L’ONG propose de développer d’autres activités (recherche universitaire, écotourisme) pour « créer une économie plus riche que celle basée sur le seul tourisme » de masse. (AFP).

Leur site : www.italianostra-venezia.org
Crédit photo : zskdan viza Flickr (cc)

En Italie, le Dalaï Lama dénonce l’immigration excessive

En Italie, le Dalaï-lama dénonce l’immigration excessive

19/06/14 – ROME (NOVOpress) – Alors que la population italienne est de plus en plus exaspérée par l’arrivée massive de clandestins sur son sol, la plus haute autorité spirituelle du Tibet, en visite dans la province de Pise, a tenu des propos forts peu politiquement correct à propos de l’immigration.

« Quand les immigrés sont trop nombreux, il faut aussi avoir le courage de dire que ça suffit » a en effet déclaré en substance le Dalaï-lama.

Répondant à une question d’un journaliste sur la situation à Lampedusa, le grand défenseur de la liberté et de l’identité tibétaine a précisé :

«Nous savons bien que les immigrés fuient des situations difficiles, mais le bon cœur ne peut pas suffire à les accueillir tous et nous devons avoir le courage de dire quand ils sont trop nombreux et d’intervenir dans leur pays pour y construire une société meilleure. Une simple politique d’accueil ne pourra jamais suffire pour résoudre ce problème . Il faut entamer une réflexion à long terme pour obtenir une solution vraiment efficace »

Commentant ces déclarations, Mario Borghezio, député européen de la Ligue du Nord, a pour sa part affirmé: « Sur la question de l’immigration, le Dalaï-lama a exprimé des idée très claires, pour être honnête, plus claires que celles du pape François qui semble sous-estimer l’impact que l’invasion des immigrés peut avoir sur les structures d’un pays comme le nôtre. »

Crédit photo : Christopher Michel, via Wikipédia, (cc).

Vu sur Facebook

Tournage du Guépard (Il Gattopardo), de Luchino Visconti

Publié le
Italie : Attaqués à la tronçonneuse pour avoir dérangé un rite animiste

Italie : Attaqués à la tronçonneuse pour avoir dérangé un rite animiste

26/05/2014 – MILAN (NOVOpress) – C’est arrivé vendredi matin en plein centre de Milan, place de la République. « Un ressortissant étranger de couleur sombre » (d’après les témoignages recueillis par le journal local MilanoToday) s’était installé dans le jardin public pour y mener tranquillement « un culte animiste ». Plus précisément, après avoir décapité et déplumé un pigeon, il s’était mis à « l’adorer ». Mais il a été dérangé dans cette pieuse activité par les jardiniers de l’hôtel Principe di Savoia, le grand hôtel de luxe sur la place, qui venaient travailler à l’élagage des arbres.

L’Africain a commencé par insulter ces sacrilèges. Puis il les a frappés à coups de pied et de poing. Enfin, s’étant emparé d’une tronçonneuse, il a attaqué un jardinier avec elle. Heureusement, la tronçonneuse était éteinte et, avant que l’Africain ne parvienne à la remettre en marche, les autres jardiniers, aidés par le gardien d’un immeuble de la place, ont eu le temps de venir au secours de leur collègue. Une patrouille de carabiniers est arrivée pendant la lutte et est parvenue, avec les plus grandes difficultés, à immobiliser l’immigré. Il a été emmené en ambulance aux urgences psychiatriques.

« Il avait une force incroyable, hors du commun », raconte Mario Messina, le gardien qui est intervenu, « et il avait les yeux complètement hallucinés. Il hurlait des phrases incompréhensibles dans sa langue. J’ai immédiatement pensé au cas de Kabobo, surtout quand je l’ai vu la tronçonneuse à la main, mais, heureusement, l’histoire s’est bien terminée ».

Sur Internet, beaucoup font effectivement le rapprochement (copie d’écran en Une) avec Mada ‘Adam’ Kabobo, le clandestin ghanéen qui avait massacré cinq personnes à coups de pioche, par « haine des Blancs ». D’autres, comme le site de centre droit Mamma Mia Pisapia (contre l’actuel maire immigrationniste de Milan, Giuliano Pisapia), relèvent que l’information, à la veille des élections européennes, a été soigneusement occultée par les gros media, « probablement dans l’idée qu’une alarme sécurité risquait de “troubler” le vote »… et peut-être de favoriser ceux qui font campagne sur l’immigration et l’insécurité.

Dominique Venner vu d'Italie

Dominique Venner vu d’Italie

Novopress vous propose en exclusivité des textes du Livr’Arbitre Hors-série consacré à Dominique Venner. Vous pourrez vous procurer l’exemplaire complet lors du colloque qui aura lieu samedi 17 mai à La Maison de la chimie.


Dominique Venner vu d'ItaliePar Adriano Scianca – Avant le 21 Mai 2013, le nom de Dominique Venner n’évoquait sans doute pas grand chose dans le milieu nationaliste militant italien. Rien à voir, par exemple, avec la grande (et du reste méritée) popularité dont bénéficie aujourd’hui de ce coté des Alpes un penseur comme Alain De Benoist. C’est d’ailleurs un fait curieux, l’esprit italien étant – et parmi les italiens “de droite” de manière encore plus prononcée – plus enclin à l’intérêt historique, à l’émotion et à la sensibilité à l’image qu’à la théorie, au raisonnement et à l’érudition.

Et pourtant les livres de Dominique Venner traduits dans la langue de Dante sont restés jusqu’à aujourd’hui au nombre de deux : Baltikum et Le blanc soleil des vaincus, de plus dans des éditions très anciennes et de fait introuvables. Il existe, il est vrai, une attention toujours très elevée envers l’ample nébuleuse de la Nouvelle Droite, ainsi il a du arriver au lecteur italien qui cherche à découvrir quels ont été les premiers pas du GRECE de lire le nom de Dominique Venner au hasard des pages de quelque livre sur “la droite des dieux”. Mais il s’agit d’une connaissance superficielle, assez abstraite, qui ne rend pas justice à cette personnalité extraordinaire.

Lire la suite

Pour la gauche, « ce sont les Italiens qui donnent des maladies aux immigrés »

Pour la gauche, « ce sont les Italiens qui donnent des maladies aux immigrés »

13/05/2014 – ROME (NOVOpress) – Toujours plus loin dans le déni de réalité. Le 5 mai dernier, l’émission « Agorà » sur Rai 3 était consacrée au problème de l’immigration clandestine, avec un reportage sur la ville d’Augusta, dans la province de Syracuse en Sicile. N’en pouvant plus, les habitants ont lancé une pétition, qui a déjà recueilli plus de 2.000 signatures, pour demander que la Marine, au lieu d’accompagner les clandestins jusqu’aux côtes italiennes, soit employée au blocus naval des ports de départ. Une jeune femme (à partir de 1’28 dans la vidéo) explique les craintes des habitants face aux maladies dont les clandestins sont porteurs, comme la tuberculose, et au risque de contagion.

Immédiatement, c’est l’indignation parmi les invités confortablement installés à Rome dans le studio de la Rai.

Lire la suite

Italie : Des clandestins tuberculeux et galeux dans les cars du ramassage scolaire ?

Italie : Des clandestins tuberculeux et galeux dans les cars du ramassage scolaire ?

06/05/2014 – RAGUSE (NOVOpress) – En Italie, l’inquiétude s’étend face aux conséquences sanitaires du déferlement des clandestins. Après Chieti dans les Abruzzes, c’est au tour de Modica, dans la province de Raguse en Sicile, d’avoir peur pour ses enfants. La ville est voisine du port de Pozzallo, où les clandestins arrivent actuellement à jet continu : 1100 en 24 heures, par exemple, le 30 avril, ramassés par la Marine militaire italienne dans le canal de Sicile et débarqués à Pozzallo malgré les protestations désespérées du maire. Même la Repubblica, c’est dire, reconnaît que « Pozzallo explose ». Or il semblerait que les mêmes autocars, loués par l’administration à des compagnies privées, soient employés indifféremment pour le transfert des clandestins en centre d’accueil, le soir, et pour les sorties scolaires voire le ramassage scolaire du matin à Modica. « D’après des informations recueillies informellement, les compagnies de cars ne procéderaient à aucune désinfection ».

Le conseiller municipal Michele Colombo (élu sur une liste indépendante du centre gauche) a lancé l’alarme dans le journal local (copie d’écran en Une), après avoir été alerté par des parents d’élèves, en pleine saison des sorties scolaires. « Il est facile, écrit le conseiller, de comprendre l’inquiétude des parents étant donné que, ces derniers jours, d’après ce que rapportent les organes de presse encore aujourd’hui, on a diagnostiqué chez certains immigrés la tuberculose et la gale, et qu’une femme avait le Sida déclaré. Le risque de contagion semble donc, dans ces conditions, extrêmement élevé, et certains parents, en signe de protestation, ont déjà décidé de ne pas envoyer leurs enfants à une sortie scolaire organisée lundi prochain ».

Lire la suite

Italie : Les clandestins galeux s’enfuient, les religieuses disent stop à l’immigration

Italie : Les clandestins galeux s’enfuient, les religieuses disent stop à l’immigration

29/04/2014 – CHIETI (NOVOpress) – Rebondissement dans l’affaire des Erythréens galeux de Chieti, devenue le symbole de la submersion complète de l’Italie sous les vagues migratoires. Jeudi, après une nuit de chaos aux urgences de la ville, les trente clandestins, dont huit malades de la gale, avaient enfin été installés au « Village de l’Espérance » du quartier de Brecciarola, tenu par la communauté catholique des Filles de l’Amour de Jésus et Marie (dite aussi religieuses de Sœur Vera, du nom de la fondatrice). Le journal local croyait pouvoir écrire : « au moins du point de vue de l’urgence sanitaire, tout est rentré dans l’ordre dans les premières heures de la matinée ».

Un problème matériel s’était tout de suite posé, « les réfugiés de religion musulmane » refusant de manger du porc. Une collecte avait été organisée parmi les volontaires du Village pour leur acheter de la charcuterie de dinde.

Mais, dans la nuit de vendredi à samedi, les clandestins, galeux compris, ont tous pris la fuite. « Ils sont venus chez nous, raconte la Sœur Ada, accueillis comme d’habitude par Sœur Vera, ils ont été nourris, lavés, rhabillés des pieds à la tête, et on les a installés par sécurité dans une tente éloignée des autres. Mais ensuite ils sont partis pendant la nuit ».

Lire la suite

Italie : Des religieuses refusent d’accueillir des clandestins galeux

Italie : Des religieuses refusent d’accueillir des clandestins galeux

26/04/2014 – CHIETI (NOVOpress) – Ouvrir sa porte aux frères migrants, oui, bien sûr, mais il y a des limites. Surtout quand la porte est vraiment la vôtre. C’est apparemment ce qu’ont pensé les Filles de l’Amour de Jésus et Marie, une communauté de religieuses fondée en 1980 par la Sœur Vera D’Agostino, et établie à Brecciarola, à côté de Chieti, dans les Abruzzes.

Les Filles de l’Amour de Jésus et Marie gèrent le « Village de l’Espérance », créé à l’origine pour les victimes du tremblement de terre des Abruzzes en 2009, et récemment transformé, à la demande de la Préfecture, en centre d’accueil pour les migrants de Lampedusa – qui débarquent désormais par flux ininterrompu et que le gouvernement italien cherche à répartir sur tout le territoire. Les religieuses reçoivent 30 euros par immigré et par jour. Les arrivées sont incessantes, puisque les « réfugiés » ont tendance à prendre la fuite sitôt installés. Comme l’explique avec philosophie la Sœur Ada, « responsable des relations avec la presse » du couvent, « un soir, nous les avions laissés dans les tentes, le matin ils n’étaient plus là. La police les a ramenés, puis ils se sont enfuis de nouveau ».

« Certains ont dit que l’Italie était le seul État à utiliser la force armée pour se faire envahir. On a parlé d’invasion silencieuse. »

Lire la suite

Meurtre « raciste » et « fasciste » en Italie : le meurtrier de Zakir s’appelle Hamrouni

Meurtre « raciste » et « fasciste » en Italie : le meurtrier de Zakir s’appelle Hamrouni

21/04/2014 – PISE (NOVOpress) – La tentation était trop forte. Surtout en plein déferlement migratoire et juste après la révélation, que le système n’avait pu entièrement occulter, que Mada ‘Adam’ Kabobo, le « réfugié » de Lampedusa passé massacreur de rue à Milan, avait déchiqueté ses victimes à coups de pioche parce qu’elles étaient blanches.

Zakir Hossain, un Bangladais de 34 ans, serveur dans un restaurant indien, est mort à Pise, dans la nuit du 13 avril, tombé sur le pavé après avoir reçu un coup de poing. Sur le cadavre encore chaud, tout le lobby de l’immigrationnisme italien a immédiatement commencé sa danse rituelle.

Les images des caméras de surveillance montraient que le Bangladais avait eu une altercation avec quatre hommes. Les media les plus retenus  ont affirmé : « il y a une bonne probabilité qu’ils soient de nationalité italienne ». D’autres ont tranché : « ils sont tous Italiens », voire : « Zakir Hossain a été victime d’un commando de quatre jeunes, tous Italiens ».

L’auteur du coup de poing avait, comme de juste, « les cheveux rasés, couleur châtain clair » – il n’a, faut-il croire, pas été possible d’aller tout à fait jusqu’au blond. La vidéo n’avait pas de son : les media ont ajouté de leur cru, tant qu’à faire, que l’agresseur avait « peut-être prononcé quelques phrases racistes ». D’embellissement en embellissement, on en arrive à la version du site immigrationniste Stranieri in Italia : « Les enquêteurs font l’hypothèse que l’agresseur était ivre et qu’il a cherché un prétexte pour se battre, en lançant aussi des provocations racistes, avant de frapper sa victime à l’improviste ».

La « communauté bangladaise » de la ville, qui compte de 1000 à 1500 personnes, a été reçue par le maire de Pise, auquel elle a expliqué qu’elle « avait peur des extrêmes ». Elle a appelé dans la foulée à une manifestation.

L’extrême gauche des Cobas (communautés de base) a publié un communiqué à faire froid dans le dos (copie d’écran en Une). « Xénophobie », « racisme », « squadrisme » : « encore une fois, les migrants victimes de violences et d’homicides ». La ville de Pise « est désormais un terrain de raids et d’agressions racistes ». « La communauté démocratique et solidaire de la ville doit réagir et veiller afin que ces agressions cessent et ne débouchent pas sur des formes de fascisme explicite ». L’association Africa Insieme (« Afrique ensemble ») a dénoncé de son côté « un climat de tension, de mépris pour les immigrés ».

L’archevêque de Pise, Mgr Giovanni Paolo Benotto, a dévié le chemin de croix du Vendredi saint pour le faire passer sur les lieux du drame. « On ne grandit pas dans la paix, a-t-il déclaré, si l’on n’instaure pas un climat de respect plein et total envers toute personne, quelles que soient son origine, sa culture, sa foi ou ses idées politiques ».

Las, vendredi matin, alors que la mobilisation civile et religieuse battait son plein, l’assassin de Zakir a été identifié.

Lire la suite

Italie : Casapound ne pourra pas se présenter aux élections européennes

Italie : Casapound ne pourra pas se présenter aux élections européennes

17/04/14 – ROME (NOVOpress)  – En Italie aussi, le système sait se défendre et a bien verrouillé l’accès aux élections « démocratiques ». Ainsi, Casapound, le mouvement de droite sociale et radicale italienne, ne pourra pas se présenter aux prochaines élections européennes, faute d’avoir rassemblé les 150.000 signatures de parrainages exigées par la loi pour tout parti non représenté au sein du Parlement.
Le mouvement à la tortue n’est en effet parvenu qu’à récolter qu’environ 85.000 signatures, ce qui est déjà un chiffre considérable pour un parti sans moyens financiers ni permanents autres que bénévoles.

Dans un communiqué, Simone Di Stefano, le vice-président de Casapound, a d’ailleurs tenu à remercier tous ces signataires.

« Merci à tous! Même si les très nombreuses signatures récoltées ne suffisent pas à présenter notre liste aux élections européennes. Malheureusement, la loi électorale italienne pour les élections européennes est prévue spécifiquement pour en exclure ceux qui ne sont pas représentés au Parlement, ceux qui ne sont pas dans le jeu du système et de la connivence. Heureusement par contre, des mouvements anti-Union Européenne en France, Grèce, Hongrie, Angleterre et Allemagne seront bels et bien présents à Bruxelles pour entamer la démolition de ce monstre infâme qui veut la mort de nos nations. “Assez de l’UE !” ce n’était pas seulement un slogan de campagne, mais une position politique précise que nous allons continuer à soutenir fermement, dans les rues, auprès de notre peuple! » a-t-il notamment déclaré.

Italie : la Ligue du Nord manifeste pour la sécession

Italie : la Ligue du Nord manifeste pour la sécession

Vérone. Crédit photo : FabioVerona via Wikipédia (cc).

16/04/2014 – VERONE (NOVOpress)
Lors d’une manifestation à Vérone, la Ligue du Nord, dont les demandes sont appuyées par Beppe Grillo – leader du parti 5 Stelle -, a demandé formellement la sécession de la Lombardie du reste de l’Italie à l’occasion de la campagne des européennes 2014.

Source : La Stampa