Tag Archives: Israel

« La Turquie finance Daesh, le Qatar et l’Arabie Saoudite financent le Front Al Nosra »

16/03/2016 – MONDE (NOVOpress)
Face aux exigences des oppositions syriennes, notamment le départ d’Assad avant tout processus politique, le négociateur en chef du gouvernement syrien, Bachar Al-Jaafari, pointe du doigt les ingérences étrangères. Non seulement le financement et le soutien de Daesh et d’Al-Nosra par la Turquie et l’Arabie Saoudite, mais aussi les erreurs stratégiques européennes et américaines. Un discours empreint de realpolitik, à l’heure où le retrait russe risque de fragiliser les positions du gouvernement légal.

Publié le
teheran

L’Iran réintègre la communauté internationale

18/01/2016 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

C’est ce samedi à Vienne que l’accord signé en juillet entre les grandes puissances mondiales et l’Iran est entré en vigueur. 6 mois après la conclusion des négociations, l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique a certifié que l’Iran avait respecté ses obligations visant à garantir la nature strictement pacifique de son programme nucléaire. Cet accord portait sur la limitation de la production iranienne de plutonium et d’uranium enrichi, le renfort des inspections de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique sur le parc nucléaire iranien, la levée des sanctions surtout économiques infligées à l’Iran, mais aussi le maintien de l’embargo sur l’armement.

Le Moyen-Orient reste instable
La négociation menée entre les membres permanents du conseil de sécurité de l’ONU et l’Iran aboutissent sur bien plus qu’un simple accord, elle mène à une redistribution des pouvoirs au Moyen-Orient. En effet, grâce à cet accord, Téhéran va consolider son statut de puissance dominante en se rapprochant des USA, au détriment de l’Arabie saoudite, soutenue depuis toujours par les États-Unis. De plus l’entrée en vigueur de l’accord arrive en même temps que l’arrêt des relations diplomatiques entre l’Arabie saoudite sunnite et l’Iran chiite. Dans un contexte de tension et de conflit, la réintégration de l’Iran au sein de la communauté internationale pourrait être l’élément déclencheur d’un conflit frontal avec l’Arabie saoudite.

Un accord qui fait des mécontents
Bien que les différents protagonistes se soient félicités d’être arrivés à un accord, nous n’assistons pas non plus à une réconciliation totale. Barack Obama a affirmé « Nous restons fermes dans notre dénonciation du comportement déstabilisateur de l’Iran. » De plus certains pays regrettent l’aboutissement de ces négociations. Ainsi, Israël par la voix du Premier ministre Netanyahu a de nouveau affirmé qu’ils empêcheraient l’Iran de développer son armement nucléaire coûte que coûte. Aux Etats–Unis les républicains ont affirmé que cet accord n’était dû qu’à la faiblesse diplomatique du gouvernement Obama. Les républicains ont réaffirmé leur soutien total à l’Arabie saoudite seul rempart contre l’Iran selon eux.

Crédit photo : Marco Fieber via Flickr (CC) = Teheran



bouclage_jerusalem_est

Israël et la Palestine au bord du précipice

19/10/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

43 Palestiniens et 7 Israéliens, c’est le bilan de la vague meurtrière qui submerge Jérusalem et les territoires Palestiniens occupés depuis le début du mois d’octobre. Des attaques quasiment quotidiennes qui se produisent dans les rues. L’esplanade des mosquées symbolise l’escalade de la violence. Lieu sacré pour Musulmans et Juifs, cette place est le théâtre de manifestations et de bains de sang. Israël pointe du doigt la communauté palestinienne et les nombreuses attaques aux couteaux tandis que les musulmans s’insurgent des exécutions extrajudiciaires perpétrées par la police israélienne.

Les autorités israéliennes passent au niveau supérieur
La répression est en marche. Benyamin Netanyahou, Premier ministre israélien, a ordonné le bouclage de Jérusalem-Est, la partie arabe de la ville. Les artères donnant accès à ce quartier de 300 000 habitants ont été bouchées par des blocs de ciment. Un couvre-feu a aussi été mis en place. Le gouvernement a de plus ordonné le déploiement de forces de police et militaire supplémentaires. Ces mesures restrictives sont qualifiées de punitions collectives par les représentants palestiniens. Tandis que Houssam Badrawn porte-parole du Hamas a déclaré : « Les décisions du gouvernement (israélien) ne mettront pas fin à l’intifada. Les peuples qui résistent ne craignent pas les nouvelles restrictions sécuritaires ».

Quelles sont les réactions de la communauté internationale ?
Ce bouclage est qualifié d’illégal et contraire aux textes internationaux. La France a annoncé hier vouloir proposer au Conseil de sécurité des Nations-Unies une présence internationale sur l’esplanade des mosquées. Cette annonce a été immédiatement décriée par le gouvernement israélien : « Le texte proposé par la France récompense le terrorisme que les Palestiniens ont initié », a déclaré le ministre des Affaires étrangères. Tandis que Yariv Levine ministre du Tourisme a affirmé qu’Israël « A obtenu le soutien des Américains pour bloquer l’initiative française. Nous n’accepterons pas une remise en cause de la souveraineté d’Israël sur Jérusalem réunifiée ».


attentat_voiture_israel

Israël connaît le terrorisme, pas le «PADAMALGAM»

17/10/2015 – MONDE (NOVOpress
Israël : un musulman jette sa voiture sur des piétons, mais ici pas de « cas isolé » de « pas d’amalgame » ou de « déséquilibré », ils appellent cela du terrorisme, tout simplement.

Comme en France où plusieurs fois cette année des musulmans ont volontairement percuté des piétons comme à Nantes, à Dijon ou à Nogent, Israël est aussi victime de ce terrorisme motorisé.
Lundi dernier à Bezek, un musulman à foncé sur des juifs à un arrêt de bus puis s’en est pris à un des blessés, un rabbin, qu’il a achevé à coups de hachoir de boucher avant d’être blessé par un policier.

En France, si l’origine de l’agresseur parvenait au public malgré l’autocensure des médias officiels nous aurions eu immédiatement droit au concert des PADAMALGAM ou CAZISOLÉ des diverses milices de la Pensée ne voyant aucun racisme dans un tel acte. Le dogme du Vivre-Ensemble demande en effet un déni permanent de la réalité.
Rien de tel en Israël où la nature terroriste de l’attaque a tout de suite été mise en avant par la presse et le gouvernement avec des paroles très fortes contre les auteurs de ces lâchetés et incitée à la résistance citoyenne.
À Dijon dans la semaine de Noël, quand un musulman avait blessé 13 personnes dont deux grièvement en hurlant « Allah akbar », notre ministre de l’intérieur, Mr Cazeneuve, avait fermement appelé à ne rien faire dans un communiqué officiel :

Aujourd’hui, ses motivations ne sont pas établies : j’appelle donc chacun à la prudence et à la responsabilité dans le commentaire, et j’appelle chacun à ne pas tirer de conclusions hâtives alors même que l’enquête ne fait que commencer.



 

gaza

La bande de Gaza s’embrase à nouveau

12/10/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Hier, deux Palestiniennes, une mère et sa fille ont été tuées lors d’un raid aérien de l’armée israélienne mené en représailles d’un tir de roquette. Deux nouveaux morts, après les neuf Palestiniens tués vendredi soir le long de la barrière qui avec la frontière égyptienne clos Gaza. Ces neuf jeunes hommes manifestaient leurs soutiens à la Cisjordanie quand l’armée israélienne a ouvert le feu. Cette explosion de la violence dans la totalité des territoires occupés met à rude épreuve le cessez-le-feu en vigueur depuis août 2014 entre Gaza et Israël qui sortent de trois guerres en six ans.
Dimanche, un jeune adolescent palestinien a été tué par balle par les forces de sécurité israéliennes lors d’affrontements à un chèque point au nord de Ramallah. Enfin, plusieurs attaques au couteau ont été perpétrées en Israël. Quatre juifs ont été ainsi blessés ce dimanche par un Arabe israélien dans une nouvelle agression à l’arme blanche, tandis qu’un policier était blessé ce matin, lui aussi au couteau.
Israël a par ailleurs affirmé avoir déjoué une tentative d’attentat à la bombe. La dernière attaque de ce genre remonte au 21 novembre 2012 à Tel-Aviv, selon les autorités israéliennes.
En répercussion le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu demande le renfort de seize compagnies de gardes-frontières soit environ 1 600 hommes.

Crédit photo : Al Jazeera English via Flickr (CC) = War in Gaza 021


branche égyptienne de l'EI

Offensive de l’État Islamique en Égypte, au moins 70 morts

02/07/2015 – MONDE (NOVOpress)
Vague d’attentats contre l’armée égyptienne dans le Sinaï, qui réplique avec l’aviation : l’EI en guerre ouverte contre l’Égypte.

L’Égypte, prochain domino dans le grand jeu de déstabilisation de l’État Islamique ?
C’est ce que donner à penser la grande offensive que le groupe jihadiste a lancée contre des positions de l’armée égyptienne mercredi, qui a fait au moins 70 victimes, soldats et civils confondus.
Tout a commencé par une série d’attaques-suicide et d’attentats contre une quinzaine de barrages militaires dans le Sinaï, fief du groupe Ansar Beït al-Maqdess, la branche de l’EI dans cette région. L’une des attaques, menée avec une voiture piégée contre un check-point au sud de Cheikh Zouweid, près d’Al-Arich, chef-lieu du Nord-Sinaï, a coûté à elle seule la vie à 15 soldats. Pour un haut responsable militaire égyptien,

C’est la guerre ! Vu le nombre de terroristes mobilisés et l’armement utilisé, (ces attaques sont) sans précédent.

En effet, des affrontements à l’arme automatique et au lance-roquettes ont ensuite opposé djihadistes et militaires, ces derniers devant même faire intervenir l’aviation pour repousser les combattants de l’EI, qui se sont repliés après environ huit heures de combat. L’armée fait état dans un communiqué de 17 soldats tués et de 100 djihadistes abattus.
Lire la suite

La remigration, c’est possible, les exemples d'Israël et de l'Algérie

La remigration, c’est possible : les exemples d’Israël et de l’Algérie

12/04/2015 – PARIS (NOVOpress via Kiosque courtois)
En juin 2012, les autorités de l’Etat hébreu prenaient la mesure des problèmes liés à l’immigration extra-hébraïque en Israël et de l’inquiétude qu’elle génère dans la population juive de souche. Le mois précédent,  une manifestation contre l’immigration sub-saharienne, plus violente que les autres, avait dégénéré dans le sud de Tel-Aviv. Le gouvernement de Jérusalem mettait alors sur pied une vaste opération de reconduite des migrants sur leurs terres d’origine, opération intitulée « Retour à la maison ».

Mises à part quelques réticences, bien vite endiguées, du côté des associations de droits de l’homme, cette politique a reçu l’approbation d’une très large majorité de l’opinion publique juive. Pour Benyamin Netanyahu, c’est carrément le « rêve sioniste » que la présence de ces populations exogènes risque de faire disparaître. Et le Premier ministre d’appeler « à protéger le caractère juif et démocratique d’Israël ».

Le ministre israélien de l’Intérieur de l’époque, Elie Yishaï, par ailleurs dirigeant du parti identitaire juif Shass, déclarait sur les chaînes de télévision de l’Etat hébreu « Il s’agit d’une étape importante pour le rapatriement des clandestins et le retour d’un sentiment de sécurité pour les habitants de localités israéliennes ». On notera un réel souci d’humanité de la part des autorités dans le déroulement des opérations. Le ministre précisait en effet que tout  clandestin volontaire pour le rapatriement de sa famille se verrait allouer l’équivalent de 500 dollars par adulte et 100 dollars par enfant. Ainsi, les familles avaient l’assurance, pourvu qu’elles collaborent, que les petits ne seraient pas séparés de leurs parents.

Ensuite l’Etat hébreu se lançait dans l’édification d’un mur le long de la frontière égyptienne, afin de contenir les infiltrations d’immigrés passant par le Sinaï. L’ouvrage fut mené à bien en un temps record : 250 km en quelque six mois. Depuis, les conditions des immigrés, clandestins ou non, se sont largement durcies. Ces derniers, massivement internés dans des centres de rétention situés dans le désert du Néguev, doivent dorénavant choisir entre deux options : la prison ou l’expulsion vers un pays africain.

Lire la suite

Eric Zemmour

Législatives en Israël : « La Bérézina des humanistes » pour Éric Zemmour

20/03/2015 – PARIS (Novopress)
Commentant la victoire de Benjamin Netanyahu aux législatives israéliennes, Éric Zemmour considère que c’est l’identité qui l’emporte sur les considérations économiques et sociales. Pour lui, les élection israéliennes ont « sonné le glas des bien-pensants, de tous les prophètes de bonheur, qu’ils soient à Tel-Aviv, à Paris ou Washington. »

Le polémiste va plus loin :

C’est la Bérézina des humanistes, le Waterloo des journalistes, le Juin 40 des sondeurs.

C’est le grand retour des questions que l’on croyait révolues : la guerre et la paix, la démographie et l’identité, la nation et ses adversaires.

Nos problématiques du XXIème siècle sont aux antipodes de celles autour de l’économique et du social auxquels la période bénie des Trente Glorieuses nous avaient habitué


Manuel Valls cherche à convaincre les Juifs de rester en France

Manuel Valls cherche à convaincre les Juifs de rester en France

18/02/2015 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Depuis les attentats de janvier, le couple exécutif essaie de rassurer la population juive sur sa capacité à les protéger. Mais concrètement les chiffres parlent d’eux‑mêmes : le nombre d’émigrés juifs qui ont quitté la France pour Israël est passé de 3 400 en 2013, à 6 600 en 2014. Ce qui fait de la France, pour la première fois de son histoire, le pays avec le plus grand nombre d’émigrés juifs.

Dimanche dernier le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a déclaré « Aux Juifs d’Europe comme à ceux du monde entier, je peux dire qu’Israël vous attend les bras ouverts ». Dans le même temps, un plan de 40 millions d’euros était examiné par son gouvernement pour faciliter l’accueil des Juifs de France notamment.

La réaction de Manuels Valls a été très vive avant-hier sur RTL

En effet, Manuel Valls a rétorqué « La place des Français juifs, c’est la France. Un Juif qui part de France, c’est un morceau de France qui s’en va ». Dans ce même entretien sur RTL, Manuel Valls condamne évidemment les récentes attaques à Copenhague et la profanation de 250 tombes d’un cimetière juif dans le Bas‑Rhin dimanche dernier même si le caractère antisémite n’est pas avéré suite aux garde‑à‑vue des cinq mineurs mis en cause.

Mais n’y a‑t‑il pas une surenchère, des médias dans ces histoires ?

On peut le penser en effet : les médias de l’oligarchie recensent systématiquement les attaques envers la communauté juive. Le moindre événement touchant les Juifs de France, ou d’Europe plus largement, est surmédiatisé et orienté avant même de connaître le fin mot de l’enquête.

A l’inverse on remarquera le silence radio des médias sur des profanations d’églises ou de cimetières chrétiens. 5 églises ont été profanées en 3 jours du côté de Lyon, la semaine passée. Qui, à part les lecteurs du Bulletin de réinformation, en a entendu parler ?

Crédit photo : Fondapol, via Flickr, (cc).

Netanyahou appelle les juifs européens à émigrer en Israël

16/02/2015 – TEL AVIV (NOVOpress)
Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a appelé dimanche 15 février les juifs européens à s’installer en Israël à la suite d’un des attentats à Copenhague contre la principale synagogue de la capitale danoise.

Publié le
Manuel Valls "le départ de cent mille juifs infligerait un coup plus dur à la France que celui de cent mille chrétiens"

Manuel Valls « le départ de cent mille juifs infligerait un coup plus dur à la France que celui de cent mille chrétiens »

29/01/2015 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
La phrase du jour est de notre très « républicain » Premier ministre, Manuel Valls.

Ses propos ont été rapportés par l’écrivain israélien, Avraham Yehoshua, le 22 janvier dernier, dans une tribune de Libération. «Le Premier ministre français, Manuel Valls, avec une grande générosité d’esprit, a proclamé que le départ de cent mille juifs infligerait un coup plus dur à la France que celui de cent mille chrétiens ».

Cette déclaration est paradoxale, de la part d’un parangon des valeurs républicaines !

Il semblerait aussi que la république laïque, une et indivisible, reconnaisse désormais officiellement des catégories de citoyens en France, des religions, des communautés !

Crédit photo : Roy Lindman, via Wikipédia, (cc).

Israël profite des attentats pour inciter les Juifs à émigrer en Israël

Israël profite des attentats pour inciter les Juifs à émigrer en Israël

15/01/2015 – FRANCE (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
7 000 Juifs de France ont migré en Israël en 2014. Un chiffre record, en augmentation de 130 % par rapport à 2013.

Les attentats de Charlie Hebdo et du supermarché casher de Vincennes pourraient favoriser une augmentation de ce phénomène pour l’année 2015. Signe révélateur, le directeur de l’Agence juive, organisme chargé de faciliter l’aliyah — comprendre l’émigration dans le foyer sioniste — était présent aux côtés de Benyamin Netanyahou (photo) à la manifestation gouvernementale de dimanche. Les affaires Ilan Halimi et Mohammed Merah ont déjà donné l’occasion à l’Etat israélien de se poser comme le refuge ultime des israélites se sentant menacés, en particulier en France.

Pour cette année, les prévisions sont de 8 000 à 9 000 candidats à l’aliyah.

Crédit photo : Dragan Tatic, via Wikipédia, (cc).

Israël répond à l’offensive diplomatique palestinienne

Israël répond à l’offensive diplomatique palestinienne

06/01/2015 – JERUSALEM (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Alors que les Palestiniens cherchent à adhérer à la Cour pénale internationale avec le but avoué d’y citer à comparaître des dirigeants israéliens, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou (photo) a lancé un message très clair : « Ceux qui doivent être poursuivis sont les dirigeants de l’Autorité palestinienne qui ont fait une alliance avec les criminels de guerre du Hamas (…) L’Autorité palestinienne a décidé de confronter l’Etat d’Israël et nous ne resterons pas les bras croisés ».

Les Israéliens ont de plus gelé le versement de plus de 100 millions d’euros de taxes dues à l’Autorité palestinienne ; ces fonds représentent près de la moitié du budget palestinien. Le gouvernement israélien pourrait aller encore plus loin dans les sanctions : « Si les Palestiniens ne reviennent pas en arrière nous devrons prendre des mesures encore plus dures jusqu’à une dissolution progressive, une neutralisation progressive de l’Autorité palestinienne » a ainsi lancé le ministre des renseignements Youval Steinitz, proche de M. Netanyahou.

Crédit photo : Dragan Tatic, via Wikipédia, (cc).

Marion Maréchal-Le Pen reconnaît le phénomène du Grand Remplacement

Marion Maréchal-Le Pen et Aymeric Chauprade s’adressent aux pays arabes

05/01/2014 – PARIS (NOVOpress)
Marion Maréchal-Le Pen et Aymeric Chauprade ont décidé de s’adresser au monde arabe à travers une tribune qui sera publiée, mardi 6 janvier, dans le quotidien égyptien Al Akhbar Al Yawm (Les Nouvelles d’Aujourd’hui).

Dans ce texte que s’est procuré Le Figaro, les élus patriotes expliquent que l’arrivée au pouvoir du FN « marquera une véritable rupture avec la politique étrangère menée depuis plusieurs décennies par les gouvernements français ».

Marion Maréchal-Le Pen et Aymeric Chauprade affirment que le FN a, « depuis toujours », dénoncé l’alignement « systématique » de la France sur les États-Unis et s’est opposé aux « ingérences illégitimes» en Irak, en Afghanistan, en Syrie et en Libye. Ils se positionnent aussi comme les partisans du «respect des souverainetés nationales » et de « l’équilibre » dans un monde multipolaire.

Ils évoquent la reconnaissance, par Israël, d’un droit palestinien à disposer d’un état « territorialement cohérent ». De leur côté, les Palestiniens devraient « éliminer les forces bellicistes et terroristes comme le Hamas ».

Israël : un plan en 8 points pour combattre le terrorisme

Israël : un plan en 8 points pour combattre le terrorisme

27/11/2014 – TEL-AVIV (NOVOpress)
On peut critiquer la politique israélienne de colonisation en Cisjordanie, soutenir la création d’un Etat palestinien, cela ne devrait pas empêcher de suivre de près les mesures temporaires que souhaite prendre la coalition au pouvoir en Israël à l’initiative d’un député de la Knesset (Yariv Levin, photo) du parti le plus important, le Likoud. Ce député devrait présenter prochainement à la Knesset un plan sur ordre du Premier ministre Netanyahou afin de contrer une vague d’actes terroristes (attaques au couteau et par voiture principalement) individuels qui ont causé la mort de 11 juifs israéliens en 1 mois, principalement à Jérusalem.

Les 8 mesures principales visent à doter les forces de sécurité d’un réel pouvoir de dissuasion:
– Déchéance de nationalité pour tous les citoyens engagés dans ou coopérant avec une organisation terroriste.
– Expulsion du territoire après exécution de la peine de prison.
– Absence de funérailles pour les terroristes abattus sur le lieu de leur attaque.
– Corps non rendus aux familles et enterrés dans un lieu secret.
– Destruction du logement des terroristes dans les 24h suivant l’attaque.
– Arrestation des manifestants masqués et violents participant à des manifestations illégales pendant lesquelles des cocktails molotov et des pierres sont lancées et détention jusqu’au terme de la durée légale. Idem pour ceux qui brandissent un « drapeau ennemi ». Toute personne déclarée coupable perd ses prestations sociales et son permis de conduire pendant 10 ans.
– Déchéance de citoyenneté pour les familles de terroristes si celles-ci soutiennent publiquement (y compris sur les réseaux sociaux) les actes du terroriste.
– Fermeture des commerces et ateliers d’impressions faisant l’apologie des terroristes.

La proposition de loi prévoit aussi qu’un patron peut s’adresser à la police pour savoir si un quelconque de ses employés a déjà été arrêté pour une raison de sécurité et ainsi le licencier.

En France on a un numéro vert quand on s’alarme et des dirigeants qui condamnent fortement le terrorisme…

Crédit photo Une : Reuven Kapuchinski via Wikipédia (cc).

Marion Maréchal-Le Pen au sujet des djihadistes français : "Dix ans de prison, c'est autre chose qu'un accompagnement socio-éducatif"

Marion Maréchal-Le Pen au sujet des djihadistes français : « Dix ans de prison, c’est autre chose qu’un accompagnement socio-éducatif »

18/11/2014 – PARIS (via BFMTV)
Invitée ce matin de Jean-jacques Bourdin, Marion Maréchal-Le Pen (photo), député de Vaucluse, est revenue sur l’actualité internationale, où eelle a indiqué qu’elel voterait la reconnaissance d’Un Etat palestinien. Interrogée sur les djihadistes « français », Marion Maréchal-Le Pen a indiqué : « Dix ans de prison, c’est autre chose qu’un accompagnement socio-éducatif ». Elle a précisé que le Front national voulait étendre les possibilités de déchéance de nationalié notamment pour les bi-nationaux. Elle souhaite également que la France sorte de l’OTAN. Revenant sur le cas de Maxence Buttey, Marion Maréchal-Le Pen a affirmé qu’elle était favorable à sa suspension, estimant que Maxence Buttey s’était moqué du Front national. Enfin, s’agissant de la loi Taubira, Marion Maréchal-Le Pen a réaffirmé que le FN et Marine Le Pen étaient pour son abrogation, et s’est moqué de l’attitude de Nicolas Sarkozy.

Crédit photo : Gauthier Bouchet via Wikipédia (cc).

L’« arnaque au président » made in Israël

L’« arnaque au président », made in Israël

07/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Michelin révélait en début de semaine à l’AFP avoir été victime d’une énorme escroquerie…

Préjudice pour le fabricant français de pneumatiques : 1,6 million d’euros. Le procédé utilisé est appelé « arnaque au président ». Un individu, se faisant passer pour le P.-D.G., téléphone aux services comptables de l’entreprise, prétextant une urgence, par exemple la nécessité de parer à un imminent contrôle fiscal de Bercy.
Via l’Internet, les réseaux sociaux et les sites professionnels tels LinkedIn ou Viadeo, l’homme est parfaitement informé des mécanismes internes de l’entreprise, ainsi que de la vie professionnelle, voire privée, du décisionnaire contacté… qu’il parvient à convaincre de procéder au virement d’une somme importante sur un compte ouvert à l’étranger. Selon l’Office central pour la répression de la grande délinquance, le montant des préjudices atteignait en août dernier plus de 250 millions d’euros. Chiffre a minima, les entreprises préférant souvent taire leur mésaventure, par crainte de se faire une bien fâcheuse publicité…

Quelles sont les bases arrières des bandes mafieuses ?

Selon l’édition en ligne de mercredi du Progrès et des Dernières Nouvelles d’Alsace, tous deux propriétés du groupe Crédit Mutuel :  « Elles seraient (conditionnel de rigueur…) installées en Europe de l’est, mais surtout, d’après les policiers, en Israël ». Et de préciser : « L’arnaque au président a permis à des escrocs d’origine franco-israélienne de faire partir, vers la Chine principalement, des sommes comprises entre 50.000 et 14.000.000 €, en fonction de l’entreprise visée. L’escroc utilise des numéros de téléphone ayant l’apparence de numéros locaux. Mais en réalité, il téléphone depuis Israël, via des plates-formes de dématérialisation des numéros ». Selon le Service régional de police judiciaire de Clermont-Ferrand « La technique demande une autorité naturelle, un certain aplomb et un don pour la comédie ».

Crédit photo : Michelin LIVE UK, via Flickr, (cc).

Une pétition d’artistes d’Hollywood en faveur de la paix au Proche-Orient condamne fermement le Hamas

Une pétition d’artistes d’Hollywood en faveur de la paix au Proche-Orient condamne fermement le Hamas

27/08/2014 – PARIS (NOVOpress)
200 membres de l’industrie du spectacle des Etats-Unis, dont Sylvester Stallone et Arnold Schwarzenegger, ont lancé une pétition en faveur de la paix en Israël en demandant au Hamas de cesser sa politique de haine :

Nous, signataires de cette pétition, sommes attristés par les vies perdues et les dévastations supportées par les Israéliens et les Palestiniens à Gaza. Nous sommes peinés par les souffrances subies des deux côtés du conflit et gardons l’espoir en une solution de paix pour la région.

Mais dans notre engagement pour la paix et la justice, nous devons également rester fermes contre les idéologies de haine et de génocide présentent dans Charte du Hamas dont L’article 7 indique : « Il y a un juif se caché derrière moi, viens et tue-le ».

Le Hamas ne doit pas faire tomber une pluie de roquettes sur les villes israéliennes, ni être autorisée à détenir des otages.

Les hôpitaux sont pour les malades, pas pour cacher des armes. Les écoles sont pour l’enseignement, pas pour les rampes de lancement de missiles. Les enfants sont notre espoir, pas nos boucliers humains.
Nous nous unissons ainsi tous pour soutenir les valeurs démocratiques que nous chérissons et dans l’espoir les arts pourront être utilisés pour construire des ponts de paix.

Crédit photo : Sörn via Wikipédia (cc)