Tag Archives: islamoterrorisme

Made in France : la bande-annonce du thriller consacré au terrorisme islamiste en France

05/09/2015 – CULTURE (NOVOpress)
C’est l’un des films qui suscite le plus d’attente et d’interrogations dans le cinéma français. Le sulfureux Made in France de Nicolas Boukhrief vient de dévoiler sa bande-annonce. Et le thriller consacré à la formation d’une cellule islamiste radicale s’annonce sacrément intense !


Made in France – bande-annonce du thriller… par Ecranlarge

Publié le
8424-Chard

Attentat contre le Thalys : Un héros nommé Spencer (Présent 8424)

24/08/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Il s’appelle Spencer Stone. Il n’a que 23 ans. Je rêve de le rencontrer parce que je ne suis pas sûre d’en croiser deux comme lui dans ma vie. Lorsqu’on lit les auditions de police, ce qu’il a fait est absolument impressionnant.

Avec son ami Alek Skarlatos, ils se sont dit « fuck this shit », ce que l’on peut traduire sobrement par « allons buter cette merde ». Et Spencer Stone s’est jeté à mains nues sur un djihadiste armé jusqu’aux dents. Il est allé maîtriser ce terroriste marocain de 26 ans, Ayoub El Khazzani, en courant vers lui sur une dizaine de mètres, risquant sa vie. Si l’arme du tueur lourdement armé (notamment d’un fusil d’assaut Kalachnikov et d’un pistolet automatique Luger et qui avait déjà ouvert le feu faisant un blessé) ne s’était pas enrayée à ce moment-là, Spencer Stone serait mort. Se saisissant d’un cutter, El Khazzani l’a poignardé dans le cou et a bien failli lui trancher complètement le pouce. Après une courte lutte, Spencer Stone l’a assommé en le frappant à plusieurs reprises à la tête.

Il a entre-temps reçu l’aide d’un Britannique de 62 ans, Chris Norman, et d’un agent de la SNCF français au repos, Éric Tandry.
8424 P1
« Spencer Stone a pris le terroriste par le cou avec le bras et Alek essayait de prendre ses armes. Moi je suis intervenu pour prendre son bras droit, un conducteur de train français au repos est venu après pour prendre le bras gauche et, comme ça, on a réussi d’abord à maîtriser le forcené et après ça on l’a plaqué par terre », a déclaré Chris Norman : « J’ai pensé : “Je vais probablement mourir de toute façon, alors allons-y, autant mourir en essayant d’agir, plutôt que de rester assis en attendant qu’on m’abatte.” »

Spencer, du haut de sa vingtaine d’années, est allé prévenir les passagers que tout irait bien. Alek est allé vérifier qu’il n’y avait pas d’autres terroristes dans le train. Non seulement ils ont neutralisé le tueur islamiste en évitant un carnage, mais, en plus, ils ont soigné le blessé par balles, lui sauvant vraisemblablement la vie. Là aussi les déclarations de la femme du blessé sont à cet égard tout à fait frappantes. Malgré ses blessures, Spencer Stone a appliqué une pression sur le cou du blessé touché à la carotide, freinant l’hémorragie jusqu’à l’arrivée des secours.

Ces deux garçons sont deux soldats américains, en permission ce week-end-là (sans doute ce que l’on appelle des chances pour la France). Spencer Stone fait partie de l’US Air Force et Alek Skarlatos est membre de la Garde nationale. Ils ont grandi dans un pays où le patriotisme est une religion, où l’on ne réfléchit pas deux heures en soupesant s’il y a légitime défense ou pas, en se demandant si l’on ne va pas se retrouver en prison pour racisme et islamophobie, lynché par la justice Taubira, la presse de gauche et les responsables politiques au pouvoir.

Caroline Parmentier

• Un Français et un Franco-Américain ont également croisé la route du tueur. Damien A., 28 ans, voulant accéder aux toilettes de la voiture 12, s’est trouvé face à un individu porteur d’un fusil d’assaut Kalachnikov en bandoulière. Il a tenté courageusement de l’arrêter avant que l’agresseur ne tire. Mark Moogalian, 51 ans, a été blessé par balle après que le tireur s’est saisi d’une arme de poing. Il voyageait avec sa compagne, Isabella Risacher.

Assigne-a-residence-le-terroriste-Merouane-Benahmed-temoigne

Terroristes algériens : l’Algérie les condamne à mort, nous les chouchoutons… 

27/07/2015 – FRANCE (NOVOpress)
42 condamnations à mort ont été prononcées à l’encontre de terroristes en Algérie durant les 5 premiers mois de 2015, nous, nous les mettons au vert.

Manuel Valls brasse de l’air et joue les matamores comme lui seul sait le faire. Reconnaissant la réalité du terrorisme islamique, il a déclarait il y a quelques semaines :

Nous fermerons des mosquées (si nécessaire). Nous dissoudrons des associations suspectes de sympathies ou de complicités avec l’islamisme radical et jihadisme. Notamment celles qui font appel à la violence.

Et de poursuivre :

Outre les poursuites judiciaires, nous procéderons : à des expulsions du territoire. À des déchéances de nationalité française. À des interdictions d’entrée et de sortie du territoire. À des blocages de sites internet. À des suppressions de prestations sociales.

Effet de manche et d’annonce, comme d’habitude. Notre confrère Manuel Gomez relève aujourd’hui sur Boulevard Voltaire qu’un terroriste algérien avéré et assumé, qui devrait être expulsé du territoire, coule des jours heureux, assigné à résidence en Bretagne.
Un sort à mettre en regard de celui des terroristes algériens dans leur pays, signalé par le même éditorialiste il y a quelque temps :
42 condamnations à mort prononcées en Algérie durant les cinq premiers mois de 2015 à l’encontre de terroristes impliqués dans des attentats meurtriers contre des civils et des éléments de l’ANP (Armée Nationale Populaire) pour des assassinats et des kidnappings entre 1995 et 2014.

freres-kouachi-amedy

Terrorisme : la France toujours en état d’alerte maximale… pour quel résultat ?

11/07/2015 – FRANCE (NOVOpress)
La France déploie de plus en plus de policiers et militaires dans la prévention des attentats, son arsenal législatif se renforce au point de faire peser de graves menaces sur les libertés publiques… et jamais autant d’attaques terroristes islamiques ne sont succédées. Et s’il était temps de changer de paradigme ?

Depuis l’attentat commis fin juin à Saint-Quentin-Fallavier (Isère), la vigilance a redoublé en région Rhône-Alpes. À Andrézieux-Bouthéon, l’entreprise SNF Floerger (Sévéso) et l’aéroport, considérés comme des cibles potentielles, sont sous étroite surveillance. Des cibles potentielles qui s’ajoutent aux sites déjà sous surveillance, des lieux touristiques aux gares et aéroports, en passant par les bâtiments publics… sans compter les sites religieux des communautés juives, musulmanes et accessoirement catholiques. Depuis les attentats de janvier 2015, Hollande avait décidé le déploiement de 10 500 soldats, en appui des dizaines de milliers de policiers et gendarmes déjà sur le pont pour le plan Vigipirate.
Une mobilisation sans précédent, baptisée Sentinelle, qui s’est inscrite dans le temps. Adapté depuis janvier, le dispositif compte aujourd’hui 7 000 hommes chargés de sécuriser les sites sensibles, épuisant policiers et militaires dans d’inutiles et coûteuses gardes statiques, parfois remplacées par des patrouilles, dont l’effet est plus psychologique – rassurer les populations — que véritablement opérationnel.
Lire la suite

europol_terro_graph

Terrorisme en Belgique, à 99 % pour « motifs religieux »

08/07/2015 – MONDE (NOVOpress)
Selon Europol, le nombre d’arrestations pour terrorisme en Belgique a triplé en un an. Dans près de 99 % des cas, il s’agit de terrorisme pour motifs religieux.

Europol, le pendant européen du célèbre Interpol, a publié son rapport 2015 sur la situation et les tendances du terrorisme dans l’UE. Une chose est claire, la guerre que mène l’islamisme à l’occident est bien une guerre globale. Ainsi, la Belgique a-t-elle vu le nombre d’arrestations de personnes suspectées de terrorisme passer de 20 en 2013 à 72 en 2014, ce qui la place au 4e rang des arrestations pour terrorisme, derrière la France (238), l’Espagne (145) et le Royaume-Uni (132).
Dans 71 des cas en Belgique, il s’agissait de « terrorisme inspiré par des motifs religieux ». Sûrement des shintoïstes énervés ? Ah, tiens, non. Europol souligne que

La principale préoccupation des États membres est le phénomène des djihadistes qui se rendent dans les zones de guerre ou qui reviennent, ce qui renforce les capacités et la détermination des groupes terroristes inspirés par la religion à perpétrer des attentats. Cela a été clairement mis en évidence lors d’un attentat en mai (celle du musée Juif), réalisé par un individu radicalisé qui était revenu de Syrie et qui a provoqué la mort de quatre personnes.

L’Office de police criminelle intergouvernemental estime que les groupes et groupuscules liés à l’Etat islamique et à al-Qaida ont l’intention, les capacités et les moyens de mener des attaques terroristes contre les pays de l’UE. Il ajoute que ces violences pourraient augmenter en nombre et en intensité. Nous partons d’un chiffre déjà haut, puisque Europol a recensé 201 attentats manqués, déjoués ou exécutés dans l’Union européenne en 2014. Une seule attaque a été enregistrée en Belgique, mais les quatre victimes de la tuerie du musée Juif de Bruxelles le 24 mai ont été les seules personnes tuées à la suite d’un attentat terroriste sur le continent en 2014.
Pour l’ensemble de l’Union Européenne, les arrestations de suspects de terrorisme pour motifs religieux sont passées de 122 personnes en 2011 à 395 en 2014.

europol_terrorisme_report_2015

Crédit photo : Capture d’écran du rapport TE-SAT 2015 d’Europol


plastic_c4

Miramas : vol d’explosifs sur un site militaire

07/07/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Bien renseignés et professionnels, tels sont les voleurs d’un stock d’explosifs, de grenades et de détonateurs sur le site militaire de Miramas.

Selon l’inventaire encore en cours, ce sont 180 détonateurs — électroniques et pyrotechniques — , une dizaine de pains de plastic et des grenades qui ont disparu du site militaire de Miramas dans la nuit de dimanche à lundi. Cette plateforme logistique de l’Armée de Terre est utilisée pour approvisionner les opérations extérieures, « les Opex » qui sont menées en Afrique. Elle abrite aussi un dépôt de munitions du service interarmées des munitions.
Faiblement gardée et protégée, elle a été la cible facile de voleurs bien renseignés et professionnels, probablement d’anciens militaires, selon les premiers éléments de l’enquête.

Dans le contexte actuel de montée en puissance de l’islamoterrorisme en France, un tel vol suscite évidemment les plus vives inquiétudes.
l’affaire, ultra-sensible, a été signalée au plus haut sommet de l’État. »

Crédit photo : Harald Hansen via WikiMedias (CC) = insertion de détonateurs dans des pains d’explosif C4


attenta_jos_boko_haram

Boko Haram : pendant ce temps, les massacres continuent…

07/07/2015 – MONDE (NOVOpress)
On les disait moribonds, les islamistes de Boko Haram viennent de prouver leur capacité de nuisance : une série d’attentats ont fait 44 morts au Nigéria.

C’est à frontière entre le sud du Nigeria, majoritairement chrétien, et le nord du pays, peuplé essentiellement de musulmans, que Boko Haram a frappé : la ville de Jos, au centre du pays est l’une des cibles favorites de la secte islamique. Cette fois-ci, ce sont des attentats à la bombe, à l’arme automatique et au lance-roquette qui ont frappé la ville en deux points, l’une près d’un centre commercial, l’autre près d’une mosquée.

C’est un signal fort qu’envoient les islamistes qui font l’unanimité contre eux. Ils ont subi de sérieux revers infligés par les armées coalisées nigériennes, nigérianes, camerounaises et tchadiennes, qui vont déployer une Force d’intervention conjointe multinationale (MNJTF) composée de 8 700 militaires et policiers.

Ce drame nous rappelle que la guerre que mène le terrorisme islamique ne connaît ni frontières, ni répit et ne se réglera pas à coups de bonnes paroles.

Crédit photo : Diariocritico de Venezuela
via Flickr (CC) = attentat de Boko Haram dans la ville de Jos, le 20 mai dernier

marchande_de_glaces_dewsbury

Islamisation : Dewsbury, 4033 habitants, 38 Anglais de souche

18/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Le Daily Mail nous présente la déchéance de Dewsbury, une ville de 4033 habitants où il ne reste plus que 38 Anglais de souche, devenue fameuse 
outre-Manche

Dewsbury, ou plus précisément le quartier de Savile town, est connu comme étant la ville d’où viennent trois des quatre kamikazes qui ont tué 52 personnes à Londres en juillet 2005, comme le quartier général de Tablighi Jamaat un mouvement missionnaire mondial salafiste dont la pratique religieuse austère, ultraconservatrice, entretient la croyance que les valeurs britanniques constituent une menace pour les musulmans et comme la ville de naissance de Talha Asma, plus jeune kamikaze a s’être fait explosé en Iraq à 17 ans.

talha_asma

Talha Asma, le plus jeune auteur d’un attentat-suicide, originaire de Dewsbury

Cette ville du nord de l’Angleterre était autrefois dominée par les usines textiles qui avaient assuré la prospérité de la région.
À la fin des années 50, des immigrés, essentiellement musulmans, arrivèrent pour prendre part au développement industriel. Ils travaillaient dur et purent bientôt s’acheter quelques maisons et ouvrir leurs propres commerces.
Mais dans les décennies suivantes, la mondialisation ralentit l’activité locale et le travail devint plus rare. Et les nouvelles générations de musulmans établies dans la ville ne semblaient pas non plus désireuses de travailler à tout prix.
Ils furent aussi influencés par les mosquées et le dogme du multiculturalisme mis en avant par les politiciens libéraux blancs de la région.

Ils n’attendaient pas des nouveaux immigrants de respecter les manières britanniques ou les valeurs occidentales, mais les encourageaient à développer leur propre culture sans poser de questions,

explique Danny Lockwood, un ancien habitant. Il cite l’exemple des deux élus torys locaux qui, cherchant un soutien de la communauté musulmane, avaient annulé une kermesse d’été, car une tente à bière offensait les sensibilités musulmanes au sujet de l’alcool, et admettaient que les infirmières de l’hôpital local déplacent les lits des patients vers la Mecque pour qu’ils puissent prier correctement.

Lire la suite

Thibault De Montbrial : lame de fond djihadiste en France et dans le monde

16/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Sur le plateau de LCI, le président du centre de réflexion sur la sécurité intérieure, Thibault De Montbrial, revient sur la lutte anti-terrorisme depuis les attaques de janvier dernier.

Selon Thibault De Montbrial, « ce sont des Français qui attaquent la France… L’ennemi vient de l’intérieur ». Il parle de lame de fond, précisant qu’en deux ans, on est passé de quelques dizaines de djihadistes français à plusieurs milliers. Il ajoute que ces attaques se situent dans le contexte plus large d’un islam sunnite conquérant, qui veut imposer le califat partout, y compris en Europe. L’interview était donnée dans le cadre de la sortie de son ouvrage Le sursaut ou le chaos, paru chez Plon. A voir aussi son intervention sur la matinale de TF1.

Crédit photo : capture d’écran de l’interview de Thibault De Montbrial sur LCI le 15/06/15
Continue reading

Publié le