Tag Archives: islamophobie

eric-zemmour

La chaîne iTélé condamnée pour avoir viré abusivement Eric Zemmour

23/11/2016 – FRANCE (NOVOpress) : La chaîne d’information en continu iTélé, filiale de Canal +, a été condamnée hier pour « rupture abusive » du contrat qui la liait à Eric Zemmour selon une décision du tribunal de grande instance de Nanterre, dont l’AFP a obtenu copie. « Le tribunal reconnait le manquement contractuel d’iTélé qui a rompu de manière brutale et abusive le contrat », soulignent les avocats d’Eric Zemmour dans un communiqué : « Ce faisant, ajoutent-ils, le tribunal condamne l’acte de censure exercé par la direction de l’époque d’iTélé à l’encontre d’Éric Zemmour. »

En décembre 2014, iTélé avait annoncé mettre fin à l’émission Ça se dispute, dans laquelle Zemmour débattait depuis plus de dix ans, à la suite de propos… qu’il n’avait absolument pas tenus ! Un traduction malheureuse – et malhonnête – d’un entretien accordé au Corriere della Sera lui attribuait la volonté de « déporter » les musulmans. Le journaliste italien qui l’avait interviewé avait lui-même reconnu que le mot « deportare » n’avait jamais été prononcé !

La chaîne d’information a été condamnée à payer 50 000 euros de dommages et intérêts à la société qui gère les intérêts du chroniqueur, et 8 000 euros au titre des frais de justice.

Mosquée Ajaccio Incendie

Un incendie criminel ravage une salle de prière musulmane à Ajaccio

30/04/2016 – AJACCIO (NOVOpress) : Peu avant 4 h 30 du matin, un incendie a ravagé la salle de prière musulmane – en d’autres termes, la mosquée – située dans le quartier de Mazzavia, à Ajaccio. La piste criminelle est clairement privilégiée par le préfet qui a déclaré à France Info : « Les faits démontrent à l’évidence qu’on n’est pas sur une hypothèse accidentelle. » L’édifice se trouve « accolé à l’ancien foyer Sonacotra, derrière le stade Ange-Casanova » du Gazelec Ajaccio, précise Corse Matin, qui diffuse les premières images du bâtiment ravagé par les flammes.

MAJ : Les bâtiments appartiennent à l’Association des Maghrébins de Corse-du-Sud dont l’objet est le suivant : « Organiser des activités culturelles et cultuelles, ouvertes à tout public ;le but étant d’oeuvrer pour la tolérance et le respect, en s’attachant au respect des lois de la République Française ; les activités au sein de l’association seront nombreuses : on y retrouvera notamment l’accomplissement du devoir religieux des musulmans dans la mosquée, la célébration des fêtes musulmanes mais aussi des baptêmes et des mariages, l’enseignement de la langue arabe pour les enfants et les adultes ; il y aura également l’organisation de rencontres, de forums, de colloques ; un encadrement et une assistance des pélerins à la Mecque sont prévus par l’association ainsi que l’organisation des services funèbres à tous musulmans ; manifestations, conférences, rencontres et des discours ; actions sociales, exercice du culte, dialogues interreligieux, acquisition de locaux et terrains. »


Une salle de prière musulmane détruite par les… par corse-matin

Bruxelles Bisounours

Tribune libre – Bruxelles !, par Vincent Revel

Trente-deux morts, des centaines de blessés ! Les Européens ne voient plus la réalité telle qu’elle est ! À chaque attentat, nous avons les mêmes commentaires imbéciles : « Surtout, ne stigmatisons pas ! Ne faisons aucun amalgame douteux ! Halte à la haine islamophobe des partis extrémistes ! » La vision « bisounours » que nous avons du monde nous impose à chaque attaque islamiste une posture de victime toute désignée et résignée. Incapable de réagir normalement, l’Européen n’apprend plus qu’à baisser les yeux.

Une névrose collective s’est emparée des esprits occidentaux. Plus l’Europe est attaquée, plus ses enfants sont en danger et plus les Européens nient les véritables risques. Nous sommes tous d’accord pour dire que tous les musulmans ne sont pas des terroristes. Mais nous sommes aussi tous d’accord pour affirmer que tous les terroristes sont des musulmans et, qu’on le veuille ou pas, que tous les islamistes sont des fidèles d’Allah et du Coran ! Nier cette vérité ne permettra pas plus au soi-disant bien vivre ensemble de mieux fonctionner.

La propagande antiraciste et nos dirigeants qui la défendent ne cessent de chanter les louanges de l’islam. Selon eux, cette religion, qui serait profondément pacifique, est doublement victime des multiples crimes commis en son nom. Victime par le fait que les criminels se serviraient d’elle pour commettre leurs actions violentes mais victime aussi par le fait que cette religion serait injustement montrée du doigt, stigmatisée.

Tout ça n’est pas simple pour en parler librement ! Car si vous osez dire que l’islam, pour essayer de comprendre pourquoi autant d’actes ignobles sont commis en son nom, a un sérieux problème de tolérance, un gros souci avec les mots liberté, démocratie, femme mais aussi un rapport charnel avec la violence religieuse et l’intimidation, vous vous verrez immédiatement rappeler à l’ordre par les nouveaux censeurs de la République.

Si vous vous permettez juste de signaler qu’à l’heure d’aujourd’hui, alors que l’Europe fait le pari hallucinant d’intégrer des millions de musulmans, qu’aucun pays à majorité musulmane n’arrive à vivre en démocratie tout en garantissant les mêmes droits à des non musulmans qu’au reste de la population islamique, vous entendrez également le même son de cloche, parfaitement réglé sur celui des médias et de nos politiques : « Aucune stigmatisation s’il vous plaît ! »

Le débat est devenu impossible et malheureusement pour l’immense troupeau, la masse devenue parfaitement docile, prête à croire n’importe quel bonimenteur, pourvu qu’il lui promette la paix et la joie, la menace est plus que présente. Nous avons eu Londres, Madrid, Toulouse, Paris, Cologne, Bruxelles. Chaque jour qui passe nous démontre que l’islam sunnite n’est absolument pas prêt à se pacifier. Sans être devin, sans avoir recours aux lois du tarot divinatoire, il y aura un prochain nom à cette triste liste. Et, jusqu’à ce qu’un réveil nous sorte de cette dormition hallucinante, nous aurons comme consolation les mêmes rassemblements autour de bougies, de dessins, les mêmes discours larmoyants et les mêmes marches blanches contre la haine sans aucune efficacité sur le réel.

Malheureusement les Européens ont encore besoin de croire en cette belle utopie du multiculturalisme. Ils se raccrochent à cette chimère née de cerveaux déracinés et ils en payent le prix fort. En attendant les Monlenbeeks ne cessent de fleurir aux quatre coins de notre belle Europe et, ceci, nous sommes tous aptes à le voir.

Vincent Revel

lavage_cerveau

Huit jours de lavage de cerveau antiraciste dans nos écoles

Source : Boulevard Voltaire
Résumé de ce que ces commissaires politiques vont marteler à nos gosses.

Alain Jakubowicz vient d’être réélu pour trois ans à la tête de la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme. Ses premières paroles ont été les suivantes : « L’antisémitisme s’est banalisé et s’exhibe désormais sans complexe. » « La diabolisation de l’islam fait naître une haine antimusulmane quotidienne, frontale et sans complexe. » « Il convient de combattre la prétendue métamorphose du Front national en parti républicain. »

Du 21 au 28 mars se tiendra, dans nos écoles, sous l’égide de l’Éducation nationale et de son ministre, une « Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme »… exactement le fonds de commerce de la LICRA. Les associations dites antiracistes imposeront donc, en toute impunité, le discours de Jakubowicz et de ses complices à de jeunes enfants facilement manipulables.
Lire la suite

Benoît XVI remercié par les traditionalistes et par les Arabes d’Italie

Pour le droit à l’islamophobie, polémiques autour d’une controverse

02/02/2016 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Rappelez-vous, en septembre de l’année 2006, le pape Benoît XVI avait tenu une conférence à l’université de Ratisbonne. Il avait repris dans son discours, à l’attention d’universitaires, une controverse opposant, en 1391, l’empereur byzantin Manuel II Paléologue à un Persan lettré. Il s’agissait de définir les rapports entre la raison et la foi. De cette discussion lointaine, mais toujours d’actualité, était ressorti que le christianisme, au contraire de l’islam, accordait raison et foi. Propos islamophobes ? si l’on veut… Elisabeth Badinter et Régis Debray ont réclamé encore récemment le droit à l’islamophobie, ou ce que l’on appelle ainsi : une critique argumentée de cette religion.

À l’époque, tout ceci provoqua un véritable scandale qui, une fois de plus, déclencha des émeutes ultraviolentes et habilement orchestrées par certains pays musulmans. En Somalie, une religieuse italienne fut tuée en signe de protestation. Le groupe islamiste Asaeb en al-Irak al-jihadiya appela tous les musulmans à s’en prendre directement aux « chrétiens et juifs, dont les religions sont hostiles à l’Islam. » De simples paroles, pouvant être logiquement discutées et contredites, mais soigneusement enlevées de leur contexte, avaient réussi, une fois de plus, à embraser le monde musulman. De cette façon, nous avions pu réellement constater, avec consternation, que la controverse de 1391, affirmant que l’Islam ne laissait aucune place à la raison dans l’expression de la foi de ses croyants, était juste et fondée non seulement au XIVe siècle, mais aussi au XXIe siècle !
Lire la suite

Mensonge sur l’islamophobie

22/01/2016 – SOCIÉTÉ (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Isabelle Kersimon, auteur du livre Islamophobie : la Contre-Enquête dénonce les chiffres falsifiés du collectif contre l’islamophobie en France (CCIF). En effet, il semble que le rôle de ce collectif soit « D’alimenter le sentiment de persécution des musulmans par les non-musulmans et de faire entériner le concept d’islamophobie pour imposer l’interdit de “diffamer les religions, surtout l’islam”. Cette affirmation de la journaliste suit la déclaration de Bernard Cazeneuve qui affirme que les actes antimusulmans ont triplé en 2015. Le porte-parole du CCIF évoque des chiffres beaucoup plus élevés, ce qui semble étrange.

Mais qu’est-ce qu’un acte islamophobe pour le CCIF ?
Une question posée à une jeune femme voilée pendant un entretien à l’ANPE, des infractions relevant du simple droit commun, des propos jugés insultants voire des expulsions de prédicateurs violemment antisémites et appelant au djihad contre l’Occident : voilà ce qu’est un acte islamophobe selon le collectif. Le CCIF voudrait accréditer la théorie selon laquelle l’islam serait plus touché que les deux autres religions monothéistes. On assisterait ainsi à une sorte de “concurrence victimaire”.

Qu’advient-il des Chrétiens et des Juifs ?
La journaliste constate que les chiffres sont aveugles et ne prennent pas en compte la gravité des infractions, toutes mises sur un même pied d’égalité. Le ministre de l’Intérieur note que les attaques antisémites ont diminué de 5 % en 2015. En revanche, les attaques chrétiennes ont augmenté de 20 % et les chiffres n’ont pas été falsifiés ! Derrière ces statistiques et ces mensonges se cache cependant une réalité inquiétante : l’État est incapable de répondre aux attaques antireligieuses quelles qu’elles soient et trouve pour seule réponse une laïcité utopique.


Bloc Identitaire Lyon : la France est entrée dans une phase de djihadisme de moyenne intensité

Vous êtes anti-djihad ? Alors vous êtes « islamophobe »…

04/01/2016 – EUROPE (NOVOpress via Causeur)
Le monde est de plus en plus petit. Prenez l’antifascisme immense et rouge, ses croisades contre le racisme et « l’islamophobie ». À Londres comme à Paris, ça dénonce sec à l’ère post-Charlie. La semaine des attentats de Paris, l’ONG britannique Hope not hate (« L’espoir, pas la haine », abrégée HOPE) a publié un rapport de 130 pages dénonçant les « personnalités et groupes islamophobes » aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.

Rien de très original a priori, la constitution de listes étant le propre de la flicaille de la pensée. Mais là où le serpent se mord la queue, c’est que ladite étude brocarde les «islamophobes»… d’origine musulmane ! Le « contre-djihad » (sic), voilà le nouvel ennemi ! Vous pensiez que les kamikazes et autres artificiers de Daech menaçaient notre vivre-ensemble chéri ? Tout ça n’est que de la petite bière – si l’on peut dire… – comparé à l’hydre néofasciste qui se développe dans certaines consciences immigrées.


8496-Chard

État antichrétien

03/12/2015 – FRANCE (Présent 8496)

Alors que les représentants de « l’islam de France », censés condamner le terrorisme musulman le mois dernier, auront surtout dénoncé – avec l’aide appuyée des médias – une augmentation des actes prétendument « islamophobes », c’est en réalité à une inquiétante montée en puissance de la christianophobie et à une multiplication des actes antichrétiens que nous assistons aujourd’hui dans notre pays.
8496-P1
241 profanations depuis le 1er janvier 2015

Ainsi, début novembre, l’Observatoire de la christianophobie ne recensait-il pas moins de 241 lieux de culte ou de dévotion, de cimetières ou d’établissements chrétiens ayant fait l’objet de profanations en France depuis le début de l’année 2015 !
Derniers exemples en date : le saccage du cimetière de Saint-Martin-des-Entrées, près de Bayeux, où un habitant de la commune venu se recueillir sur la tombe de son épouse a découvert mercredi 13 crucifix arrachés de leurs pierres tombales, jetés à terre ou plantés à l’envers dans le sol. Deux jours auparavant, 14 tombes du cimetière de Villers-le-Sec étaient profanées de la même manière. Deux semaines plus tôt, c’est l’église Saint-Cyprien de Poitiers qui était vandalisée, et notamment la grande statue de la vierge veillant sur son entrée…

Une haine qui ne s’abat pas seulement sur les symboles de notre foi et nos lieux de culte, mais aussi sur nos prêtres. Comme le curé de Genay, agressé et séquestré à son domicile dans la nuit de vendredi à samedi dernier par deux « jeunes » qui, après l’avoir menotté et attaché à une chaise, l’ont tabassé à coups de crosse de pistolet.

Une christianophobie institutionnalisée

Des actes qui se multiplient, donc, et ne peuvent que se multiplier dans un pays où la christianophobie a quasiment été institutionnalisée. Il y a quelques jours, c’est la très officielle Association des maires de France qui interdisait à ses membres d’installer des crèches dans leurs mairies à l’approche de Noël. Mercredi, c’est le Préfet du Rhône qui prenait un arrêté interdisant la procession des Identitaires lyonnais, prévue le 8 décembre, en l’« honneur de la Vierge Marie », au prétexte que les organisateurs véhiculeraient « des messages contraires aux valeurs républicaines » et inciteraient « au rejet, voire à la haine d’une partie de la population ».

Forts de l’exemple donné par l’État et ses représentants, les christianophobes se lâchent. Comme ces deux « sans-culottes » de Bancourt, près de Bapaume, qui, invoquant « la stricte neutralité républicaine qui doit s’appliquer dans un bureau de vote », sont allés jusqu’à saisir le tribunal administratif pour forcer le maire de la commune à enlever le crucifix apposé au mur de la mairie depuis… 1926 ! Une mesure contre laquelle Gérard Pouillaude, maire courageux, s’est battu bec et ongles. Avant d’être contraint par le tribunal de s’exécuter.

Franck Delétraz

pelerins la mecque morts

Islamophobie : les victimes de la Mecque se ramassent… au bulldozer

30/09/2015 – MONDE (NOVOpress)
Responsable de plus de 700 morts à la Mecque, le pouvoir saoudien a une manière bien à lui de traiter les morts : au bulldozer et à la benne ! Pas sûr que ce soit très halal, tout ça…

Les premières photos de la tragédie qui a fait plus de 700 morts -certains bilans qui font surface parlent de 1000, voire 4 à 5000 morts- viennent d’apparaître sur les réseaux sociaux et montrent comment les autorités saoudiennes, toujours à la pointe de la défense d’un islam rigoriste, traitent les morts dont elles sont responsables.

Les corps ont été récupérés par des bulldozers et entassés comme des ordures dans une sorte de décharge en dehors de la place sacrée.
Les forces d’intervention sur place semblent avoir été dépassées par l’ampleur du désastre, mais comme les infidèles ne sont pas admis à la Mecque, l’Arabie Saoudite a dû se débrouiller seule avec un résultat douteux.

Si cette façon de faire avait eu lieu dans un pays non musulman nous aurions parlé de barbarie et une commission internationale aurait été dépêchée pour enquêter sur la mort de centaines de personnes venant du monde entier.

Les corps de victimes du mouvement de foule à la Mecque parmi les détritus.

Les corps de victimes du mouvement de foule à la Mecque parmi les détritus.

Mais dans ce cas nous avons à faire avec un pays allié et un simple numéro vert suffira pour réconforter les familles des victimes, comme celui mis en place par le Quai d’Orsay pour ceux qui sont sans nouvelles de leurs proches partis à La Mecque. Il s’agit du 01 43 17 56 46.
Le consulat dispose également d’une permanence téléphonique pendant le pèlerinage, le 00 966 11 434 41 00.


 

 

Michel_Houellebecq

Michel Houellebecq : Islamophobe ? « Probablement ». Misogyne ? Non.

07/09/09/2015 – CULTURE (NOVOpress)
Alors que son livre Soumission va sortir en Angleterre, Michel Houellebecq revient sur son rapport à l’islam dans un entretien accordé au Guardian. Il se dit « probablement islamophobe », mais craint plus les minorités agissantes que l’islam en lui-même.

Il ne craint pas la provocation, mais ne la cherche pas non plus, toujours « surpris » par les réactions après ses prises de position. Alors quand Michel Houellebecq déclare au Guardian qu’il est « probablement islamophobe », c’est juste ce qu’il pense. Le journaliste anglais insiste d’ailleurs « vous êtes probablement islamophobe ? » et l’écrivain de préciser : « Oui, probablement, mais le mot “phobie” signifie plus “peur” que “haine” » précise-t-il, évoquant la peur du terrorisme. Mais seul un infime pourcentage de musulmans se livrent au terrorisme, tente le journaliste, qui se fait couper :

très peu de gens peuvent avoir un impact énorme. Souvent, ce sont les minorités les plus résolues qui font l’histoire.”

Et s’il se dit en partie rassuré par la lecture du coran (point abondamment souligné par nos confrères des médias officiels), il estime qu’en réalité, le coran en lui-même a peu d’importance.

Ce qui compte, c’est le clergé, les intermédiaires, ceux qui interprètent [le livre sacré]. Et dans le cas de l’islam, c’est très ouvert.

Quant à savoir ce qu’il pense de Marine Le Pen, « je ne pense pas qu’elle aura mes voix, et de toute façon elle n’en a pas besoin », répond-il, laconique. Notant que les gens sont « toujours imprévisibles », il s’étonne de n’avoir pas eu plus de réactions des féministes aux propos parfois misogynes de son ouvrage, affirmant qu’

Il est possible qu’en réalité, il n’y ait pas tant de féministes que ça […] Cela fait longtemps que je n’ai pas vu quelqu’un exprimer une opinion féministe.

On voit par là qu’il ne fréquente plus guère les plateaux de télévision…

Crédit photo : Mariusz Kubik via WikiMedias (CC) = Michel Houellebecq, Warsaw (Poland), June 9, 2008


mosquee_auch

Incendie de la mosquée d’Auch : les indignations sélectives

26/08/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Certes, tout un chacun a le droit de pratiquer sa religion et l’incendie d’un mosquée est condamnable… et stupide, comme le souligne Dominique Jamet sur Boulevard voltaire. Mais, face au terrorisme islamique qui suscite des propos… prudents (le caractère islamique étant le plus souvent passé sous silence) ou aux profanations quotidiennes de lieux de culte ou de sépulture chrétiens, superbement ignorés, les indignations sélectives exaspèrent la population, comme le montre cette sélection de tweets.

Lire la suite

Profanation de deux cimetières en Provence

Christianophobie : une quarantaine de tombes chrétiennes profanées

04/08/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Christianophobie : la litanie des profanations de tombes chrétiennes se poursuit, avec une quarantaine de tombes « dégradées » en Meurthe-et-Moselle, sans autre réaction du gouvernement qu’un communiqué de presse…

La Meurthe-et-Moselle est abonnée aux profanations : la quarantaine de tombes chrétiennes saccagées hier portent à cinq le nombre d’incidents de ce type dans le département depuis le début de l’année. Des crucifix ont été retournés ou brisés et une plaque funéraire a été abîmée.

Dans un communiqué paru sur Twitter, le ministère de l’Intérieur « condamne avec la plus grande fermeté » ces actes et détaille : c

Ce lundi après-midi, les policiers de Conflans-en-Jarnisy ont constaté la profanation d’une quarantaine de tombes chrétiennes dans le cimetière de la commune de Labry (…) Ces actes inacceptables appellent une réponse pénale ferme. Les enquêtes devront permettre d’en poursuivre les coupables.

Progrès tout de même par rapport au silence radio auquel nous avait habitué Cazeneuve sur le sujet… Pourtant, en France, les profanations visant des sépultures ou lieux de culte chrétiens concernent 673 cas sur 807 en 2014 toutes les religions confondues. Parmi les 216 profanations de tombes comptabilisées, 206 concernaient des sépultures chrétiennes. Etonnamment, le gouvernement ne déplore que très rarement les profanations visant des sépultures chrétiennes, alors qu’elles sont surreprésentées dans les profanations totales.

De son côté, le procureur de Briey, Yves Le Clair, visiblement à la pointe du politiquement correct, a déclaré qu’il trouvait le terme de « dégradation » plus approprié que celui de « profanation ». De son côté, le maire de Labry a expliqué que

ces faits sont susceptibles d’être l’oeuvre de jeunes pour faire les idiots.

Naturellement, un tag sur une tombe musulmane ou juive, c’est une profanation à caractère islamophobe ou antisémite, une stèle ou un crucifix brisé, c’est une dégradation faite par des jeunes un peu joueurs…
Lire la suite

Marche antiraciste à Toulouse: 2 policiers par manifestant

Marche antiraciste à Toulouse: deux policiers par manifestant

22/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Samedi 21 mars 2015, était organisée une marche « contre tous les racismes » (vraiment tous ?) et « l’islamophobie » dans les rues, notamment, de Toulouse.

Organiser une telle manifestation la veille d’élections départementales où le FN est donné favori, c’est certainement un hasard de calendrier.
600 policiers y encadraient 300 manifestants, soit 2 policiers par manifestant.

Ce n’est pas que nous ayons glissé dans un État policier, ni que les les manifestants des associations de gauche se mirent à être aussi maltraités que ceux de la manif pour tous, c’est simplement que les mouvements antiracistes n’attirent plus foule derrière eux. Et que la préfecture a dû largement surestimer dans ses prévisions l’ampleur de cette marche.

Il faut dire aussi que la ville rose était restée sur le mauvais souvenir d’une manifestation pro-zad qui avait été accompagnée de dégradations en centre-ville. Et qu’une gauche en perte de popularité n’avait certainement pas intérêt à laisser les casseurs des mouvements d’extrême-gauche ou des cités reproduire les mêmes méfaits.

Aussi, des fouilles au corps furent effectuées, et il ne fut pas permis à ce camp du bien qui a l’habitude de tout casser d’aller manifester en centre-ville.

« Toulouse, Toulouse, métisse et populaire », ont scandé les manifestants . Ont également résonné pendant deux heures les slogans « droit de vote pour tous », « Palestine vivra, Palestine vaincra » ou « Valls, Le Pen, c’est du pareil au même ».

Jackie, 63 ans, proche d’Attac, était venue marcher pour « être aux côtés de ceux qui sont contrôlés au faciès ». Évoquant les enjeux électoraux, cette infirmière a glissé: « Peut-être que la France n’ayant pas connu la dictature a envie d’essayer avec le FN. »

Il y a des gens, on sait, par avance, qu’il ne faut pas chercher à leur expliquer que toute menace fasciste en France n’a toujours été que du théâtre comme l’a avoué Jospin à Finkielkraut dans l’émission Réplique. Il se sont construits une imagerie de résistance fantasmée – dont ils sont les héros – qui leur est plus chère que le devenir de leurs enfants.

Un grand nombre de manifestants dénonçait la polémique sur la possible interdiction du voile à l’université :

Le vêtement ne fait pas l’étudiant, pourquoi ne pas interdire aussi la barbe ou certaines tenues ?, a demandé Laïla, Française de 28 ans, et aide à domicile, voilée.

Une douzaine de manifestants avaient remonté leur foulard sur le visage prêts à en découdre. «Mais face à un tel mur, on n’est pas kamikazes», glissait l’un d’eux.

« Aucun incident, aucune arrestation », a conclu la police. Avec 2 policiers pour un manifestant, encore heureux, pouvons-nous ajouter.

Quant à la marche antiraciste à Paris, Sihame Assbague, porte parole du Collectif Stop le Contrôle au Faciès, se vante de niquer la France. Tout un programme…

Crédit photo : ANFAD via Flickr (cc)

Angers : un élu musulman socialiste démissionne de son mandat pour protester contre la France « nation la plus islamophobe du monde »

Angers : un élu musulman socialiste démissionne de son mandat pour protester contre la France « nation la plus islamophobe du monde »

11/02/2015 – ANGERS (NOVOPress)
Abd-el Ramène Azzouzi (photo, en compagnie de son épouse – une Française convertie à l’islam, note de Novopress), conseiller municipal socialiste de la ville d’Angers, a démissionné de son mandat, décision qu’il motive par une tribune dans le Monde des Religions, où il dresse un ahurissant réquisitoire contre une France considérée comme « la nation démocratique la plus islamophobe du monde », rien que ça !

Selon M. Azzouzi, par ailleurs distingué professeur en médecine, chef du service d’urologie au CHU d’Angers, la laïcité constituerait en réalité « l’arme ultime et exclusive contre les musulmans de France ». Sous ce prétexte, la France de François Hollande et de Manuel Valls multiplierait ainsi « les lois d’exception visant implicitement les Français musulmans ». Ainsi l’ex-élu socialiste, souffrant manifestement de bouffées délirantes de persécution (peut-être devrait-il consulter ses confrères du service psychiatrie ?) dénonce « l’école de la République [qui] s’attaque avec violence à des enfants de 8 et 10 ans parce que musulmans » ou bien lorsque « une mère de famille, parce que musulmane, se voit retirer brutalement ces cinq enfants un matin, à 6h00, par ces mêmes forces de police qui vont jusqu’à refuser qu’elle allaite son bébé de 3 mois ». Bref, pour M. Azzouzi, nous voilà revenu aux-z-heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire… Il en profite au passage pour régler son compte à la Police « institution républicaine où le racisme est endémique, tout comme dans l’armée française (…) ». Face à de telles accusations, on attend au passage les plaintes pour injure publique et diffamation des ministres de l’Intérieur et de la Défense…

L’élu musulman n’en reste pas là et fait dans le racisme anti-blanc et anti-français, dénonçant aux prochaines élections cantonales « la nuée de candidats et candidates locaux tous plus blancs les uns que les autres », mais aussi les Zemmour, Finkelkrault, Fourest et autre Pelloux qui saturent les plateaux télés et les salles municipales (M. Azzouzi souhaiterait-il interdire leurs livres ?) et s’indigne de l’ostracisation permanente de Tariq Ramadan, considéré comme un intellectuel contemporain hors norme, et accessoirement très proche du mouvement des Frères musulmans, dont son grand-père fut le fondateur…

Lire la suite

polony_dc0e7c79b49c78663250f519d84dc30a_large

L’islamophobie ou la quête du nouveau martyr ?

03/02/2015 – FRANCE (NOVOPress via FigaroVox)
Pour Natacha Polony, les accusations d’islamophobie qui ont fleuri sur la toile après l’affaire du petit Ahmed masquent en réalité des revendications communautaires.

Au départ, un gamin qui déclare devant son instituteur qu’il «n’est pas Charlie» et qu’il «est avec les terroristes.» Et puis, tout s’emballe. L’avocat de la famille dénonce sur Twitter l’audition de l’enfant pour «apologie du terrorisme», et le fonctionnement des réseaux sociaux fait le reste: embrasement, empoignades, considérations sur les excès de la justice et premiers articles reprenant la version de l’avocat. Libération précise même que l’enfant, «diabétique, aurait été privé de sa dose d’insuline». Mise en danger de la vie d’un enfant par l’institution scolaire: on attend les dénonciations de l’État fasciste. D’autant que s’ajouteront des accusations de brimades et de gifle de la part d’un «responsable» éducatif: le «martyre» d’Ahmed incarne sur la Toile l’islamophobie délirante qui se serait emparée de la France depuis le 7 janvier.

(…)

De même que l’interception de Leonarda Dibrani à la descente de son bus scolaire s’était transformée en rafle de la milice, l’audition du petit Ahmed par des fonctionnaires de police républicains devient un interrogatoire de la Gestapo: il est des journalistes qui ne tirent jamais aucune leçon de rien et des militants qui savent en user comme il convient pour servir leur idéologie et attiser les haines.


#islamophobie en quête du nouveau martyr: chronique de @NPolony

Bravo les frères Kouachi : le terrorisme cela paye ! - par Jean-Yves Le Gallou

Bravo les frères Kouachi : le terrorisme cela paye ! – par Jean-Yves Le Gallou

26/01/2015 – PARIS (via Polémia)
Les frères Kouachi et Coulibaly ont été enterrés seuls et dans l’anonymat… mais ils ont réussi leur coup et fait avancer leur cause : celle de l’islamisation de la France, de l’Europe et du monde.


• 1- Des foules immenses ont défilé pour condamner leurs actes : mais dans ces foules, à part quelques notables jouant la partition de la taqiya, leurs coreligionnaires et leurs « frères » étaient absents. En Ile-de-France, il y a plus de 20% d’immigrés dans la population mais les foules qui défilaient étaient de race blanche et de civilisation européenne. Les Kouachi et Coulibaly n’ont pas été désavoués par les leurs.

• 2- Pire, dans les écoles, les collèges et les lycées de banlieue, des centaines, voire des milliers d’incidents, ont eu lieu lors de la minute de silence : beaucoup d’immigrés noirs ou arabes (à la deuxième ou troisième génération !) ne se sont pas sentis « Charlie », Charlie, ce journal qui avait blasphémé leur prophète.

• 3- Allons plus loin : les manifestations et commémorations du 11 janvier 2015 ont eu pour thème « la liberté d’expression ». Et les semaines qui ont suivi ont été consacrées aux… limites à fixer à la liberté d’expression. Pour le double bénéfice des minorités musulmanes. Côté liberté d’expression, beaucoup de jeunes de banlieue demandent : Mais alors, s’il y a liberté d’expression, pourquoi n’a-t-on pas le droit de rire avec Dieudonné ? Pourquoi interdit-on ses spectacles ? Pourquoi ne peut-on pas critiquer Israël et les juifs ? Jouant les proviseurs de banlieue, le Premier ministre Manuel Valls s’est fait mettre en difficulté sur ces questions par des collégiennes en dreadlocks… Misère de l’Etat ! http://www.fdesouche.com/556687-pontault-combault-77-collegienne-interpelle-valls-dieudonne

• 4- Dans le même temps l’interdit du blasphème progresse. Pour une raison : la peur et le conformisme. Depuis l’attentat contre Charlie Hebdo, on sait que représenter le prophète peut coûter la vie. Or la peine de mort, c’est dissuasif… D’ailleurs les Danois du Jyllands Posten (les premiers à avoir caricaturé Mahomet en 2005) se sont bien gardés de récidiver. Et le directeur pourtant courageux de ce journal reconnaît que la terreur cela marche ! http://www.fdesouche.com/551383-ces-gens-pretendent-defendre-liberte-dexpression-cest-du-vent-les-terroristes-gagne

Lire la suite

yves-de-kerdrel

Yves de Kerdrel : « Nous dénonçons la soi-disante islamophobie des Français »

22/01/2015 – PARIS (NOVOPress)
Yves de Kerdrel, directeur des rédactions du groupe Valmonde, présente le nouveau numéro de Valeurs actuelles avec sa une consacrée à « La Tyrannie des tartufes ». Il en profite pour dénoncer « la soi-disante islamophobie des Français ».
En effet, alors que des islamistes ont tué des journalistes, certains sont en train d’essayer de nous faire croire qu’aujourd’hui, en France, les vraies victimes sont les musulmans…



Nice : une manifestation anti-islamophobie vire au rassemblement islamiste

Nice : une manifestation anti-islamophobie vire au rassemblement islamiste

18/01/2015 – NICE (via Nice-Matin)
Une quarantaine de manifestants s’est rassemblée ce dimanche dans le centre-ville de Nice, près de la place Masséna, brandissant une banderole « Non à l’islamophobie ». Le rassemblement a été perturbé par des personnes criant « Allahou Akbar ». Ces mêmes manifestants pro-islamistes ont perturbé la circulation du tram à Nice. On ya entendu les cris : « Racistes c’est vous les terroristes ».

Nice-Matin précise même que :

Les CRS sont rapidement intervenus afin de disperser la manifestation. La promenade du Paillon s’est vue entourée par les forces de l’ordre. Plusieurs personnes ont été interpellées: « Au moins trois interpellations de personnes ayant été identifiées comme des personnes ayant participé activement à l’attroupement », rapporte le directeur départemental de la sécurité publique.