Tag Archives: islam

enfant

Ces enfants qui viennent de France sont partis faire le djihad en Syrie

22/11/2014 – DAMAS (NOVOpress)
“Ici, c’est la guerre !”, voici le message transmis par ces enfants venus de France et qui ont certainement accompagnés leurs parents partis faire le djihad en Syrie.

L’un des enfants témoigne, d’ailleurs, de son admiration pour Mohamed Merah. Et certains osent nous faire encore le coup du vivre-ensemble ?

Du terrorisme islamiste au terrorisme intellectuel - par Stella Costanzo

Du terrorisme islamiste au terrorisme intellectuel – par Stella Costanzo

21/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le 17 novembre, Anne-Sophie Lapix soutenait, face à Henri Guaino, que « 80% des jeunes djihadistes proviennent de familles laïques ». Le lendemain, Jean-Jacques Bourdin exigeait de Marion Maréchal-Le Pen qu’elle admette que « la plupart sont issus de familles à 80 % athées ». Sujet décidément en vogue, puisque Rachida Dati était l’invitée de France 2 mercredi matin, et revenait sur la polémique des Français partis faire le djihad en ces termes : « Ceux qui sont engagés dans ces combats barbares ne sont ni liés à l’immigration, ni à l’intégration, et encore moins à l’islam. » Mais d’où viennent ces chiffres et ces affirmations ?

Ce que ces chiffres nous apprennent donc est que les Français de souche sont ceux qui composent majoritairement ce numéro et s’inquiètent le plus de la radicalisation de leurs proches.

La très controversée Dounia Bouzar

Pour y voir un peu plus clair, il faut se pencher du côté de la très controversée Dounia Bouzar, actuellement à la tête de l’Observatoire de la laïcité (connue pour avoir défendu le port du voile en entreprise et réclamé le remplacement d’une fête chrétienne par une célébration musulmane dans le calendrier). Cette dernière affirme que « 70% des 130 familles qui m’ont appelée sont ce que le FN appellerait des “Français de souche” ». Étrange de parler de « Français de souche » quand tous sont habituellement d’accord pour nier leur existence… De plus, ce que cette dernière oublie malhonnêtement de préciser, c’est que l’on estime qu’il y a 1.100 Français impliqués dans les filières djihadistes, cet échantillon en représentant alors une goutte d’eau puisqu’ils constituent uniquement ceux qui ont composé le numéro vert anti-djihad. Ce que ces chiffres nous apprennent donc est que les Français de souche sont ceux qui composent majoritairement ce numéro et s’inquiètent le plus de la radicalisation de leurs proches.

Lire la suite

convertis

L’inquiétante radicalisation des convertis français à l’islam

20/11/2014 – FRANCE (NOVOpress via FigaroVox)
Thibault de Montbrial est avocat au barreau de Paris. Spécialiste du terrorisme, il propose une analyse sur le phénomène inquiétant des conversions à l’islam radical.

D’après lui, on observe de manière indiscutable, en France, une progression des conversions à l’Islam. C’est ainsi que le nombre de convertis augmenterait de 20% par an depuis le début des années 2010, ce qui représenterait plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Les jeunes qui partent combattre, au nom de la séduction de l’Islam radical, embrassent un mouvement qui prône la destruction de l’Occident, et adoptent une haine viscérale de notre société. Ils reviennent ensuite aguerris dans leur pays d’origine, et cherchent à se réinsérer au milieu d’une population qu’ils détestent. Le danger est donc réel, et il serait criminel de le taire sous le prétexte fallacieux de ne pas déplaire à tel ou tel mouvement.


L'UOIF, organisation terroriste selon... les Émirats Arabes Unis

L’UOIF, organisation terroriste selon… les Émirats Arabes Unis

19/11/2014 – PARIS (NOVOpress) - Vendredi 7 novembre, ce sont pas moins de 80 associations ou organisations se revendiquant de l’islam qui ont été classées comme organisations terroristes par les… Émirats Arabes Unis. Parmi ces dernières, l’on peut voir figurer différentes structures relativement célèbres pour leurs exactions telles que Boko Haraam, Daesh, Ansar al-Dine, et même le Fatah al-Islam (à ne pas confondre avec le Fatah de Yasser Arafat), mais également un certain nombre d’organisations implantées en Europe, dont l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France), qui a pignon sur rue…

Source : wam.ae – Voir aussi : lemonde.fr

Français djihadistes : privilégier le réel contre la propagande - par Benoît du Tercouët

Français djihadistes : privilégier le réel contre la propagande – par Benoît du Tercouët

19/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le Centre de prévention sur les pratiques sectaires liés à l’islam (CPDSI) a publié un rapport sur le profil type des jeunes tentés par l’islam radical et le djihad (que l’on peut consulter en intégralité ici).

Les médias dominants s’en sont immédiatement emparés notamment pour accréditer la thèse selon laquelle 80 % des djihadistes partis rejoindre l’État islamique seraient de jeunes Français de souche convertis mais surtout pas des jeunes maghrébins des banlieues. La démarche visant bien entendu à éviter tout parallèle entre immigration et terrorisme islamiste…

Ce rapport reste néanmoins particulièrement éclairant sur plusieurs points fondamentaux :
- L’étude est basée sur 160 familles qui ont contacté le CPDSI. 160 familles, c’est peu lorsque l’on estime qu’au moins 1000 ressortissants français sont partis combattre au sein des milices de l’État islamique… Mais l’organisme reconnaît « qu’elles ne sont pas forcément représentatives de l’ensemble des familles dont les enfants sont impactés par le discours de l’islam radical. Au nombre de 160 au moment de l’étude des données, elles ne représentent que celles qui ont été attentives au changement de comportement de leur enfant et ont décidé de nous contacter ». Plus clairement, il semble évident que seules des familles françaises de souche, inquiètes de l’islamisation de leurs enfants, aient contacté le CPDSI. Les éléments apportés par l’étude nous le démontrent avec plusieurs éléments:

Lire la suite

Marion Maréchal-Le Pen au sujet des djihadistes français : "Dix ans de prison, c'est autre chose qu'un accompagnement socio-éducatif"

Marion Maréchal-Le Pen au sujet des djihadistes français : “Dix ans de prison, c’est autre chose qu’un accompagnement socio-éducatif”

18/11/2014 – PARIS (via BFMTV)
Invitée ce matin de Jean-jacques Bourdin, Marion Maréchal-Le Pen (photo), député de Vaucluse, est revenue sur l’actualité internationale, où eelle a indiqué qu’elel voterait la reconnaissance d’Un Etat palestinien. Interrogée sur les djihadistes “français”, Marion Maréchal-Le Pen a indiqué : “Dix ans de prison, c’est autre chose qu’un accompagnement socio-éducatif”. Elle a précisé que le Front national voulait étendre les possibilités de déchéance de nationalié notamment pour les bi-nationaux. Elle souhaite également que la France sorte de l’OTAN. Revenant sur le cas de Maxence Buttey, Marion Maréchal-Le Pen a affirmé qu’elle était favorable à sa suspension, estimant que Maxence Buttey s’était moqué du Front national. Enfin, s’agissant de la loi Taubira, Marion Maréchal-Le Pen a réaffirmé que le FN et Marine Le Pen étaient pour son abrogation, et s’est moqué de l’attitude de Nicolas Sarkozy.

Crédit photo : Gauthier Bouchet via Wikipédia (cc).

Les Emirats classent l’UOIF comme “groupe terroriste”…UMP-PS aident à l’édification de ses mosquées

Les Emirats classent l’UOIF comme “groupe terroriste”…UMP-PS aident à l’édification de ses mosquées

18/11/2014 – PARIS (NOVOpress via Observatoire de l’islamisation)
En mars 2012, six prédicateurs de l’UOIF avaient été interdits de séjour pour incitation à la haine… sans remettre en question le bien fondé de la présence de l’organisation en France qui dirige 200 mosquées, souvent édifiées sur des terrains municipaux.

Le gouvernement des Émirats arabes unis a officiellement approuvé samedi la désignation de 82 organisations, y compris les Frères musulmans et l’Etat islamique d’Irak et de la Syrie (ISIS), comme les groupes terroristes, dans sa loi fédérale sur la lutte contre le terrorisme. L’Union des Organisations Islamiques de France (UOIF), branche française des Frères, y figure.

En janvier 2014, 30 personnes accusées d’avoir constitué une cellule des Frères musulmans sur le territoire des EAU furent condamnés à des peines de 3 mois à 5 ans de prison. C’est le deuxième procès de masse aux Emirats après celui de l’été dernier qui avait attribué des peines de 7 à 15 ans de prison à 64 islamistes émiriens. L’Egypte avait de son côté classé dès décembre 2013 les Frères Musulmans comme “organisation terroriste”.

Dans l’enquête Ces Maires qui courtisent l’islamisme, la collaboration entre UMP, PS et UOIF a été démontrée sans susciter de contestation devant la profusion des cas dans les mairies gérées par ces partis collaborationnistes :

Crédit image : DR.

Français djihadistes : privilégier le réel contre la propagande - par Benoît du Tercouët

Au moins trois Français feraient partie des bourreaux de l’Etat islamique

17/11/2014- DAMAS (via BFMTV)
Ce n’est pas un mais trois Français, au moins, qui feraient partie des bourreaux assassins de l’Etat islamique. Selon nos confrères de BFMTV, des Français opèreraient à tous les postes de l’organisation terroriste et seraient près d’un millier à être actifs au sein de l’Etat islamique. Avec 10% des effectifs de Daesh, la France serait même le pays occidental le plus représenté au sein du groupe terroriste. 350 Français y participeraient en tant que combattants et au moins trois feraient partie des bourreaux des victimes de l’Etat islamique.

normand_djihad

Un Français converti à l’islam, devenu bourreau de l’État islamique

17/11/2014 – DAMAS (NOVOpress)
Des proches l’ont identifié sur la vidéo de l’exécution de 19 otages de l’État islamique (photo), dont l’humanitaire américain Peter Kassig. Abou Abdallah Al-Faransi (AL Faransi voulant dire «Le Français» en arabe), de son vrai prénom Maxime, venait d’un petit village sans histoire de l’Eure.

Dans un reportage de BFM-TV, cet individu avait dit s’être converti à l’Islam à 17 ans, une religion qu’il aurait découvert et apprise sur Internet, grâce à des vidéos. Après avoir rejoint Rakka, le fief de l’Etat islamique, il aurait été en camp d’entraînement et aurait participé à des «opérations». Dans l’entretien accordé à BFM-TV, il avait déclaré vouloir participer à une mission spectaculaire et mourir en martyr.



Un Français identifié parmi les bourreaux de… par BFMTV


"Chesterton a vu que le libéralisme ferait tout pour permettre à l’islam de pénétrer chez nous" - Entretien avec Philippe Maxence 3/3

“Chesterton a vu que le libéralisme ferait tout pour permettre à l’islam de pénétrer chez nous” – Entretien avec Philippe Maxence 3/3

14/11/2014- PARIS (NOVOpress)
Journaliste et écrivain, rédacteur en chef du bi-mensuel catholique conservateur L’Homme nouveau, Philippe Maxence est également l’un des meilleurs connaisseurs français de l’œuvre de Gilbert Keith Chesterton (photo). C’est afin de mieux connaître ce penseur original et profondément iconoclaste que nous avons souhaité interroger Philippe Maxence.

Propos recueillis par Pierre Saint-Servant


Pourquoi Chesterton, vivant dans l’Angleterre de 1900, a priori peu concernée, s’est-il préoccupé de l’Islam ? 

D’abord parce que l’Angleterre étant un empire, était confrontée directement à la réalité de l’islam. Mais l’aspect prophétique de Chesterton tient au fait d’avoir compris que l’islam étant par nature une religion conquérante, menacerait les vieilles nations occidentales chez elles. Mais il faut aller plus loin : il voyait aussi que notre propre lâcheté favoriserait cette conquête. Il a vu que le libéralisme ferait tout pour permettre à l’islam de pénétrer chez nous, ou pour le laisser pénétrer chez nous, dès lors que les intérêts financiers s’en trouveraient confortés. C’est le cas aujourd’hui. Le patronat a fait appel massivement aux immigrés dans les années 1970. Et, aujourd’hui, nous sommes confrontés à une alliance objective entre les grandes surfaces et l’islam qui passe par la vente des produits halal.

Chesterton s’attaque à l’islam avant tout en tant qu’hérésie, en faisant un parallèle avec l’unitarisme britannique très vivace à son époque, pouvez-vous développer ce point ?

Au fond de toute erreur politique se trouve une erreur théologique. C’est fort de cette conviction que Chesterton aborde l’islam, qui est d’abord une religion. L’unitarisme n’était pas particulièrement répandu en Angleterre à l’époque, mais il se trouve que venant de l’unitarisme, avant sa conversion, Chesterton perçoit que l’islam est une hérésie chrétienne et que cette hérésie refuse toute idée de relation en raison même de sa conception de Dieu. Au Dieu unique en trois personnes des chrétiens, l’islam comme l’unitarisme, hérésie chrétienne, oppose le Dieu unique et seul. Son passé unitarien permet à Chesterton de saisir l’essence même de l’islam.

Il voyait aussi que notre propre lâcheté favoriserait cette conquête. Il a vu que le libéralisme ferait tout pour permettre à l’islam de pénétrer chez nous, ou pour le laisser pénétrer chez nous, dès lors que les intérêts financiers s’en trouveraient confortés. C’est le cas aujourd’hui. Le patronat a fait appel massivement aux immigrés dans les années 1970. Et, aujourd’hui, nous sommes confrontés à une alliance objective entre les grandes surfaces et l’islam qui passe par la vente des produits halal.

Lire la suite

René Marchand participera aux Assises de la Remigration le 15 novembre 2014 à Paris

René Marchand participera aux Assises de la Remigration le 15 novembre 2014 à Paris

12/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
René Marchand est un journaliste et essayiste, issu de l’École nationale des langues orientales vivantes et licencié de langue et littérature arabes en Sorbonne. Spécialiste de l’islam, proche de l’association Riposte Laïque, il a récemment publié l’ouvrage « Reconquista ou mort de l’Europe ». Il est également intervenu lors de la dernière Université d’été identitaire.

Ne pouvant qu’être sensible à cette volonté de « reconquista » pacifique qu’est la remigration, René Marchand interviendra le 15 novembre 2014 à Paris dans le cadre des Assises de la Remigration.

Assises remigration RM_pt

Crédit hoto Une : DR

Najat Vallaud-Belkacem : tolérance pour les mères voilées au nom de la laïcité

Najat Vallaud-Belkacem : tolérance pour les mères voilées au nom de la laïcité

06/11/2014- PARIS (NOVOpress) - Alors que Najat Vallaud-Belkacem ressasse constamment l’égalité hommes/femmes, la théorie du genre etc…, son nouveau cheval de bataille est de vouloir imposer des femmes voilées (parents d’élèves) pour encadrer les sorties scolaires des chérubins.

Dans ce cadre scolaire, il s’agit non seulement une forme de prosélytisme, une manière sournoise d’imposer l’islam à l’école à travers des parents d’élèves, et par ailleurs d’une banalisation d’un phénomène qui prend une ampleur certaine dans le quotidien des Français.

La loi de mars 2004 indique bien l’interdiction – en raison du principe de laïcité – du port de signes ou de tenues manifestant une appartenance religieuse dans les écoles, collèges et lycées publics. Or, une fois promulguée, la Loi s’applique et doit être la même pour toutes et tous répondant justement aux principes de la laïcité et de l’égalité.

Selon les préceptes de la République, l’École publique est dite laïque. Mais en 2014 les choses semblent avoir changé et tout dépend du point de vue où l’on se place : les membres du gouvernement ne sont plus à un paradoxe près.

Photo : manifestation contre les caricatures de Mahomet, Paris, février 2006. Crédit : DR

Filières jihadistes : Dounia Bouzar ou l'art d'enfumer

Filières djihadistes : Dounia Bouzar ou l’art d’enfumer

05/11/2014 – PARIS (NOVOpress) - Un article paru sur le site du Figaro Madame en date du 04/11/2014 présente le dernier livre de l’anthropologue Dounia Bouzar traitant des filières de recrutement djihadiste en France et intitulé « Ils cherchent le paradis, ils ont trouvé l’enfer ».

Non satisfaite d’avoir déjà proposé par le passé de remplacer deux fêtes chrétiennes par une fête musulmane et une fête israélite (en l’occurrence l’Aïd et le Yom Kippour), Dounia Bouzar tente à travers son nouvel ouvrage de faire croire à ses lecteurs que les filles recrutées pour le jihad viennent du peuple français. Que penser de ces petites phrases : « La plupart d’entre elles ne sont pas d’origine maghrébine et n’ont rien à voir avec l’Islam…» ou encore « Dès qu’elles arrivent là-bas, on les marie, qu’elles soient de familles athées, catholiques, juives ou musulmanes. »

L’objectif de Dounia Bouzar est donc de faire croire qu’une fille élevée dans une famille catholique bretonne ou protestante alsacienne sera pareillement attirée voire plus par ces filières que quelqu’un ayant grandi dans la culture musulmane. Qu’une personne, ayant grandi dans une famille athée et habitant dans des quartiers à majorité musulmane, puisse être touchée par ce phénomène reste parfaitement plausible (bien que dû à la proximité de cette religion). Mais, de là à laisser supposer qu’une majorité de candidates jihadistes sont étrangères à la culture mahométane à la base, cela relève du surréalisme.

Crédit photo : DR

femme-voilee-a-ete-verbalisee_245832_510x255

Sorties scolaires : nos enfants seront-ils accompagnés par des femmes voilées ?

05/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le collectif Mamans Toutes Egales, le CCIF ainsi qu’Edwy Plenel se mobilisent actuellement pour tenter d’imposer la présence de femmes voilées lors des sorties scolaires. Leur slogan : “Interdite de sortie. Islamophobie. Stop. Egalité des droits”. Une réunion d’information est d’ailleurs organisée le mercredi 5 novembre 2014 à Montreuil.

Sous couvert de lutter contre l’islamophobie, le collectif Mamans Toutes Egales cherche surtout à imposer l’islam dans l’enceinte scolaire.

Voici leurs revendications :

Nous en parlions, il y a peu, la ministre de l’éducation Najat Vallaud-Belkacem a réaffirmé sa volonté de n’exclure aucun parent de la vie scolaire en déclarant au sujet des mamans voilées accompagnatrices « l’acceptation de leur présence aux sorties scolaires doit être la règle et le refus de l’exception ».

Or, force est de constater en cette rentrée 2014 que de nombreux directeurs et enseignants d’école persistent délibérément à enfreindre l’avis rendu par le Conseil d’État en décembre dernier, qui rappelons le, représente la plus haute instance de juridiction administrative. Ce dernier précisant ainsi que le parent dans son rôle d’accompagnateur reste un simple usager du service public et n’est donc pas soumis à l’obligation de neutralité religieuse.

Dans leur volonté de bannir coûte que coûte tous signes distinctifs et de pousser les parents “non conformes” à l’effacement de soi, ces agents publics, responsables de l’éducation de nos enfants, sont de fait dans une démarche de prosélytisme puisqu’ils tentent d’imposer une vision dévoyée de la laïcité au détriment même de la loi.


[Livre] Géopolitique des islamismes

[Livre] Géopolitique des islamismes

04/11/2014 – PARIS (NOVOpress) - La célèbre collection « Que sais-je ? » des Presses Universitaires de France (PUF) vient de publier le livre Géopolitique des islamismes. Le savoir étant une arme, il pourra permettre d’enrichir les connaissances des Européens qui s’intéressent de près à ce sujet.

Géopolitique des islamismes

Géopolitique des islamismes, PUF, 2014

L’islamisme désigne plusieurs réalités : des mouvements idéologiques, des groupes politiques, des partis politiques, des groupes terroristes et enfin des groupes ou individus isolés qui peuvent se trouver en pays musulman comme en « terre mécréante ».

Des Frères musulmans aux salafistes du monde arabe, des Ouïghours indépendantistes de Chine, aux islamistes indonésiens ou philippins, jusqu’aux islamistes de France, d’Angleterre et des États-Unis, l’onde de choc islamiste fait parler d’elle dans le monde entier. Associée très largement par les médias au terrorisme djihadiste, l’islamisme ne saurait s’y réduire : depuis 2011, des groupes islamistes ont pris la direction d’État de manière démocratique (en Turquie, en Tunisie, au Maroc, brièvement en Égypte). Cette légitimation politique marque une reconnaissance des idées islamistes dans le monde arabo-musulman.

Cet ouvrage explicite également les origines et fondements des doctrines islamistes sunnites comme chiites.

[Exclusivité Novopress] Hooligans contre salafisme : entretien avec deux participants français

[Exclusivité Novopress] Hooligans contre salafisme : entretien avec deux participants français

30/10/2014 – COLOGNE (NOVOPress)
Dimanche dernier a eu lieu une démonstration de force, dont l’ampleur a surpris même la police allemande. Le groupe “Hooligans contre les salafistes” a mobilisé dimanche à Cologne (photo) près de 5.000 manifestants notamment autour du slogan : « Pas de charia en Europe ».

A cette occasion, Novopress a interrogé Pierre et Victor, deux Français qui ont participé à cette manifestation.

Propos recueillis par Pierre Saint-Servant


Vous étiez présent à Cologne dimanche dernier pour la plus grande manifestation organisée par ce mouvement. Quelle était l’ambiance sur place ? Les médias ont annoncé des débordements, qu’en est-il réellement ?

L’ambiance était à l’image de la gravité du sujet : chaude et déterminée. On parle quand même de salafisme, et par extension d’islamisme (les salafistes étant très présents en Allemagne, plus qu’ailleurs en Europe). On parle de bombes, d’attaques à la hache, de terreur. Il est donc normal que la réaction des Européens ne se limite pas à quelques fleurs et drapeaux.

Les quelques débordements observés sont plus le fait de provocations de militants de gauche cachés derrière la police qu’autre chose. Cela dit, cette même police est aux ordres d’un pouvoir politique qui encourage l’islamisation de l’Europe, et s’en fait donc la complice, des policiers et des voitures de police ont donc fait les frais de la colère de certains !

Globalement, ces débordements étaient très marginaux et ce qu’il faut retenir c’est que 5.000 personnes majoritairement issus de clubs de foot antagonistes ont su mettre leurs rivalités de coté pour faire bloc fasse à un ennemi bien plus important !

Lire la suite

Femmes otages de Boko Haram : esclaves sexuelles et chair à canon

Femmes otages de Boko Haram : esclaves sexuelles et chair à canon (Présent 8219)

28/10/2014 – LAGOS (NOVOpress) – Si plus rien ne nous étonne vraiment de la part des barbares islamo-terroristes, le rapport publié lundi par l’ONG Human Rights Watch, citant les témoignages d’une trentaine de jeunes Nigérianes ayant réussi à s’échapper des griffes du groupe musulman Boko Haram, est particulièrement édifiant et hautement révélateur de la place accordée aux femmes par l’islam.

Femmes otages de Boko Haram : esclaves sexuelles et chair à canonReligion d’amour ?

Au fil de cette soixantaine de pages, défilent en effet sous nos yeux horrifiés à peu près tous les sévices, humiliations et abominations qu’un cerveau humain malade peut imaginer. En tête, bien sûr, arrivent les violences sexuelles (viols massifs, mariages forcés…) qui, souligne HRW, n’épargnent même pas les enfants. Ainsi le rapport cite-t-il le témoignage d’une victime âgée d’une quinzaine d’années qui, ayant dit à l’un de ses bourreaux islamistes qu’elle était trop jeune pour se marier, s’est vu répondre par ce dernier que sa propre fille de 5 ans était déjà mariée !

Quand elles ne sont pas obligées d’épouser un barbu, les victimes sont transformées en véritables esclaves sexuelles. Comme ces adolescentes qui racontent que d’autres femmes, présentes dans les rangs des islamistes, regardent les jeunes filles se faire violer en les empêchant de s’enfuir.

Lire la suite