Tag Archives: islam

kami_84f8aaf2712a6a3044ca0823e1971ca5

Français converti à l’islam, il meurt en kamikaze à 19 ans

21/02/2015 – FRANCE (NOVOpress)

Agé de 19 ans, Pierre Choulet s’était converti à l’islam. Celui qui se faisait appeler “Abou-Talha al-Faransi” avait quitté la Haute-Saône pour le djihad en Syrie.

Vendredi, l’État islamique (EI) a annoncé que “Abou-Talha al-Faransi”, passé en Irak, était mort en kamikaze dans une attaque menée à l’aide d’un camion piégé contre une caserne de miliciens chiites près de la base militaire de Speicher, dans la province de Salaheddine, à 160 km de Bagdad.

Lorsque Pierre Choulet avait tourné le dos au catholicisme pour rallier la religion d’Allah, son père avait fait part de son inquiétude. Son fils lui avait répondu ceci : “Ne t’inquiètes pas, tu as une mauvaise image de l’islam”.

Sa mère est bouleversée.

De mon garçon, un ange, ils ont fait un monstre


salaf

En France, l’islam radical continue à se développer dans les mosquées

20/02/2015 – FRANCE (NOVOpress via Le Figaro)
Les salafistes, adeptes d’un islam rigoriste, multiplient les offensives pour déstabiliser les salles de prière modérées en France. Selon un dernier bilan du ministère de l’Intérieur, 89 lieux de culte sont déjà sous influence et 41 font l’objet d’entrisme.

Le spectre d’une véritable contagion radicale plane sur les mosquées de France. Aiguillonnés par une profonde abhorration de l’islam institutionnel volontiers qualifié comme la «religion des judéo-croisés» et vomissant les imams des mosquées qu’ils désignent comme des traîtres et des «impies» dès lors qu’ils prônent une pratique modérée de l’islam, des groupes salafistes ont lancé une vaste offensive souterraine pour tenter d’étendre leur emprise sur les lieux de culte les plus fragiles.

(…)

Même si les salafistes se déclarent hostiles au djihad, les lieux de culte qu’ils noyautent représentent de véritables viviers, pour ne pas dire des «couveuses» pour les futurs combattants volontaires vers les zones de combat. «En effet, ils y prônent un retrait du monde et une rupture quasi totale avec les non-musulmans afin de se consacrer à la religion, rappelle un expert du bureau des cultes du ministère de l’Intérieur dans un compte rendu porté à la connaissance du Figaro. Cette vision exclusive considère toute soumission aux lois de la République, dans le cadre d’une convocation au commissariat ou au tribunal, comme illicite car revenant à cautionner un ordre impie.» Par ailleurs, son discours, qualifié de même source comme «victimaire et complotiste sur les événements touchant les musulmans en France et dans le monde», fait mouche auprès des esprits les plus faibles et des jeunes de banlieue en perte de repères.


 

 

Bloc Identitaire Lyon : la France est entrée dans une phase de djihadisme de moyenne intensité

Bloc Identitaire Lyon : la France est entrée dans une phase de djihadisme de moyenne intensité

10/02/2015 – LYON (NOVOpress)
Malgré les déclarations mensongères du gouvernement de Manuel Valls sur la sécurité en France, la situation ne cesse de se dégrader. Un chiffre donné par la chaine d’information LCI montre l’ampleur de ce phénomène : 200 incidents ont été recensés depuis les attentats du 7 et 9 janvier autour des lieux sensibles. Selon le général Charpentier, il y a eu « des agressions armées avec arme de guerre d’hommes cagoulés la nuit » !

A Nice, à Villeurbanne, à la Seyne-sur-Mer,… et dans la banlieue parisienne, plusieurs militaires ont été menacés et attaqués par des individus faisant clairement référence aux frères Kouachi et Amédy Coulibaly.

Après les attaques meurtrières de Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes à Paris, la société française est entrée dans une phase de djihadisme de moyenne intensité (attaque quasi-quotidienne à l’arme blanche) qui débouchera si les mesures préconisées par le Bloc Identitaire ne sont pas appliquées (déchéance de la nationalité et remigration), sur des situations comparables à la Bosnie, au Kosovo, à la Libye, à la Syrie ou à l’Irak.

L’heure n’est plus à l’indignation et aux tergiversations, mais à l’action !

Bloc Identitaire Lyon
https://www.facebook.com/blocidentitaire.lyon
https://twitter.com/BI_Lyon

Jean-Marie-Le-Pen

Jean-Marie Le Pen réclame l’expulsion des imams qui ne respectent pas les lois républicaines

20/02/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Repris à son compte par Manuel Valls pour désigner le péril terroriste islamiste qui se dresse face à la France et aux pays occidentaux, l’expression “islamo-fascisme” a charrié de nombreux commentaires dans la classe politique, tant pour sa pertinence avérée que pour son origine politique. Pour Jean-Marie Le Pen, ce n’est ni plus ni moins qu’”une malédiction” qui est “attachée à ce mot qu’on applique à n’importe qui”.

“On essaie toujours de se servir de ce mot comme une arme comme si nous étions en 1936″, regrette le fondateur du FN. Or, selon lui, “le gouvernement par la terreur, c’est malheureusement notre pays qui en a donné l’exemple pendant la Révolution française”.

Pour Jean-Marie Le Pen, l’État n’a pas à se mêler de la formation spirituelle et religieuse des cadres d’une religion :

Si ces imams ne correspondent pas au respect des lois républicaines, ils doivent être expulsés ou emprisonnés.

Enfin, le fondateur du FN a tenu à dénoncer la théorie du Pas d’amalgames :

Je tiens aussi quand même, peut-être comme Chauprade, que, historiquement, toute collectivité, toute communauté, qui a une aile terroriste finit par lui obéir.


« Grandes gueules », mais pantalons baissés (Présent 8296)

« Grandes gueules », mais pantalons baissés (Présent 8296)

17/02/2015 – PARIS (NOVOpress)
Au milieu d’une actualité particulièrement chargée en massacres, attentats, enlèvements et autres décapitations commis au nom d’Allah, RMC a réussi le tour de force d’organiser vendredi dernier son célèbre talk-show en direct de la mosquée de Bordeaux, avec l’intention à peine déguisée de convaincre ses auditeurs que l’islam est une « religion de paix et d’amour ». Mais, manque de chance pour la radio, ceux-ci sont moins bêtes qu’elle ne le pense.

« Grandes gueules », mais pantalons baissés (Présent 8296)Pédagogie musulmane

Pour l’occasion et en bons dhimmis, Marschall et Truchot, ainsi que leurs « GG » du jour Pascal Perri, Jacques Maillot et Marie-Anne Soubré, devaient bien sûr présenter l’émission en chaussettes : l’une des conditions fixées par l’imam, avec l’obligation également de « surveiller leur langage ». Comprenez : éviter les grossièretés, mais aussi les sujets qui fâchent. Aussi, et comme l’on pouvait s’y attendre, l’émission censée traiter des « grandes questions liées à l’islam en France » n’aura-t-elle été qu’un rabâchage du discours officiel dissociant djihadistes et « vrais musulmans ».

Moment fort du programme : l’intervention de l’imam Tariq Oubrou, qui confia avoir invité les GG dans sa mosquée « pour une raison essentiellement pédagogique ». Et pédagogie il y eut : Marschall et Truchot écoutèrent gentiment l’imam proche des Frères musulmans expliquer que l’islam est une religion de paix, qu’il doit certes entamer une réforme, mais que cela prendra du temps… Ce que tout le monde a pu constater dès le lendemain avec les attentats de Copenhague ou encore la décapitation de 21 chrétiens coptes en Libye !

Indignation des auditeurs

Lire la suite

Racisme anti-Blanc et terrorisme, par Gérald Pichon

Racisme anti-Blanc et terrorisme, par Gérald Pichon

17/02/2015 – PARIS (NOVOPress)
Gérald Pichon est l’auteur de « Sale Blanc ! Chronique d’une haine qui n’existe pas », sorti il y a maintenant deux ans.

Lorsque les médias évoquent les motivations des terroristes comme Khaled Kelkal ou des frères Kouachi, ils parlent évidemment de cette volonté d’importer le djihad (« guerre sainte ») sur le sol européen.

Pourtant, il manque un élément essentiel dans leur motivation criminelle, c’est la haine raciale du Blanc/Français de souche.

Délinquance + racisme anti blanc + islamisme = Terroristes djihadistes

 Les parcours des terroristes islamiste ayant sévi en France ces trente dernières années sont quasi-similaires : de jeunes délinquants, pur produit de la culture banlieue (rap anti-français) et de l’éducation nationale (discours victimaires), ayant connu l’islam en prison avant de basculer dans le terrorisme.

La haine du Blanc/Français de souche est donc bel et bien présente dans le passage à l’acte. Le visage pâle qui était considéré comme un « beauf raciste » dans la cité, avant de devenir un « colonisateur-esclavagiste» et pour eux désormais après leur conversion, un « croisé » ou « un occidental dégénéré ».

Déclarations des terroristes ou témoignages sur les Blancs/Français de souche :

Lire la suite

Cet islam qui veut notre mort (Présent 8295)

Cet islam qui veut notre mort (Présent 8295)

17/02/2015 – PARIS (NOVOpress)
Le temps n’est plus où le ministre de l’intérieur attribuait à un fou l’agression de policiers, quoique ce fût au cri d’Allah Akbar. Après l’attentat de Copenhague succédant à ceux de Paris et de Bruxelles, nul n’oserait parler d’une loi des séries. Même François Hollande a établi un lien : « Ce qui s’est produit (au Danemark), c’est ce qui était déjà à l’œuvre en France il y a plus d’un mois. Ce sont les mêmes cibles qui avaient été choisies par le terroriste. » Il a tout de même « oublié » un autre élément de similitude : l’islamisme. Car nous ne sommes pas face à l’offensive continue d’un terrorisme sans nom, sans visage, sans idéologie, mais nous sommes confrontés au terrorisme islamique. Cet adjectif semble écorcher les lèvres de nos dirigeants car sa racine, c’est « islam », ce qui est très embêtant car, officiellement, l’islamisme n’a rien à voir avec l’islam, quoique sans le second le premier n’existerait pas.

Cet islam qui veut notre mort (Présent 8295)Si nous n’osons pas nommer notre adversaire, nous avons déjà perdu une bataille. Si nous nous trompons sur son objectif également. Or, à en croire le chef de l’Etat, les terroristes islamiques, en France et au Danemark, combattent « les valeurs de la liberté, du droit, de la protection de chaque citoyen ». Ce serait, en somme, des ennemis des fondamentaux de la République. Or, la guerre qu’ils nous font est accessoirement politique et essentiellement religieuse.

L’Etat islamique et ses épigones n’ont jamais fait mystère de leur objectif : établir partout la charia, la loi islamique, ce qui suppose que le monde entier devienne musulman. Ils nous proposent de nous convertir ou de nous couper la tête. Le moyen de nous convaincre, c’est la terreur. Il n’est guère « correct » non plus de parler de guerre de civilisations, c’est bien pourtant ce dont il s’agit entre l’Occident modelé par le christianisme et l’islam, qui l’a toujours combattu hier et veut encore l’abattre aujourd’hui. Il ne sert à rien de dire que cet islam-là n’est pas le « vrai », comme l’ânonnent quotidiennement nos dirigeants, puisque de toute façon, c’est celui-là qui veut notre mort.

Lire la suite

Attentats de Copenhague : un défi européen – par Vincent Revel

Attentats de Copenhague : un défi européen – par Vincent Revel

16/02//2015 – PARIS (NOVOPress)
Après Londres, Madrid, Bruxelles et Paris, nous avons à présent Copenhague ! Si le sujet n’était pas aussi tragique et si nous n’avions pas la « chance » d’avoir le sauveur du monde libre comme président, nous pourrions dire : « A qui le tour ? »

Pour ne pas citer correctement le problème auquel nous sommes confrontés, nos journalistes et nos politiques nous expliquent avec sérieux que le terrorisme vient encore de frapper le monde libre. En employant ce mot, neutre et impersonnel, en niant l’ampleur et la réalité des faits, nos désinformateurs utilisent ce moyen détourné pour ne pas avoir à nommer précisément la cause et l’origine de ce terrorisme.

Ce déni de réalité, dicté par la pensée unique, nous emmène tout droit vers une prochaine catastrophe. Pourtant, et malgré la propagande officielle du bien vivre ensemble, au Danemark, depuis l’affaire des caricatures de Mahomet, publiées dans le quotidien Jyllands-Posten, les Danois commencent doucement à prendre conscience que les valeurs de l’islam ne sont pas toujours compatibles avec les leurs. Représentant désormais 5% de la population de ce petit royaume scandinave, les musulmans connaissent là aussi de sérieux problèmes d’intégration.

Pour ne pas citer correctement le problème auquel nous sommes confrontés, nos journalistes et nos politiques nous expliquent avec sérieux que le terrorisme vient encore de frapper le monde libre. En employant ce mot, neutre et impersonnel, en niant l’ampleur et la réalité des faits, nos désinformateurs utilisent ce moyen détourné pour ne pas avoir à nommer précisément la cause et l’origine de ce terrorisme.

L’ancien ministre de l’Intégration Rikke Hvilshoj se plaignait en 2006, malgré le politiquement correct qui sévit aussi chez eux, que de nombreuses femmes musulmanes cherchaient avant tout à « bénéficier de tous les avantages sociaux » sans jamais vouloir travailler, mettant en péril l’Etat-providence. Lors de cette crise dite des « caricatures » et face à la menace de boycott des pays musulmans qui s’en suivit, le Danemark se retrouva bien seul. L’éditeur Flemming Rose avoua tristement : « Cette affaire dépasse tout ce que l’on peut imaginer, c’est complètement fou. Tout ce que nous avons fait est de publier douze dessins. »

Lire la suite

Angers : un élu musulman socialiste démissionne de son mandat pour protester contre la France « nation la plus islamophobe du monde »

Angers : un élu musulman socialiste démissionne de son mandat pour protester contre la France « nation la plus islamophobe du monde »

11/02/2015 – ANGERS (NOVOPress)
Abd-el Ramène Azzouzi (photo, en compagnie de son épouse – une Française convertie à l’islam, note de Novopress), conseiller municipal socialiste de la ville d’Angers, a démissionné de son mandat, décision qu’il motive par une tribune dans le Monde des Religions, où il dresse un ahurissant réquisitoire contre une France considérée comme « la nation démocratique la plus islamophobe du monde », rien que ça !

Selon M. Azzouzi, par ailleurs distingué professeur en médecine, chef du service d’urologie au CHU d’Angers, la laïcité constituerait en réalité « l’arme ultime et exclusive contre les musulmans de France ». Sous ce prétexte, la France de François Hollande et de Manuel Valls multiplierait ainsi « les lois d’exception visant implicitement les Français musulmans ». Ainsi l’ex-élu socialiste, souffrant manifestement de bouffées délirantes de persécution (peut-être devrait-il consulter ses confrères du service psychiatrie ?) dénonce « l’école de la République [qui] s’attaque avec violence à des enfants de 8 et 10 ans parce que musulmans » ou bien lorsque « une mère de famille, parce que musulmane, se voit retirer brutalement ces cinq enfants un matin, à 6h00, par ces mêmes forces de police qui vont jusqu’à refuser qu’elle allaite son bébé de 3 mois ». Bref, pour M. Azzouzi, nous voilà revenu aux-z-heures-les-plus-sombres-de-notre-histoire… Il en profite au passage pour régler son compte à la Police « institution républicaine où le racisme est endémique, tout comme dans l’armée française (…) ». Face à de telles accusations, on attend au passage les plaintes pour injure publique et diffamation des ministres de l’Intérieur et de la Défense…

L’élu musulman n’en reste pas là et fait dans le racisme anti-blanc et anti-français, dénonçant aux prochaines élections cantonales « la nuée de candidats et candidates locaux tous plus blancs les uns que les autres », mais aussi les Zemmour, Finkelkrault, Fourest et autre Pelloux qui saturent les plateaux télés et les salles municipales (M. Azzouzi souhaiterait-il interdire leurs livres ?) et s’indigne de l’ostracisation permanente de Tariq Ramadan, considéré comme un intellectuel contemporain hors norme, et accessoirement très proche du mouvement des Frères musulmans, dont son grand-père fut le fondateur…

Lire la suite

En avant-première : “Daech, naissance d’un Etat terroriste”

09/02/2015 – PARIS (via Télérama)
Doté d’un budget de plusieurs milliards de dollars, Daech est passé en quelques années du statut de « start-up » du djihadisme » à celui de multinationale de la terreur. Contrôlant, à cheval sur l’Irak et la Syrie, un territoire grand comme la moitié de la France. Jérôme Fritel a sillonné les frontières de cet Etat autoproclamé. Il en rapporte un film exigeant et âpre sur les rouages de l’organisation, sur la désolation qu’elle laisse dans son sillage. Regardez en avant-première son documentaire qui sera diffusé sur Arte mardi 10 février à 20h55.

Publié le
Terrorisme : le roi de Jordanie ne soutient plus l’État islamique

Terrorisme : le roi de Jordanie ne soutient plus l’État islamique

« Si n’importe quel fils de pute m’attaque, je ne vais pas seulement le tuer, je vais tuer sa femme et tous ses amis et incendier sa saloperie de maison. » Abdallah II

Ancien pilote de chasse, général de l’armée de l’air, le roi de Jordanie Abdallah II prend désormais personnellement part aux bombardements contre l’État islamique, selon plusieurs articles parus dans la presse arabe. Le roi souhaite venger la mort atroce d’un jeune pilote de l’armée de l’air jordanienne, Moaz al-Kassasbeh, brûlé vif dans une cage le 3 janvier.

Cette information fait suite à la déclaration enflammée du roi Abdallah aux membres du Congrès américain lors d’une récente visite aux États-Unis. Le représentant républicain de Californie, Duncan Hunter, a rapporté au Washington Examiner que le roi a cité la scène où le personnage d’un film de Clint Eastwood, Impitoyable, annonce son plan de vengeance, et que ne désavouerait pas Vladimir Poutine : « Si n’importe quel fils de pute m’attaque, je ne vais pas seulement le tuer, je vais tuer sa femme et tous ses amis et incendier sa saloperie de maison. » Selon le roi, « le seul problème que nous aurons est d’être à court de carburant et de balles ».

Le sénateur républicain de Caroline du Sud Lindsey Graham a déclaré après une réunion privée avec le roi que la Jordanie aurait une réponse « forte et énergique » en réponse à la l’exécution de l’otage.

En outre, le département d’État a déclaré mardi que l’administration va augmenter son aide annuelle à la Jordanie de $ 660 millions pour l’aider à payer le coût des réfugiés d’Irak et de Syrie – et lui fournir de nouveaux moyens pour lutter contre ISIS.

L’État Islamique avait proposé d’épargner la vie de Kassasbeh et de libérer un journaliste japonais en échange d’une femme kamikaze condamnée à mort en Jordanie. Elle a été exécutée mercredi.

Retour de bâton pour la Jordanie : les critiques ironiques du « Ron Paul Institute »

Dans un article publié le 4 février sur son site et intitulé « Les larmes de crocodile du roi Abdallah sur le pilote brûlé », l’institut Ron Paul ironise sur la position très ferme du roi Abdallah à l’égard de l’État islamique, rappelant que la Jordanie a fourni camps d’entraînement et armes à l’EI, avec le soutien de l’OTAN et des États-Unis.

En effet, « cette très ferme prise de position du roi Abdullah contre les djihadistes qui luttent pour renverser le gouvernement d’Assad en Syrie est en fait un véritable revirement. Après tout c’est lui qui a fourni pendant ces trois dernières années plusieurs formes d’assistance et un droit de passage aux djihadistes pour entrer en Syrie via la Jordanie. »

« En 2013 le président syrien Assad avait mis en garde Abdullah en lui disant qu’il « jouait avec le feu » en soutenant les terroristes qui tentent de renverser le gouvernement syrien. Comme il avait raison. Au sens littéral ! »

Sources : Daily MailRon Paul Institute


Soumission : on y est presque !

Soumission : on y est presque !

La vraie soumission des faux résistants.

Les attentats islamistes contre Charlie hebdo et l’épicerie casher vont renforcer les lois antiracistes qui visent quasi exclusivement l’extrême-droite ou ce qu’il en reste. On ne se trompe certes pas de cible, mais on se donne bonne conscience antiraciste à moindre coût. L’ennemi principal reste celui d’hier, ce qui évite l’affrontement avec celui d’aujourd’hui. C’est l’islamisme radical qui fait monter l’antisémitisme en France en dénonçant la politique sioniste.

En réalité la montagne de mobilisation va accoucher d’une souris.

Soumission : on y est presque !Mais il y a pire… en fait on s’aperçoit au fil des semaines que la résistance affichée massivement et sans risque cède rapidement le pas à la lâcheté ordinaire. Le film Timbuktu, charge féroce contre les barbus maliens, va être récompensé mais il a été, dans certains endroits, déprogrammés. Même chose pour le film d’auteur l’« Apôtre » ou pour la pièce «  Lapidée ». Les caricaturistes eux-mêmes mettent la pédale douce pour le respect de l’autre… quand cet autre est musulman.

Soumission : on y est presque !En fait c’est, dans le milieu culturel, une sorte de «  courage fuyons » qui donne raison aux djihadistes. On n’ose plus critiquer l’islam pour ne pas stigmatiser les musulmans, on se «  soumet «  à sa vision du monde » par crainte, derrière le leurre du vivre ensemble. La mobilisation pour la liberté débouche sur une dynamique favorable à ceux qui veulent islamiser notre société. Un comble.

Lire la suite

L’homme qui a voulu prendre en otage une émission de télé Hollandaise est un nouveau « casizolé »

L’homme qui a voulu prendre en otage une émission de télé Hollandaise est un nouveau « casizolé »

01/02/2015 – HILVERSUM (NOVOpress – traduction) – L’individu serait âgé de 19 ans et a été identifié sur les réseaux sociaux comme étant Tarik Zahzah un étudiant en chimie d’origine égyptienne vivant à Pijnacker, près de la ville universitaire de Delft.

La police à néanmoins refusé de confirmer la moindre information le concernant, mais recherche des complices dans tous les Pays-Bas. La police a aussi refusé de confirmer si ce suspect n’était pas sur une liste de surveillance des militants islamistes.

Tarik Zahzah est actuellement interrogé et pourrait être accusé de kidnapping, possession d’arme à feu et attaque à main armée a déclaré le procureur Johan Bac lors d’une conférence de presse. Les forces spéciales de police ont contrôlé le bâtiment à la recherche d’explosifs mais n’ont trouvé, a déclaré la porte-parole de la police Christine Scholts.

“Il a pris un garde de sécurité en otage et a déclaré qu’il voulait s’exprimer à l’antenne. Si nous refusions il y aurait des bombes qui allaient exploser dans différents lieux aux Pays-Bas “ a ajouté Mme Scholts.

Le directeur de la chaine Néerlandaise M. Jan de Jong a pourtant affirmé que l’entreprise avait renforcé sa sécurité à la suite de l’attaque contre le journal satirique Charlie Hebdo à Paris où 12 personnes avaient été tuées.

Il a ajouté que personne ne savait comment cet homme avait trompé la sécurité rigoureuse du bâtiment dans le centre-ville de Hilversum et trouvé son chemin dans les bureaux.

Le parc des médias de Hilversum abrite de nombreux diffuseurs néerlandais, et est étroitement surveillé par la police depuis l’assassinat de l’homme politique néerlandais Pim Fortuyn abattu en 2002 par un tueur musulman.

Sources : NOSTelegraaf

Polémique autour de la convocation au commissariat d’Ahmed, 8 ans

Polémique autour de la convocation au commissariat d’Ahmed, 8 ans

30/01/2015 – NICE (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Mercredi, Ahmed, 8 ans, élève de CE2 dans une école élémentaire de Nice, a été entendu en compagnie de son père dans un commissariat de la ville pour « apologie d’acte de terrorisme ».

Une semaine auparavant, le directeur de l’école était venu faire une déposition au commissariat, rapportant des propos qu’il affirme avoir entendu au lendemain de la tuerie à Charlie Hebdo, dans la bouche de l’enfant : « Il faut tuer tous les Français, je suis dans le camp des terroristes, les musulmans ont bien fait, les journalistes méritaient leur mort ». Autre grief de l’enseignant à l’encontre du jeune Ahmed : ce dernier aurait refusé « de respecter la minute de silence et de faire partie de la ronde de solidarité (sic !) après les attentats ». Notons que sur les réseaux sociaux, les témoignages de cet acabit abondent de la part des enseignants, évidemment moins explicites pour ne pas heurter la sensibilité des braves gens qui pensent encore que l’islam est un long fleuve tranquille.

Le jeune Ahmed n’a très vraisemblablement fait que répéter à l’école les menaces qu’il entend proférer quotidiennement à la maison

Sans, naturellement, tout comprendre. Pressé par l’instituteur et le directeur de dire qu’il « était Charlie », l’enfant, excédé, a fini par répondre qu’il était au contraire « avec les terroristes », du moins si l’on en croit la version du père. Fabienne Lewandowski, directrice adjointe de la sécurité publique des Alpes‑Maritimes, précise par ailleurs : « Ahmed nie catégoriquement avoir dit “à mort les Français”. [A la question :] “C’est quoi, un terroriste, pour toi ?”, Ahmed répond : “Je sais pas” ». Comme l’a précisé hier le ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud‑Belkacem, ce ne sont pas les déclarations de l’enfant mais l’attitude « brutale » (sic) du père qui, le 21 janvier, est venu dans l’établissement pour y menacer les enseignants et y tenir des propos également très « problématiques », qui a décidé le directeur de l’école a porté plainte contre le père, et non contre l’enfant.

Lire la suite

Islamisation des campagnes : des salafistes vivent en autarcie dans un village du Cher

VIDÉO BFMTV (29/01/2015) - À Châteauneuf-sur-Cher, un groupe d’une vingtaine de salafistes d’obédience tabligh, des musulmans adeptes d’un islam rigoriste, inquiètent certains spécialistes qui les considèrent comme sectaires. Ils vivent coupés du reste des habitants et ont quitté la ville pour pouvoir pratiquer leur religion à l’abri des regards. Ces dernières années, plusieurs jihadistes français se sont radicalisés au contact de ce mouvement.


Voir aussi : L’islam rigoriste commence à s’exporter dans les campagnes (franceinfo.fr)

Publié le
Laïcité : la loi de 1905 vit-elle ses derniers instants ?

Laïcité : la loi de 1905 vit-elle ses derniers instants ?

28/01/2015 – PARIS (NOVOpress)
Alors que le gouvernement socialiste depuis le 7 janvier récite comme un mantra le mot “laïcité” pour faire croire encore aux vertus du vivre-ensemble et de la société multiculturelle, les représentants des musulmans en France, officiellement “modérés”, utilisent la sidération des attentats commis pour favoriser encore plus leur religion. Aidés en cela, il est vrai, par une gauche in fine qui veut appliquer le programme de Terra Nova et sa logique inclusive, où les termes assimilation et intégration sont vus comme des termes discriminants.

Ainsi, dans un entretien accordé au quotidien L’Opinion, Anouar Kbibech, vice-président du Conseil français du culte musulman (photo), affirme : « Un moratoire sur la loi de laïcité de 1905 pourrait être une des solutions »

Je vous l’accorde, lorsque la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat est votée en décembre 1905, l’islam n’était pas sur la photo ! Aujourd’hui les choses ont changé. La communauté des musulmans de France est confrontée à des problèmes financiers. La loi de 1905 a été le point d’équilibre entre les politiques et le religieux. Le fait de rouvrir cette loi, à cause ou grâce aux musulmans, risquerait de raviver un certain nombre de querelles étrangères au culte musulman et héritées de différents débats qu’il y a eut avant qu’elle ne soit votée. Un moratoire sur la loi de 1905 a déjà été préconisé par des responsables politiques de droite et de gauche. A chaque fois, de vives polémiques ont suivi. Cela pourrait donc être l’une des solutions mais sans aucun doute difficile à mettre en œuvre. Le chemin sera épineux. Peut être qu’aujourd’hui, avec l’unité nationale retrouvée, le contexte serait il plus favorable ; un consensus politique sur ce sujet pourrait émerger. Les musulmans sont pragmatiques, ils ont des besoins et sont ouverts à toutes les solutions.

Christine Lagarde lèche-babouche (Présent 8281)

Christine Lagarde lèche-babouche (Présent 8281)

27/01/2015 – RIYAD (NOVOpress)
Après les condoléances appuyées de François Hollande au nouveau roi Salmane, c’est Christine Lagarde qui a rendu hommage samedi au roi Abdallah d’Arabie saoudite, décédé la veille. Un hommage honteux. Scandaleux. Au cours duquel la présidente du FMI est allée jusqu’à saluer ce « grand leader » qui « était, de manière discrète, un grand défenseur des femmes » !

Une véritable provocation

Une du numéro 8281 de "Présent"

Une du numéro 8281 de “Présent”

Une véritable et insupportable provocation quand on sait que sous cette tyrannie wahhabite, fondée sur l’application la plus stricte de la charia, les femmes sont, de leur naissance jusqu’à leur mort, sous la tutelle permanente et légale des hommes. Pour étudier, se marier, voyager, pratiquer l’une des très rares professions qu’elles ont le droit d’exercer, subir une opération chirurgicale… Rien ne se fait sans l’autorisation du père, du mari, du frère, de l’oncle ou encore du fils. Et puis, il y a la liste interminable des interdits : activité sportive, conduite automobile… Pensez qu’il aura fallu attendre 2013 pour que ces dames soient autorisées à faire… du vélo ! Et encore : à condition d’être accompagnées d’un homme de leur famille et dans les zones de faible affluence.

Barbarie institutionnalisée

Dans ce beau pays où la plupart des bâtiments ont une entrée pour les hommes et une autre pour les femmes, les violences conjugales sont quasiment impunies. Et gare à celles qui tombent entre les mains de la sinistre Muttawa : flagellations, lapidations et même décapitations sont monnaie courante.

Une barbarie dont les femmes, d’ailleurs, ne sont pas les seules victimes : pour avoir défendu la liberté d’expression, considérée comme « une insulte à l’islam », le blogueur Raif Badawi a ainsi été condamné en novembre 2014 à dix ans de prison, une amende de 1 000 riyals et 1 000 coups de fouet. Il s’est d’abord vu infliger, le 9 janvier dernier, devant une mosquée de Jeddah, les 50 premiers coups de fouet et devait en recevoir 50 autres vendredi. Mais en raison d’une cicatrisation lente de ses premières plaies, la seconde flagellation a dû être reportée…

Franck Delétraz

Crédit photo Une : Chard pour Présent (c).


En partenariat avec le quotidien Présent – Chaque jour, retrouvez sur Novopress la Une du quotidien Présent ainsi qu’un article sélectionné par la rédaction et mis gratuitement à votre disposition. Seul quotidien de réinformation, Présent est unique dans le paysage médiatique français. Contribuez à abattre le mur de la bien-pensance et du médiatiquement correct, lisez et faites lire Présent ! Abonnez-vous !