Tag Archives: islam

saintlouis

Wattrelos : une ancienne école catholique transformée en mosquée

19/10/2014 – WATTRELOS (NOVOpress) Le journal Nord éclair révèle qu’une ancienne école catholique va devenir un lieu de culte musulman. Propriété depuis 1980 de l’Association immobilière roubaisienne (qui gère le patrimoine de l’enseignement catholique), l’école Saint-Louis appartient donc maintenant à l’Association cultuelle wattrelosienne, qui réunit les musulmans de la cité des Berlouffes. Quant au diocèse, il ne souhaite pas faire de commentaire sur la vente de ce bâtiment.

Les musulmans expliquent comment ils vont prendre possession des lieux :

«On a un souci avec la prière du vendredi, des prières de rue se forment indépendamment de notre volonté. On a agrandi la salle de prière l’an dernier, mais ce n’est pas suffisant pour absorber tout le monde.» Et si autant de fidèles viennent prier à Wattrelos, c’est simplement parce que l’horaire convient particulièrement à ceux qui travaillent : chaque vendredi, la prière est à 12h. «Et puis, même si ça se développe ailleurs maintenant, on a la particularité d’avoir un discours en français et en arabe, ce qui est intéressant pour les non-arabophones, comme les convertis.»


Crédit image : Hubert Van Maele

Musulmans « européens » en route vers le djihad : en Autriche aussi

Musulmans « européens » en route vers le djihad : en Autriche aussi

16/10/2014 – VIENNE (NOVOpress) - Au même titre que le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne ou la Belgique, l’Autriche est devenue l’une des principaux sites de recrutement de l’État islamique.

Particulièrement significatif : dans les derniers mois, au moins 14 jeunes filles mineures ont quitté l’Autriche pour participer à la « guerre sainte » en Syrie et devenir des « épouses des guerriers ». Avant leur départ, quelques-unes de ces jeunes filles ont été mariées dans une mosquée à Vienne (bien que officiellement la Communauté islamique en Autriche ait condamné la guerre en Syrie).

Selon le quotidien britannique The Guardian, il y aurait 63 jeunes filles (élèves) de France qui ont fait leur chemin vers le djihad, 60 du Royaume-Uni et environ 40 d’Allemagne.

Sans doute, ces chiffres ne sont qu’un euphémisme : le quotidien autrichien Kronen-Zeitung parle de la “partie émergée de l’iceberg”

[Lu sur le Net] L'école républicaine terre de djihad - par Dimitri Casali

[Lu sur le Net] L’école républicaine terre de djihad – par Dimitri Casali

16/10/2014 – PARIS (via Le Huffington Post)
À 5 heures de vol de Paris, on assassine des enfants et des vieillards, on décapite des pères sous les yeux de leur fils, on vend des femmes sur les marchés comme esclaves. Le phénomène inaugure un véritable retour au Moyen Âge – en particulier pour les femmes – et près de 1000 jeunes Français sont impliqués dans ce retour à la barbarie.

Le phénomène des djihadistes français est en partie dû à la faillite de l’école républicaine qui ne remplit plus son devoir d’intégration. (…)

Cette liberté qu’ils n’hésitent pas à remettre en cause au nom de la communauté musulmane, l’Oumma (communauté des Croyants indépendamment de leur nationalité et des lois des Etats qui les accueillent). Pendant toutes ces années passées au sein du système éducatif, on a laissé grandir en eux la haine de la France mais aussi le faux alibi de la victimisation et de l’oppression.

(…)

La montée des fondamentalismes et du communautarisme dans nos écoles ouvre la porte à des contestations de plus en plus nombreuses. (…) Ces dernières années sont marquées par une affirmation de l’appartenance religieuse dans les comportements des élèves au sein même de l’enceinte des établissements avec le refus de parler français dans les cours de récréations. Le but est de dresser une frontière entre eux et les autres élèves qui ne font pas partis de leur communauté… Ainsi, par l’entremise des réseaux sociaux et des Sms (jusqu’à 80 par jours) que ces adolescents reçoivent, l’école française est constamment critiquée. Des pans entiers des programmes d’histoire sont contestés comme la christianisation du monde gallo-romain, l’étude des croisades ou de la décolonisation. Dans le domaine scientifique, l’évolutionnisme est remis en cause au profit de l’action divine d’Allah et un créationnisme est imposé par l’élève, sans argumentation. Il arrive que des enseignants, désemparés devant leurs élèves, cherchent auprès de l’imam le plus proche la justification religieuse pour pouvoir continuer leurs cours. Quant aux cours de gymnastique et de piscine, les adolescents reçoivent l’interdiction de s’y rendre en particulier les jeunes filles qui ne peuvent être en mixité avec les garçons.

Lire la suite

La soumission totale à l’islam du dernier otage Américain et de sa famille sera-t-elle suffisante pour le sauver ?

La soumission totale à l’islam du dernier otage Américain et de sa famille sera-t-elle suffisante pour le sauver ?

16/10/2014 – MINEAPOLIS (NOVOpress) - L’employé humanitaire Peter Kassig, un américain de 26 ans kidnappé en octobre 2013 par les terroristes musulmans de l’État Islamique en Syrie s’est converti à l’islam durant sa détention et se fait désormais appeler Abdul-Rahman.

Il est réapparu sur une vidéo des terroristes lors de la décapitation d’un autre employé humanitaire, Alan Henning, fin septembre et pourrait être la prochaine victime des terroristes si les États-Unis ne stoppent pas leurs attaques aériennes.

De leur coté, ses parents tentent aussi d’apitoyer les ravisseurs en montrant leur estime de la religion musulmane dans plusieurs messages sur les réseaux sociaux, où la mère de l’otage, Paula Kassig, apparait toujours voilée et ne désigne plus son fils que sous son nom musulman Abdul Rahman.

Lire la suite

Portrait du djihadiste Bachir Kherza, l’assassin d’Hervé Gourdel

14/10/2014 – ALGER (via BFMTV)
On sait désormais que la lâche assassin de notre compatriote serait le djihadiste algérien Bachir Kherza. Selon les autorités algériennes, Bachir Kherza aurait une cinquantaine d’années. Présenté comme le “mufti” des jihadistes algériens de Jund Al-Khilafa, il fait partie du groupe Les soldats du califat créé en juin dernier, une branche qui s’est émancipée d’Al Qaeda et qui vient de prêter allégeance à l’Etat islamique. Bachir Kherza aurait de nombreux assassinats et attentats terroristes à son actif. Les autorités algériennes auraient également identifié la majorité des terroristes apparaissant sur la vidéo de l’exécution. De son côté, l’armée est toujours à la recherche du corps d’Hervé Gourdel.


Une pétition demandant à qu’à l’émotion suite à l’assassinat d’Hervé Gourdel succède l’action vient d’être lancée :

Nos dirigeants ne peuvent plus se contenter de « condamner fermement », ils doivent désormais agir avec fermeté. Signataires de cette pétition, nous demandons à nos politiques de s’engager à défendre :

- L’application de la déchéance de la nationalité française pour les djihadistes binationaux et l’interdiction totale de retour sur le territoire.
- La fin de toutes compromissions et de toutes relations avec les associations islamistes – que celles-ci se réclament du salafisme ou de la doctrine des Frères musulmans promue par l’Union des Organisations Islamiques de France.
- Le refus de l’influence du Qatar, grand pourvoyeur de fonds des djihadistes, dans notre pays.

Publié le

Ces Français convertis à l’Islam, partis faire le djihad en Syrie

13/10/2014 – TOULOUSE (NOVOpress)
Ces jeunes européens de souche convertis à l’Islam combattent en Syrie, aux côtés des opposants islamistes à Bachar al-Assad. Tableau des ces djihadistes et de leur famille, mais aussi retour sur ceux, moins nombreux, qui ont fait dans le passé le djihad en Bosnie, Irak et Afghanistan.

Publié le
delcambre_maxresdefault

Pour comprendre ce que veulent les musulmans, il faut lire les hadiths !

11/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Intervention d’Anne-Marie Delcambre, Docteur de troisième cycle de l’Université Paris-IV en études islamiques, au sujet des hadiths, ces livres qui racontent notamment le comportement prophète.

Cette islamologue se demande pourquoi l’on nous cache ici ces hadiths alors que ces derniers sont largement étudiés dans les pays musulmans. Pour elle, la raison est très simple. Ces textes montrent le vrai visage de l’islam.

Allemagne : bataille rangée entre Kurdes et musulmans pro-État islamique

09/10/2014 – HAMBOURG (NOVOpress) - En Allemagne dans la ville de Hambourg, des musulmans ont attaqué à la machette et au couteau une manifestation de Kurdes hostiles à l’organisation terroriste « État islamique » dans la nuit du 7 au 8 octobre. Selon Le Monde, les deux groupes étaient armés. Les manifestants kurdes protestaient contre un massacre commis par les islamistes dans une ville syrienne quelques jours plus tôt.

Une vidéo (ci-dessous) postée par la chaîne d’informations russe Russia Today titre cependant que ce sont les islamistes qui auraient attaqué les kurdes (Germany: Pro-IS mob attacks Kurdish protesters with MACHETES and KNIVES). Le peuple kurde, présent notamment en Irak et en Syrie, a pris fait et cause contre les organisation terroristes qui y sévissent au nom de l’islam.

Il ne se passe plus un conflit dans le monde sans que de graves répercussions n’aient lieu en Europe de l’Ouest. En cause ? La politique d’immigration aberrante menées par les libéraux, gauche et droite confondues, depuis des décennies, important dans la vieille Europe des populations entières aux intérêts parfois antagonistes, et donc leurs guerres. Additionné au développement d’un islam politique cherchant à s’implanter partout dans le monde y compris dans nos pays, le cocktail est explosif. C’est en Allemagne, ainsi qu’au Royaume-Uni, que sont en train d’émerger des “Sharia Police”, groupes de musulmans parcourant les rues des grandes villes, pour y appliquer la loi islamique.

Publié le
ben_affleck_rect-620x412

Pour Ben Affleck, il ne faut pas confondre islam et État islamique !

07/10/2014 – WASHINGTON (NOVOpress) - Invité de l’émission “Real Time” sur HBO, le réalisateur Ben Affleck a pris la défense des musulmans lors d’un débat sur l’État islamique.

Le débat a été lancé sur la plateau par Sam Harris, un spécialiste des neurosciences très connu aux États-Unis pour ses critiques à l’égard de la religion islamique. Ben Affleck s’est alors emporté : “Donc vous êtes censé être la personne qui comprend les codes de la doctrine islamique ? Vous dites que l’islamophobie n’est pas une réalité. C’est répugnant et raciste ! C’est comme dire ‘les Juifs sont sournois’ !”

Mais Sam Harris ne s’est pas laissé démonter :

La grande confusion c’est que toute critique de l’islam est considérée comme une attaque de l’islam, comme de l’islamophobie, ce qui est intellectuellement ridicule.

Réponse de Ben Affleck : “Pourquoi ne parle-t-on pas du milliard de personnes qui ne sont pas des fanatiques, qui ne battent pas leurs femmes, qui veulent juste aller à l’école et manger des sandwiches, et ne font aucune des choses que vous les accusez de faire ?”

Oui, pourquoi pas. Mais que penser alors de cette grande majorité de musulmans qui préfère rester silencieuse et se refuse à condamner ouvertement les exactions de l’État islamique ?

L’islamisme est moins dangereux que l’islam - Par Guillaume Faye

L’islamisme est moins dangereux que l’islam – Par Guillaume Faye

L’opinion proposée ici diffère des idées reçues d’une idéologie dominante qui regarde le monde à court terme et par le petit bout de la lorgnette. Je ne vais pas rabâcher ici tous les faits connus diffusés par la marée médiatique, mais aller simplement et directement à l’analyse, non pas émotionnelle, mais politique. Voici les 13 points de la thèse que je défends : le danger, c’est moins  le terrorisme islamiste que l’islamisation.

1) On se focalise sur la menace ”islamiste” de tueurs fanatiques, type Merah ou Nemmouche, pseudo-Français qui commettent des attentats et assassinats barbares, et qui peuvent revenir, aguerris, du Moyen-Orient, formés par l’ ”État islamique”. Mais le terrorisme, d’où qu’il vienne, désolé de le rappeler, n’a jamais fait énormément de morts ni de destructions. Bien moins que les accidents, les épidémies, les guerres.  Simplement, aveugle et ultramédiatisé, il frappe et stupéfie l’opinion. Mais c’est une piqure de guêpe. Il y a beaucoup plus grave que l’islamisme terroriste, c’est l’islamisation par le bas, comme l’humidité qui ronge les murs.

2) Au contraire, la violence islamiste provoque paradoxalement un effet ”anti islamique”, celui de créer un éveil de conscience contre le danger même de l’islamisation et la vraie nature de l’islam. De même, tous les excès des musulmans en France, dans leur phase de conquête (Dar al-Arb) sont créateurs d’une prise de conscience : revendications identitaires, provocations, agressions, femmes voilées intégralement, émeutes, exactions antijuives, sites et blogs internet djihadistes…

3) C’est la raison pour laquelle les Arabo-musulmans intelligents et rusés qui veulent conquérir en douceur l’Europe (par immigration et démographie) condamnent toutes les violences ”islamistes” stupides et toutes les provocations d’un islam fondamentaliste et radical. Ils l’estiment maladroit et prématuré, contreproductif. Calcul stratégique et ruse. Très souvent, les dénonciations des égorgements d’Occidentaux sont des larmes de crocodile.

Lire la suite

Immigration-invasion et islamo-terrorisme : le conflit syrien s’exporte en Allemagne (Présent 8206)

Pour le principal site musulman de France, l’Etat islamique “répond aux principes littéralistes de l’islam”

03/10/2014 – PARIS (via l’Observatoire de l’islamisation)
Islam et Info, dont la page Facebook rassemble 115 608 “j’aime” ce jour (jeudi 2 octobre, note de Novopress), explique par la plume du docteur Zouhair Lana que l’islam de l’Etat islamique ne serait pas une déviance mais une application “littéraliste” des principes de l’islam :

Daech ou Etat “islamique” de l’Iraq et du Levant est ce dernier-né et qui fait suite à une série d’ogres enfantés ces dernières années, adossés bien évidemment à l’islam. Il a fallu des hommes qui souhaitent vivre dans un monde différent qui répond aux principes littéralistes de l’islam

eric zemmour

Eric Zemmour tâcle la laborieuse oraison d’Edwy Plenel “pour les musulmans”

02/10/2014 – PARIS (via Figarovox)
Dans FigaroVox, Eric Zemmour commente le livre d’Edwy Plenel, “Pour les musulmans”.

«Tous les grands événements et personnages historiques se répètent pour ainsi dire deux fois [...], la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce». Edwy Plenel connaît fort bien cette célèbre ouverture de Marx dans Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte. Il n’a pas su pourtant résister à la tentation. En pleine affaire Dreyfus, Emile Zola avait lancé un vigoureux plaidoyer «pour les Juifs». Plus d’un siècle plus tard, Edwy Plenel nous inflige une laborieuse oraison «pour les musulmans». Mais le goût de la posture a été plus fort que la crainte du ridicule ; et le prêche culpabilisateur plus fort que la réalité historique.

Car la situation des Juifs de la fin du XIXème siècle n’a rien à voir avec celle des musulmans dans la France de 2014. Au-delà du fait évident que les violences antijuives d’aujourd’hui sur notre sol sont perpétrées pour la plupart par des musulmans, ils ne jouent pas du tout le même rôle dans l’imaginaire collectif français. A l’époque, le Juif incarne l’argent, la réussite indécente, la destruction par le capitalisme des solidarités traditionnelles héritées du catholicisme.

Pour Eric Zemmour :

L’angoisse que suscite le musulman est tout autre, relève d’abord du nombre (le «grand remplacement»), de la violence (des islamistes) et des libertés (pour les femmes, les homosexuels etc.)

Pour lire l’article dans son intégralité

Pas “en leur nom” ? Soit… Mais arrêtez de nous vendre un islam bisounours ! [Présent 8199]

Pas “en leur nom” ? Soit… Mais arrêtez de nous vendre un islam bisounours ! [Présent 8199]

30/09/2014 – PARIS (NOVOpress) – Comment ne pas se réjouir – sinon s’en rassurer pour autant… – que certains musulmans aient enfin décidé de dire « non », et de manière visible, à la barbarie de l’autoproclamé Etat islamique (Daech (1) comme on dit désormais pour se protéger de l’amalgame…) ?

Pas “en leur nom” ? Soit… Mais arrêtez de nous vendre un islam bisounours ! [Présent 8199]S’en réjouir, certes, mais ne pas accepter pour autant que l’on nous gave, en boucle, avec un islam « religion de paix, d’amour et de tolérance ». De paix, d’amour, de tolérance, où et quand ? J’ai lu le Coran plus de cinquante fois – et en arabe – en long, en large et en travers. Ce que j’y ai lu ne correspond pas à ce que nous racontent ces musulmans manifestant contre les islamo-terroristes, avec leur islam bisounours : « L’islam, c’est le pardon, pas la haine », « L’islam, c’est le vivre ensemble », « L’islam interdit de tuer », « L’islam, c’est une religion de partage », « L’islam, c’est l’ouverture », et patin et couffin.

Notons, au passage, que l’initiative du Conseil du culte musulman n’a pas suscité l’adhésion des quelque 6 millions de musulmans que compte notre pays (ils n’étaient pas 2 000 devant la Mosquée de Paris). Ainsi, pour ne prendre que cet exemple, le Collectif contre l’islamophobie (sic) en France s’est-il désolidarisé des appels à défiler et à manifester.

Lire la suite

L’appel du muezzin a retenti à Nantes

29/09/2014 – NANTES (NOVOpress)
A tous ceux qui affirment que l’islamisation de la France serait un fantasme non fondé, la vidéo ci-dessus montre bien que le réel va contre leurs propos rassurants. Ainsi, à Nantes, capitale des ducs de Bretagne et de l’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault, l’appel du muezzin pour la prière musulmane a retenti en pleine journée. Un acte manifeste d’islamisation de notre pays, islamisation que le Bloc identitaire dénonce depuis des années notamment par le biais d’action sonores (vidéo ci-dessous) où on pouvait entendre l’appel du muezzin comme signe d’un futur… qui est déjà là.

Publié le
Cécile Duflot relaie la propagande "vivre-ensembliste" de #NotInMyName

Cécile Duflot relaie la propagande “vivre-ensembliste” de #NotInMyName

27/09/2014 – PARIS (NOVOpress)
C’est le buzz à la mode qu’il ne faut pas manquer si vous n’étiez pas déjà en photo sur le hashtag #bringbackourgirls de Michèle Obama : le hastag #NotInMyName .

Lancé par Hanif Qadir, un musulman anglais parti faire le Jihad en Afghanistan et maintenant travailleur associatif à Londres, #NotInMyName défend l’image d’un islam religion de paix et d’amour destiné à s’installer durablement dans la société britannique et qui pourrait pâtir d’un modèle trop autoritaire. Un message soutenu par de nombreux politiciens européens proches de cet électorat communautariste, à l’instar de Cécile Duflot (photo), dirigeante d’Europe-Ecologie-Les vertes et ancienne ministre du Logement. Elle le fait via un tweet en anglais, qui plus est s’excusant de demander aux musulmans d’afficher ce message : #NotInMyName .

Lire la suite

Les Français face à l’islam : entre incompréhension et dégoût

Les Français face à l’islam : entre incompréhension et dégoût

26/09/2014 – PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
La décapitation mercredi d’Hervé Gourdel par des djihadistes kabyles a provoqué un profond traumatisme dans l’opinion publique française

Cette décapitation, filmée, répond à un rituel désormais bien rodé. Les Français, tout formatés qu’ils soient par les médias bien-pensants, n’ont pas attendu cet acte abject pour éprouver une répugnance croissante vis-à-vis de l’islam. Dans un sondage Ipsos-Le Monde de janvier 2013, 74 % des Français jugeaient l’islam intolérant et incompatible avec les valeurs de la société française. Un chiffre qui monte à 81 % dans un sondage CSA-Atlantico en date du 30 juin dernier.

L’égorgement, qui révulse tout individu civilisé, semble être un rituel très prégnant en islam…

Ainsi, de l’égorgement — en une seule journée — des hommes de la tribu juive des Banu Qurayza (de 600 à 900 hommes selon les sources) à Yathrib (la future Médine). Un massacre qui, par parenthèse, n’a rien à envier à ceux commis par les Hébreux lors de leur conquête de Canaan… Ainsi, de l’Aït‑el‑kébir, la plus importante fête de l’islam, au cours de laquelle le musulman égorge rituellement le mouton devant sa famille. Ainsi, de nombreux témoignages de policiers des quartiers de l’immigration : les menaces de mort dont ils sont quotidiennement victimes s’expriment très naturellement par un index plaqué en travers de la gorge…

Lire la suite

Leur islam nous fait la guerre (Présent 8195)

Leur islam nous fait la guerre (Présent 8195)

24/09/2014 – PARIS (NOVOpress)
Alors, toujours pas d’amalgame ?

Evoquant mardi le sort de notre otage, dont chacun s’attend hélas à apprendre d’un moment à l’autre l’assassinat par les islamo-terroristes de Jund Al-Khilafa, le Premier ministre Manuel Valls, après avoir martelé que la France ne cédera pas devant la menace, devait déclarer, indécrottable, que notre pays et la coalition agissaient « pour protéger les musulmans, les premières victimes du terrorisme, mais aussi les minorités chrétiennes et toutes les minorités ».

Protéger les musulmans ?

Une du numéro 8195 de "Présent"

Une du numéro 8195 de “Présent”

Une déclaration consternante qui montre que, même en guerre, même en proie à une menace sans précédent d’actes terroristes sur notre sol, nos dirigeants refusent obstinément de sortir du politiquement correct et de voir la réalité en face. Car, s’il est des populations à protéger aujourd’hui au Moyen-Orient (mais aussi en France), ce ne sont pas les musulmans mais les chrétiens. Victimes justement de musulmans qui, quoi qu’on nous dise, ne font qu’appliquer à la lettre le Coran et les enseignements dispensés à La Mecque par des imams salafistes saoudiens. Saoudiens qui, après avoir abondamment financé l’EI et tout en continuant d’investir dans nos banlieues, tentent maintenant de détourner l’attention en se joignant à la coalition.

A situation de guerre, mesures de guerre

Pire encore, ce déni de réalité dont souffrent les responsables français s’étend aux mesures mises en œuvre pour protéger notre pays contre toute menace islamiste. S’adressant directement à nos compatriotes mardi après-midi, en marge du sommet de l’ONU sur le climat à New York, le président Hollande, qui pensait sans doute au renforcement du dispositif « Vigipirate », assurait ainsi que Paris avait pris « toutes les précautions nécessaires (…) pour écarter d’éventuelles menaces d’attentats » sur notre sol. Or, nous attendons toujours la mise en œuvre en France d’un « Patriot Act », comme celui voté par le Congrès des Etats-Unis et signé par George W. Bush en octobre 2001, qui renforce les pouvoirs des agences de renseignement, de la police et de l’armée, durcit les lois sur l’immigration, les lois d’opérations bancaires, et permet au gouvernement de détenir sans limite et sans inculpation toute personne soupçonnée de projet terroriste.

Lire la suite