Tag Archives: IRA

Décès de Margaret Thatcher : les Irlandais n’oublient pas

Décès de Margaret Thatcher : les Irlandais n’oublient pas

10/04/2013 – 14h0
BELFAST (NOVOpress Breizh) –
« On se souviendra particulièrement du rôle honteux de Margaret Thatcher dans les longues grèves de la faim de 1980 et 1981. Sa politique irlandaise a échoué lamentablement. » Dans un communiqué, Gerry Adams, président du Sinn Fein, n’a pas manqué de rappeler la responsabilité de l’ancienne Première ministre britannique, décédée avant-hier à Londres à l’âge de 88 ans, dans la mort de Bobby Sands et de neuf de ses camarades de l’IRA. Retour sur l’un des épisodes les plus tragiques du conflit nord-irlandais.

Lire la suite

Irlande du Nord : une renaissance de l'IRA ?

Irlande du Nord : une renaissance de l’IRA ?

30/07/2012 – 10h00
BELFAST (NOVOpress Breizh) – Dans un communiqué trois des quatre principales organisations dissidentes de militants républicains d’Irlande du Nord déclarent s’unifier et revendiquer la bannière de l’Armée républicaine irlandaise (IRA), afin de relancer la lutte armée contre la présence britannique en Ulster.

Selon un communiqué reçu jeudi par le journal britannique The Guardian, la nouvelle organisation, qui rassemble trois groupes – la « Real IRA », la Republican Action Against Drugs (RAAD) et divers groupes réunis sous l’appellation « Óglaigh na hÉireann » – déclare avoir formé « une structure unifiée, soumise à un commandement unique », qui serait « subordonnée à la constitution de l’Armée républicaine irlandaise ». Cette nouvelle IRA regrouperait plusieurs centaines de militants armés. Seule l’ « IRA de la Continuité » (Continuity IRA), une autre milice dissidente, n’a pas souhaité s’associer à cette fusion.

Lire la suite

L’Irlande du Nord a commémoré le Bloody Sunday

L’Irlande du Nord a commémoré le Bloody Sunday

02/02/2012 – 8h30
DERRY (NOVOpress Breizh) – l’Irlande du Nord a commémoré le 30 janvier dernier le quarantième anniversaire du Bloody Sunday (en français, Dimanche sanglant). Le 30 janvier 1972, 14 civils qui protestaient pacifiquement  pour la défense de leurs droits civiques, avaient été abattus par les tirs de l’armée britannique.

Dimanche, comme chaque année une manifestation commémorative a eu lieu dans les rues de  Derry. Après un office en hommage aux victimes célébré sous une pluie battante par un pasteur protestant et un prêtre catholique, plus de mille personnes ont défilé dans les rues de la ville, précédées de quatorze étendards de couleur noire.

Après une longue enquête, le gouvernement de Sa Majesté a finalement reconnu, en juin 2010, que les 14 civils tués par les parachutistes le 30 janvier 1972 étaient innocents. Aucun des soldats britanniques n’a été poursuivi en justice.

Mais il n’y aura pas d’enquête sur les évènements qui ont ensanglanté l’Ulster pendant une trentaine d’années. David Cameron a été formel sur ce point en déclarant au Parlement, le 15 juin 2010, « qu’il n’y aurait plus d’enquête ouverte sur le passé. »

Quatorze ans après les accords signés à Belfast en avril 1998, des dizaines de familles réclament toujours que toute la lumière soit faite sur les évènements qui ont fait 3.200 morts. Les victimes du quartier de Ballymurphy à Belfast, où 11 civils ont été tués par les soldats britanniques en août 1971, attendront longtemps que la lumière soit faite sur cette tuerie.

Crédit photo : SeanMack – Licence (cc) via Flickr