Tag Archives: Intermittents

Avignon : le festival Off aura bien lieu

Avignon : le festival Off aura bien lieu

24/06/2014 – AVIGNON (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Le bureau du festival Off d’Avignon confirme dans une lettre adressée lundi au public que les compagnies monteront sur scène du 5 au 27 juillet malgré la mobilisation des intermittents et les menaces de grève. Les compagnies monteront sur scène parce qu’« elles n’ont pas d’autre choix : tirer un trait sur une année d’investissement humain et financier et sur les tournées qui se décident pendant le Off équivaudrait à faire une grève de plusieurs mois qui, immanquablement, les condamnerait à disparaître ». On rappellera que ces saltimbanques du festival d’Avignon avaient déclaré ne pas vouloir se produire si le Front national remportait les élections municipales. C’est à se demander si « travail » et « intermittent » font bon ménage ?

Photo : Palais des papes à Avignon. Crédit : Jean-Marc ROSIER via Wikipédia (cc).

Intermittents : une culture syndicale (Présent 8123)

Intermittents : une culture syndicale (Présent 8123)

« Nous ne voulons pas revivre 2003 », a écrit le Syndicat professionnel des producteurs, festivals, ensembles et diffuseurs indépendants de musique. 2003 et ses festivals d’été en capilotade du fait des mouvements de protestations des intermittents du spectacle. Le message ne s’adresse pas aux intermittents mais au gouvernement : à lui d’arranger les choses, de préserver leur statut en revenant sur la nouvelle convention d’assurance chômage qui mécontente les acteurs et les techniciens de la scène.

Mais 2003 n’a-t-il pas déjà recommencé ? Le Printemps des Comédiens (Montpellier) a ouvert le 3 juin, ira-t-il jusqu’au 29 ? Les annulations s’enchaînent. Un spectacle de Jane Birkin, Gainsbourg, poète majeur, était programmé pour le 22 juin, mais la chanteuse et comédienne l’a annulé pour afficher son soutien aux intermittents. Réelle compassion ou façon de prendre les devants tout en cumulant quelques points de démagogie ?

La direction du Printemps des Comédiens n’arrive pas à prendre la décision d’annuler carrément le festival. Elle ne veut ni blesser les intermittents ni être responsable financièrement. Les annulations de festivals, c’est entendu, sont dommageables sur le plan économique. Sur le plan culturel aussi, mais pas systématiquement. Ainsi les trois représentations (11, 12 et 13 juin) de Golgota Picnic sont passées à la trappe : merci qui ? Merci la CGT.

Lire la suite