Tag Archives: individualisme

Fête du Sel

Communautarisme : l’analyse de la revue d’Eléments

15/05/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress avec Radio Courtoisie)
Retrouvez la Chronique de la vieille Europe de Radio Courtoisie avec François Bousquet et Olivier François qui analysent le phénomène communautaire, dans le cadre du dossier de la revue Eléments.

Les communautés, qu’elles soient anciennes ou récentes, de nature ethnoculturelle, linguistique, religieuse, sexuelle ou autre, sont des dimensions naturelles d’appartenance. Pourtant de la droite à la gauche, en passant par toutes les nuances politiques intermédiaires, le « communautarisme » semble aujourd’hui faire l’unanimité contre lui, pourquoi ? La réponse de la revue Eléments…

Crédit photo : Jacqueline Poggi via Flickr (CC)

Alexis de Tocqueville : de l’individualisme dans les pays démocratiques

Alexis de Tocqueville : de l’individualisme dans les pays démocratiques

Source : occidentaldissent.com À l’heure où chaque communauté revendique un “droit” spécifique, au logement, au travail, aux papiers, à l’adoption, au mariage, au halal, au voile, à la GPA, à l’avortement, à l’adoption… il serait bon de relire ce que le grand penseur Français Alexis de Tocqueville écrivait en 1835 à propos de la plus grande démocratie du moment, l’Amérique. De toutes les tares qui déjà menaçaient cette société naissante, conformité, peur, apathie, désorganisation, lâcheté, le plus dangereux était l’individualisme naissant.

« J’ai fait voir comment, dans les siècles d’égalité chaque homme cherchait en lui-même ses croyances ; je veux montrer comment, dans les mêmes siècles, il tourne tous ses sentiments vers lui seul.
L’individualisme est une expression récente qu’une idée nouvelle a fait naître. Nos pères ne connaissaient que l’égoïsme.
L’individualisme est un sentiment réfléchi et paisible qui dispose chaque citoyen à s’isoler de la masse de ses semblables et à se retirer à l’écart avec sa famille et ses amis ; de telle sorte que, après s’être ainsi créé une petite société à son usage, il abandonne volontiers la grande société à elle-même.
L’égoïsme est un vice aussi ancien que le monde, il n’appartient guère plus à une forme de société qu’à une autre.
L’individualisme est d’origine démocratique, et il menace de se développer à mesure que les conditions s’égalisent. »

Cet individualisme embryonnaire est aujourd’hui à son apogée narcissique avec la « Moi Génération » qui est la racine de tant d’autres problèmes qui se reflètent dans notre société.

Lire la suite

Pseudo homoparentalité, acmé de l'antiracisme - Par Eric Delcroix

Pseudo homoparentalité, acmé de l’antiracisme – Par Eric Delcroix

Avec le mariage homosexuel que le pouvoir met en place s’impose la question de l’adoption d’enfants, qui va devenir de droit, par ces couples ainsi légalisés. Madame Taubira, ministresse de la Justice, a déclaré (1) : « Il n’y a pas de raison que les enfants des couples hétérosexuels bénéficient d’une sécurité juridique, tandis que les enfants d’homosexuels n’en bénéficient pas. C’est cela que nous corrigeons. ». Or, il y a bien évidemment une raison qui déborde dans l’oxymore énoncé avec tant d’aplomb. On est gêné de la rappeler, en frisant les foudres de la loi Perben II contre les discriminations à l’encontre des homosexuels : deux êtres de même sexe en couple ne peuvent pas être parents ; deux êtres de même sexe ne peuvent pas procréer et donc ne peuvent pas avoir des « enfants » ! Tout au plus, en présence d’un enfant, peuvent-ils se livrer, de façon infantile, à un jeu de rôle du papa et de la maman… Alors ? E.D.

Lire la suite