Tag Archives: immigration

Nigel Farage dégaine l’arme musicale face à l’immigrophilie

Nigel Farage dégaine l’arme musicale face à l’immigrophilie

22/10/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
“Nos dirigeants ont commis le pêché cardinal : ouvrir les frontières et laisser tout le monde rentrer”. C’est une complainte qu’on pourrait entendre dans la bouche de nombreux Européens. Nigel Farage, lui, l’a mise en chanson. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas peu fier de sa trouvaille.

Le président de l’Ukip, Parti britannique prônant la sortie de l’Union européenne, a en effet lancé fin septembre une chanson de calypso en passe de devenir l’hymne officiel de son parti. Sur un air entraînant mâtiné d’un fort accent caribéen pastiché, la chanson enchaîne les critiques à l’encontre du gouvernement en place, accusé de pusillanimité face à l’Union européenne et de laxisme face à la déferlante migratoire et promet la prochaine victoire électorale de Farage.

Pour contribuer au succès populaire de la chanson, vous pouvez écouter gratuitement Ukip Calpyso sur Internet ou l’acheter.

 

Entretiens sur la remigration [Présent] - Nicolas Bay : "Il est possible d’inverser les flux migratoires"

Entretiens sur la remigration [Présent] – Nicolas Bay : “Il est possible d’inverser les flux migratoires”

22/10/2014 – PARIS (NOVOpress via Présent)
La question de la remigration émerge du débat politique. “Présent” publie à partir [du mardi 21 octobre, note de Novopress] une série d’entretiens sur la question : Guillaume Faye, Philippe Vardon, Jared Taylor… Nicolas Bay (photo) ouvre le bal. Novopress reproduit ci-dessous des extraits de cet entretien.

Propos recueillis par Pierre Saint-Servant


Les élus FN-RBM sont conscients que le rejet de l’immigration est massif en France. Les chiffres les plus récents sont éloquents : 75% des Français estiment qu’il y a trop d’immigrés en France. N’est-ce pas aujourd’hui le plus large consensus politique ?

Oui, le rejet de l’immigration et de l’islamisation, qui en est l’une des conséquences politico-culturelles les plus visibles, est désormais non seulement massif mais même largement majoritaire chez nos compatriotes. Et cela quel que soit leur vote ! C’est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle : cela signifie que nous pouvons continuer d’agrandir notre base électorale, mais aussi que certains Français, tout en rejetant l’immigration, continuent de faire confiance aux partis qui ont créé la situation.

Notre mission est donc désormais de transformer cette majorité d’opinion en majorité politique, en faisant entendre à nos compatriotes à la fois que les solutions que nous préconisons sont les seules à même de résoudre le problème mais aussi que nous sommes les seuls qui auront le courage politique de les mettre en œuvre. En cela, l’escroquerie du quinquennat Sarkozy nous a rendu service, elle a permis de démontrer qu’il ne suffisait pas d’avoir la rhétorique pour avoir les actes…

Lire la suite

Renaud Camus le 24 octobre à Nantes : "Du grand remplacement à la remigration"

Renaud Camus le 24 octobre à Nantes : “Du grand remplacement à la remigration”

21/10/2014 – NANTES (NOVOpress)
Vendredi 24 octobre le cercle Anne de Bretagne organise, à Nantes, une conférence avec Renaud Camus. Thème de cette conférence : “Du grand remplacement à la remigration”. La conférence débutera à 20 heures. participation aux frais : 5 euros. Renseignements et inscription : cercle.annedebretagne@gmail.com

Migrants clandestins : l’invasion de l’Europe - par Guillaume Faye

Migrants clandestins : l’invasion de l’Europe – par Guillaume Faye

20/10/2014- PARIS (via le blog de Guillaume Faye)
La France (comme l’Union européenne) est une passoire. L’année 2014 aura vu une aggravation brutale des flux d’immigrés illégaux, vrais ou faux réfugiés, les seconds étant nettement plus nombreux. Nous vivons une crise migratoire majeure qui surpasse en intensité la vague du ”Printemps arabe” de 2011.

Les flux de clandestins explosent. C’est d’une véritable invasion qu’il s’agit. Prélude à une submersion ? En face, aucune résistance : l’agence Frontex de protection des frontières ne sert rigoureusement à rien, les lobbies pro-immigration (No Borders, etc.), épaulés par l’Église et les médias, désarment toutes les résistances par leur matraquage idéologique. De plus, mieux traités et mieux soignés que des Français de souche pauvres, les ”invisibles”, les migrants illégaux se savent pratiquement inexpulsables. La pompe aspirante de l’immigration clandestine fonctionne à plein régime et s’emballe. Surtout depuis que le chaos s’installe en Afrique et dans tout le Moyen-Orient.

La déferlante

De janvier à fin septembre 2014, 100.000 clandestins sont entrés en France par la frontière italienne ! À Menton, la police submergée voit arriver 10.000 clandestins par mois ; elle en refoule 4.000, qui reviennent. Sur la Côte d’Azur, la police a procédé à 19.000 interpellations depuis le début de l’année. Brièvement incarcérés, ils sont tous ensuite relâchés dans la nature, du fait du laxisme et de la complexité procédurale ubuesque du droit français. Sans compter ceux qui arrivent par les aéroports.

De l’île de Lampedusa à l’archipel du Dodécanèse (+223% d’arrivants clandestins en 2014) sans oublier Gibraltar, la façade méditerranéenne de l’Europe est le théâtre d’une véritable invasion déferlante qui s’amplifie chaque année. La prophétie de Jean Raspail, dans Le Camp des Saints, se réalise exactement.

Beaucoup de migrants clandestins gagnent l’Allemagne ou la Suède. La première a fait face en 2014 à 200.000 demandes d’asile, contre 50.000 en 2011 ; la seconde, qui n’a que 9 millions d’habitants, a géré cette année 80.000 demandeurs du statut de réfugié. En France, de 67.000 demandes d’asile en 2013, on passera à 80.000 cette année. Et partout, ils savent qu’ils ne seront jamais expulsés. Les ”reconductions à la frontière”, en réalité très minoritaires, se soldent en général par des retours.

Lire la suite

Sablé-sur-Sarthe : un sexagénaire frappé et insulté de "Sale Blanc !"

Sablé-sur-Sarthe : un sexagénaire frappé et traité de “Sale Blanc !”

19/10/2014- SABLE-SUR-SARTHE (NOVOpress)
Dans un article « Agressions en centre-ville de Sablé : les auteurs condamnés à quatre ans de prison », le site d’informations locales lesnouvellesdesable.fr revient sur les six agressions violentes et gratuites ayant ensanglanté le centre-ville de Sablé-sur-Sarthe le 13 octobre dernier.

Parmi les six agressions, l’une d’entre elles est clairement à caractère anti-blancs puisqu’un sexagénaire a été violemment frappé et traité de « Sale Blanc ! » Heureusement pour la victime, un passant mettra fin à la bastonnade - « Je ne sais pas à quel point ils l’auraient tabassé si je n’étais pas intervenu » - avant d’être lui-même victime d’un coup de couteau à l’omoplate.

Deux des trois auteurs des agressions, El-Hadi et Matthieu, ont été condamnés le 17 octobre par le tribunal correctionnel du Mans à quatre ans d’emprisonnement dont un avec sursis. Des peines assorties d’une mise à l’épreuve de deux ans, avec obligation de formation, de soins. Le mineur, âgé de 17 ans, sera jugé ultérieurement.

Gérald Pichon,
auteur du livre “Sale Blanc ! Chroniques d’une haine qui n’existe pas”

Photo Une : L’hôtel de ville et la place Raphaël Élizé à Sablé-sur-Sarthe. Crédit : Benjism89 via Wikipédia (cc).

noway_54401556678c5australia-anti-immigration-ad

L’Australie ne veut plus d’immigrés clandestins !

18/10/2014 – MELBOURNE (NOVOpress)
Pour combattre l’afflux d’immigrés clandestins en Australie, le gouvernement a lancé – voici plusieurs mois – une campagne choc qui provoque des réactions outrées chez les bien-pensants. Le slogan choisi est clair : “No way” soit “Hors de question”.


L’exposition de l’anti-France du 17 au19 octobre 2014 sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris

L’exposition de l’anti-France a trouvé sa place du 17 au 19 octobre 2014 sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris

17/10/2014 – PARIS (NOVOpress) – “Médecins du Monde” a imaginé une exposition qui se déroule en ce moment du 16 au 19 octobre sur le parvis de l’Hôtel de ville à Paris sur le thème “Regardons la précarité en face”.

Parmi les images exposées, on y trouve :

- Youssouf, 40 ans, un clandestin, arrivé en France pour y trouver une vie meilleure,

L’exposition de l’anti-France a trouvé sa place du 17 au 19 octobre 2014 sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris

- Najat, 50 ans, venue près de sa sœur et en attente de régularisation,

L’exposition de l’anti-France a trouvé sa place du 17 au 19 octobre 2014 sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris

- Diego, 15 ans, un autre clandestin venu du Congo sans ses parents, pour avoir un avenir meilleur en France,

Lire la suite

Un Français, converti à l'islam, cible prioritaire des Etats-Unis contre Al-Qaïda

[Lu sur le Net] L’école républicaine terre de djihad – par Dimitri Casali

16/10/2014 – PARIS (via Le Huffington Post)
À 5 heures de vol de Paris, on assassine des enfants et des vieillards, on décapite des pères sous les yeux de leur fils, on vend des femmes sur les marchés comme esclaves. Le phénomène inaugure un véritable retour au Moyen Âge – en particulier pour les femmes – et près de 1000 jeunes Français sont impliqués dans ce retour à la barbarie.

Le phénomène des djihadistes français est en partie dû à la faillite de l’école républicaine qui ne remplit plus son devoir d’intégration. (…)

Cette liberté qu’ils n’hésitent pas à remettre en cause au nom de la communauté musulmane, l’Oumma (communauté des Croyants indépendamment de leur nationalité et des lois des Etats qui les accueillent). Pendant toutes ces années passées au sein du système éducatif, on a laissé grandir en eux la haine de la France mais aussi le faux alibi de la victimisation et de l’oppression.

(…)

La montée des fondamentalismes et du communautarisme dans nos écoles ouvre la porte à des contestations de plus en plus nombreuses. (…) Ces dernières années sont marquées par une affirmation de l’appartenance religieuse dans les comportements des élèves au sein même de l’enceinte des établissements avec le refus de parler français dans les cours de récréations. Le but est de dresser une frontière entre eux et les autres élèves qui ne font pas partis de leur communauté… Ainsi, par l’entremise des réseaux sociaux et des Sms (jusqu’à 80 par jours) que ces adolescents reçoivent, l’école française est constamment critiquée. Des pans entiers des programmes d’histoire sont contestés comme la christianisation du monde gallo-romain, l’étude des croisades ou de la décolonisation. Dans le domaine scientifique, l’évolutionnisme est remis en cause au profit de l’action divine d’Allah et un créationnisme est imposé par l’élève, sans argumentation. Il arrive que des enseignants, désemparés devant leurs élèves, cherchent auprès de l’imam le plus proche la justification religieuse pour pouvoir continuer leurs cours. Quant aux cours de gymnastique et de piscine, les adolescents reçoivent l’interdiction de s’y rendre en particulier les jeunes filles qui ne peuvent être en mixité avec les garçons.

Lire la suite

Du Grand Remplacement au grand retour : Assises de la Remigration le 15 novembre 2014 à Paris

Du Grand Remplacement au grand retour : Assises de la Remigration le 15 novembre 2014 à Paris

14/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Toujours en pointe quand il s’agit d’être un éveilleur de peuple, notamment pour lutter contre le Grand Remplacement qui touche notre peuple, le Bloc identitaire organise les Assises de la Remigration le 15 novembre prochain à Paris (les noms des intervenants et le lieu des Assises seront indiqués prochainement). Le Bloc identitaire a annoncé ces Assises de la Remigration via un communiqué :

Le Bloc Identitaire a depuis longtemps fait le constat du Grand Remplacement et de ses terribles conséquences – économiques, sociales, culturelles, sanitaires, sécuritaires – pour notre pays. La lutte contre cette terrible substitution de population que subit notre pays, expression concrète de la disparition de notre identité, est même au cœur de notre engagement.

(…)

Loin des positionnements, oscillant souvent entre douce utopie et vile lâcheté, prônant l’assimilation massive comme réponse à l’immigration massive ou encore la « réconciliation » avec des immigrés ou descendants d’immigrés qui détestent la France et les Français, le Bloc Identitaire estime qu’une remigration, concertée et planifiée, c’est-à-dire le retour dans leurs pays d’origine d’une grande partie des immigrés et descendants d’immigrés, est la seule option à même de garantir un avenir pacifié à notre pays et de préserver son identité.

Que cela soit dans la rue à travers actions, manifestations, et campagnes militantes, ou sur le terrain intellectuel avec la production des « 26 mesures pour la remigration » ou encore de nombreux entretiens et interventions médiatiques, les identitaires ont largement travaillé à la conscientisation de nos compatriotes mais aussi à la popularisation de cette solution et son entrée dans le débat public. Il est désormais temps de franchir une nouvelle étape, de fédérer les énergies afin d’imposer la remigration comme le corollaire logique, évident, du refus de l’immigration.

Vous pensez que la remigration est impossible ? Vous pensez qu’il n’y a jamais eu de remigration dans l’histoire ? Vous pensez encore que les djihadistes et les 16% de « Français » qui les soutiennent ou les supporteurs violents de l’équipe d’Algérie pourront faire demain de bons citoyens ? Laissez-nous vous convaincre de l’inverse ! Vous pensez tout au contraire que les sociétés multiraciales finissent toujours en sociétés multiracistes et nous mènent à la guerre civile ? Vous pensez que la seule solution pour éviter cela est de favoriser et d’organiser le grand retour ? Alors venez renforcer vos arguments et travaillez avec nous à rendre possible ce qui vous apparaît nécessaire !

Face à l’afflux de clandestins, une manifestation pour plus de policiers à Calais

13/10/2014 – CALAIS (NOVOpress) - Plus de 500 personnes – policiers et citoyens mêlés -, selon la préfecture et le syndicat Unité SGP Police FO, se sont rassemblées à Calais pour réclamer davantage de policiers, face à un afflux massif de clandestins.

Gilles, un syndicaliste, explique que la situation est de moins en moins tenable :

On travaille en effectif constant. On a du mal à s’occuper de notre sécurité. On ne peut plus s’occuper des problèmes des Calaisiens. On n’est plus assez nombreux et on passe notre temps à s’occuper du problème des migrants.

“Les fonctionnaires de police n’arrivent plus à assurer la sécurité des Calaisiens et la leur, c’est pourquoi nous demandons au ministre de l’Intérieur un renforcement des effectifs de police”, a déclaré lors d’une prise de parole Thierry Depuyt, responsable régional du syndicat Unité SGP Police FO. “Ce rassemblement se veut pacifiste, sans aucune connotation raciste”, a-t-il souligné, estimant qu’il y avait actuellement “2000 à 2.500 clandestins à Calais” et que “des milliers attendent aux portes de l’Italie pour se diriger vers l’Eldorado britannique”.

Publié le
Immigration-invasion et islamo-terrorisme : le conflit syrien s’exporte en Allemagne (Présent 8206)

Immigration-invasion et islamo-terrorisme : le conflit syrien s’exporte en Allemagne (Présent 8206)

09/10/2014- HAMBOURG (NOVOpress)
Annoncée depuis longtemps déjà par tous les observateurs lucides et hautement redoutée par les chefs d’Etats européens, l’exportation du conflit syro-irakien dans une Europe submergée par l’immigration, en voie d’islamisation et minée par le communautarisme, a commencé cette semaine en Allemagne, où plus d’une vingtaine de personnes ont été blessées lors de heurts très violents entre Kurdes et musulmans. Des affrontements qui, selon toute logique, pourraient bien se produire également dans notre pays prochainement, malgré le discours lénifiant tenu par les autorités françaises.

Bombe à retardement

Une du numéro 8206 de "Présent"

Une du numéro 8206 de “Présent”

Entre ses 2,5 millions de musulmans, pour la plupart d’origine turque, son million de Kurdes, ses 3.000 mosquées, ses quelque 400 djihadistes, sa « police de la charia » arpentant les rues de Wuppertal ou encore son imam de Berlin appelant publiquement à « exterminer les Juifs sionistes jusqu’au dernier », l’Allemagne, véritable bombe à retardement, ne pouvait bien sûr échapper à cette contamination, dont nous avions eu un avant-goût lors des violentes manifestations pro-palestiniennes du mois de juillet.

Aussi personne ne s’étonnera que, dans la nuit de mardi à mercredi, des affrontements aient eu lieu à Hambourg ou encore à Celle. Dans la grande ville portuaire du nord, qui compte des quartiers entièrement islamisés mais où vivent aussi quelque 35.000 Kurdes, les heurts se sont produits après une manifestation organisée contre les massacres perpétrés par l’EI dans la ville syrienne de Kobané et ont opposé plusieurs centaines de manifestants kurdes et de militants islamistes, armés de bâtons, d’armes blanches de toutes sortes et même, selon un témoin, d’une « broche de kebab » ! Des affrontements qui ont fait près d’une quinzaine de blessés, dont quatre grièvement, et causé d’énormes dégâts matériels.

A Celle, au nord-est de Hanovre, ce sont des prédicateurs musulmans qui ont carrément appelé, via les réseaux sociaux, leurs coreligionnaires à descendre dans la rue pour en découdre avec les membres de la communauté yazidi, très présente dans cette région, et s’en prendre par la même occasion à la police locale. Des heurts qui ont fait une dizaine de blessés, dont quatre au sein des forces de l’ordre.

Lire la suite

Allemagne : bataille rangée entre Kurdes et musulmans pro-État islamique

09/10/2014 – HAMBOURG (NOVOpress) - En Allemagne dans la ville de Hambourg, des musulmans ont attaqué à la machette et au couteau une manifestation de Kurdes hostiles à l’organisation terroriste « État islamique » dans la nuit du 7 au 8 octobre. Selon Le Monde, les deux groupes étaient armés. Les manifestants kurdes protestaient contre un massacre commis par les islamistes dans une ville syrienne quelques jours plus tôt.

Une vidéo (ci-dessous) postée par la chaîne d’informations russe Russia Today titre cependant que ce sont les islamistes qui auraient attaqué les kurdes (Germany: Pro-IS mob attacks Kurdish protesters with MACHETES and KNIVES). Le peuple kurde, présent notamment en Irak et en Syrie, a pris fait et cause contre les organisation terroristes qui y sévissent au nom de l’islam.

Il ne se passe plus un conflit dans le monde sans que de graves répercussions n’aient lieu en Europe de l’Ouest. En cause ? La politique d’immigration aberrante menées par les libéraux, gauche et droite confondues, depuis des décennies, important dans la vieille Europe des populations entières aux intérêts parfois antagonistes, et donc leurs guerres. Additionné au développement d’un islam politique cherchant à s’implanter partout dans le monde y compris dans nos pays, le cocktail est explosif. C’est en Allemagne, ainsi qu’au Royaume-Uni, que sont en train d’émerger des “Sharia Police”, groupes de musulmans parcourant les rues des grandes villes, pour y appliquer la loi islamique.

Publié le
Le budget de l'immigration et de l'asile ne connaît pas la crise

Le budget de l’immigration et de l’asile ne connaît pas la crise

09/10/2014 – PARIS (NOVopress via Bulletin de réinformation)
Le projet de loi de finances pour 2015 a été adopté en Conseil des ministres mercredi dernier. Avant-hier, premier mardi d’octobre, le gouvernement a en outre remis au Parlement les annexes du PLF 2015. Ces documents budgétaires permettent d’avoir une vision plus précise des dépenses financées par l’Etat.

Ils permettent d’identifier les économies projetées mais aussi les postes de dépenses qui ne connaissent pas la crise

Et la politique d’immigration et d’asile est de celles-là ! Le budget prévoit de consacrer plus de 600 millions d’euros à la politique d’immigration et d’asile en 2015. Il s’agit naturellement des seules dépenses directement liées à l’immigration, hors toutes les dépenses induites comme l’aide médicale d’Etat par exemple. Un budget en hausse de 1,5 % par rapport à celui prévu en 2014, alors même qu’au total les dépenses de l’Etat diminuent.

Les dépenses les plus dynamiques sont liées à l’accueil des demandeurs d’asile

Car les flux de demandeurs sont croissants. En 10 ans, la capacité d’accueil dans les centres d’accueil pour demandeurs d’asile (les CADA) a quadruplé pour dépasser les 24 000 places. Un chiffre à peine supérieur au nombre de places prévues en hébergement d’urgence pour les mêmes demandeurs d’asile. Ce mode d’hébergement, qui était en principe destiné aux SDF, est en effet désormais accaparé par les demandeurs d’asile. En 2015, les crédits dédiés à l’hébergement d’urgence pour l’asile augmentent carrément de 15 % !

Crédit photo : GemeinWesen, via Flickr, (cc).

Eglise catholique, la fin de l’ethno-masochisme ?

Eglise catholique, la fin de l’ethno-masochisme ?

08/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Depuis plusieurs décennies et alors que les pays européens sont confrontés à des vagues de plus en plus importantes d’immigrés extra-européens (principalement issus du Maghreb et d’Afrique sub-saharienne), l’Eglise catholique tient sur l’immigration un discours pour le moins troublant. Dans de nombreuses déclarations épiscopales et pontificales (depuis Pie XII jusqu’à François), l’émigration est posée comme droit fondamental et l’attention est presque exclusivement portée sur le sort des immigrés. Les pays d’accueil, dont l’équilibre socio-économique, l’homogénéité culturelle et la cohésion nationale sont remis en cause, sont très largement ignorés.

Il est également notable que la hiérarchie catholique se lamente régulièrement sur le sort des immigrés (migrants ou déplacés en novlangue), à Paris comme à Lampedusa, sans s’interroger sur la responsabilité des pays de départ et sur les mesures à prendre pour mettre fin à des vagues migratoires suicidaires tant pour pays touchés que pour les immigrés eux-mêmes. Les déclarations du pape François le 8 juillet dernier sont, sur ce point, consternantes : « Lampedusa doit être un phare pour le monde entier (…) Que nous ayons le courage d’accueillir ceux qui cherchent un monde meilleur. Merci pour votre tendresse. ». Nombreux sont les catholiques enracinés, attachés à la survie de leur peuple et à la préservation d’une civilisation européenne multimillénaire et riche de tant de trésors, qui revendiquent le droit de ne pas avoir ce courage-là ! D’autant que le vrai courage se trouve plutôt du côté de la résistance au raz de marée migratoire et de l’affirmation identitaire que de celui du “laisser-faire, laisser-passer”, de l’antiracisme médiatique et de la lâcheté maladive de nos politiciens.

Heureusement, des pasteurs courageux et réalistes perdurent et – nouvelle génération aidant – se multiplient, contre vents et marées. L’homélie de l’abbé Iborra (photo) du 4 octobre, à l’occasion de la messe de rentrée de l’équipe du blog le Rouge et le Noir est un bel exemple de ce nouvel élan, qui ouvre des brèches dans le consensus mou des milieux catholiques : « Nous aussi nous aurions envie de crier comme les carmélites d’autrefois : “Le monde est en feu”. En feu sous la double action du libéralisme libertaire et de l’impérialisme islamiste. Par-delà nos valeurs, ce qui est menacé, c’est la survie même du socle ethnique de nos peuples européens et de la communauté culturelle qu’ils forment, civilisation spirituelle façonnée par une histoire bimillénaire. » Bravo monsieur l’abbé !

Pierre Saint-Servant

Crédit photo : Gonzague Bridault(c)

Et bien sûr on augmente l’AME ! [Présent 8201]

Et bien sûr on augmente l’AME ! [Présent 8201]

02/10/2014 – PARIS (NOVOpress) – A l’heure où le président de la gauche friquée nous donne des leçons d’austérité et exige des familles françaises de nouveaux sacrifices, alors qu’un Français sur trois renonce aujourd’hui à se faire soigner faute d’en avoir les moyens financiers, on apprend que le projet de budget 2015, censé limiter les dépenses publiques, prévoit une augmentation de 73 millions d’euros des crédits alloués à l’Aide médicale d’Etat, qui permet de prendre en charge à 100 % les soins des clandestins !

Dispositif délirant

Et bien sûr on augmente l’AME ! [Présent 8201]La raison invoquée ? Une « forte poussée du nombre de bénéficiaires » qui, en 2013, a fait passer les dépenses prévues de 588 millions à 744 millions d’euros. Et pour cause : ce dispositif délirant créé sous Jospin permet à tous les clandestins résidant en France depuis trois mois de voir leurs soins pris intégralement en charge et sans avance de frais.

Une véritable incitation à venir se faire soigner chez nous ! Le nombre de bénéficiaires a donc inévitablement augmenté d’année en année, passant de quelque 95 000 en 2001 à plus de 278 000 personnes en 2013, et enregistrant même une augmentation de 35 % ces deux dernières années. Quant aux dépenses, elles ont bien sûr augmenté au même rythme, passant de 377 millions d’euros en 2002 à 744 millions en 2013.

Un dispositif absurde, régulièrement pointé du doigt par la Cour des comptes, et qui en outre donne lieu à une fraude massive : sites internet chinois proposant des cartes AME payantes, filières géorgiennes envoyant leurs tuberculeux…

Lire la suite

Christophe Guilluy, le géographe briseur de rêves de la bienpensance

Christophe Guilluy, le géographe briseur de rêves de la bienpensance

21/09/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le site de l’hebdomadaire Marianne le révèle : la veille du discours de politique générale de Manuel Valls lors du dernier vote de confiance à l’Assemblée nationale (prononcé le mardi 16 septembre), les éditions Flammarion ont du livrer en toute hâte deux exemplaires du livre de Christophe Guilluy, La France périphérique, à Matignon. De fait, des passages entiers du discours du Premier ministre devant les députés sont inspirés du livre du géographe. Ainsi lorsqu’il déclare que le pays se « fragmente entre les gagnants et les perdants de la mondialisation », que « dans les périphéries, les villes moyennes, les petites villes, les espaces ruraux, la vie de tous les jours se dégrade » ou lorsqu’il fait référence aux « abandonnés de la République (…) qui se replient sur eux-mêmes, se désintéressent du débat public et font le choix du repli » il reprend pratiquement mot pour mot des passages du livre de Christophe Guilluy…

Mais la comparaison s’arrête là. La gauche sociale-libérale refuse d’aller au bout du raisonnement du géographe. Libération a ainsi consacré cinq pages à la France périphérique dans son édition du mercredi 17 septembre, jour de sortie de l’essai de Christophe Guilluy. Dans son éditorial du 12 septembre, Laurent Joffrin, le directeur de la rédaction de Libération, y affirmait même que c’est « le livre que toute la gauche doit lire d’urgence ». Peine perdue, c’est pour jeter aux orties une part essentielle du livre qui « légitime le discours identitaire d’une partie de la droite et de l’extrême droite : racisme anti-Blanc, peur de ne plus être majoritaire “chez soi”, stigmatisation des élites mondialisées… ». Bref, le quotidien dénonce clairement le constat « clairement ethnicisé et identitaire » du livre de Christophe Guilluy et regrette son « positionnement politique qui semble pointer davantage les oppositions culturelles plutôt que celles qui peuvent exister dans un système économique de plus en plus inégalitaire ».

De fait, l’oligarchie politico-médiatique a une lecture partielle – et partiale – de la thèse du géographe. Dans l’hebdomadaire Marianne qui a lui également consacré un important dossier dans son précédent numéro, le député PS Razzi Hammadi (celui qui parle comme la racaille…) se refuse à établir une différence entre banlieues et France rurale et associe les populations issues de l’immigration et les Français de souche victimes de la mondialisation. Sur RTL, ce 18 septembre, la chroniqueuse Alba Ventura regrette à son tour que Christophe Guilluy oppose la France périphérique et la France des banlieues, établissant une hiérarchie des abandons et craint que le livre ne soit « mal compris ».

Lire la suite

Face à l'escroquerie politique Sarkozy, un long travail commence

Face à l’escroquerie politique Sarkozy, un long travail commence – par Pierre Saint-Servant

20/09/2014 – PARIS (NOVOpress)
Vendredi 19 septembre 2014, Nicolas Sarkozy a choisi avec l’amour de la forme et le sens de la dignité qui le caractérisent de confirmer son retour – serpent de mer depuis de nombreux mois – dans la vie politique française. Retour qui avait d’ailleurs été anticipé grâce aux nombreuses mises en causes judiciaires dont il est le protagoniste.

Sa déclaration, qui singe la grandeur et le sens des responsabilités mais ne sonne finalement que factice et cérémonieuse, frappe surtout par sa vacuité. Fatigue du sens dirions-nous avec Richard Millet. Une millième fois, nous est joué le coup du changement, de la rupture, du nouvel élan, de l’avenir radieux. Encore heureux que Séguéla ne soit pas passé par là, lui qui appelait il y a quelques jours sur les ondes de Radio Classique à un “espoir d’espérance” en évoquant Sarkozy. Sont-ils tombés bas ? Et depuis combien de temps poursuivent-ils ces discours de basse fosse, nous imposent-ils cet air irrespirable ?

Sa déclaration, qui singe la grandeur et le sens des responsabilités mais ne sonne finalement que factice et cérémonieuse, frappe surtout par sa vacuité.

Malheureusement, plusieurs décennies de culture de masse, de vide culturel, de déracinement acharné, de destruction de l’école, de la famille et de tous les lignages des hommes francs (c’est-à-dire libres) nous portent à la plus grande vigilance. Qu’une nouvelle majorité de Français se forme autour du vide empli de mensonges n’est pas chose impossible. A coup de matraquage médiatique et de “story-telling” savament orchestré, l’imposture peut à nouveau faire son nid.

Lire la suite

L'expulsion d'un clandestin guinéen annulée... à cause d'Ebola

L’expulsion d’un clandestin guinéen annulée… à cause d’Ebola

19/09/2014 – NANCY (via 20 Minutes)
Décidément la justice française marche sur la tête. Ainsi, à Nancy, l’expulsion d’un Clandestin guinéen a été annulée… à cause de l’épidémie d’Ebola qui sévit en Guinée ! S’il ne s’agit pas de fort heureusement de résoudre la problème de l’immigration clandestine en soumettant les clandestins à un risque sanitaire, on peut cependant s’interroger sur une telle décision de justice.

D’autant que le quotidien 20 Minutes qu rapporte cette décision de justice (lire ci-dessous) nous indique que le clandestin est nullement régularisé. Décision aussi ubuesque que celle du gouvernement visant à empêcher certains “Français” de rejoindre l’Etat islamique, par le biais d’une sortie de territoire. Alors que dans les deux cas (clandestins et djhadistes) il faudrait tout simplement empêcher le retour en France…

L’expulsion d’un jeune Guinéen clandestin a été annulée par le tribunal administratif de Nancy en raison de l’épidémie d’Ebola qui sévit actuellement en Afrique de l’Ouest et notamment dans son pays d’origine. «Le tribunal a retenu principalement le risque d’épidémie lié à Ebola» pour annuler l’arrêt préfectoral d’expulsion, a déclaré l’avocate du sans-papier, Me Anne-Laure Taesch.

(…)

Son avocate avait plutôt fait valoir son statut de mineur pour tenter d’éviter son expulsion, le jeune homme affirmant n’avoir que 16 ans. Cependant un examen osseux a fixé son âge à 19 ans. «Mineur ou adulte, on ne pouvait pas le renvoyer dans son pays en raison de l’épidémie», dit-elle aujourd’hui, espérant que ce jugement fera jurisprudence pour d’autres dossiers similaires.

Pour lire l’article dans son intégralité

Photo Une : image du virus Ebola par un microscope électronique. Crédit : CDC/ Cynthia Goldsmith via Wikipédia (cc).