Tag Archives: immigration

Trafics d’êtres humains : quand les passeurs corrompent des fonctionnaires occidentaux

Trafic d’êtres humains : quand les passeurs corrompent des fonctionnaires occidentaux

18/12/2014 – La Turquie, plaque tournante du trafic d’êtres humains, et cheval de Troie de l’immigration-invasion au sein de l’Europe ? C’est ce que pourrait laisser penser un article de Ruth Sherlock, journaliste au Daily Telegraph et habituée des pays arabes. Source : telegraph.co.uk (13/12/2014) – traduit de l’anglais par Novopress.


Des trafiquants d’Istanbul corrompent politiciens, responsables policiers et gardes-frontières de plusieurs pays européens pour laisser faire un trafic qui amène sur le continent des milliers de réfugiés désespérés.

Assis dans un café de plein air très animé d’Istanbul, une grosse montre en or au poignet, le passeur ne prend guère la peine de parler bas pour parler de son activité : amener illégalement des milliers de réfugiés désespérés en Europe.

Les agences de renseignement turques étaient parfaitement au courant de ses activités, dit-il, tout comme les chefs de la police et les gardes-frontières des pays occidentaux où il envoie ses « clients » – sans qui le trafic ne serait pas possible.

« J’organise les voyages, mais il y a des gens au-dessus de moi qui gèrent l’ensemble du réseau. Ils ont des contacts de très haut niveau [dans la police et l’administration] dans les pays où nous travaillons », explique Abu Ali, trafiquant de personnes.

Lire la suite

Les Néerlandais priés de payer pour les enfants marocains

Les Néerlandais priés de payer pour les enfants marocains

15/12/2014 – UTRECHT (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Le gouvernement néerlandais devra rétablir les allocations familiales aux enfants des Marocains de l’étranger… établis au Maroc. C’est ce que vient de décider la justice néerlandaise. Dans une décision rendue hier, la Cour d’appel d’Utrecht a confirmé le jugement rendu en première instance. Celui-ci ordonne au gouvernement néerlandais de revenir sur sa décision de baisser de 40 % le montant des allocations accordées aux enfants de vivant au Maroc. Le gouvernement devra également rembourser les montants de ces allocations qui n’ont pas été versées depuis le 1er janvier 2013, date de l’entrée en vigueur de cette loi. Cette loi prévoyait le principe de résidence pour le versement d’allocations familiales. Dans le cas du Maroc, une baisse de 40 % avait été décidée par le gouvernement compte tenu, disait-il, de la différence du niveau de vie entre le Maroc et les Pays-Bas.

Pegida : début d'un réveil populaire en Allemagne contre l'immigration ?

Pegida : début d’un réveil populaire en Allemagne contre l’immigration ?

14/12/2014 – BERLIN (via Libération)
Alors que ‘on ne cesse de vanter les réussites économiques du modèle allemand et la popularité d’Angela Merkel, outre-Rhin un réveil populaire semble émerger contre l’islamisation et l’immigration en Allemagne. En effet, le modèle multikulti et autres fadaises du vivre-ensemble exploqe face aux manifestaions salfaistes et aux affrontements violents entre salafistes et Kurdes à cause de l’Etat islamique. Sans oublier que l’Allemagne, elle-aussi, connait une sorte de Camp des saints avec la poussée exponentielel d’uen immigration extra-européenne.

C’est ce réveil populaire dont s’alarment nos confrères bien pensants de Libération. Notamment à travers les manifestations qu’organise désormais le mouvement Pegida, manifestations qui connaissent une large succès et qui dépassent la simple “extrême droite” :

Personne n’avait vu venir la manifestation. Lundi soir (8 décembre, note de Novopress), 10 000 personnes ont protesté pacifiquement dans les rues de Dresde malgré le froid mordant «contre l’islamisation de l’Occident» à l’appel de Pegida, un mouvement inconnu voici deux mois. En face, 9 000 habitants protestaient contre le développement de l’intolérance. Pegida est l’abréviation d’un slogan aux relents douteux qu’on pourrait traduire par « Européens patriotes contre l’islamisation de l’Occident ». Ce mouvement parti de rien et échappant à tout contrôle des partis inquiète la classe politique allemande alors que le pays est confronté à un mouvement d’immigration sans précédent (souligné par nous, Novopress).

(…)

Chaque lundi à la nuit tombée, le mouvement enfle. De 500 participants, on est passé à 10 000 en quelques semaines. Jeunes, vieux, hommes, femmes et même des familles ; la société civile semble se mobiliser. Et si quelques centaines de néonazis et une poignée de fonctionnaires du parti d’extrême droite NPD se mêlent aux drapeaux noir, rouge et or ou aux croix hissées au-dessus de la foule, ils semblent noyés dans le mouvement. « C’est très surprenant, explique Werner Patzelt, politologue à l’université de Dresde. C’est comme si quelque chose qui n’attendait que ça venait de se cristalliser… Pegida est né du fait qu’une partie importante de la population se rebelle contre un développement sur lequel on ne l’a pas consultée et qui n’a jamais été débattu : le fait que l’Allemagne devienne une terre d’immigration. »

(…)

Pegida menace de déborder les frontières de la Saxe. Wurtzbourg, Bochum, Munich, Cassel ou Bonn voient fleurir des mouvements similaires. A Leipzig, Pegida s’appelle Legida, et Dügida à Düsseldorf. Ces boutures ne mobilisent pour l’instant que quelques centaines à quelques milliers de personnes. Mais le mouvement pourrait s’étendre. « Pegida répond à une peur économique et sociale, souligne Johannes Kiess, sociologue à l’université de Siegen. L’Allemagne est un pays riche, mais tout le monde ne profite pas de cette richesse. Sa situation d’île de bien-être au milieu de l’Europe peut prendre fin très rapidement. La crainte d’un déclassement social est forte jusque dans les classes moyennes. Et se retourne facilement contre les plus faibles, les étrangers, les minorités. »

>> Pour lire l’article dans son intégralité

Crédit photo : DR

Enquête TNS-Sofres décembre 2014 : immigration et insécurité prioritaires pour les Français

Enquête TNS-Sofres décembre 2014 : immigration et insécurité prioritaires pour les Français

09/12/2014 – PARIS (NOVOpress)
Considérant qu’“à la différence des autres grandes démocraties occidentales, en France, au-delà de l’approbation ou de la satisfaction vis-à-vis de l’exécutif, aucun dispositif ne permet de suivre l’évolution des préférences des citoyens sur l’action publique et aucun indicateur longitudinal ne saisit l’importance des différents domaines d’action publique. De même, ni les probabilités de vote ni les intentions de vote ne font l’objet d’enquêtes régulières et les images des leaders ne sont pas étudiées sur le long terme. Pour remédier à ces lacunes, le projet « Dynamiques politiques 2014-2017 » dirigé par Sylvain Brouard au CEVIPOF, a mis en place avec TNS Sofres deux baromètres :

- Le baromètre des dynamiques électorales qui étudie spécifiquement 10 traits associés aux principaux leaders des partis politiques et également les probabilités de vote pour les 10 principaux partis politiques.

- Le baromètre des priorités politiques qui scrute les perceptions de l’état de la France et de son évolution ainsi que les priorités politiques sur 60 enjeux d’action publique – orientations politiques, dépenses publiques et recettes publiques – en terme d’évolution souhaitée et d’importance.”

Et lorsqu’on l’analyse les données propres au baromètre des priorités politiques, l’on se rend compte que pour nos compatriotes arrivent en tête immigration et insécurité, bien loin devant l’Europe, la décentralisation ou même les questions de défense. A tel point que TNS-Sofres voulant pourtant minorer ces éléments reconnait :

La perception, majoritaire dans l’échantillon, d’un accroissement de l’immigration dans les 12 derniers mois, s’accompagne du souhait prévalent d’une politique migratoire restrictive perçue comme une priorité : près des 70% des répondants en octobre 2014 souhaitent une évolution, considérée comme extrêmement importante pour un tiers d’entre eux, de la politique migratoire, dans une direction plus restrictive (indice de direction de -70 en septembre 2014).

De même s’agissant des dynamiques électorales, TNS-Sofres précise pour le Front national :

Le FN (18%) est, quant à lui, le parti le plus cité, devant l’UMP, en particulier pour les problèmes d’immigration, de politique sociale mais aussi de pouvoir d’achat.

souhait-changement-sofres

priorite-changement-sofres

Allemagne : quand la Guerre Sainte éclate à Hambourg

Chaos ethnique et religieux en Allemagne : quand la Guerre Sainte éclate à Hambourg

04/12/2014 – HAMBOURG (NOVOpress) – Certains quartiers du centre-ville de Hambourg, la seconde plus grande ville d’Allemagne, ont pris l’aspect de zones de guerre après que des centaines de partisans du groupe djihadiste État Islamique [ISIS] ont déclenché des combats de rue contre des Kurdes en octobre dernier.

La violence, décrite par la police comme d’une férocité rarement vue en Allemagne de mémoire récente, donne une idée des retombées qu’entraînent ailleurs les combats en Syrie et en Irak.

Certains analystes croient que des groupes musulmans rivaux exploitent délibérément les tensions ethniques et religieuses au Moyen Orient afin de semer le trouble dans les rues européennes.

Ces troubles ont commencé le soir du 7 octobre, lorsqu’environ 400 Kurdes se sont rassemblés à l’extérieur de la mosquée Al-Nour près de la gare centrale située dans le quartier hambourgeois de St. George pour protester contre les attaques menés par ISIS contre la ville kurde syrienne de Kobani.

Selon la police, cette protestation initialement pacifique est devenue violente lorsque les Kurdes se sont trouvés confrontés à un groupe rival de quelques 400 salafistes armés de battes de baseball, de coups de poing américains, de couteaux, de machettes et de broches métalliques utilisées pour empaler la viande dans les restaurants kebab.

Lire la suite

Bernard Cazeneuve veut acccroître l'accueil pour les demandeurs d'asile

Bernard Cazeneuve veut acccroître l’accueil pour les demandeurs d’asile

03/12/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le gouvernement de Manuel Valls a-t-il décidé de réaliser le Camp des saints, l’oeuvre malheureusement prophétique de Jean Raspail. Toujours est-il que le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a décidé, comme nous l’indiquent nos confrères de RTL, d’augmenter le nombre de places centre d’accueil pour les demandeurs d’asile.

Le projet doit aussi “améliorer l’accueil et l’hébergement de ces réfugiés”, avec la création de 5.000 places supplémentaires en centre d’accueil pour les demandeurs d’asile (Cada). Il en existe actuellement près de 25.000. “D’ici à 2017, l’hébergement en Cada doit être la norme.”

Pis, le locataire de la place Beauvau ose affirmer :

Le droit d’asile est “sans doute le plus symbolique, le plus profondément associé aux valeurs de la République. Au nom de ces valeurs, redonnons sa force au droit d’asile.”

>> Pour lire l’article dans son intégralité

Mohamed et Sophia, les prénoms les plus donnés au Royaume-Uni en 2014

Mohamed et Sophia, les prénoms les plus donnés au Royaume-Uni en 2014

03/12/2014 – LONDRES (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Le prénom Mohamed est devenu le prénom le plus populaire pour les garçons au Royaume‑Uni, devançant ainsi Oliver en tête du classement. Pour les filles, Sophia est le prénom le plus populaire de l’année, selon le site Babycentre. Sur une liste de 100 noms de bébés pour 2014, ces statistiques révèlent une énorme poussée des prénoms arabes. Maryam est le prénom féminin réalisant la plus forte progression, tandis que Omar, Ali et Ibrahim, font tous leur entrée dans le top 100 des prénoms masculins. Sarah Redshaw, rédactrice en chef de Babycentre réagi : « Ce classement montre la diversité montante du Royaume-Uni aujourd’hui ». N’est-ce pas simplement l’illustration du grand remplacement qui s’opère actuellement en Europe ?

Crédit photo : DR

Des Algériens vont pouvoir toucher des pensions d’invalidité françaises

Des Algériens vont pouvoir toucher des pensions d’invalidité françaises

02/12/2014 – TOULOUSE (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Un arrêt rendu mercredi dernier par la cour d’appel de Toulouse vient préciser une loi du 31 juillet 1963 prévoyant une pension d’invalidité pour les victimes civiles de violences ou d’attentats pendant la guerre d’Algérie.

Jusqu’à présent, pour bénéficier de cette pension, il fallait être français au moment de la promulgation de la loi, en 1963. Pour la cour d’appel de Toulouse, il ne fait aucun doute qu’un Algérien blessé pendant la guerre d’Algérie et devenu français, en 2008, doit également bénéficier de cette pension et conclut : « La différence de situation instaurée par cette loi entre des victimes civiles de nationalité française ou algérienne ne justifie pas une différence de traitement au regard de l’objet des pensions ».

Cet arrêt crée un précédent et l’on peut se demander combien d’Algériens victimes d’attentats commis par d’autres Algériens vont pouvoir réclamer une compensation française.

Crédit photos : Saber68 via Wikipédia (cc).

burqa-Co-AFP-e

Face au développement de l’immigration, l’Allemagne s’interroge sur l’intégration

02/12/2014 – BERLIN (NOVOpress)
Selon une étude de l’OCDE, l’Allemagne est devenue la première destination d’immigration en Europe. En 2012, le pays a accueilli 400.000 migrants et la tendance devrait se poursuivre.

Alors que l’Europe s’inquiète d’une radicalisation religieuse d’une frange de sa population, deux responsables de la CDU, le parti d’Angela Merkel, ont posé la question d’une interdiction de la burqa dans les espaces publics. « La burqa ne fait pas partie pour moi de la diversité religieuse mais d’une image négative des femmes », a déclaré lundi l’une des vice-présidentes de la CDU, Julia Klöckner, au Rheinischen Posten se prononçant «pour une interdiction» du voile intégral.

L'Insee publie ses chiffres de l'immigration

L’Insee publie ses chiffres de l’immigration

02/12/2014 – PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
L’Insee publiait vendredi son enquête chiffrée de l’immigration en France. Les résultats sont sans appel : entre 2004 et 2012, 200.000 immigrés sont arrivés chaque année en moyenne, soit environ l’équivalent de la population de la ville de Rennes. Au total, entre 2004 et 2012, c’est donc 1,6 million d’immigrés qui sont arrivés en France soit deux fois l’équivalent de la population de la ville de Marseille, deuxième ville la plus peuplée de France !

46 % du reste de l’immigration est intra‑européenne. L’Afrique représente 30 % des flux migratoires qui arrivent en France.

Cependant, l’enquête de l’Insee ne prend pas en compte les estimations de l’immigration illégale, ni les personnes qui résident en France pendant moins de douze mois. Une enquête, donc, qui ne traduit pas toutes les réalités de l’immigration. En France aujourd’hui, on estime que les chiffres de l’immigration illégale sont quasiment identiques à ceux de l’immigration légale.

Crédit photo : Sir James via Wikipédia (cc).

Immigration : Nicolas Bay (FN) évoque l'opération Triton et l'exemple australien

Nicolas Bay : “On est chez nous”, c’est “un cri du coeur du peuple français”

01/12/2014 – FRANCE (NOVOpress)
Invité de France Inter, Nicolas Bay – le nouveau secrétaire général du Front national – a été interrogé sur la question du Grand Remplacement. Léa Salamé a ainsi rappelé que Jean-Marie Le Pen avait parlé – lors du Congrès – de substitution de population.

Pour Nicolas Bay, la question c’est plutôt l’immigration massive. Tout en précisant : dire “On est chez nous”, c’est “un cri du coeur du peuple français”.

Léa Salamé lui demandant ce que signifie “On”, Nicolas Bay a parlé de ces Français qui ne veulent plus être des parias dans leur propre pays.

Décryptage : « Immigration et délinquance, l’enquête qui dérange »

Décryptage : « Immigration et délinquance, l’enquête qui dérange »

01/12/2014 – PARIS (NOVOpress) - Le mardi 25 novembre, France 2, dans le cadre du magazine Infrarouge, a diffusé un documentaire de Christophe Nick et John Paul Lepers sobrement intitulé Immigration et délinquance, l’enquête qui dérange. « Qui dérange qui ? » peut-on se demander. Car elle ne va certainement pas déranger l’establishment politique. Peu de risques que ses auteurs soient attaqués en justice par une association quelconque au nom d’un prétexte bidon. D’ailleurs, cette enquête dérange tellement qu’elle a bénéficié d’une promotion élogieuse de la part du Monde et du Nouvel Observateur. Avouez qu’en matière de dérangement, on a déjà vu mieux…

Mais passons sur le titre, et lançons-nous dans cette fameuse enquête. On y découvre un John Paul Lepers attristé car, dans sa vie de tous les jours, il ne peut s’empêcher de faire le lien entre délinquant et immigré. Victime de dissonance cognitive, sa réalité quotidienne va à l’encontre de son idéologie, ce n’est vraiment pas acceptable. John Paul Lepers est non seulement triste, mais il est surtout « en colère » : le rapport immigration – délinquance est un sujet grave, et personne ne l’étudie sérieusement.

Et c’est là, au bout de cinq minutes de reportage, que l’on peut déjà jeter cette soi-disant enquête. Parce que dire que personne n’a étudié le lien immigration – délinquance, c’est tout simplement faux.
Ne parlons pas d’études menées par on ne sait trop quelle association considérée comme étant l’antichambre de la réaction ; pas plus des témoignages de policiers, magistrats ou gardiens de prison. Nous parlons d’études universitaires, menées par des chercheurs connus et reconnus par leurs pairs, respectant toutes les règles de la rigueur scientifique : il s’agit des travaux de Sébastian Roché et d’Hugues Lagrange, qui ont, le hasard fait bien les choses, été présentés par Novopress le 11 novembre dernier.

Lire la suite

Islam et barbarie : le pire est à venir. France en première ligne ? Par Guillaume Faye

Islam et barbarie : le pire est à venir. France en première ligne ? Par Guillaume Faye

29/11/2014 – PARIS (via le blog de Guillaume Faye)
Le surgissement de ce monstre politico-militaro-religieux qu’est l’État islamique en Syrie et en Irak (le ”Califat”, ou ” Dae’ch”) n’est que le dernier épisode d’une montée en puissance, partout dans le monde, d’un islam qui revient à ses origines, qui régresse pour mieux progresser. Comme les éruptions solaires et les volcans assoupis, l’islam (surtout sunnite, c’est-à-dire originel) est entré dans une phase de réveil, c’est-à-dire de retour vers sa véritable nature qui est totalitaire, conquérante, intolérante et violente.

Véritable ou faux islam ?

Partout la tension monte : jeunes Français fanatisés s’enrôlant dans les rangs de l’État islamique, attentats du Hamas en Israël,  Talibans afghans qui reprennent joyeusement les attentats, massacres de non-musulmans perpétré du Nigéria au Kenya, chaos terroriste quotidien à Bagdad, bandes armées qui ravagent la Lybie et l’Afrique saharienne, etc. La liste est interminable. 90% des guerres civiles, des affrontements armés, des attentats terroristes dans le monde impliquent l’islam. Simple coïncidence ?

Face à ces atrocités – surtout celles de ”Dae’ch – à cette barbarie innommable, à cette sauvagerie bestiale, il faut tout de même se poser des questions. Il ne suffit plus de dire : ”tout cela est certes commis au nom de l’islam, mais…ce n’est pas l’islam ! Pas le véritable islam !”, selon la vulgate partout rabâchée. Ah bon ?   Vous croyez ?

Lire la suite

Douce France ! Par Vincent Revel

Douce France ! Par Vincent Revel

27/11/2014 – LYON (NOVOPress)
Cela fait plus de trente ans que nous imposons à notre jeunesse le devoir de s’ouvrir aux autres, de s’effacer devant l’étranger dont l’arrivée en France est saluée en cœur comme une chance sans nom pour notre patrie. Plus de trente ans que nous lui apprenons la détestation de soi et le reniement de soi, que nous lui inculquons la culpabilisation. Trente ans que cette jeunesse entend que ce ne n’est pas à l’autre de s’intégrer à notre société mais que c’est à elle de s’adapter à la nouvelle société multiculturelle.

De cette façon, il serait indécent de jouer les vierges effarouchées devant les tragiques nouvelles provenant de Syrie et d’Irak. Nous récoltons juste notre récompense. La France, soi-disant attachée à sa laïcité, est devenue la plus grosse fabrique d’Europe de djihadistes prêts à tout pour combattre au nom d’Allah. Nous aurions voulu le faire exprès nous n’aurions pu faire mieux.

Lire la suite

[Exclusivité Novopress] Nicolas Bay : "Rétablir notre peuple dans ses droits fondamentaux"

[Exclusivité Novopress] Nicolas Bay : “Rétablir notre peuple dans ses droits fondamentaux”

25/11/2014 – LYON (NOVOpress)
Dans le cadre du Congrès du Front National (FN) se tenant les 29 et 30 novembre prochains, et de l’élection de son nouveau comité central, NOVOpress a décidé de donner la parole à plusieurs cadres du parti de Marine Le Pen.

Après Louis Aliot, c’est aujourd’hui Nicolas Bay, député français au Parlement européen et Secrétaire général adjoint du FN, qui répond à nos questions.

Propos recueillis par Renaud Leroy


Un certain nombre de nos lecteurs seront sans doute aussi électeurs pour le Comité Central du Front National, comment vous présenteriez-vous à eux ?

Âgé de 36 ans, je suis marié et père de trois enfants. Je suis engagé dans le combat politique depuis longtemps puisque j’ai commencé à militer au Front à l’âge de 14 ans. Aujourd’hui encore, par delà mes responsabilités dans la direction du mouvement ainsi que mes mandats de député européen, de conseiller régional de Haute-Normandie et de conseiller municipal d’Elbeuf, je me considère d’abord comme un militant.

Dans une tribune publiée en septembre sur le site Boulevard Voltaire, vous vous êtes livré à un éloge de la frontière que n’aurait pas renié Régis Debray. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre vision du protectionnisme ?

Volontiers, et je précise que l’écriture de ce billet faisait suite à un vif échange lors d’une émission de télé avec une élue PS ancienne directrice de Terra Nova, Juliette Méadel. Je considère tout simplement qu’il ne peut pas y avoir de nation sans protection, et que l’incarnation tangible de cette protection est la frontière. Frontière qui délimite un territoire et donc l’ordre politique, économique, social, qui règne au sein de celui-ci. La frontière n’est pas un mur mais une porte : elle permet de choisir qui, ou quoi, nous laissons entrer dans notre espace et aussi à quelles conditions. De la même façon que tout foyer a une porte, toutes les nations du monde se servent de leurs frontières pour protéger leur économie, leur mode de vie ou leur cohésion. Je considère d’ailleurs que le projet du Front National, en défendant un protectionnisme complet (économique et social, environnemental, mais aussi culturel, et même désormais sanitaire), démontre une cohérence absolue. J’ajoute que le rétablissement de notre souveraineté territoriale n’est pas une manière de s’enfermer ou de se « bunkeriser » comme le prétendent bêtement certains de nos adversaires quand ils se trouvent à cours d’argument : lorsqu’elle maîtrisait ses frontières, la France a commercé et rayonné à travers le monde infiniment plus qu’aujourd’hui, enfermée qu’elle est dans le carcan bruxellois.

Aujourd’hui encore, par delà mes responsabilités dans la direction du mouvement ainsi que mes mandats de député européen, de conseiller régional de Haute-Normandie et de conseiller municipal d’Elbeuf, je me considère d’abord comme un militant.

Quels sont selon vous les chantiers du FN pour les 3 semaines, les 3 mois, et les 3 ans à venir ?

Dans les 3 semaines qui viennent, nous allons poursuivre le développement et la structuration du mouvement. Les remarquables résultats électoraux obtenus récemment lors des élections municipales, européennes et sénatoriales, constituent bien sûr une exigence pour nous : si les Français se tournent vers le Front National et nous confient, dans les prochaines années, le pouvoir politique, il faudra être prêts à exercer ces lourdes responsabilités et à ne pas les décevoir.

Lire la suite

Du terrorisme islamiste au terrorisme intellectuel - par Stella Costanzo

Du terrorisme islamiste au terrorisme intellectuel – par Stella Costanzo

21/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le 17 novembre, Anne-Sophie Lapix soutenait, face à Henri Guaino, que « 80% des jeunes djihadistes proviennent de familles laïques ». Le lendemain, Jean-Jacques Bourdin exigeait de Marion Maréchal-Le Pen qu’elle admette que « la plupart sont issus de familles à 80 % athées ». Sujet décidément en vogue, puisque Rachida Dati était l’invitée de France 2 mercredi matin, et revenait sur la polémique des Français partis faire le djihad en ces termes : « Ceux qui sont engagés dans ces combats barbares ne sont ni liés à l’immigration, ni à l’intégration, et encore moins à l’islam. » Mais d’où viennent ces chiffres et ces affirmations ?

Ce que ces chiffres nous apprennent donc est que les Français de souche sont ceux qui composent majoritairement ce numéro et s’inquiètent le plus de la radicalisation de leurs proches.

La très controversée Dounia Bouzar

Pour y voir un peu plus clair, il faut se pencher du côté de la très controversée Dounia Bouzar, actuellement à la tête de l’Observatoire de la laïcité (connue pour avoir défendu le port du voile en entreprise et réclamé le remplacement d’une fête chrétienne par une célébration musulmane dans le calendrier). Cette dernière affirme que « 70% des 130 familles qui m’ont appelée sont ce que le FN appellerait des “Français de souche” ». Étrange de parler de « Français de souche » quand tous sont habituellement d’accord pour nier leur existence… De plus, ce que cette dernière oublie malhonnêtement de préciser, c’est que l’on estime qu’il y a 1.100 Français impliqués dans les filières djihadistes, cet échantillon en représentant alors une goutte d’eau puisqu’ils constituent uniquement ceux qui ont composé le numéro vert anti-djihad. Ce que ces chiffres nous apprennent donc est que les Français de souche sont ceux qui composent majoritairement ce numéro et s’inquiètent le plus de la radicalisation de leurs proches.

Lire la suite

Terra Nova à l’américaine : Obama courtise l’électorat latino

Terra Nova à l’américaine : Obama courtise l’électorat latino

21/11/2014 – WASHINGTON (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Hier soir, le président des Etats-Unis Barack Obama a annoncé une série de décrets présidentiels visant à régulariser des millions de clandestins. C’était l’une de ses promesses de campagne. Or, depuis plus d’un an, le projet de loi sur l’immigration est bloqué par la Chambre à majorité républicaine. Une opposition que le président Obama a décidé de contourner par la publication de décrets visant à régulariser la situation de cinq millions de clandestins, sur les douze actuellement recensés aux Etats-Unis. Face aux critiques des Républicains, le président a argué de l’échec du système d’immigration : « Tout le monde est d’accord pour dire que notre système d’immigration ne fonctionne plus. Washington a laissé la situation s’envenimer depuis trop longtemps ». Quant aux Républicains, ils dénoncent « une gigantesque amnistie présidentielle ».

En quoi consistent ces décrets ?

La mesure-phare est la création d’une procédure d’accès à la citoyenneté américaine quasi-automatique pour les clandestins vivant sur le territoire américain depuis au moins 5 ans, à la condition de ne pas avoir de casier judiciaire. Les Républicains dénoncent une énorme pompe aspirante pour l’immigration illégale. Les clandestins arrivés enfants sur le sol américain bénéficieront d’une procédure de régularisation similaire. Ils seraient environ un million concernés par cette situation. Pour rappel, en 2012, un programme baptisé Daca (Deferred Action for Childhood Arrival) lancé par Obama avait déjà délivré des permis temporaires de séjour aux mineurs arrivés sur le territoire américain avant l’âge de 16 ans. Près de 600.000 clandestins avaient été concernés par une telle mesure.

Lire la suite