Tag Archives: immigration

Calais : passeurs pour une passoire (Présent 8222)

Calais : passeurs pour une passoire (Présent 8222)

31/10/2014 – CALAIS (NOVOpress)
Neuf passeurs ont écopé de dix mois à six ans de prison ferme à l’issue d’un procès mardi à Boulogne-sur-Mer qui a permis de jeter un éclairage sur les pratiques de ce type de réseaux.

Une du numéro 8222 de "Présent"

Une du numéro 8222 de “Présent”

Neuf chances pour la France… Les huit Egyptiens et le Tunisien condamnés proposaient aux migrants de les faire entrer clandestinement en Angleterre. Arrivés à Calais, les migrants sont approchés par ces passeurs qui sont en rapport, eux, avec la tête du réseau en Angleterre. Deux options s’offrent aux clandestins : un passage « classique », c’est-à-dire caché dans un camion pris d’assaut, pour lequel il faut compter entre 400 et 1.000 euros ; ou un passage « garanti », dans le coffre d’une voiture complice. Une offre premium qui coûte jusqu’à 5.000 euros. De l’argent trouvé… en volant les téléphones portables et les porte-monnaie des Calaisiens de souche, en fouillant dans les tiroirs-caisses des commerçants.

Le procureur de la République avait demandé aux juges « d’adresser un message aux réseaux d’immigration clandestine pour qu’ils ne continuent pas impunément de gagner énormément d’argent sur la détresse des migrants ». Autrement dit : si les passeurs œuvraient bénévolement, ou pratiquaient des tarifs plus raisonnables, le procureur n’y trouverait rien à redire.

Les passeurs avaient un train de vie intéressant. Les virements de 10.000 euros n’étaient pas rares. L’un des Egyptiens annonçait à sa mère, au téléphone, un envoi d’argent important pour l’acquisition d’un appartement « au pays ». Les enquêteurs ont également découvert que certains prévenus détenaient des machettes, des fusils à pompe. Avaient-ils, comme le Calaisien moyen, un sentiment d’insécurité ? Oui, en raison d’une « guerre de territoire » avec un réseau kurde concurrent. Saine émulation entreprenariale !

Lire la suite

Entre 1990 et 2013, près de millions de Maghrébins se sont installés en France

Entre 1990 et 2013, près de trois millions de Maghrébins se sont installés en France

30/10/2014 – PARIS (via Polémia)
2.780.000, c’est le nombre d’immigrés maghrébins qui se sont installés, légalement ou non, en France entre 1990 et 2013. Se fondant sur les données de l’Office des migrations internationales des Nations Unies, le think tank américain Pew Research center vient de publier une étude démontrant que 2.780.000 immigrés maghrébins (Algérie, Tunisie, Maroc) se sont installés, légalement ou non, en France entre 1990 et 2013, soit 37% des immigrés qui y sont arrivés durant la même période, formant ainsi la communauté maghrébine la plus importante du monde.

L’intérêt de l’étude est de ne pas prendre en compte les chiffres des pays d’immigrations, mais celui des pays d’origine, ceux d’où partent les immigrés. 930.000 Algériens vivaient à l’étranger en 1990, puis 1.040.000 en 2000, 1.710.000 en 2010 et 1.7770.000 en 2013. Le grand départ d’Algérie n’a donc pas eu lieu dans les années 1990 (durant la guerre civile entre armée et islamistes) mais dans la décennie 2000 d’Abdelaziz Bouteflika durant la période dite « de réconciliation » (avec 670.000 départs essentiellement vers la France et le Canada). Toutefois, les années 1994-1995 ont été déclencheurs de ce phénomène qui se poursuit toujours.

Aucun chiffre n’est donné sur la descendance de ces immigrés (souvent naturalisés ou disposant d’une bi-nationalité) mais le taux de fécondité (sur deux générations immigrées) permet d’estimer à au moins quatre fois plus, au minimum, le nombre de personnes s’origine maghrébine en France (soit 12 millions). (Source : Faits & Documents, n° 384, 15-31 octobre 2014.)

Crédit photo : DR

Nicolas Bay : "Nous voulons inverser les flux migratoires"

Nicolas Bay : “Nous voulons inverser les flux migratoires”

29/10/2014 – PARIS (via TV Libertés)
Interrogé récemment, Nicolas Bay, député français du Front national au Parlement européen et conseiller régional de Haute-Normandie, a indiqué : “Nous voulons mettre fin l’immigration qui porte atteinte à notre identité, à notre sécurité et à notre liberté”. “Et nous voulons inverser les flux migratoires. Ceux qui ne sont pas assimilés, il faut leur montrer la porte de sortie”.

"Samba" Le conte de fées migratoire (Présent 8220)

“Samba” Le conte de fées migratoire (Présent 8220)

29/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
Ce cinéma-pommade donne des boutons. Tout le monde il est gentil, désintéressé, irresponsable, dégoulinant de bons sentiments et de tartes à la crème de gauche. Qui priment sur la vraisemblance, la réalité, sur Calais, sur tout quoi…

Une du numéro 8220 de "Présent"

Une du numéro 8220 de “Présent”

Même Télérama a trouvé ça gros (quand tout le reste de la critique déroule des kilomètres de louanges). C’est bien un conte merveilleux. Long et sirupeux. Déconnecté du réel. Parfois drôle mais jamais émouvant. Orienté et tendancieux aussi. Mais pas nul. On sait depuis Intouchables qu’Olivier Nakache et Eric Toledano ne manquent pas de talent. Ils évitent ici la propagande trop évidente façon Welcome et certaines outrances. Comme les Français collabos et les flics qui cognent sur les Blacks et les Arabes.

Samba (Omar Sy qui a sacrément forci), Sénégalais sans papier en France depuis dix ans – frappé d’une OQTF (Obligation de quitter le territoire français) -, collectionne les petits boulots. Alice (Charlotte Gainsbourg) est une cadre supérieure épuisée par un « burn out ». Elle se soigne par le bénévolat dans une association et va avoir une révélation… A noter que l’actrice intello est en décalage complet et assez cucul, peu crédible dans le rôle de la bobo parisienne des beaux quartiers qui va connaître le grand frisson avec un clandestin sénégalais.

Pâle comme une endive, elle incarne une France au bout du rouleau et dépressive. Le gentil clandestin adorable et courageux (mais pourquoi la police le pourchasse-t-elle donc ?) va sauver la jeune Française. Et l’idée dominante c’est bien que c’est à la France tout entière que des centaines de milliers de Samba vont rendre le sourire.

Lire la suite

[Entretien exclusif Novopress] Louis Aliot : "Je me retrouve dans ce combat de plusieurs générations au service de la France et de notre peuple"

[Entretien exclusif Novopress] Louis Aliot : “Je me retrouve dans ce combat de plusieurs générations au service de la France et de notre peuple”

29/10/2014 – PERPIGNAN (NOVOpress)
Dans le cadre du Congrès du Front National se tenant les 29 et 30 novembre prochains, et de l’élection de son nouveau comité central, Novopress a décidé de donner la parole à plusieurs cadres du parti de Marine Le Pen.

Le premier à répondre à nos questions est Louis Aliot, député français au parlement européen et vice-président du FN.

Propos recueillis par Renaud Leroy


Un certain nombre de nos lecteurs seront sans doute aussi électeurs pour le Comité Central du Front National, comment vous décrieriez-vous à eux ?

Je me présente comme un lepéniste, mariniste, patriote français et nationaliste modéré, qui défend des valeurs et un héritage qui est à la fois européen, gréco-latin, judéo-chrétien mais qui prend en compte aussi l’héritage historique et humain de l’empire colonial que nous avons été avec l’assimilation intrinsèque de tous ses fils fidèles à la France jusqu’aux indépendances.

Au-delà de notre programme économique et social si nécessaire à notre temps, et de notre opposition frontale à l’Europe mondialiste de Bruxelles, je me bats contre une immigration massive qui prend de plus en plus l’allure d’une immigration de peuplement inassimilable et communautariste, pour un co-développement harmonieux avec l’Afrique dans la perspective de donner un avenir à celles et ceux qui aujourd’hui n’en ont pas afin de desserrer un étau migratoire ravageur pour l’Europe et dramatique pour l’Afrique. Enfin, je défends une fraternelle entente entre les peuples qui permettra une inversion des flux migratoires coordonnée et favorable à toutes les parties dans l’intérêt de chacun d’un point de vue économique, comme d’un point de vue culturel.

Je me bats contre une immigration massive qui prend de plus en plus l’allure d’une immigration de peuplement inassimilable et communautariste

On vous présente comme l’un des tenants d’une ligne “historique” au Front National, tout autant que comme un artisan de la dédiabolisation. Vous retrouvez-vous dans cette description ?

Oui. Le Front National a été diabolisé pour une présomption d’antisémitisme instrumentalisée à l’envie par nos adversaires politiques pour masquer leur bilan désastreux, et persécuté pour cette seule raison. Mais sur tous les autres sujets, Le Pen avait une longueur d’avance comme sur l’immigration de masse et le développement dynamique de l’islam radical. Aujourd’hui c’est Marine qui incarne ce combat en ajoutant à cet acquis historique une dimension économique et sociale, une critique efficace de la mondialisation, une planification de la fin inévitable de l’euro et un soutien sans faille aux plus faibles de nos compatriotes ! Bref, je me retrouve dans ce combat de plusieurs générations au service de la France et de notre peuple.

Lire la suite

Plus de cent personnes à Nantes pour écouter Renaud Camus

Plus de cent personnes à Nantes pour écouter Renaud Camus

27/10/2014 – NANTES (NOVOpress)
“Pire que la guerre de Cent-Ans, cette crise ( le Grand Remplacement ) est la plus terrible que notre peuple ait eu à affronter.” Cent personnes s’étaient déplacées vendredi soir à Nantes pour entendre Renaud Camus, invité par le cercle Anne De Bretagne (structure du Bloc identitaire). Du grand remplacement à la Remigration était le thème de l’intervention et prélude aux assises sur la Remigration qui auront lieu le 15 novembre à Paris, organisées par le bloc identitaire. Du constat aux solutions, pour que notre pays demeure ce qu’il fut. “Peut-être une fois le peuple d’origine noyé parmi d’autres, la France s’appellera toujours la France, mais ce ne sera plus le même pays”. Comme ce que l’on appelle musique ou art désigne quelque chose ne correspondant plus à ce que cela a été.

Condamné par la XVIIème chambre du tribunal correctionnel de Paris sur plainte du MRAP, Renaud Camus revient brièvement sur la déformation de ses propos aux assises sur l’islamisation de la France, notamment sur le fait d’avoir appelé les délinquants “soldats” de la conquête de notre pays ( et non “les musulmans”). Comparer des soldats à des voyous serait peut-être condamnable, mais l’inverse, n’est-ce pas leur faire plutôt honneur ?

Inventeur et ardent défenseur du syntagme “Grand Remplacement”, à qui il refuse lui-même le statut de concept, Renaud Camus en appelle à nos yeux pour refuser sa négation par les médias et les politiques : “Regarde ! Regarde ! Regarde ! Les rues et les photos de classes !”

Cocasse comparaison de la propagande officielle avec le chaudron ramené percé de Freud, l’emprunteur indélicat se défendant ainsi :1/ il l’a rendu intact, 2/ le chaudron était déjà percé, 3/ il ne l’a même jamais emprunté. De même, les défenseurs de l’immigration de masse nous disent, 1/qu’il n’y a pas plus d’immigrés qu’au début du XXème siècle, 2/ que la France a toujours été une terre d’immigration et finalement 3/ que celle-ci est si importante qu’elle serait désormais irréversible.

Lire la suite

Sarkozy et l’immigration, ou le retour de Pinocchio

Sarkozy et l’immigration, ou le retour de Pinocchio – Par Bernard Mazin

Si l’on devait créer un « Prix de la naïveté électorale et de l’Alzheimer en politique », l’électeur UMP mériterait sans aucun doute de se voir attribuer la Médaille d’Or. En effet, dans un article publié le 22 octobre sur le site du Figaro, relatant la visite de Nicolas Sarkozy dans son fief des Alpes-Maritimes où il se sent « comme à la maison, comme en famille », on peut lire ceci :

Pour rassembler le plus largement possible, notamment dans ces terres où l’électeur de l’UMP peut être tenté par le vote FN, Sarkozy consacre aussi une large part de son intervention à l’immigration. « L’immigration ne doit pas être un sujet tabou, mais un sujet majeur, car elle menace notre façon de vivre », estime-t-il. « Les Français veulent rester en France, que la France ne ressemble pas à un autre pays. Nous voulons bien accueillir les autres, mais nous ne voulons pas changer notre pays », ajoute-t-il, suscitant de larges applaudissements. « Nos valeurs doivent être défendues face à un islamisme fanatisé qui rêve de semer la terreur en Occident », lance-t-il encore.

Outre la réforme de l’Espace Schengen, qu’il veut voir doter d’un « gouvernement », Sarkozy entend réformer les allocations et les aides aux immigrés. « Nous ne pouvons plus nous permettre le luxe de verser des allocations aux personnes présentes sur notre sol illégalement », estime-t-il. Quant à l’Aide médicale d’Etat, elle serait remise en cause au nom du « scandale » que constitue à ses yeux « le tourisme médical sous prétexte d’urgence ». Des thèmes qu’il devrait à nouveau développer mercredi soir à Toulon et la semaine prochaine à Marseille.

Ce programme objectivement bien alléchant semble avoir déchaîné l’enthousiasme des 3000 personnes venues l’écouter à l’Acropolis de Nice.

Pourtant, comment oublier que durant les années où il occupait le fauteuil de la place Beauvau, puis durant son quinquennat à l’Elysée, l’immigration légale et clandestine a continué d’augmenter, en dépit des gesticulations verbales (la « karchérisation ») et des petites phrases destinées à la « com’ » jamais traduites en mesures concrètes (« Il n’y aura plus de zones de non-droit ») ?

Lire la suite

Lunel - Djihad : nos régions ont du talent (Présent 8217)

Lunel – Djihad : nos régions ont du talent (Présent 8217)

24/10/2014 – LUNEL (NOVOpress)
Lunel, terreau du djihadisme français ? Cœur d’une filière de recrutement de moudjahidines ? Et demain Clairac et Saint-Marcel et Plougastel, Eguisheim et Morlaàs ? Nos petits patelins typiques ont radicalement viré de type.

Une du numéro 8217 de "Présent"

Une du numéro 8217 de “Présent”

Quatre jeunes habitants de Lunel dans l’Hérault (25.000 âmes, à l’est de Montpellier) partis rejoindre les rangs des djihadistes en Syrie, ont été tués le week-end dernier lors de combats. L’un des quatre était converti à l’islam, les trois autres de confession musulmane ancienne. Ils étaient accompagnés de leurs compagnes et de leurs bébés. L’une des femmes concernées se dit aujourd’hui désireuse de revenir en France, « après tant de drames »… Merci bien !

L’enquête évoque l’existence d’une « filière de recrutement » à Lunel

Selon des informations diffusées par BFMTV (à prendre avec prudence car de nombreux jeunes islamistes se vantent sur internet d’alimenter BFMTV en fausses informations) les services de police seraient à la recherche d’un homme d’origine syrienne, vu à plusieurs reprises ces derniers temps à Lunel. Il pourrait être le recruteur et l’organisateur des départs vers son pays pour le compte du Front Al Nosra, succursale d’al Qaïda en Syrie, engagé dans la guerre contre le régime de Damas. Selon ces mêmes informations, les quatre djihadistes auraient quitté Lunel par la route pour Barcelone d’où ils auraient embarqué sur des vols à destination de la Turquie, avant de passer clandestinement en Syrie. Ils auraient été accueillis dans un camp d’entraînement d’Al Nosra situé dans un petit village entre la frontière Turque et Alep, par un recruteur venu du Gard.

« Mes frères »

A Lunel où vit une importante communauté maghrébine, les voisins des quatre disparus sont … admiratifs. « C’est mes frères qui sont morts, point, y a rien à dire », lance agacé un « jeune » à un journaliste. Un joint à la bouche et un verre de thé à la menthe à la main. Un cousin des deux frères qui ont trouvé la mort raconte que ces garçons étaient « des personnes normales comme moi, des gens respectables ». « C’est à cause d’Internet, des vidéos sur Youtube, ils étaient sur Facebook. Ce n’est pas la mosquée. Ils ont eu une vision différente peut-être ».

Lire la suite

Discours offensif de Marine Le Pen contre l'immigration clandestine à Calais

Discours offensif de Marine Le Pen contre l’immigration clandestine à Calais

24/10/2014 – CALAIS (NOVOpress)
Calais devient de plus en plus en plus un Camp des saints, où les policiers sont débordées, où les habitants n’en peuvent plus et l’on assiste à des rixes parfois mortelles entre différentes ethnies des clandestins. Face à cette situation plus qu’explosive, Marine Le Pen a frappé un grand coup en s’y rendant aujourd’hui et en prononçant un discours offensif contre l’immigration clandestine.


Lire la suite

Entre 1990 et 2013, près de millions de Maghrébins se sont installés en France

Le Rouge et le Noir : “Etudier la conformité de la remigration à l’Evangile” [Présent 8216]

23/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
La remigration ? On en parle de plus en plus. Après un entretien avec Nicolas Bay (Présent du 21 octobre), c’est au tour de l’équipe du blog Le Rouge et le Noir de répondre. Suivront Guillaume Faye, Philippe Vardon, Jared Taylor…

Propos recueillis par Pierre Saint-Servant


Vous avez lancé durant l’été une grande controverse sur le thème de l’immigration et de l’invasion des flux migratoires. Vous revenez particulièrement sur le nouveau concept de remigration. En quoi cette question vous semble-t-elle incontournable ?

Une du numéro 8216 de "Présent"

Une du numéro 8216 de “Présent”

Il suffit d’ouvrir les yeux et de mettre un pied dans la rue pour se rendre compte de la réalité du « fait migratoire ». En tant que phénomène de masse, l’immigration extra-européenne et islamique modifie durablement le visage de la France. Nos adversaires progressistes tiennent un double discours. D’un côté, ils qualifient de « fantasmée » toute analyse critique de l’immigration. De l’autre, ils montrent, à travers leurs discours, que leur démarche est idéologique. A titre d’exemple, Laurent Fabius déclarait en 2003 : « Quand la Marianne de nos mairies prendra le beau visage d’une jeune française issue de l’immigration, ce jour-là la France aura franchi un pas en faisant vivre pleinement les valeurs de la République. » Réalistes, nous abordons la question essentielle de l’identité. C’est dans ce cadre que la remigration doit être abordée.

Par un travail poussé de réflexion doctrinale, vous souhaitez montrer que la remigration ne relève pas d’une vision fantasmée ou caricaturale de la politique. Vous la présentez comme une démarche concertée, pacifique autant que possible et ne négligeant aucun des ressorts des flux migratoires. Une manière de sortir de l’ornière où étaient bloqués ces sujets ?

L’immigration est un phénomène complexe ; la remigration n’est pas l’unique solution. Cependant, la politique étant, selon Richelieu, « l’art de rendre possible ce qui est nécessaire », il est absurde de ne pas poser la question de la remigration. De deux choses l’une : soit l’on considère que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, il est alors vain d’envisager la remigration. Mais si l’on est réaliste, les tabous sur l’immigration doivent être brisés. Il est nécessaire d’étudier la conformité de la remigration – concept récent – à l’Evangile. D’ailleurs, tous nos auteurs n’ont pas donné leur aval à ce nouveau concept : certains préféreraient redéfinir la citoyenneté ; d’autres, encourager uniquement une politique familiale. Le débat reste ouvert, et notre réflexion doctrinale doit être approfondie.

Votre blog assume un positionnement catholique très clair. Vous êtes probablement les premiers – en dehors des positions épiscopales ou pontificales – à confronter la morale catholique à ces sujets. Comment expliquer un tel silence des catholiques ?

Les catholiques français sont tout autant prisonniers du politiquement correct que les autres contemporains. Ce n’est pas tant le monde catholique qui a brillé par son silence, mais la société dans son ensemble. Le réveil du pays réel vient, mais il est extrêmement tardif ! La passivité des catholiques fut longtemps nourrie par la mauvaise compréhension d’une charité biaisée et par un conformisme bourgeois. La nouvelle génération de catholiques français doit réhabiliter la charité authentique ; la première des charités résidant dans l’engagement politique.

Lire la suite

Bordeaux : Les agressions au laser se multiplient contre les transports en commun

Bordeaux : Les agressions au laser se multiplient contre les transports en commun

23/10/2014 – BORDEAUX (NOVOPress via Infos Bordeaux)
Désormais trams et bus évitent le quartier des Aubiers (à forte concentration d’étrangers), en raison de la multiplication de tirs laser.

Selon Xavier Sanchez, secrétaire général CGT à la TBC, qui s’exprime dans le journal 20 Minutes, « il y a eu plusieurs tirs laser signalés dimanche 19 octobre, et il a été décidé d’évacuer le quartier pour sécuriser les usagers et le personnel. Les bus et les tramways ne s’y rendaient plus. Désormais, à chaque signalement, la station ne sera plus desservie», explique le syndicaliste.

Dans un communiqué de presse, le syndicat s’alarme de la « recrudescence » de ce type d’agression : « Il est urgent, que nous ayons une intervention commune auprès du Préfet, du Procureur de la république et du Président de la communauté Urbaine de Bordeaux afin d’endiguer ce fléau, d’autant que le sentiment d’insécurité et de ras le bol dans l’entreprise est grandissant ».

Le syndicat Force Ouvrière a fait quant à lui un état des lieux il y a quelques jours : « Rien que pour cette année 2014 nous en sommes à 51 visées, 15 procédures d’agressions, et 4 arrêts de travail ».

En janvier dernier, le tribunal correctionnel de Bordeaux avait condamné à six mois de prison avec sursis et deux ans de mise à l’épreuve un jeune homme qui avait ébloui un chauffeur de bus avec son pointeur laser.

Nigel Farage dégaine l’arme musicale face à l’immigrophilie

Nigel Farage dégaine l’arme musicale face à l’immigrophilie

22/10/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
“Nos dirigeants ont commis le pêché cardinal : ouvrir les frontières et laisser tout le monde rentrer”. C’est une complainte qu’on pourrait entendre dans la bouche de nombreux Européens. Nigel Farage, lui, l’a mise en chanson. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas peu fier de sa trouvaille.

Le président de l’Ukip, Parti britannique prônant la sortie de l’Union européenne, a en effet lancé fin septembre une chanson de calypso en passe de devenir l’hymne officiel de son parti. Sur un air entraînant mâtiné d’un fort accent caribéen pastiché, la chanson enchaîne les critiques à l’encontre du gouvernement en place, accusé de pusillanimité face à l’Union européenne et de laxisme face à la déferlante migratoire et promet la prochaine victoire électorale de Farage.

Pour contribuer au succès populaire de la chanson, vous pouvez écouter gratuitement Ukip Calpyso sur Internet ou l’acheter.

 

Entretiens sur la remigration [Présent] - Nicolas Bay : "Il est possible d’inverser les flux migratoires"

Entretiens sur la remigration [Présent] – Nicolas Bay : “Il est possible d’inverser les flux migratoires”

22/10/2014 – PARIS (NOVOpress via Présent)
La question de la remigration émerge du débat politique. “Présent” publie à partir [du mardi 21 octobre, note de Novopress] une série d’entretiens sur la question : Guillaume Faye, Philippe Vardon, Jared Taylor… Nicolas Bay (photo) ouvre le bal. Novopress reproduit ci-dessous des extraits de cet entretien.

Propos recueillis par Pierre Saint-Servant


Les élus FN-RBM sont conscients que le rejet de l’immigration est massif en France. Les chiffres les plus récents sont éloquents : 75% des Français estiment qu’il y a trop d’immigrés en France. N’est-ce pas aujourd’hui le plus large consensus politique ?

Oui, le rejet de l’immigration et de l’islamisation, qui en est l’une des conséquences politico-culturelles les plus visibles, est désormais non seulement massif mais même largement majoritaire chez nos compatriotes. Et cela quel que soit leur vote ! C’est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle : cela signifie que nous pouvons continuer d’agrandir notre base électorale, mais aussi que certains Français, tout en rejetant l’immigration, continuent de faire confiance aux partis qui ont créé la situation.

Notre mission est donc désormais de transformer cette majorité d’opinion en majorité politique, en faisant entendre à nos compatriotes à la fois que les solutions que nous préconisons sont les seules à même de résoudre le problème mais aussi que nous sommes les seuls qui auront le courage politique de les mettre en œuvre. En cela, l’escroquerie du quinquennat Sarkozy nous a rendu service, elle a permis de démontrer qu’il ne suffisait pas d’avoir la rhétorique pour avoir les actes…

Lire la suite

Renaud Camus le 24 octobre à Nantes : "Du grand remplacement à la remigration"

Renaud Camus le 24 octobre à Nantes : “Du grand remplacement à la remigration”

21/10/2014 – NANTES (NOVOpress)
Vendredi 24 octobre le cercle Anne de Bretagne organise, à Nantes, une conférence avec Renaud Camus. Thème de cette conférence : “Du grand remplacement à la remigration”. La conférence débutera à 20 heures. participation aux frais : 5 euros. Renseignements et inscription : cercle.annedebretagne@gmail.com

Entre 1990 et 2013, près de millions de Maghrébins se sont installés en France

Migrants clandestins : l’invasion de l’Europe – par Guillaume Faye

20/10/2014- PARIS (via le blog de Guillaume Faye)
La France (comme l’Union européenne) est une passoire. L’année 2014 aura vu une aggravation brutale des flux d’immigrés illégaux, vrais ou faux réfugiés, les seconds étant nettement plus nombreux. Nous vivons une crise migratoire majeure qui surpasse en intensité la vague du ”Printemps arabe” de 2011.

Les flux de clandestins explosent. C’est d’une véritable invasion qu’il s’agit. Prélude à une submersion ? En face, aucune résistance : l’agence Frontex de protection des frontières ne sert rigoureusement à rien, les lobbies pro-immigration (No Borders, etc.), épaulés par l’Église et les médias, désarment toutes les résistances par leur matraquage idéologique. De plus, mieux traités et mieux soignés que des Français de souche pauvres, les ”invisibles”, les migrants illégaux se savent pratiquement inexpulsables. La pompe aspirante de l’immigration clandestine fonctionne à plein régime et s’emballe. Surtout depuis que le chaos s’installe en Afrique et dans tout le Moyen-Orient.

La déferlante

De janvier à fin septembre 2014, 100.000 clandestins sont entrés en France par la frontière italienne ! À Menton, la police submergée voit arriver 10.000 clandestins par mois ; elle en refoule 4.000, qui reviennent. Sur la Côte d’Azur, la police a procédé à 19.000 interpellations depuis le début de l’année. Brièvement incarcérés, ils sont tous ensuite relâchés dans la nature, du fait du laxisme et de la complexité procédurale ubuesque du droit français. Sans compter ceux qui arrivent par les aéroports.

De l’île de Lampedusa à l’archipel du Dodécanèse (+223% d’arrivants clandestins en 2014) sans oublier Gibraltar, la façade méditerranéenne de l’Europe est le théâtre d’une véritable invasion déferlante qui s’amplifie chaque année. La prophétie de Jean Raspail, dans Le Camp des Saints, se réalise exactement.

Beaucoup de migrants clandestins gagnent l’Allemagne ou la Suède. La première a fait face en 2014 à 200.000 demandes d’asile, contre 50.000 en 2011 ; la seconde, qui n’a que 9 millions d’habitants, a géré cette année 80.000 demandeurs du statut de réfugié. En France, de 67.000 demandes d’asile en 2013, on passera à 80.000 cette année. Et partout, ils savent qu’ils ne seront jamais expulsés. Les ”reconductions à la frontière”, en réalité très minoritaires, se soldent en général par des retours.

Lire la suite

Sablé-sur-Sarthe : un sexagénaire frappé et insulté de "Sale Blanc !"

Sablé-sur-Sarthe : un sexagénaire frappé et traité de “Sale Blanc !”

19/10/2014- SABLE-SUR-SARTHE (NOVOpress)
Dans un article « Agressions en centre-ville de Sablé : les auteurs condamnés à quatre ans de prison », le site d’informations locales lesnouvellesdesable.fr revient sur les six agressions violentes et gratuites ayant ensanglanté le centre-ville de Sablé-sur-Sarthe le 13 octobre dernier.

Parmi les six agressions, l’une d’entre elles est clairement à caractère anti-blancs puisqu’un sexagénaire a été violemment frappé et traité de « Sale Blanc ! » Heureusement pour la victime, un passant mettra fin à la bastonnade - « Je ne sais pas à quel point ils l’auraient tabassé si je n’étais pas intervenu » - avant d’être lui-même victime d’un coup de couteau à l’omoplate.

Deux des trois auteurs des agressions, El-Hadi et Matthieu, ont été condamnés le 17 octobre par le tribunal correctionnel du Mans à quatre ans d’emprisonnement dont un avec sursis. Des peines assorties d’une mise à l’épreuve de deux ans, avec obligation de formation, de soins. Le mineur, âgé de 17 ans, sera jugé ultérieurement.

Gérald Pichon,
auteur du livre “Sale Blanc ! Chroniques d’une haine qui n’existe pas”

Photo Une : L’hôtel de ville et la place Raphaël Élizé à Sablé-sur-Sarthe. Crédit : Benjism89 via Wikipédia (cc).

noway_54401556678c5australia-anti-immigration-ad

L’Australie ne veut plus d’immigrés clandestins !

18/10/2014 – MELBOURNE (NOVOpress)
Pour combattre l’afflux d’immigrés clandestins en Australie, le gouvernement a lancé – voici plusieurs mois – une campagne choc qui provoque des réactions outrées chez les bien-pensants. Le slogan choisi est clair : “No way” soit “Hors de question”.


L’exposition de l’anti-France du 17 au19 octobre 2014 sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris

L’exposition de l’anti-France a trouvé sa place du 17 au 19 octobre 2014 sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris

17/10/2014 – PARIS (NOVOpress) – “Médecins du Monde” a imaginé une exposition qui se déroule en ce moment du 16 au 19 octobre sur le parvis de l’Hôtel de ville à Paris sur le thème “Regardons la précarité en face”.

Parmi les images exposées, on y trouve :

- Youssouf, 40 ans, un clandestin, arrivé en France pour y trouver une vie meilleure,

L’exposition de l’anti-France a trouvé sa place du 17 au 19 octobre 2014 sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris

- Najat, 50 ans, venue près de sa sœur et en attente de régularisation,

L’exposition de l’anti-France a trouvé sa place du 17 au 19 octobre 2014 sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris

- Diego, 15 ans, un autre clandestin venu du Congo sans ses parents, pour avoir un avenir meilleur en France,

Lire la suite