Tag Archives: identité régionale

Les partisans de la réunification de la Bretagne se rappellent au bon souvenir de Philippe Grosvalet

Les langues régionales sont-elles en voie de disparition ? La réponse est non !

24/09/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Les langues régionales sont-elles en voie de disparition ? telle était la question centrale qui a animé un débat sur RTL le 22 septembre dernier.

Parmi les intervenants, une personne qui parle le Provençal, « la langue que parlait sa grand-mère. »
Celui-ci cherche aujourd’hui à transmettre cette langue aux plus jeunes :

C’est non seulement la langue du coeur. Mais c’est aussi la langue qui est dans l’air. Chez nous quand le mistral souffle, vous entendez la Provence et vous entendez le Provençal.



classe

Corse : les profs voulaient faire chanter les enfants en arabe, les parents les font reculer

17/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Pour la fête de l’école élémentaire de Prunelli-di-Fiumorbu, les enseignantes voulaient faire chanter aux élèves Imagine de John Lennon en cinq langues, dont l’arabe. Les menaces des parents les ont fait reculer.

En Corse, on ne badine pas avec l’identité. Pas question, sous prétexte de « vivre-Ensemble », de promouvoir la « diversité ». C’est ce qu’on fait clairement comprendre quelques parents d’élève aux enseignantes de l’école élémentaire de Prunelli-di-Fiumorbu. Ces dernières voulaient faire chanter aux classes de CM1 et CM2 la chanson Imagine de Lennon en cinq langues (français, anglais, corse, espagnol et arabe). « Des parents ont précisé qu’ils ne voulaient pas que leur enfant parle arabe. Nous étions prêts à l’entendre, affirme Annelyse Hallard, enseignante, dans un reportage de France 3 Corse ViaStella. Sauf que certains ne voulaient même plus qu’ils viennent à l’école lors de cette demi-heure dédiée à la prononciation en arabe. Et ça, ce n’est pas possible. »

Les parents d’élève ont donc menacé de chahuter pendant la kermesse pour empêcher la partie en arabe. Selon Michel Barat, recteur de l’académie de Corse, qui a porté plainte contre X :

Elles ont été interpellées par des parents alors qu’elles faisaient leurs courses dans le bourg. Le mot “kalachnikov” a même été prononcé. Ils ont menacé de siffler, de provoquer des bousculades ou de monter sur l’estrade pendant la fête de fin d’année.

Rien de très méchant, donc, les enseignantes ont affirmé elles-même ne pas avoir été «terrorisées», comme cela a été affirmé dans un communiqué de presse de l’académie. Cela a été néanmoins suffisant pour que les enseignants fassent valoir leur droit de retrait et pour que l’on sorte les habituels couplets sur les idéologies d’obscurantisme, de haine et d’exclusion : communique de presse

C’est simplement l’expression d’un racisme primitif de quelques individus qui ne sont sûrement pas assez allés à l’école.

Selon le recteur, qui tient à préciser, pas fou, que ces menaces n’ont rien à voir avec le nationalisme corse.

Crédit photo : capture d’écran de l’émission de JJ Bourdin sur RMC, le 61/06/15