Tag Archives: idendité

Alsace : combat pour l’identité (Présent 8256)

Alsace : combat pour l’identité (Présent 8256)

19/12/2014 -STRASBOURG (NOVOpress)
Les manifestations monstres de Strasbourg, Colmar ou encore Mulhouse, tout comme les interventions enflammées des députés UMP Eric Straumann et Laurent Furst au Palais Bourbon n’y auront donc rien fait : après six mois de débats et trois lectures dans chaque chambre, le Parlement, dans un ultime vote de l’Assemblée, a définitivement adopté mercredi par 95 voix pour, 56 contre et 11 abstentions la nouvelle carte de France à 13 régions, au grand désespoir des Alsaciens qui refusent la fusion avec Champagne-Ardenne et Lorraine.

Des régions euro-compatibles

Une du numéro 8256 de "Présent"

Une du numéro 8256 de « Présent »

Rappelons tout d’abord que l’objectif de cette réforme, voulue par François Hollande et qui entrera en vigueur début 2016, est moins de générer des économies en réduisant le fameux « mille-feuille administratif » que de redessiner des régions françaises à l’échelle des grandes régions existant chez nos partenaires européens, et notamment en Allemagne. Ainsi, pour devenir euro-compatibles, le Nord-Pas-de-Calais devra-t-il fusionner avec la Picardie, Midi-Pyrénées avec Languedoc-Roussillon, Poitou-Charentes avec Limousin et Aquitaine, Bourgogne avec Franche-Comté, Rhône-Alpes avec Auvergne, etc.

Un projet inacceptable pour des Alsaciens particulièrement attachés à leur territoire, que le gouvernement entend aujourd’hui associer aux régions Champagne-Ardenne et Lorraine. Et ceux-ci n’ont pas manqué de le faire savoir. Depuis des mois en effet, des manifestations monstres ont lieu presque chaque week-end à Strasbourg, Colmar ou encore Mulhouse, aux cris de « Paris, nous n’avons pas besoin de toi » ou d’« Elsass frei ». Et mardi, une quinzaine de communes devaient même suivre l’appel du président du conseil général du Haut-Rhin à faire sonner les cloches ou la sirène des pompiers à 18 heures pour protester contre la fusion.

« Les Alsaciens savent attendre »

Mercredi encore, alors que l’Assemblée se réunissait pour un dernier vote, treize députés UMP et UDI d’Alsace déployaient devant le Palais Bourbon une banderole « Ne tuez pas l’Alsace ». Dans l’hémicycle, le député UMP du Bas-Rhin Laurent Furst ne devait pas mâcher ses mots : « l’Alsace n’a ni été écoutée, ni été entendue. Elle n’a pas été respectée, elle a été piétinée ! » Une colère partagée par Eric Straumann, élu UMP du Haut-Rhin, qui a déclaré que « les socialistes n’ont jamais aimé l’Alsace. Ils l’ont encore moins comprise. Cette fusion en est la triste illustration ». Avant d’ajouter : « Les Alsaciens savent attendre. Ils ont patienté 48 ans entre 1870 et 1918. Alors nous saurons attendre deux ans et demi pour mettre fin à cette injustice. »

Lire la suite