Tag Archives: Hypocrisie

Capture d’écran conférence de presse Robert Menard

Affaire Ménard : Les Tartuffe des statistiques ethniques

08/05/2014 – POLITIQUE (NOVOpress avec le Bulletin de Réinformation)
La meute politico-médiatique qui hurle contre Robert Ménard et ses « statistiques ethniques » fait assaut d’hypocrisie. Si elles ne sont pas toujours officielles, si elles sont parfois constituées de énième empirique, les statistiques ethniques existent et tout le monde s’en sert. Il faut bien décrire le réel.


Fichage des élèves musulmans: "La gauche n’a… par BFMTV

La vague d’indignation républicaine n’en finit plus, après que le maire de Béziers a annoncé, lundi, qu’il a effectué un recensement du nombre d’enfants musulmans dans sa ville.

Pourtant, Robert Ménard ne serait pas le seul
Dans une conférence de presse mardi, il a affirmé que les statistiques en fonction de l’origine ou de la religion sont utilisées par des politiques de gauche, mais sans le dire. Comment peuvent-ils savoir, par exemple, combien d’enfants mangent ou non des repas sans porc, à l’école ? Comment par exemple Martine Aubry, qui déclarait, en 2012, « qu’il y a 35 % de Maghrébins à Lille et que c’est génial » peut-elle le savoir ?
Lire la suite

Christine Lagarde lèche-babouche (Présent 8281)

Christine Lagarde lèche-babouche (Présent 8281)

27/01/2015 – RIYAD (NOVOpress)
Après les condoléances appuyées de François Hollande au nouveau roi Salmane, c’est Christine Lagarde qui a rendu hommage samedi au roi Abdallah d’Arabie saoudite, décédé la veille. Un hommage honteux. Scandaleux. Au cours duquel la présidente du FMI est allée jusqu’à saluer ce « grand leader » qui « était, de manière discrète, un grand défenseur des femmes » !

Une véritable provocation

Une du numéro 8281 de "Présent"

Une du numéro 8281 de « Présent »

Une véritable et insupportable provocation quand on sait que sous cette tyrannie wahhabite, fondée sur l’application la plus stricte de la charia, les femmes sont, de leur naissance jusqu’à leur mort, sous la tutelle permanente et légale des hommes. Pour étudier, se marier, voyager, pratiquer l’une des très rares professions qu’elles ont le droit d’exercer, subir une opération chirurgicale… Rien ne se fait sans l’autorisation du père, du mari, du frère, de l’oncle ou encore du fils. Et puis, il y a la liste interminable des interdits : activité sportive, conduite automobile… Pensez qu’il aura fallu attendre 2013 pour que ces dames soient autorisées à faire… du vélo ! Et encore : à condition d’être accompagnées d’un homme de leur famille et dans les zones de faible affluence.

Barbarie institutionnalisée

Dans ce beau pays où la plupart des bâtiments ont une entrée pour les hommes et une autre pour les femmes, les violences conjugales sont quasiment impunies. Et gare à celles qui tombent entre les mains de la sinistre Muttawa : flagellations, lapidations et même décapitations sont monnaie courante.

Une barbarie dont les femmes, d’ailleurs, ne sont pas les seules victimes : pour avoir défendu la liberté d’expression, considérée comme « une insulte à l’islam », le blogueur Raif Badawi a ainsi été condamné en novembre 2014 à dix ans de prison, une amende de 1 000 riyals et 1 000 coups de fouet. Il s’est d’abord vu infliger, le 9 janvier dernier, devant une mosquée de Jeddah, les 50 premiers coups de fouet et devait en recevoir 50 autres vendredi. Mais en raison d’une cicatrisation lente de ses premières plaies, la seconde flagellation a dû être reportée…

Franck Delétraz

Crédit photo Une : Chard pour Présent (c).


En partenariat avec le quotidien Présent – Chaque jour, retrouvez sur Novopress la Une du quotidien Présent ainsi qu’un article sélectionné par la rédaction et mis gratuitement à votre disposition. Seul quotidien de réinformation, Présent est unique dans le paysage médiatique français. Contribuez à abattre le mur de la bien-pensance et du médiatiquement correct, lisez et faites lire Présent ! Abonnez-vous !

Ukraine : on a bombardé Tripoli, pourquoi pas Kiev ? Tribune de Jean Bonnevey

Ukraine : on a bombardé Tripoli, pourquoi pas Kiev ? Tribune de Jean Bonnevey

Ci-dessus : L’opération militaire alliée en Libye, lancement d’un missile Tomahawk par le destroyer USS Barry en 2011.

Certaines populations n’intéressent pas la communauté internationale !

Décidément démocratie rime de plus en plus souvent avec hypocrisie. Les civils ukrainiens de l’est du pays n’ont-ils pas la même valeur que les civils libyens de l’est de leur pays ? Il faut tout de même rappeler le prétexte qui a permis le bombardement de Tripoli, l’intervention militaire puis l’élimination physique de Kadhafi. Il s’agissait de protéger des populations civiles qui ne reconnaissaient plus le pouvoir de Tripoli face à l’intervention d’une armée très supérieure aux milices armées de l’est.

Les similitudes avec ce qui se passe depuis quelques jours en Ukraine sont tout de même assez frappantes. Il est évident qu’on laisse faire l’oligarque mis en place avec la complicité des Usa et de l’Europe car les civils menacés par la répression de l’armée sont des méchants qui préfèrent Moscou à Bruxelles. Notre droit d’ingérence au nom des grandes valeurs et des immenses principes est bien à géométrie variable.

Lire la suite

Vous avez dit journée de la femme ? Dites plutôt journée de l’hypocrisie ! Par Marie Vermande

Comme d’habitude, la journée de la femme, vaste blague pour donner bonne conscience à nos élites donneuses de leçons, est l’occasion des pires mascarades que l’on puisse imaginer ! Si bien que cette journée censée être pour nous, femmes, un hommage, en devient une honte, et l’on croirait que ce que notre monde occidental en perdition connaît de vulgarité et de folie est prêt à se déchaîner !

On les attendait au tournant, et cette année encore, ça n’aura pas loupé : le grand bal de l’hypocrisie médiatique est lancé !

D’abord, dans le personnage de la féministe aux revendications incessantes face aux hommes qui est incarné par une suédoise qui a trouvé de bon goût de se transformer en homme pour mettre en avant le manque d’égalité homme/femme.

Lire la suite

Bourgoin-Jallieu : une mosquée qui ne dit pas (plus) son nom…

Bourgoin-Jallieu : une mosquée qui ne dit pas (plus) son nom…

30/11/2012 — 12h00
BOURGOIN-JALLIEU (NOVOpress) — Curieuse modification que celle subie par la pancarte du chantier de la nouvelle mosquée de Bourgoin-Jallieu, actuellement en construction ! En effet, il y a quelques jours encore, l’écriteau accroché au grillage indiquait clairement qu’un « complexe socioculturel et cultuel » (comprendre « mosquée ») est en construction pour le compte de l’association truque de Bourgoin. Or aujourd’hui, la mention « association turque » n’apparaît plus, rayée par un trait de peinture, comme en témoigne la photo (ci-dessus) qui nous a été communiquée ce jour par l’un de nos lecteurs.

Lire la suite

Immigration : Michèle Delaunay (PS) veut « imposer la mixité », mais… pas la pratiquer

Immigration : Michèle Delaunay (PS) veut « imposer la mixité », mais… pas la pratiquer

20/03/2012 – 08h00
BORDEAUX (via Infos Bordeaux) —
Le député socialiste de Bordeaux est en colère. Dans un article publié sur son site internet « Immigration : bonne question, médiocres réponses », Michèle Delaunay s’insurge contre les récents propos de Marine Le Pen et Nicolas Sarközy concernant « le débat avarié sur la viande Halal et la dénonciation du trop grand nombre d’immigrés ».

Pour la fille de l’ancien préfet de la région Aquitaine, le problème de l’immigration en France ne viendrait pas de sa quantité, mais uniquement de sa concentration : « Une politique du logement imbécile a concentré les migrants du sud dans quelques dizaines de quartiers ».

Elle propose donc une solution qui ne s’embarrasse pas de précautions : « imposer de la mixité réelle dans tous les projets immobiliers, imposer la mixité scolaire dans tous les établissements publics et privés, quitte à transporter les élèves d’un quartier dans l’autre » et rajoute « matraquer financièrement les villes qui ne font aucun effort non seulement pour le logement social mais pour sa localisation dans des quartiers où il quasiment absent (notre ville en est le bon exemple) ».

Comme disait Sophocle : « Le mauvais exemple est contagieux ». Nos lecteurs imaginent que Madame Delaunay habite le Grand-Parc, quartier de mixité par excellence au sein de sa circonscription. Pas du tout, le député réside dans un des quartiers les plus huppés de la ville, près du Jardin-Public, où la concentration de migrants est une des plus faibles à Bordeaux. Faites ce que je dis, pas ce que je fais !