Tag Archives: homosexuels

gaylib-juppe

GayLib appelle à la mobilisation pour Alain Juppé !

22/11/2016 – FRANCE (NOVOpress) : Dans un communiqué intitulé « GayLib appelle à voter pour Alain Juppé », le mouvement LGBT « de centre droit » (sic) appelle à la mobilisation générale contre François Fillon. Nous ne résistons pas au plaisir de vous le livrer en intégralité.

« Lors de ce premier tour de la primaire de la droite et du centre les Français ont choisi de qualifier François Fillon et Alain Juppé au second tour. Le vainqueur aura le devoir de rassembler les Français autour de sa candidature, de son projet, de ses valeurs et ainsi battre le Front National et l’empêcher d’accéder à l’Elysée.

Nous sommes donc à la croisée des chemins. Quelle France voulons-nous pour demain ? La vision de François Fillon de la France est dépassée, dogmatique, influencée, et clairement hostile aux personnes LGBT. Après avoir voté contre la dépénalisation de l’homosexualité, contre le PACS, contre le mariage pour tous, il veut maintenant réécrire la loi Taubira, sortir la France de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, et limiter l’accès à l’IVG pour les femmes.

Nous voulons une France unie, rassemblée, fraternelle. Alain Juppé saura garantir le respect des Français dans leur diversité. GayLib appelle à voter et faire voter massivement pour Alain Juppé ce dimanche 27 novembre, qui saura porter les valeurs libérales et humanistes du centre droit, réaliser l’alternance et faire battre l’extrême droite en 2017. »

urne_vote_france

Les données grotesques du Monde sur le vote des couples homosexuels

12/04/2016 – PARIS (NOVOpress) : Le ridicule ne tue ni les sondeurs ni certains journalistes. Dans sa dernière livraison, Le Monde nous enseigne que 32,45 % des homos « mariés » entre eux ont voté Front national aux élections régionales de décembre dernier. Pas un centième d’électeur de plus, ni de moins. Le même article nous apprend que le FN est donc quasiment à égalité avec la gauche qui, elle, récolterait les suffrages de 34,66 % auprès de la même clientèle électorale.

Bigre ! On ne peut qu’être pantois d’admiration face à une telle précision scientifique ; à ce tarif-là, on ne saurait tarder à connaître le comportement électoral des charcutiers dont le fond de commerce est menacé par la progression de la viande halal ou celui des coiffeurs qui souffrent de l’inefficacité de la finastéride sur les chauves précoces.

En réalité, les chiffres sont la traduction à la deuxième décimale près d’un échantillon de… 725 couples auprès de qui un sondage a été effectué. Hormis le fait que n’importe quel observateur remarquera qu’un échantillon aussi faible n’a pas de signification, on n’a guère de réponse à la question suivante : est-ce qu’il arrive que, quelquefois, dans un couple homo, les deux ne votent pas de la même façon ?

C’est peut-être là qu’il faut chercher l’explication à un autre mystère, car les 32,45 % ne correspondent à rien : 235 couples correspondraient à un pourcentage compris entre 32,41 % et 32,42 % mais 236 à un peu plus de 32,55 %. A moins bien sûr que le Cevipof, auteur de l’étude sur laquelle s’appuie Le Monde, ait inventé une nouvelle notion : le couple homo… monoparental.

Philippot fête Pâques

Pour Florian Philippot, le « mariage pour tous » est un détail

12/04/2016 – PARIS (NOVOpress) : Le « mariage pour tous » ? Un détail. C’est ce qu’on comprend à la lecture des propos tenus par Florian Philippot, vice-président du Front national, à Olivier Faye du journal Le Monde. Dans un article mis en ligne ce matin sur le site du Monde (« Le FN capte l’attention d’une partie de l’électorat gay »), Faye écrit : « Quand on demande à M. Philippot, bras droit de la présidente du FN, s’il estime que l’abrogation du mariage pour tous est un sujet important, il répond :

“La question de la culture du bonsaï compte aussi beaucoup, ce n’est pas pour autant que l’on va lancer un collectif sur le sujet.“ »

Le dernier collectif en date lancé par le Rassemblement Bleu Marine est le Collectif Belaud-Argos, consacré à la protection animale. Chacun ses priorités…

prise_de_sang

Les homosexuels autorisés à donner leur sang

06/11/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Le ministre de la Santé, Marisol Touraine, a annoncé mercredi que les homosexuels pourront maintenant donner leur sang comme tout le monde. Ceux-ci étaient exclus d’une telle démarche depuis 1983 en raison du risque de contamination du VIH. Maintenant, à condition de vivre dans l’abstinence pendant un an, tous les hommes homosexuels auront la liberté de donner leur sang.
Cet accroissement de liberté permettra 37 000 dons supplémentaires. Le président de SOS homophobie se réjouit évidemment de ce nouveau droit acquis. Mais il déplore toutefois que « ce soit assorti d’un ajournement de 12 mois ». Cette décision idéologique du ministre est d’autant plus ridicule que personne n’est concerné par cet élargissement de la loi.

Crédit photo : capture d’écran de AFPTV : don de sang


 


Rome : non au « mariage » gay (Présent 8382)

24/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)

Rome a rendu public le document de travail pour la deuxième session du synode, en octobre prochain, consacré à la famille en général, mais focalisé, en particulier, sur le sort des divorcés-remariés et l’accueil des homosexuels dans l’Église. Les propositions « d’ouverture » n’avaient pu recueillir les deux tiers des suffrages épiscopaux nécessaires à leur adoption, en 2014. François espère qu’un an plus tard, après la consultation des fidèles et des épiscopats, les pères synodaux iront dans le sens des « avancées » qu’il souhaite. De toute façon, c’est au souverain pontife qu’il appartiendra de trancher. C’est la grande ambiguïté d’une Église qui, après Vatican II et l’extension de la collégialité, l’exaltation du « peuple de Dieu », se veut plus démocratique, mais dont le pape entend continuer à user de son pouvoir hiérarchique dès que « le peuple de Dieu » et les évêques ne sont pas d’accord avec lui…
8382-P1
Cela, c’est pour la forme. Sur le fond, le document de travail récuse le « mariage » entre personnes du même sexe on ne peut plus clairement. La communauté gay doit retomber sur terre, elle qui avait cru voir dans le « Qui suis-je pour juger un homosexuel qui cherche le Seigneur ? » une ouverture vers ce « mariage ». Mais alors, que peut bien signifier l’accueil de ces personnes dans les églises, puisqu’il n’y aura ni « mariage » ni bénédiction ? Les traiter avec bienveillance, comme toute personne humaine et « les écouter avec respect et délicatesse », dit le texte, ce que font déjà les prêtres quand un homosexuel frappe à leur porte. Fallait-il susciter tant d’émoi chez les fidèles pour énoncer de telles évidences morales ?
Pour ce qui est de l’accès à la communion des divorcés remariés, il y aurait là une rupture avec la doctrine et la pratique de l’Église, puisque certains pourraient être admis à partager le sacrifice eucharistique. Cela devra se faire au cas par cas, « sous certaines conditions strictes et après un long discernement spirituel ». Le cardinal Kasper, chargé par le pape de la rédaction du document, a précisé que, pour décider ou non de cette admission, il faudra tenir compte « de la conscience subjective » et de « l’intention » du fidèle qui la sollicite. Mais n’est-ce pas cela, le « for interne » qui relève du confessionnal ? Il y a antinomie entre édicter une règle commune et l’appréciation au « cas par cas ».
Avec l’abandon du principe, ce qu’on retiendra, c’est que les divorcés-remariés peuvent communier. C’en sera fini du « cas par cas » rapidement. Le processus est connu : la permission devient autorisation et celle-là droit. Dernier exemple en date : la distribution de la communion par les laïcs. L’Instruction Redemptionis sacramentum ne la prévoyait qu’en des « cas exceptionnels » – jamais de façon fréquente et régulière – le laïc, devenant « ministre extraordinaire de la sainte communion », devait être agréé par l’évêque. Quelle paroisse aujourd’hui tient compte de ces normes ? Il en sera de même du « cas par cas » des divorcés-remariés.

Guy Rouvrais

manif pour tus IT

Manif pour tous en Italie : Un million contre l’adoption pour les couples homosexuels !

23/06/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Un million de manifestants italiens ont défilé contre le projet gouvernemental qui prévoit un volet adoption au mariage homosexuel.

Gros succès pour la Manif pour tous italienne qui a réuni à Rome un million de défenseurs de la famille traditionnelle ce samedi 20 juin. Nos médias de propagande ont savamment passé sous silence cette démonstration de force. Il s’agit pour les Italiens de faire barrage au projet du Premier ministre Matteo Renzi comportant un volet adoption pour tous en plus du mariage des homosexuels. Ludovine de la Rochère, présente sur place, a salué,

Une mobilisation historique que personne n’avait vu venir ! C’est un peu comme en 2012 en France lors du lancement du mouvement social contre la loi Taubira

manif_pour_tous_it2
Espérons qu’ils réussiront à bloquer en Italie ce que nous n’avons pas su interdire en France. À noter que les organisateurs n’hésitent pas à proclamer ouvertement leur foi catholique en témoignent les discours et l’icône de la Vierge à l’enfant sur le podium.


 

 

 

8374 Chard

L’Europe veut la PMA pour tous (Présent 8374)

12/06/2015 – EUROPE (NOVOpress)

Le 8 juin, le Parlement européen a voté par 321 voix pour et 281 contre, une résolution qui entre autres, vise à « encourager les états membres à promouvoir la PMA » (procréation médicalement assistée) en l’étendant à tous, dont les homosexuelles. L’assemblée de Strasbourg apparaît une nouvelle fois comme le principal foyer de subversion des mœurs et de la loi naturelle dans l’espace européen.
La résolution Noichl, du nom de l’élue sociale-démocrate qui l’a déposée, viole également le principe de subsidiarité qui, officiellement du moins, est celui de l’Union européenne. La famille, l’éducation, la santé, restent de la compétence des États, la PMA ne devrait donc pas être traitée par l’Europe, mais celle-là le fait quand même grâce au cheval de Troie de l’égalité entre les sexes et au nom de la lutte contre les discriminations. Le rapport s’intitule : « la stratégie de l’Union européenne pour l’égalité entre les femmes et les hommes pour 2015-2020. »8374-P1
En réalité, ce que l’on veut imposer, c’est l’égalité de genres. Le mot « genre » revient 83 fois dans la résolution qui exhorte les États à développer « une stratégie anti-discrimination plus vaste et à établir une feuille de route distincte pour les personnes LGBTI », c’est-à-dire homosexuelles et transsexuelles. En conséquence, elle incite « à promouvoir la procréation médicalement assistée et à mettre un terme à la discrimination dans l’accès au traitement favorisant la fertilité et à l’aide à la procréation ».
Certes, une résolution parlementaire n’est pas contraignante juridiquement, mais elle est fortement incitative, elle indique aux États ce qu’ils devraient faire, sous peine de déroger à l’égalité et à se rendre coupables de « discrimination » : c’est le chantage au politiquement correct. C’est aussi un appui pour fonder les réclamations éventuelles de particuliers devant la Cour européenne des droits de l’homme.
Le gouvernement français, lui, est acquis ! Il soutient à Strasbourg ce qu’officiellement il refuse à Paris ! En effet, Manuel Valls, par l’intermédiaire du Secrétariat général du gouvernement, a demandé, dans un courriel du 30 mars, aux députés européens français de voter en faveur de la résolution de Maria Noichl, alors que François Hollande a annoncé qu’il attendait, pour se prononcer sur la PMA pour les célibataires, l’avis du Comité consultatif national d’éthique !
La résolution demande également de « remettre en question les stéréotypes et les structures, ainsi qu’à partager les exemples de bonnes pratiques visant à vérifier si le matériel pédagogique utilisé jusqu’à présent représente les rôles des femmes et des hommes de manière stéréotypée ». Les bonnes pratiques ayant remplacé les bonnes mœurs, il s’agit sans doute de censurer, d’expurger, d’interdire les livres scolaires qui ne seraient pas conformes à l’idéologie du genre. L’Église catholique ayant renoncé à l’index, les élus européens vont-ils en restaurer un autre qui condamnera les instruments pédagogiques jugés sexistes ? Là-dessus, Marie Noichl peut compter sur Najat Vallaud-Belkacem qui est déjà à l’ouvrage.

Guy Rouvrais

La GPA bientôt légalisée en Belgique

Belgique : ouverture d’un débat législatif sur la GPA

04/05/2015 – FRANCE (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
La GPA bientôt légalisée en Belgique ?

Jusqu’à présent toléré, la Belgique souhaiterait maintenant légaliser le principe des mères porteuses. Deux phases seraient alors mises en place. Dans un premier temps, l’abandon de l’enfant et en conséquence, son adoption par des parents autres. Dans un second temps, la création d’un cadre juridique pour ce même enfant. Cela sous-entend que la GPA serait légalisée non seulement pour les couples hétérosexuels, mais aussi pour les couples homosexuels. La majeure partie des sénateurs sont convaincus par le fait, je cite : « D’encadrer juridiquement ce qui existe déjà ». Fin de citation.
Le débat est d’autant plus choquant qu’au même moment une organisation américaine a tenu une bourse des mères porteuses au siège du gouvernement bruxellois. Le but : trouver des clients suffisamment riches pour pouvoir se payer un enfant dont le prix varie entre 75 000 € et 150 000 €. Les services sont proposés par des multinationales américaines, canadiennes ou indiennes qui proposent un service tout compris pour un enfant conçu par mères porteuses.


Pour Nadine Morano, les couples homosexuels peuvent élever des enfants

Pour Nadine Morano, les couples homosexuels peuvent élever des enfants

11/11/2014 – NANCY (NOVOpress)
Au sujet de tous ceux qui ne cessent de vanter l’influence interne à l’UMP contre la loi Taubira, la PMA et la GPA, les dernières déclarations de Nadine Morano, que rapporte le site Lor’Actu, risquent pour le moins d’apparaître comme une douche qui refroidit violemment leurs ardeurs.

Ainsi sur Canal Plus, elle a déclaré :

« Je n’ai pas applaudi quand il a parlé de la GPA (gestations pour autrui, NDLR) pour les couples hétérosexuels », a-t-elle expliqué, se disant favorable à ce recours dans des cas précis lors d’une interview ce dimanche dans l’émission Le Supplément sur Canal+.

Nadine Morano a ensuite ajouté :

« Je vais sans doute choquer dans ma famille politique, mais quand on parle des couples homosexuels à qui l’on reconnaît l’amour (…), de quel droit pourrions-nous dire qu’un couple de même sexe pourrait être de moins bons parents qu’un couple homosexuel ? Ils ne vivent pas, contrairement à ce qu’on essaie de dépeindre, dans un milieu fermé, entre eux »

Quant à la Manif pour tous, Nadine Morano s’est permise d’affirmer :

« La caricature que j’ai vue dans certaines manifestations est inutilement blessante pour ces enfants »

Pour lire l’article dans son intégralité

Crédit photo : Cheep88 via Wikipédia (cc)

Vu sur Facebook

L’OMS recommande un traitement préventif à 530 € par mois pour les gays. Qui va payer ?

Publié le
Les enfants des couples homosexuels ont 35% moins de chances d'obtenir le "bac"

Les enfants des couples homosexuels ont 35% moins de chances d’obtenir le « bac »

05/01/2014 – 19h00
VANCOUVER (NOVOpress) – Une récente étude canadienne parue dans Review of the Economics of Households (La Revue de l’économie des ménages), trouve que les enfants élevés dans des couples homosexuels ont 35% moins de chances d’obtenir leur diplôme de fin d’études secondaires (équivalent du baccalauréat français) que les enfants des couples formés d’un homme et d’une femme.

Le professeur Douglas W. Allen, économiste à la Simon Fraser University de Vancouver qui a fait ce travail de recherche souligne qu’à la différence de résultats précédents discordants pour lesquels les études avaient porté sur des échantillons très petits et parfois biaisés pour des raisons idéologiques de « pas de différence », ses résultats sont basés sur un nombre considérable de personnes : un échantillon pris au hasard de 20% du recensement de la population canadienne.

Lire la suite

Les groupes de pression homosexualistes veulent censurer l’image de la famille normale

Les groupes de pression LGBT veulent censurer l’image de la famille normale

13/12/2013 – 12h30
PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation) – Après la guerre des mots voici la guerre des images. Depuis le vote de la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux homosexuels, les militants gays font la chasse aux images représentant une famille normale. Selon l’Inter‑LGBT, représenter une famille composée d’un père, d’une mère et d’enfants, serait un acte homophobe.

C’est l’incontournable logo de la Manif pour tous qui est ainsi directement visé. En effet, ce logo ou des logos semblables étaient présents à de nombreux endroits, notamment sur une page du site du ministère de la Justice (copie d’écran en Une). Il est vrai que la Manif pour tous n’avait fait que reprendre une image classique de famille normale, utilisée par des entreprises diverses, notamment dans leurs campagnes publicitaires. Mais pour l’Inter‑LGBT, ce modèle ne représente plus la famille française d’aujourd’hui, en dépit du fait que les enfants élevés par des homosexuels constituent une infime minorité dans la société.

Ces entreprises et autres institutions se laissent‑elles intimider par ce terrorisme intellectuel ?

Par peur d’être assimilés à la Manif pour tous, et traqués par des militants LGBT hystériques, plusieurs enseignes ont décidé de supprimer les images représentant la famille traditionnelle. Les notaires ont déclaré que le logo de leur prochain congrès refléterait « l’égalité des sexes ». Certains publicitaires appellent à substituer une « représentation métaphorique des vertus du foyer » à une représentation courante de la famille. Selon Ludivine de la Rochère, derrière la revendication de la neutralité se cachent de réelles intimidations ainsi qu’une volonté de détruire le modèle familial.

Famille SNCF

La SNCF (copie d’écran ci-dessus) changera-t-elle le logo de la carte familles nombreuses et s’excusera-t-elle comme l’a fait la banque Société Générale, après l’intervention de Cash ! , l’association LGBT des métiers de la finance ?

« Ils étaient tous pédés », Michel Galabru crée le buzz [vidéo]

07/12/2013 – 21h00
BRUXELLES (NOVOpress) – Les grands médias sont en émoi au sujet du grand acteur français Michel Galabru. Chacun y va de son indignation : « grosse boulette », « dérapage », « crée le malaise », etc.

Il était interviewé jeudi en duplex et en direct par la télévision belge RTBF au sujet de sa participation à un court-métrage, Sacré Charlemagne, d’un jeune réalisateur belge, Adrien François, encore inconnu du grand public. Galabru y joue bénévolement. A propos d’autres tournages auxquels il avait accepté de participer il a déclaré qu’il avait eu parfois des surprises, en particulier une fois : « Ils étaient tous pédés. J’ai été pris comme un pédé moi aussi. »

S’en est suivi un haro général des grands médias. Quel manque d’humour et quel politiquement correct alors que Galabru a été l’un des principaux acteurs du film La Cage aux Folles, en compagnie de Michel Serrault et Ugo Tognazzi. Le plus drôle est que les gamins derrière lui (voir la vidéo) comprenaient tout de suite le style de l’artiste, à la différence de la présentatrice. De même les commentaires des lecteurs des articles publiés sur internet par les grands médias manifestent un sens de l’humour opposé à l’indignation de ces articles.

Publié le
Le communautarisme homosexuel va-t-il s’étendre aux maisons de retraite ?

Le communautarisme homosexuel va-t-il s’étendre aux maisons de retraite ?

28/11/2013 – 20h30
PARIS (NOVOPress via Infos Bordeaux) –
Le 27 juin 2013, le ministre Michèle Delaunay (photo) confiait une mission à plusieurs associations d’activistes de la cause gay, portant sur le « vieillissement de la communauté homosexuelle ».

«C’est le rôle de mon ministère: faire que les personnes LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et trans) vieillissantes ne souffrent pas de discriminations, qu’elles soient accueilli-e-s en connaissance de cause. C’est pour cela que j’ai demandé ce rapport», précisait aujourd’hui Michèle Delaunay en introduction à la présentation des 23 propositions qui lui ont été remises le 27 novembre.

Pour la fille de l’ancien préfet de région, « certaines propositions pourraient être incluses à la loi sur l’autonomie», dont la concertation devrait débuter en fin de semaine prochaine. Parmi les 23 propositions, on retiendra « permettre et accompagner la mise en place de lieux d’accueil communautaires », « éviter de toujours écrire famille ou ayant droit dans les textes », « intégrer les questions des LGBT et du VIH dans la formation et l’accueil des personnes âgées en établissement », « proposer des campagnes de communication à destination des personnes âgées sur la sexualité », ou encore « encourager les politiques volontaristes et les communications ciblées en direction des publics LGBT » !

Lire la suite

Après le mariage, le sondage pour tous - Comment votent les homos, le Front National progresse

Après le mariage, le sondage pour tous – Comment votent les homos, le Front National progresse

Certains la redoutaient dans les rangs de l’UMP. Rue de Solferino, on espérait enfin une bonne nouvelle. Tandis qu’à Nanterre, des conseillers de la présidente du FN attendaient une étude validant leurs orientations (tactiques, pas sexuelles) du printemps dernier. Patatras : le focus publié par l’institut de sondages Ifop concernant les positions (politiques, pas sexuelles) des gays, bi, etc., ne révèle… pas grand-chose [à part une nette poussée du Front National].

La gauche en général, et le PS en particulier, auraient pu s’attendre à être les principaux bénéficiaires du « mariage pour tous ». Autant dire que certains ont dû se sentir un peu cocus en découvrant les résultats de l’enquête menée par l’Ifop.

Lire la suite

Maffia rose, le lobby gay. Ce soir 18 octobre sur Méridien Zéro avec Philippe Randa

Mafia rose, le lobby gay. Fantasme ou réalité ? Ce soir 18 octobre sur Méridien Zéro avec Philippe Randa

18/10/2013 – 13h00
PARIS (NOVOpress) –
Ce vendredi 18 octobre, de 21 heures à 23 heures, la webradio Méridien Zéro s’intéresse à la maffia rose – le lobby gay – et se pose la question de sa réalité avec Philippe Randa, auteur du livre du même nom aux édtions DUALPHA.

A la barre, Gérard Vaudan accompagné d’Eugène Krampon. JLR à la technique.

Pour écouter Méridien Zéro, c’est ici.

Koweït : test médical anti-homosexuel lors des demandes de visa

Koweït : test médical anti-homosexuel lors des demandes de visa

10/10/2013 – 16h00
AL-KOWEÏT  (NOVOpress) – Selon le quotidien « Kuwait Times », le Koweït réfléchit à la mise en place d’un test médical afin de repérer les homosexuels lors des demandes de visa et leur interdire ainsi l’entrée sur le territoire. Les demandeurs d’un visa pour l’émirat sont déjà soumis à un contrôle médical. Un second examen clinique devrait donc s’y ajouter, afin de « détecter les homosexuels », indésirables dans le pays.

Lire la suite